AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une mutation courante du gène CHEK2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Une mutation courante du gène CHEK2   Jeu 3 Aoû 2006 - 8:54

"Notre étude montre que les femmes qui tranportent une mutation spécifique appelé CHEK2 sont 3 fois plus susceptibles que les autres de développer le cancer du sein" dit le docteur Borge G. Nordestgaard."La découverte suggère que CHEK2 pourrait servir comme biomarqueur pour identifier les femmes qui pourraient bénéficier d'un test pour le cancer du sein."                

CHEK2 qui appartient à une classe de gènes connu comme "suppresseur de tumeurs" est responsable de réparer les dommages ADN et de prévenir la division incontrôlée des cellules, qui peut conduire au cancer. Dans cette étude les chercheurs cherchent une mutation spécifique, connue comme CHEK2*1100delC qui empêche le gène de réparer l'ADN.

Des études antérieurs ont montrés une relation entre cette mutation de gène spécifique CHEK2 et le cancer du , de la du . Les chercheurs ont fait cette étude pour tester la prévalence de la mutation dans la population en générale et d'examiner son impact sur le risque du cancer.            

Le docteur Nordestgaard et ses collègues ont sélectionné 9,231 Danois et une autre cohorte de plus de 20,000 personnes danoises homme et femme qui ont été suivi pour le développement du cancer pendant 34 ans.
Les chercheurs ont trouvé que .5% de tous les participants avaient le CHEK2. Parmi les femmes qui avaient la mutation de ce gène, 12 % ont développé le cancer du sein, comparé à 5% chez les autres.  Ajusté par d'autres facteur, comme l'âge, l'indice de masse corporel, et l'utilisation d'hormone de remplacement, les chercheurs ont trouvé que les femmes qui transportent la mutation du gène ont 3.2 fois plus de cancer du sein que celles qui ne l'ont pas.  Celles les plus à risque qui prenaient une hormone de remplacement et qui étaient âgées de 60 ans et plus et qui avaient la mutation avaient 24% de chance de développer la maladie dans les 10 ans. Les chercheurs n'ont trouvé aucune association significative avec la mutation et le cancer de la prostate ou le cancer colorectal.
                                               
L'identification de CHEK2 comme biomarqueur peut donner une meilleure image des facteurs de risques génétiques et peut aider à identifier des femmes qui pourraient bénéficier d'une attention plus vigilante concernant le cancer du .
selon les chercheurs une limitation de l'étude c'est quelques ne comprend que des femmes Danoises; alors que c'est connu que la mutation de CHEK2 a été trouvé parmi des noires, des hispaniques et d'autres groupes de femmes


===

What other names do people use for the CHEK2 gene or gene products?

CDS1
Cds1 kinase
checkpoint-like protein CHK2
CHK2
CHK2 checkpoint homolog (S. pombe)
CHK2_HUMAN
Chk2 protein kinase
hCds1 protein
hCHK2
HuCds1
RAD53
serine/threonine-protein kinase CHK2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Une mutation courante du gène CHEK2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une mutation courante du gène CHEK2
» Le gène DAPK1
» Le gène BRAF
» Le gène sportif
» Enigme posée par une petite fille qui ne grandit pas ou le gène de l'immortalité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: