AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La radiation 3d pour le cancer du poumon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La radiation 3d pour le cancer du poumon   Sam 16 Fév 2013 - 11:19

Newer forms of external radiation therapy

Today, scientists have developed newer, more precise ways of giving external radiation therapy. These approaches allow doctors to better focus the radiation on the tumors and do less damage to normal tissues. This allows doctors to use higher doses of radiation. Because these methods are newer, their long-term effects are still being studied.

The machines allow doctors to shape (conform) the radiation beam to match the shape of the tumor. With conformal radiation, a special computer uses imaging scans (like CT scans) to map the location of the cancer in the body in 3 dimensions (3-D). Radiation beams can then be shaped (or conformed) to match the shape of the cancer. This helps to better protect the normal tissues around the cancer.

Three-dimensional conformal radiation therapy (3D-CRT) delivers shaped beams at the cancer from different directions. Patients are fitted with a mold or cast to keep the body part still so the radiation can be aimed more accurately. By aiming the radiation more precisely, it may be possible to reduce radiation damage to normal tissues and better kill the cancer by increasing the radiation dose to the tumor.

Intensity modulated radiation therapy (IMRT) is a newer method much like 3D-CRT. It conforms to the tumor shape like 3D-CRT, but also allows the strength of the beams to be changed in some areas to lessen damage to normal body tissues. This gives even more control in reducing the radiation that reaches normal tissue and allows a higher dose to the tumor. It may result in fewer effects on sensitive tissues nearby.

A form of IMRT called helical tomotherapy uses a linear accelerator inside a large “donut” that spirals around the body while you lie on the treatment table. It can deliver radiation from many different angles around the body. This may allow for even more precisely focused radiation.

Conformal proton beam radiation therapy is much like conformal therapy, but it uses proton beams instead of x-rays. Protons are parts of atoms that cause little damage to tissues they pass through but are very good at killing cells at the end of their path. This means that proton beam radiation may be able to deliver more radiation to the tumor while reducing side effects on normal tissues. Protons can only be put out by a special machine called a cyclotron or synchrotron. This machine costs millions of dollars and requires expert staff. This is why proton beam therapy costs a lot and is not yet found in many radiation treatment centers. At this time, it’s most often used for prostate cancer, and so far outcomes are much the same using proton therapy versus IMRT. More studies are needed to find out if proton radiation gives better results in certain cancers than other types of radiation treatment.

Intraoperative radiation therapy (IORT) is external radiation given directly to the tumor or tumors during surgery. It may be used if the tumors can’t be totally removed or if there is a high risk the cancer will come back in the same area. The surgeon finds the cancer while the patient is under anesthesia (drugs that are used to make the patient sleep and not feel pain). Normal tissues are moved out of the way and protected with special shields, so IORT lets the doctor give one large dose of radiation to the cancer and limit the effects on nearby tissues. IORT is usually given in a special operating room that has radiation-shielding walls.

Stereotactic radiosurgery is not really surgery, but a type of radiation treatment that gives a large dose of radiation to a small tumor area in one session. It’s mostly used for brain tumors and other tumors inside the head. In some cases, a head frame or shell may be used to help keep the patient’s head still. Once the exact location of the tumor is known from the CT or MRI scans, radiation is sent to the area from a machine. The radiation is very precisely aimed to affect nearby tissues as little as possible.

There are 3 different ways stereotactic radiosurgery can be given:

The most common type uses a movable linear accelerator that is controlled by a computer. Instead of sending out many beams at once, the machine moves around to target the tumor from different angles. Several machines do stereotactic radiosurgery in this way, with names such as X-Knife™, CyberKnife®, and Clinac®.
The Gamma Knife® uses a large dose of high-energy radiation that is precisely focused at the tumor from many different angles for a short period of time in one treatment session. Again, it does not use a knife and there is no cutting.
A third type uses heavy charged particle beams (like protons and helium ions) to deliver radiation to the tumor. Also aimed at the tumor from different angles, the particles allow most of the radiation’s energy to be delivered to more precise depths, at the end of their paths.

Most of the time, stereotactic radiosurgery uses one session to give the whole radiation dose, but it may be repeated if needed. Sometimes doctors give the radiation in many smaller treatments to deliver the same or slightly higher dose (fractionation). This is sometimes called fractionated radiosurgery or fractionated stereotactic radiotherapy.

Clinical trials are being done to look at how well stereotactic radiosurgery and stereotactic radiotherapy work alone and when used along with other types of radiation therapy.

Last Medical Review: 01/24/2013
Last Revised: 01/24/2013

------------------


Les techniques de radiothérapie externe
Mis à jour : 23.11.09

La radiothérapie conformationnelle 3D

La radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité

La radiothérapie guidée par l’image

La radiothérapie asservie à la respiration

La contactothérapie

La radiothérapie stéréotaxique

La tomothérapie

Le Cyberknife®

La protonthérapie



La radiothérapie conformationnelle 3D

La technique de radiothérapie externe la plus utilisée aujourd’hui est la radiothérapie conformationnelle 3D (trois dimensions). Cette technique permet de faire correspondre le plus précisément possible (de conformer) le volume sur lequel vont être dirigés les rayons, au volume de la tumeur.

Elle utilise des images en 3D de la tumeur et des organes avoisinants obtenues par scanner, parfois associées à d’autres examens d’imagerie (IRM, TEP…). Des logiciels permettent de simuler virtuellement, toujours en 3D, la forme des faisceaux d’irradiation et la distribution des doses. Cela permet de délivrer des doses efficaces de rayons en limitant l’exposition des tissus sains.

La radiothérapie conformationnelle est utilisée pour le traitement à visée curative des tumeurs de la prostate, du thorax, de l’abdomen, du pelvis, et de plus en plus pour les cancers ORL et du cerveau.

Tous les centres de radiothérapie sont équipés pour la pratiquer.


Les progrès en radiothérapie sont constants. Il est impossible de décrire dans le détail la totalité des techniques en développement. Elles ont toutes pour but de focaliser les rayons le plus précisément possible sur la tumeur et d’épargner au maximum les tissus sains.

Elles sont pratiquées dans un nombre variable d’établissements (de plusieurs dizaines à un ou deux), sont souvent encore en cours d’évaluation et/ou présentent un intérêt uniquement pour des tumeurs spécifiques.


La radiothérapie conformationnelle avec modulation d’intensité

Cette technique consiste à faire varier la forme du faisceau au cours d’une même séance pour s’adapter précisément au volume à traiter, et ce même s’il comporte des « creux » ou des concavités (une tumeur en forme de fer à cheval située autour de la moelle épinière par exemple).


La radiothérapie guidée par l’image

Un dispositif radiologique est intégré à l’accélérateur de particules, ce qui permet de contrôler la position exacte de la zone à traiter d’une séance à l’autre.


La radiothérapie asservie à la respiration

Il s’agit de prendre en compte les mouvements de la respiration pendant l’irradiation du thorax ou du haut de l’abdomen par exemple. Il existe plusieurs solutions :

demander au patient, qui visualise sa respiration sur un écran, de la bloquer pendant quelques dizaines de secondes, à un moment précis de son inspiration ;
laisser le patient respirer normalement et n’irradier la tumeur que quand elle se présente devant le faisceau d’irradiation (c’est qu’on appelle aussi le « gating », du mot « gate », c’est-à-dire porte en anglais) ;
ou encore faire suivre les mouvements de la tumeur par le faisceau d’irradiation lui-même ; on parle de « tracking ».


La contactothérapie

Cette technique utilise des tubes à rayons X pour délivrer des rayons de faible énergie très près de la tumeur (tumeur de la peau par exemple).



La radiothérapie stéréotaxique

C’est une technique de haute précision basée sur l’utilisation de microfaisceaux convergents permettant d’irradier à haute dose de très petits volumes. Elle est utilisée pour traiter certaines tumeurs cérébrales par exemple. Cette technique peut être réalisée soit à l’aide d’une machine dédiée (gamma-knife), soit avec un accélérateur linéaire muni de cônes cylindriques de diamètre modulable. On parle aussi de radiochirurgie.

La tomothérapie

C’est une technique qui consiste à coupler un scanner et un accélérateur de particules miniaturisé qui tourne autour du patient en « spirale », pendant que la table de radiologie se déplace longitudinalement. L’appareil est aussi capable de faire varier son ouverture au cours de l’irradiation permettant une radiothérapie avec modulation d’intensité.

Le Cyberknife®

C’est un nouveau système de radiochirurgie qui utilise la robotique pour traiter des tumeurs dans tout le corps. Elle consiste en un petit accélérateur linéaire, tenu par un robot capable de le déplacer dans toutes les directions possibles.

Les faisceaux produits par cet appareil sont assez petits, mais ils peuvent être multipliés quasiment à l’infini et varier tous les angles de tir. Cela permet de focaliser la dose d’irradiation en minimisant l’impact sur les tissus sains avoisinants. Cette technique permet de traiter des tumeurs de taille limitée.

La tomothérapie et le Cyberknife® sont destinés à traiter des tumeurs dont la localisation ne permet pas la réalisation d’une radiothérapie conformationnelle « classique »


La protonthérapie

Alors que la très grande majorité des appareils de radiothérapie produisent des faisceaux de photons ou d’électrons, cette technique utilise elle un faisceau de protons. Le recours à des protons permet de réduire la dose déposée dans les tissus traversés avant la tumeur, et de ne pas irradier les tissus situés derrière la tumeur.

On les utilise pour traiter certaines tumeurs de l’œil et de la base du crâne notamment. L’évaluation d’un autre type de particules, les ions carbone, est par ailleurs en cours.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: La radiation 3d pour le cancer du poumon   Dim 3 Sep 2006 - 16:09




La thérapie par radiation à 3 dimensions a prouvé qu'elle est plus efficace que l'ancienne à 2 dimensions.


La survie après 5 ans est très haute, avec 50 à 67 % de ces patients pour les patients avec un cancer de stage 1. quand la chirurgie n'est pas une option à cause des problèmes de coeur du patient ou de d'autres complications, le traitement inclut des formes variées de radiation et de chimio seule ou en combinaison


entre 1978 et 2003, 200 patients avec des cancers non-à-petites celllules et inopérables furent traités avec la seule thérapie de radiations. 85 ont reçu la 3D-CRT pendant que 115 ont reçu la thérapie conventionnelle. 36 % des patients qui ont reçu la 3D ont vécu aum oins 5 ans comparé avec 10% avec la conventionnelle.

"Cette étude prouve que la radiation 3D améliore les résultats pour les patients atteint de NSCLC (cancer du poumon)"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
La radiation 3d pour le cancer du poumon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SOS radiation ANPE pour cause de formation prof des écoles
» Traiter l'allergie avec Poumon Histamine
» Gros problème pour obtenir un exeat. (lettre de radiation)
» radiation de Pole emploi (pour info)
» probleme pour les vaccins et delais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: