AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jardinière de légumes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15768
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Jardinière de légumes   Mar 2 Fév 2016 - 18:02

Des chercheurs américains suggèrent aux adolescentes et aux jeunes femmes de consommer beaucoup de fibres, grâce notamment aux fruits et légumes, pour réduire le risque de développer un cancer du sein à la pré-ménopause.

Par son ampleur, cette recherche est présentée comme pionnière: jamais le lien entre un régime riche en fibres et le développement du cancer du sein n'aurait été étudié d'aussi près. Le résultat de ces travaux devrait faire réfléchir les jeunes femmes quant à la composition de leur assiette en leur faisant prendre conscience de «l'importance d'inclure des fruits et légumes dans leur alimentation», soulignent les spécialistes.

Ainsi, plus on consommerait des fruits et légumes à l'adolescence plus le risque de développer un cancer du sein s'amenuiserait. Les chercheurs expliquent cette incidence par l'effet des fibres sur le taux d'œstrogènes. Elles ont tendance à faire baisser ce taux, fortement impliqué dans le développement du cancer du sein.

Maryam Farvid et ses collègues de la Harvard Chan School, à Boston, se sont particulièrement intéressés à l'adolescence, une période de la vie où les facteurs de risque se définissent.

À partir de 1991, 90 534 femmes, âgées de 27 à 44 ans, ont été suivies. Elles ont répondu à des questionnaires sur leurs habitudes alimentaires tous les quatre ans avec un focus sur leur consommation quand elles étaient à l'université.

Ces informations ont été complétées par d'autres critères. L'indice de masse corporel, les antécédents familiaux en matière de cancer du sein, la race, le déroulement des règles ou encore la consommation d'alcool ont été pris en compte.

D'après les résultats, les jeunes femmes qui intégraient des fibres dans leur menu, présentaient un risque 12 à 19 % (selon leur apport) moins élevé d'être exposée à un cancer du sein que les femmes qui en consommaient peu, voire pas du tout. L'étude montre que le bénéfice est encore plus grand lorsque les femmes ont pris ces habitudes alimentaires dès l'adolescence: un apport élevé à cette période de la vie réduit de 16 % le risque et ce bénéfice grimpe à 24 % avant la ménopause.

Chaque prise quotidienne supplémentaire, aussi insignifiante peut-elle paraître, comme une pomme et deux tranches de pain complet ou une demi-tasse de haricots rouges et de chou-fleur changerait la donne. L'étude révèle que pour 10 grammes supplémentaires de fibres par jour au début de l' âge adulte, le risque de cancer du sein baisserait de 13% .

Les aliments les plus riches en fibres sont les haricots rouges, les lentilles, les céréales complètes, les fruits et les légumes verts.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15768
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Jardinière de légumes   Ven 18 Mar 2011 - 0:10

Dans son dernier rapport sur la prévention du cancer, l'American Institute for Cancer Research rapporte que de manière générale, les fruits et les légumes non-féculents contribueraient à prévenir les cancers de la bouche, du pharynx, du larynx, de l'oesophage, de l'estomac, le cancer colorectal, et ceux du poumon, du pancréas et de la prostate. Ceci est un argument de taille pour consommer des fruits et des légumes, mais ce n'est pas tout.

Au jour le jour, les fruits et les légumes contribuent à combler vos besoins en vitamines A (bêta-carotène), C, E, K, ainsi qu'en folate, calcium, potassium, fer, magnésium et en fibres alimentaires, entre autres.

Cela signifie qu'ils contribuent à garder votre système immunitaire en santé, à former et à entretenir de nouvelles cellules, à faire fonctionner vos muscles et vos nerfs, à solidifier vos os et vos dents, à permettre la transmission des informations entre votre cerveau et votre corps (influx nerveux), à assurer la régularité intestinale, et plus encore. À plus long terme, une consommation suffisante de fruits et de légumes aide à prévenir les maladies cardiovasculaires et l'hypertension. Comment réussissent-ils un tel tour de force? Grâce à certains nutriments et leurs composés phytochimiques.


Ces composés phytochimiques contribueraient à diminuer l'athérosclérose, à protéger nos cellules contre les agresseurs (radicaux libres, polluants, etc.), à freiner la formation de métastases et la croissance de tumeurs et à rendre les cellules cancéreuses plus réceptives aux traitements de chimiothérapie et de radiothérapie. Vous avez encore besoin d'arguments? En voilà un autre qui vous convaincra sûrement: ils peuvent vous aider à mieux contrôler votre poids!

Plusieurs fruits et légumes renferment entre 80 et 95% d'eau. C'est pour cela qu'ils sont relativement pauvres en calories par rapport à leur poids et à leur volume. On dit qu'ils ont une faible densité énergétique mais une densité nutritive élevée. Ce qui fait d'eux des aliments de choix lorsqu'on souhaite atteindre ou maintenir un poids santé. En effet, ces aliments peuvent occuper une part importante de votre assiette et de votre estomac sans augmenter énormément votre apport calorique.

Seulement la moitié des adultes québécois mangent au moins cinq portions de fruits et de légumes chaque jour. L'autre moitié n'atteint pas ce minimum. De quelle moitié faites-vous partie?

Trucs pour mettre les légumes au menu


Intégrer des fruits et légumes dans votre alimentation, c'est plus simple que vous le croyez!

Les fruits et les légumes sont faciles à intégrer à vos habitudes. Il suffit de répartir leur consommation tout au long de la journée. Pensez, par exemple, à inclure un fruit au déjeuner, un légume au dîner, un fruit en collation, et deux légumes au souper.

Pour vous faciliter la vie:

- Planifiez un moment, toutes les semaines, pour laver et couper vos légumes d'avance. Lorsqu'arrivera l'heure de la préparation des repas, il ne suffira qu'à les faire cuire.

- Coupez des crudités à l'avance et conservez-les dans un contenant au réfrigérateur. Ne soyez pas surpris s'ils disparaissent rapidement parce qu'au retour du travail ou de l'école, ce sera aussi rapide de grignoter des légumes que de sortir la boîte de craquelins.

- Préparez des soupes ou des potages à l'avance que vous pourrez congeler. Vous les apprécierez lorsque vous aurez moins de temps.

- Lorsque vous avez moins de temps, vous pouvez également opter pour les légumes prélavés et précoupés ou encore surgelés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15768
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Jardinière de légumes   Mar 15 Fév 2011 - 11:24

Sur une période de 9 ans, durée de cette étude, la consommation de fibres alimentaires est associée à un risque réduit de décès dus aux maladies cardiovasculaires, infectieuses et respiratoires, et, globalement, à une réduction du risque de décès toutes causes confondues. Conclusion de cette étude réalisée par une équipe du National Cancer Institute et cofinancée par les NIH, publiée dans l’édition en ligne du 14 février dans les Archives of Internal Medicine, une des revues du JAMA (Journal of American Medical Association), nous devrions consommer 14 grammes de fibres alimentaires pour 1.000 calories consommées.

Les fibres, rappellent les auteurs, sont la partie comestible des légumes qui résiste à la digestion. Les chercheurs suggèrent qu’en consommer peut réduire les risques de maladies cardiaques, de certains cancers, de diabète et d'obésité. Les fibres contribuent à un bon transit intestinal, à une réduction des niveaux de cholestérol dans le sang, améliorent la glycémie, la pression artérielle, la perte de poids, réduire l'inflammation et s’associent aux agents potentiellement cancérigènes pour augmenter la probabilité qu'ils soient éliminés par l’organisme.

Le Dr. Yikyung Park, de l'Institut national du cancer (Rockville-Maryland), et coll. ont analysé les données de 219.123 hommes et 168.999 femmes dans le National Institutes de la Health-AARP Diet and Health Study. Les participants ont rempli un questionnaire sur leur alimentation, au début de l'étude en 1995 et 1996. Les causes de décès ont été déterminées en couplant les données de l’étude aux registres nationaux.

L'apport en fibres des participants variait de 13 à 29 grammes par jour chez les hommes et de 11 à 26 grammes par jour chez les femmes. Sur une moyenne de 9 années de suivi, 20.126 hommes et 11.330 femmes sont décédés.

L’apport en fibres apparaît associé à un risque significativement diminué de décès total chez les hommes et les femmes : Les 20% des hommes et femmes qui consomment le plus de fibres (29,4 grammes par jour pour les hommes et 25,8 grammes pour les femmes) ont un risque diminué de 22% de décès en comparaison des personnes qui en consomment le moins (12,6 grammes par jour pour les hommes et 10,8 grammes pour les femmes).

Le risque de maladies cardiovasculaires, infectieuses et respiratoires est réduit de 24 à 56% chez les hommes et de 34 à 59% chez les femmes ayant un apport élevé en fibres. Les fibres alimentaires apportées par les céréales sont associées à une forte réduction des risques de maladies cardiovasculaires, de cancer et de décès par maladie respiratoire chez les hommes et les femmes.

"Les résultats restent très significatifs après ajustement en fonction d’autres facteurs », écrivent les auteurs. « Nous recommandons de choisir dans l’alimentation, des fruits riches en fibres, légumes et céréales à grains entiers et de consommer fréquemment 14 grammes pour 1.000 calories consommées, de fibres alimentaires », concluent les auteurs.

Source : Arch Intern Med. doi:10.1001/archinternmed.2011.18 « Dietary Fiber Intake and Mortality in the NIH-AARP Diet and Health Study », mise en ligne Claire Tancrède, Santé log, le 15 février 2011

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grâce



Nombre de messages : 623
Localisation : France
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Jardinière de légumes   Mar 28 Nov 2006 - 16:45

Jardinière de légumes

Préparation :40 minutes
Cuisson :30 minutes

Nombre de personnes :4 personnes
Ingrédients :1 botte d'oignons nouveaux, 300 g de navets primeurs, 300 g de carottes, 300 g de petits pois frais, 300 g de pommes de terre nouvelles, 1 laitue, 40 g de beurre, 2 morceaux de sucre, sel, poivre

Eplucher les navets, les carottes et les pommes de terre. Ecosser les petits pois. Enlever les feuilles abîmées de la laitue. Couper les tiges et les racines des oignons nouveaux. Faire bouillir trois casseroles d'eau salée. Dans la première, verser les dés de carottes. Cuire 10 minutes puis ajouter les dés de navets. Cuire à nouveau 15 minutes. Egoutter. Dans une deuxième casserole, cuire les petits pois 15 minutes avec les morceaux de sucre et la laitue. Egoutter. Dans la troisième casserole, cuire à feu doux 15 minutes les pommes de terre. Egoutter. Verser tous les légumes dans un plat de service. Ajouter le beurre, saler et poivrer. Mélanger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jardinière de légumes   Aujourd'hui à 18:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Jardinière de légumes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» manger des pousses de légumes !
» Curry de Légumes ou Colombo
» pannecake aux légumes.
» Une carotte insolite
» Légumes à la chinoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Alimentation-
Sauter vers: