AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'anticorps appelé JAA-F11

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'anticorps appelé JAA-F11   Dim 6 Nov 2016 - 13:57

Mise à jour, l'article date de juillet 2016

Theranostics through the utilization of immunohistochemistry followed by radioimaging to determine if metastatic foci will react with a therapeutic antibody will allow for the selection of the patient population that will most benefit from this immunotherapy. The Thomsen-Friedenreich antigen (TF-Ag) has been shown to be involved in ∼90% of carcinomas, specifically breast carcinomas, making it a suitable target for radioimaging and therapy. The anti-TF-Ag antibody, JAA-F11, a mouse monoclonal antibody (mAb), has had success in localization, blocking metastasis, and inhibiting cell proliferation, and binds to ∼80% of breast cancer cell lines, without preference to receptor status. This is significant since the triple negative breast cancer (ER-/PR-/HER2-) has no current targeted treatment. Studies are extended to human breast cancer tissue microarray immunohistochemical (IHC) analysis, which was scored blindly by a pathologist on a semi- quantitative scale. JAA-F11 stained approximately 76% of all breast cancer specimens, which included cases of mucinous, medullary, invasive ductal and neuroendocrine carcinomas. The staining observed was irrespective of receptor status, whereas in normal breast tissue, staining was either absent or very weak/weak. In addition, all available matched lymph node metastasis stained, with greater intensity observed in 39% of cases. JAA-F11 IHC studies performed on human normal organ tissue arrays, showed staining that for the most part was not significantly different from staining obtained with isotype control antibody, or was observed in areas that would not be therapeutically accessible. Furthermore, in an additional IHC study, preliminary results suggest that JAA-F11 significantly stained other carcinomas including those of the colon, bladder, ovary and prostate. In vitro studies show that the humanized JAA-F11 (hJAA-F11) has similar chemical specificity and higher affinity towards the TF-Ag. Imaging studies were performed in a BALB/c mouse breast cancer model with the hJAA-F11 to determine biological reactivity and to predict the feasibility of theranostic imaging prior to therapy. After ∼10 days of tumor growth, mice pretreated with cold iodine water and rabbit IgG to inhibit binding to Fc receptors, were given tail vein injections of hJAA-F11 conjugated with [124]-I. Clear tumor images were obtained up to 144 hours post injection. Biodistribution analysis has provided further results indicating increased%ID/g (7.0±3.9%) in tumor tissue as compared to healthy tissues (brain%ID/g to be 0.21±.09, stomach 0.80±0.19%, and bone 0.90±2.4%). Results support that the hJAA-F11 antibody can be used in a multi-step theranostic approach, with analysis of tumor binding in IHC, followed by imaging to determine in vivo tumor targeting prior to direct immunotherapy or antibody drug conjugate therapy with hJAA-F11.

---

Les theranostics (1) par l'utilisation de l'immunohistochimie suivi de la radio-imagerie pour déterminer si les foyers métastatiques réagiront avec un anticorps thérapeutique permettront de sélectionner la population de patients qui bénéficieront le plus de cette immunothérapie. L'antigène Thomsen-Friedenreich (TF-Ag) s'est avéré être impliqué dans ~ 90% des carcinomes, en particulier les carcinomes du , ce qui en fait une cible appropriée pour la radioimagerie et la thérapie. L'anticorps anti-TF-Ag, JAA-F11, un anticorps monoclonal de souris (mAb), a connu un succès dans la localisation, le blocage des métastases et l'inhibition de la prolifération cellulaire et se lie à environ 80% des lignées cellulaires de cancer du sein sans préférence aux récepteurs statut. Ceci est significatif puisque le cancer du sein triple négatif (ER- / PR- / HER2-) n'a pas de traitement ciblé actuel. Les études sont étendues à l'analyse immunohistochimique de microarray de tissu de cancer du sein humain (IHC), qui a été marquée aveuglément par un pathologiste sur une échelle semi-quantitative. JAA-F11 a coloré environ 76% de tous les spécimens de cancer du sein, qui comprenaient des cas de carcinomes mucineux, médullaires, invasifs canalaires et neuroendocriniens. La coloration observée était indépendante de l'état du récepteur, tandis que dans le tissu mammaire normal, la coloration était absente ou très faible / faible. De plus, toutes les métastases ganglionnaires appariées disponibles ont été colorées, avec une intensité plus élevée observée dans 39% des cas. Les études IHC JAA-F11 réalisées sur des réseaux de tissus d'organes normaux humains ont montré une coloration qui, pour la plupart, n'était pas significativement différente de la coloration obtenue avec un anticorps de contrôle d'isotype, ou a été observée dans des zones qui ne seraient pas thérapeutiquement accessibles. De plus, dans une étude IHC supplémentaire, les résultats préliminaires suggèrent que JAA-F11 a significativement taché d'autres carcinomes, y compris ceux du , de la , de l'  et de la . Des études in vitro montrent que la JAA-F11 humanisée (hJAA-F11) a une spécificité chimique similaire et une affinité plus élevée vis-à-vis du TF-Ag. Des études d'imagerie ont été réalisées dans un modèle de cancer du sein de souris BALB / c  avec le hJAA-F11 pour déterminer la réactivité biologique et pour prédire la faisabilité de l'imagerie theranostic avant le traitement. Après ~ 10 jours de croissance tumorale, des souris prétraitées avec de l'eau iodée froide et de l'IgG de lapin pour inhiber la liaison aux récepteurs Fc, ont reçu des injections dans la veine de queue de hJAA-F11 conjuguées avec [124] -I. Des images de tumeur claires ont été obtenues jusqu'à 144 heures après l'injection. L'analyse de biodistribution a fourni d'autres résultats indiquant une augmentation de% ID / g (7,0 ± 3,9%) dans le tissu tumoral par rapport aux tissus sains (cerveau ID / g à 0,21 ± 0,09, estomac 0,80 ± 0,19% et os 0,90 ± 2,4 %). Les résultats confirment que l'anticorps hJAA-F11 peut être utilisé dans une approche thérapeutique multi-étapes, avec analyse de la liaison tumorale dans IHC, puis imagerie pour déterminer le ciblage tumoral in vivo avant l'immunothérapie directe ou la thérapie conjuguée de médicament anticorps avec hJAA-F11.

1- Le théranostic "Est un processus proposé de diagnostic de thérapie pour les patients individuels pour les tester pour la réaction possible à prendre le nouveau médicament et pour adapter un plan de traitement pour eux basés sur les résultats d'essai

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'anticorps appelé JAA-F11   Dim 16 Juin 2013 - 10:12

Mise à jour, l'article parle d'événements de 2012





Tumor suppressors
Use: A mechanism to stop cancer cells from spreading to other organs
Researcher: Dr. Kate Rittenhouse-Olson, professor of biotechnical and clinical lab sciences
 
 
CD176 antigen is a carbohydrate on the outside of cells that aid in the spread of the cancer cells. JAA-F11 antibody binds to this antigen and blocks it. JAA-F11 is a monoclonal antibody made in mice.

L'antigène CD176 est un carbohydrate sur l'extérieur des cellules qui aident le cancer à se répandre. L'anticorps JAA-F11 se lie à cet antigène et le bloque. Le JAA-F11 est un anticorps monoclonal fait dans des souris.

Rittenhouse-Olson began work on these carcinogen-related antigens due to inspiration she found in her sister’s fight with breast cancer. She recently founded For-Robin, a company dedicated to the specific use of JAA-F11 antibody in fighting breast cancer.


Rittenhouese-Olson a commcé à travailler sur ces antigènes reliés aux carcinogènes parce qu'elle était inspirée par la lutte de sa soeur aux prises avec le cancer du Elle a fondé récemment une compagnie dédiée à l'usage de l'anticorps dans le combat contre le cancer du sein.

This antibody therapy may be used to treat cancer in any glandular tissues. When JAA-F11 is bound, spreading of the cancerous cells to the lungs can be blocked. This not only increases life span and the chance of survival, but the quality of life for patients.


Cette thérapie utilisant l'anticorps peut être utilisée dans n'importe quel tissu glandulaire.



Rittenhouse-Olson patented the use of JAA-F11 Antibody in 2008 and has since been committed to research with her company For-Robin, while her lab continues its work with development of a vaccine to the CD 176 antigen.

Rittenhouse-Olson a pris une patente sur JAA-F11 en 2008 et a depuis continué la recherche avec sa compagnie For-Robin, pendant que son laboratoire continue son travail avec le développement d'un vaccin à l'Antigène cd 176

“It’s more of a challenge to your body to make an immune response to a carbohydrate,” Rittenhouse-Olson said. “We have to use more techniques to make it acceptable in a human body.”

Within the next year, For-Robin plans on modifying the JAA-F11 antibody so that it can be used in patients with breast cancer.

Au cours de la prochaine année (2013),  on planifie de modifier l'anticorps JAA-F11 pour qu'il puisse être utilisé contre le cancer du

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'anticorps appelé JAA-F11   Ven 5 Jan 2007 - 14:41

Une thérapie qui peut bloquer les métastases du cancer du sein étudié en laboratoire. L'anticorps monoclonal connu sous JAA-f11, a démontré un avantage quant à la survie avec le cancer du sein chez la souris et a réduit le développement des métastases.


L'anticorps monoclonal inhibe l'adhésion des cellules cancéreuses du sein aux cellules endothéliales, ce qui a pour effet de bloquer une étape clé des métastases.L'étude a montré que 53% des souris traitées n'avaient pas de métastases visibles.


Le docteur Rittenhouse-Olson de l'université de Buffalo à New-York a conclu que si le JAA-F11 était lié à une molécule radioactive cela pourrait être gagnant en combianison avec de la chimio traditionnelle pour faire décroitre ou éliminer la tumeur.

Pour comprendre plus les anticorps, antigènes et anticorps monoclonal :

Les virus et les bactéries qui causent des maladies sont connus comme des antigènes et sont reconnus par le système immunitaire du corps comme des envahisseurs. notre système de défense naturelle contre les infections sont les anticorps, des protéines qui cherchent les antigènes pour les détruire.


Chaque anticorps se lie et attaque un antigène spécifique. Les anticorps continuent la résistance dans le corps, par exemple, quand nous avons la varicelle quand nous sommes enfants nous n'Avons pas une seconde fois cette maladie dans notre vie.


Cette caractéristique des anticorps rend possible le développement de vaccin. Un vaccin quand il entre dans le corps, stimule la production d'anticorps contre l'antigène spécifique.

La technologie de l'anticorps monoclonal nous permets de produire beaucoup d'anticorps purs et de promouvoir la capacité du corps à produire des anticorps naturels. Les anticoprs sont appelés monoclonal parce qu'ils viennent seulement d'une sorte de cellules.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: L'anticorps appelé JAA-F11   Mar 12 Déc 2006 - 9:39

Un anticorps rallonge la vie de souris avec le cancer du sein


Un anticorps monoclonal développé par des chercheurs à l'université de Buffalo a allongé signicativement la vie de souris avec le cancer humain du sein et a inhibé le cancer qui s'était répandu dans les poumons des animaux par plus de 50%


L'anticorps appelé JAA-F11 cible une dissaccharide partidulière, une antigène connue sous le nom de TF-Ag laquelle aide l'adhésion et propagion de certaines cellules cancéreuses. Bien que l'anticorps ne tue pas les cellules cancéreuses, il a bloqué des étapes dans la croissance de la cellule qui lui permettent d'adhérer au tissu des organes.

Les résultats de cette recherche sont dans le numéro de Novembre 2006 du journal "Neoplasia".


Les souris avec le cancer du sein qui ont reçu l'anticorps ont une survie moyemme de 72 jours comparé à 57 pour les souris qui n'ont pas reçu le JAA-F11. De plus, exposées à l'anticorps en laboratoire la croissance de la cellule diminue de 16% ce qui est statistiquement signifiant.

Kate Rittenhouse-Olson, Ph.D., associate professor of clinical and laboratory sciences in the UB School of Medicine and Biomedical Sciences, is senior author on the study.

"This antibody binds with a carbohydrate on the tumor cell surface that is involved in adhesion of the cell during the metastatic process," said Rittenhouse-Olson. "Not only would drugs attached to the antibody JAA-F11 bind to the tumor cell surface to direct their cytotoxic effect, but the binding of the antibody itself would block the cell from metastasizing."

The antibody was tested using in vitro models of tumor cell growth, in assays to determine its ability to damage or kill cells (cytotoxicity), in various models of cancer metastasis, and, finally, in mice with metastatic breast cancer.

"In addition to providing a survival advantage," said Rittenhouse-Olson, "JAA-F11 immunotherapy reduced the metastatic tumor burden significantly, reflected by both a dramatic decline in the overall incidence of spontaneous metastasis to the lung -- 88 percent to 47 percent -- and fewer macroscopic metastatic lesions."

The research group currently is determining if JAA-F11 could increase the effectiveness of existing cancer drugs, she said, as well as studying the possibility of using the antibody as a vehicle for the targeted delivery of drugs to aid cancer diagnosis and therapy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'anticorps appelé JAA-F11   Aujourd'hui à 12:11

Revenir en haut Aller en bas
 
L'anticorps appelé JAA-F11
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'anticorps appelé JAA-F11
» Réaction à des anticorps monoclonaux (Accident TGN1412 2006)
» Saint André Apôtre, commentaire du jour "Premier appelé ; premier à témoigner"
» chacun est appelé à devenir disciple du Christ
» Deux anticorps monoclonaux efficaces

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: