AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le prix des médicaments (l'exemple de la Belgique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le prix des médicaments (l'exemple de la Belgique)   Ven 12 Jan 2007 - 15:38

C'est une lettre de quelqu'un du gouvernement belge vraisemblablement qui répond à quelqu'un qui demandait que le médicament erbitux soit remboursé pour le cancer de l'utérus.

Je n'ai pas de remarques plus que ça sur ce sujet qui m'intrigue toujours cependant. C'est entendu que chacun veut voir "son" médicament remboursé et que les finances de n'importe quel état sont limités.

Quoi faire ? je sais que le Québec a un groupe de personnes qui décident d'une liste de médicaments qui sera remboursés par le gouvernement.
Est-ce la meilleure méthode ? -Je ne sais pas.





Cher Monsieur M.....,


J’accuse bonne réception de votre courriel du 8 novembre 2006 qui a retenu toute mon attention.

Nous comprenons votre mobilisation pour que votre compagne soit soignée au mieux pour son cancer du col de l’utérus.

Le traitement de ce type de cancer par le cetuximab (ERBITUX) en est actuellement au stade expérimental : il y a quelques études en cours, études de phase I ou II c'est-à-dire des études exploratoires qui en cas de résultats encourageants devront être confirmées par au moins une étude à grande échelle.

ERBITUX est remboursé en Belgique dans le cancer du côlon ou du rectum et dans les cancers de la tête et du cou et cela sous certaines conditions : pour ces cancers, au moins une grande étude comparative a démontré le bénéfice, chez certains patients, d’ajouter ERBITUX au traitement.
Les résultats de ces études sont vérifiés et le médicament peut dès lors officiellement être utilisé dans les conditions décrites.
L’INAMI ne peut se permettre de rembourser des indications de traitements dont l’efficacité et la sécurité n’ont pas été démontrés.


Avenue des Arts, 7
B - 1210 BRUXELLES
Accessible par les transports en commun : station de métro Madou
http://socialsecurity.fgov.be.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Le prix des médicaments (l'exemple de la Belgique)   Dim 31 Déc 2006 - 12:23

Les médicaments chers risquent de mettre à mal les soins de santé en Belgique selon le président de l'Absym (Association belge des syndicats médicaux). Dans le collimateur, le remboursement des médicaments dans le traitement de certains cancers et de certains vaccins comme celui contre le cancer du col de l'utérus. L'Absym, qui défend une médecine « libérale » s'attaque fréquemment aux ingérences des politiques belges dans la profession.

La nouvelle génération de médicaments contre le cancer pourrait mettre à mal le système de soins de santé belge, selon le président de l'ABSyM repris par « De Morgen ». Selon lui, l'herceptine, ou trastuzumab, est un médicament révolutionnaire dans le traitement de certains cancers, dont le cancer du sein. Il est remboursé par l'assurance maladie belge depuis le 1er juillet 2005. Or son coût pour l'assurance maladie est estimé à 33 millions d'euros par an, alors qu'il est le premier d'une série d'autres médicaments jugés révolutionnaires mais très couteux et qui pourraient bénéficier d'un remboursement.


Par ailleurs, il y a de plus en plus de nouveaux vaccins jugés chers, comme le vaccin contre le cancer du col de l'utérus !

Pour Marc Moens, président de l'ABSyM « si l'on décide de rembourser ces médicaments chers, le budget médicaments augmentera d'un tiers ». Selon lui, « en 2005, 3,33 milliards d'euros ont été payés pour le remboursement des médicaments. Nous parlons donc d'un milliard d'euros de dépenses supplémentaires. Cela va de soi que c'est intenable à l'intérieur d'un budget étriqué pour les soins de santé. La question se pose dès lors de savoir si l'autorité va rembourser ces médicaments. Personne n'a une réponse car il n'existe pas de réponse simple. Il est urgent de mener un débat de société sur la questions ».

Le Fonds socialiste des maladies reconnaît le problème. « A un moment donné, on ne pourra plus assumer la facture des soins de santé », explique Ivan Vandermeeren. Pour lui, la solution se situe du côté du secteur pharmaceutique sur lequel il faudrait exercer plus de pression. « Il faudrait une plus grande transparence et plus de concertation lors de la fixation des prix. Les industries devraient également davantage tenir compte de l'aspect abordable du prix des médicaments ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le prix des médicaments (l'exemple de la Belgique)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le prix des médicaments (l'exemple de la Belgique)
» Genentech, un point de vue sur le prix des médicaments
» Allemagne: baisse du prix des médicaments...
» Baisse des prix des médicaments : les parlementaires s’en mêlent...
» la communication facilitée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Société-
Sauter vers: