AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Association de médicaments nouvellement autorisés au Canada

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Association de médicaments nouvellement autorisés au Canada   Mer 16 Jan 2013 - 13:22

Novartis Canada annonce que Santé Canada a approuvé les comprimés d'Afinitor (évérolimus) pour le traitement des femmes ménopausées atteintes d'un cancer du sein avancé avec récepteurs hormonaux positifs, HER2-négatif en association avec l'exémestane après une récidive ou une progression suivant un traitement par le létrozole ou l'anastrozole.

«L'évérolimus est le tout premier d'une nouvelle gamme de traitement permettant d'augmenter l'efficacité des thérapies hormonales, explique le docteur André Robidoux, chirurgien-oncologue au Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM). Il permet d'allonger de façon significative l'espérance de vie sans progression de la maladie pour les femmes atteintes de cancer du sein avancé de type HR+ HER2-négatif.

L'approbation de l'évérolimus a le potentiel de redéfinir la façon dont nous traitons cette forme commune de cancer du sein avancé et offre aux médecins et à leurs patientes une alternative permettant de répondre à un besoin non comblé jusqu'à aujourd'hui.»

On estime qu'au Canada, environ 22 700 femmes auront reçu un diagnostic de cancer du sein en 2012. Parmi ces patientes nouvellement diagnostiquées, environ 10% seront atteintes d'un cancer localement avancé et/ou métastatique, et 20 à 85% des patientes, selon le stade initial, la biologie tumorale et la stratégie thérapeutique utilisée, qui obtiennent un diagnostic de cancer du sein au stade précoce, développeront une maladie métastatique et/ou récidivante.

Le cancer du sein avancé est actuellement considéré comme une maladie incurable. On estime que les femmes atteintes d'un cancer du sein métastatique ont une espérance de vie après le diagnostic de 18 à 36 mois, et la survie médiane pour les femmes atteintes d'un cancer de stade III est inférieure à cinq ans.

Témoignage

Ayant reçu un diagnostic de cancer du sein métastatique en 2007, Louise Lessard est bien placée pour savoir ce que c'est que de vivre avec cette maladie. «Le cancer du sein avancé a changé ma perception de la vie. Le temps est si précieux. J'apprécie chaque jour et je suis reconnaissante envers les progrès de la science dans le traitement du cancer, des progrès qui permettent de vivre plus longtemps, et ce, avec une belle qualité de vie», affirme Mmse Lessard.

«Je souhaite que ces nouveaux traitements puissent m'aider à contrôler la progression de la maladie et me permettent de continuer à profiter de la vie et à faire des choses que j'aime comme voyager, travailler et passer du temps avec mes proches.»

Pierre angulaire

Pour les femmes atteintes d'un cancer du sein avancé HR+, HER2-négatif, la thérapie endocrinienne demeure la pierre angulaire du traitement; toutefois, l'organisme de la plupart d'entre elles manifestera une résistance au traitement à un moment ou un autre. Environ cinquante pour cent des patientes atteintes d'un cancer du sein HR+ métastatique ne répondent pas à l'hormonothérapie initiale, et presque toutes celles qui présentent une réponse initiale développent une résistance.

Une telle résistance au traitement a été associée à une suractivation de la voie PI3K/AKT/mTOR2. Afinitor agit en ciblant la voie de la mTOR dans les cellules, qui présente une activité dérégulée dans la majorité des cancers humains. La mTOR est une protéine qui joue un rôle important dans la division des cellules tumorales, dans la régulation, la croissance et la survie des cellules.

«Les femmes qui vivent avec un cancer du sein métastatique ont des besoins qui leur sont propres et qui diffèrent de ceux des femmes atteintes d'un cancer primitif. En plus des programmes et des services dont ces femmes ont tant besoin, un accès aux nouveaux traitements est crucial dans le combat contre cette forme incurable, mais traitable de cancer du sein», précise Cathy Ammendolea, présidente, Réseau canadien du cancer du sein.

(Source : CNW/Telbec)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Association de médicaments nouvellement autorisés au Canada   Jeu 25 Jan 2007 - 7:44

(CN) - Les Canadiennes ayant reçu un diagnostic de cancer du à un stade précoce avec atteinte ganglionnaire disposent maintenant d'une nouvelle option thérapeutique postchirurgicale.
En effet, Santé Canada a émis une autorisation de commercialisation avec conditions de Taxotere (docetaxel) pour emploi en association avec la doxorubicineet la cyclophosphamidedans le traitement adjuvant du cancer du sein opérable avec atteinte ganglionnaire.

Ce type d'autorisation avec conditions permet aux médecins et à leurs patients d'avoir accès rapidement à de nouveaux traitements sur la base de données prometteuses sur leur efficacité clinique et leur profil de risques et de bénéfices acceptable.

Taxotere a reçu une autorisation de commercialisation sans condition pour le traitement du cancer du avancé, du cancer du non à petites cellules, du cancer de , du cancer de la et du carcinome spinocellulaire du .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Association de médicaments nouvellement autorisés au Canada
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MÉDICAMENTS DÉCONSEILLÉS OU INTERDITS DANS LA MYASTHÉNIE
» ORPHANET - Bulletin du 23 sept 2009
» Allergie aux médicaments
» Besoin de médicaments pour une assoc de chats
» médicaments

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: