AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'alemtuzumab

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'alemtuzumab   Jeu 28 Juil 2016 - 13:39

Mise à jour, l'article date de mars 2016

Chronic lymphocytic leukemia/small lymphocytic lymphoma (CLL) patients requiring initial therapy are often older and frailer and unsuitable candidates for standard chemoimmunotherapy regimens. Shorter duration combination monoclonal antibody (mAb) therapy using alemtuzumab and rituximab has been shown to be effective and tolerable treatment for CLL. Standard dose anti-CD20 mAb therapy causes loss of CD20 expression by surviving CLL cells, which can be minimized by decreasing the mAb dose. We report a randomized phase II clinical trial enrolling older (≥ 65 years) patients (median age 76 years, n = 31) with treatment naïve progressive CLL. Patients received 8-12 weeks of standard subcutaneous alemtuzumab with either intravenous standard (375 mg/m(2) weekly)(n = 16) or low dose (20 mg/m(2) 3x week)(n = 15) rituximab. This study was closed before full accrual because the manufacturer withdrew alemtuzumab for treatment of CLL. The overall response rate was 90% with an 45% complete response rate, median progression-free survival of 17.9 months and no significant differences in outcome between the low and standard dose rituximab arms. The major toxicities were cytopenia and infection with one treatment fatality caused by progressive multifocal leukoencephalopathy but no other opportunistic infections. Combination mAb therapy was effective and tolerable treatment for older and frailer patients with progressive CLL, achieving a high rate of complete remissions. These data support the role of mAb in therapy for less fit CLL patients and the further study of low dose higher frequency anti-CD20 mAb therapy as a potentially more effective use of anti-CD20 mAb in the treatment of CLL.

---

Les malades chroniques leucémie lymphoïde / petit lymphome lymphocytique (CLL) nécessitant un traitement initial sont souvent plus âgés et plus fragiles et les candidats inappropriés pour les schémas de chimio-immunothérapie standard. La plus courte thérapie combinant l'anticorps monoclonal (mAb) en utilisant un traitement à l'alemtuzumab et au rituximab a été démontré efficace et bien toléré pour CLL. la dose thérapeutique de type mAb anti-CD20 provoque une perte de l'expression de CD20 par les cellules survivantes CLL, qui peuvent être réduits au minimum en diminuant la dose de mAb. Nous rapportons un essai de phase II randomisé clinique inscrire plus âgés (≥ 65 ans) des patients (âge médian 76 ans, n = 31) . Les patients ont reçu 8-12 semaines de alemtuzumab sous-cutanée standard avec soit la norme intraveineuse (375 mg / m (2) par semaine) (n = 16) ou à faible dose (20 mg / m (2) 3x par semaine) (n = 15) rituximab. Cette étude a été fermée avant comptabilité d'exercice intégrale parce que le fabricant a retiré alemtuzumab pour le traitement de la LLC (!!). Le taux de réponse global était de 90% avec un taux de 45% de réponse complète, la survie sans progression médiane de 17,9 mois et aucune différence significative dans les résultats entre les bras rituximab faible dose et standard. (...) La combinaison thérapeutique mAb était un traitement efficace et bien toléré chez les patients âgés et frêles avec un CLL progressif , avec un taux élevé de rémissions complètes. Ces données étayent le rôle de l'anticorps monoclonal dans la thérapie pour les patients atteints de LLC en moins bonne forme et l'étude supplémentaire de fréquence plus élevée de faibles doses de mAb anti-CD20 comme une utilisation potentiellement plus efficace d'anticorps monoclonal anti-CD20 dans le traitement de la LLC.


Les points d'exclamation en bleus sont pour le fait que le fabricants retire un médicament qui guérit presque un patient sur deux. Et dans un autre article j'ai lu que ce fabricant tentait de vendre ce médicament... j'espère juste que ces deux faits ne sont pas reliés et que tout est fait pour guérir les gens même s'ils sont vieux comme ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'alemtuzumab   Ven 31 Déc 2010 - 18:49

Le laboratoire américain de biotechnologies Genzyme, que le français Sanofi-Aventis tente de racheter depuis des mois, a estimé lundi à 3,5 milliards de dollars le chiffre d'affaires annuel potentiel de sa molécule alemtuzumab en traitement de la sclérose en plaques.
Cette évaluation est nettement supérieure à celle de Sanofi, qui estime que les ventes de cet anticorps commercialisé sous le nom de Campath et utilisé pour l'instant contre la leucémie, s'il était approuvé pour le traitement de la sclérose en plaques, ne devraient pas dépasser 700 millions de dollars par an.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: L'alemtuzumab   Jeu 8 Mar 2007 - 12:53

Le terme mabcampath est formé de mab pour "monoclonal antibody ", cam pour "Cambridge (Angleterre)" et path pour "département de pathologie" où il a été développé.

Le Mabcampath* ou alemtuzumab est un anticorps humanisé de type IGg, produit par génie génétique et dirigé contre la glycoprotéine CD52 qui est présente notamment à la surface des lymphocytes B et T périphériques normaux et malins.

L'alemtuzumab, administré par voie intraveineuse, provoque une lyse des lymphocytes, d'une part par l'intermédiaire du complément et d'autre part par une cytotoxicité cellulaire anticorps dépendante (ADCC = antibody dependant cell-mediated cytotoxicity). Voir Caractéristiques générales des anticorps.

L'indication de l'alemtuzumab retenue par l'AMM est le traitement de la leucémie lymphoïde chronique chez les malades qui ne répondent plus aux autres traitements, y compris la fludarabine.
L'alemtuzumab s'administre par perfusion intraveineuse de deux heures à doses croissantes.
Outre la chute des lymphocytes, on observe chez beaucoup de malades une neutropénie, une thrombocytopénie, une anémie ou même une pancytopénie.

La prescription de Mabcampath* est réservée aux oncologues et aux hématologues.
Le but de cette courte mise au point est de faire connaître l'existence de ce médicament aux non-spécialistes.


lyse. Fragmentation et désintégration de la structure moléculaire des tissus, ou des cellules bactériennes, exercées par des agents physiques, chimiques ou biologiques.


Dernière édition par Denis le Jeu 28 Juil 2016 - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'alemtuzumab   Aujourd'hui à 13:20

Revenir en haut Aller en bas
 
L'alemtuzumab
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ALEMTUZUMAB: Etudes et Essais...
» Campath (alemtuzumab)
» Réveillon!!
» Sep et campath
» A*STAR Singapour:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: