AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le TGFß3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15763
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: le TGFß3   Dim 16 Juin 2013 - 9:53

Mise à jour, l'article date de janvier 2013

Transforming growth factor-ß (TGFß) is a secreted cytokine implicated as a factor in cancer cell migration and invasion.

Le Facteur de croissance transformant bêta (TGF) est une cytokine sécrétée impliquée comme facteur de migration des cellules cancéreuses et dans l'invasion de ces cellules dans d'autres tissus.


Previous studies have indicated that TGFß isoforms may exert differential effects on cancer cells during different stages of the disease, however very little is known about the expression patterns and activity of the three isoforms in prostate cancer. Non-traditional signaling pathways including the PI3-Kinase have been associated with TGFß-mediated effects on cancer cell invasion.


Des études antérieures ont montré que les isoformes TGFß peuvent exercer des effets différents sur les cellules cancéreuses au cours des différentes étapes de la maladie, mais on sait très peu sur les modes d'expression et sur l'activité des trois isoformes dans le cancer de la .Les Voies de signalisation non traditionnels, dont la voie PI3 kinase ont été associés à des effets par l'entremise de TGF sur l'invasion des cellules cancéreuses.


In the present study, we have carried out expression analysis of TGFß isoforms and signaling components in cell line models representing different stages of prostate cancer and studied the differential effects of specific isoforms on migratory and invasive behavior and induction of the PI3-kinase pathway.


Dans la présente étude, nous avons effectué une analyse de l'expression des isoformes de TGFß et de composants de signalisation dans les modèles de lignées cellulaires représentant les différents stades du cancer de la prostate et étudié les effets différentiels des isoformes spécifiques sur le comportement et l'induction migratoire et invasive de la voie PI3-kinase.


TGFß1 and TGFß3 were expressed in all cell lines, with TGFß3 expression increasing in metastatic cell lines. Both TGFß1 and TGFß3 induced motility and invasive behavior in PC3 cells, however, TGFß3 was significantly more potent than TGFß1.

TGFß1 et TGFß3 ont été exprimés dans toutes les lignées cellulaires, avec l'expression de TGFß3 de plus en plus présente dans les lignées de cellules métastatiques. Les deux TGFß1 et TGFß3 induisent la mobilité et le comportement invasif des cellules PC3,cependant, TGFß3 était significativement plus puissant que TGFß1.


TGFßRI and Smad3 inhibitors blocked TGFß1 and TGFß3 induced motility and invasion. TGFß3 caused a significant increase in pAKTser473 in PC3 cells and PI3-kinase inhibitor LY294002 blocked TGFß3 induced migration, invasion and phosphorylation of AKT.

TGFßRI et les inhibiteurs de Smad3 bloquent la mobilité et l'invasion induite par TGFß1 et TGFß3 . TGFß3 provoque une augmentation significative de pAKTser473 dans les cellules PC3 et les inhibiteurs de PI3-kinase LY294002 bloquent la migration induite par TGFß3 et l'invasion et la phosphorylation de AKT.


Both TGFßRI and Smad3 inhibitors blocked TGFß3 induced pAKTser473. Based on these results, we conclude that TGFß3 is expressed in metastatic prostate cancer cell lines and is involved in induction of invasive behavior in these cells. Furthermore, these effects of TGFß3 are TGFßRI and Smad3 dependent and mediated via the PI3-kinase pathway.


Les deux TGFßRI et les inhibiteurs de Smad3 bloquent pAKTser473 induit par TGFß3 . Sur la base de ces résultats, nous concluons que TGFß3 est exprimé dans des lignées cellulaires de cancer de la prostate métastatique et est impliqué dans l'induction de comportement invasif dans ces cellules. En outre, ces effets de TGFß3 sont dépendants de TGFßRI et Smad3 et arrivent par la voie PI3-kinase.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15763
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: le TGFß3   Jeu 5 Avr 2007 - 10:43

Nouvel espoir dans le traitement du cancer

Brigitte Trahan

Le Nouvelliste

Le Groupe de recherche en biopathologies cellulaires et moléculaires de l'Université du Québec à Trois-Rivières, dirigé par le professeur Éric Asselin, vient d'effectuer une percée très importante dans la compréhension du développement des métastases cancéreuses.

La découverte, qui a été publiée dans le Journal of Biological Chemistry de février, met en évidence le rôle encore insoupçonné d'un facteur de croissance, le TGFß3 (transforming growth factor-beta 3), dans la prolifération des cellules cancéreuses et dans l'évolution du cancer d'un organe vers ce qu'on appelle communément un "cancer généralisé".

Les résultats ont été obtenus en analysant non seulement les cellules in vitro mais aussi en les analysant directement sur des biopsies de tissus cancéreux humains.

Le professeur Asselin et son équipe ont découvert que plus on avance dans le degré de malignité du cancer, plus ce facteur va être sécrété par les cellules et distribué dans les tissus.

Le TGFß3 n'avait jamais été perçu, jusqu'à présent, comme un agent pouvant être associé à la progression du cancer parce qu'il s'agit d'une hormone présente naturellement dans le corps "dont les cellules en ont besoin pour se différencier", explique le chercheur.

Toutefois, dans les situations de cancer, son activité est complètement déréglée, a-t-il constaté.

En étudiant des tissus normaux de l'utérus, par exemple, le professeur Asselin a pu observer que cette hormone est présente mais confinée à un endroit bien précis pendant le cycle menstruel pour disparaître ensuite à un autre stade du cycle lorsque les cellules qui le produisent sont détruites par apoptose (mort cellulaire programmée normale). En cas de cancer, toutefois, le TGFß3 est soudainement diffusé n'importe où de façon anarchique. Les cellules cancéreuses peuvent ainsi migrer et détruire les tissus voisins, explique-t-il.

Si ce facteur de croissance entre en contact avec des cellules qui ont le récepteur pour l'accueillir, ces cellules se mettent alors à s'auto-stimuler et le TGFß3 peut alors s'exprimer encore plus, ajoute le chercheur.

Le professeur Asselin explique que le TGFß3 est à l'oeuvre dans le processus métastatique d'une multitude d'autres cancers. Il étudie actuellement avec son équipe son effet sur les cancers du de l'utérus, de de la et même sur le cancer de la .

Même si le mécanisme des métastases est maintenant mieux compris, le professeur Asselin estime que plusieurs avenues doivent encore être explorées. Peut-on, par exemple, espérer bloquer l'activité du TGFß3 sans causer d'effets secondaires destructeurs chez les patients comme c'est souvent le cas en chimiothérapie, se questionne-t-il. C'est pourquoi il entend aussi se pencher aussi sur une autre avenue, c'est-à-dire la compréhension des éléments qui exercent la régulation du TGFß3. Son laboratoire s'affaire présentement à développer des modèles animaux qui permettront de mieux comprendre l'action TGFß3 in vivo.

La découverte sera prochainement présentée au congrès annuel de l'American Association for Cancer Research.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
le TGFß3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: