AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Recherches et nouvelles méthodes pour contrer la leucémie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Recherches et nouvelles méthodes pour contrer la leucémie.   Lun 7 Sep 2015 - 15:43

Leucémie : des lymphocytes OGM tueurs de cancer

Des cellules immunitaires (des lymphocytes T) de patients souffrant de leucémie lymphoïde chronique (LLC) ont été modifiées génétiquement pour venir à bout du cancer. Les résultats sont prometteurs : plusieurs rémissions de patients ont été obtenues.


Une étude réalisée aux États-Unis semble ouvrir la voie vers un traitement de la leucémie grâce à la modification génétique des cellules immunitaires de patients. Huit des 14 adultes ayant participé à cette étude ont en effet répondu au traitement : quatre d'entre eux ont présenté une rémission à long terme ; les quatre autres ont réagi seulement partiellement au traitement, selon les résultats publiés dans le journal Science Translational Medicine.

La première personne à avoir été soumise au traitement expérimental a récemment passé le cap des cinq ans de rémission. Deux autres patients n'ont pas connu de rechute depuis quatre ans et demi. Le quatrième avait été en rémission pendant 21 mois avant de mourir d'une infection liée à une opération chirurgicale sans rapport avec la leucémie. Cette immunothérapie personnalisée, connue sous le nom de CTL019, a été développée par des chercheurs du Abramson Cancer Center et de la Perelman School of Medicine, qui dépendent de l'université de Pennsylvanie (États-Unis).

« Les examens conduits sur les patients qui ont connu une rémission complète ont montré que les cellules modifiées restent dans leurs corps pendant des années après y avoir été injectées, sans aucun signe de cellules cancéreuses, explique l'un des auteurs de l'étude, Carl June, professeur à l'université de Pennsylvanie. Cela indique qu'au moins certaines des cellules CTL019 conservent leur faculté à chasser les cellules cancéreuses pendant longtemps ».

En 2011, les premiers résultats de l'étude, alors conduite sur trois adultes, montraient que deux d'entre eux étaient entrés en rémission après la première année de traitement. Ces trois patients avaient peu d'autres choix de traitement. La seule autre option est une greffe de moelle osseuse, une procédure exigeant une longue hospitalisation et qui comporte un risque de mortalité d'au moins 20 %. En outre, cette greffe n'offre au mieux que 50 % de chances de guérison.

Les lymphocytes T reprogrammés sont réinjectés au patient

Le traitement expérimental est élaboré à partir des propres lymphocytes T des patients, responsables de la défense immunitaire. Ils sont prélevés puis génétiquement modifiés pour qu'ils soient capables d'attaquer sélectivement les cellules cancéreuses. À l'époque des premiers résultats en 2011, Carl June avait qualifié ces lymphocytes T modifiés de « tueurs en série ». Les chercheurs les programment en outre pour qu'ils accélèrent leur multiplication. Une fois que les lymphocytes T ont été prélevés pour être reprogrammés, le patient est traité par chimiothérapie puis on lui réinjecte ses propres cellules immunitaires modifiées.

Jacqueline Barrientos, oncologiste au North Shore-LIJ Cancer Institute, qui n'a pas participé à l'étude, juge cette approche « révolutionnaire ». « C'est un moment très enthousiasmant », dit-elle à l'AFP, confiant que de nombreux chercheurs s'attendent à ce que Carl June reçoive le prix Nobel un jour pour avoir ouvert une nouvelle voie dans le traitement du cancer.

Le traitement expérimental n'a toutefois pas fonctionné pour tout le monde. Quatre patients (29 %) ont bien répondu au traitement pendant une moyenne de sept mois avant de voir le cancer revenir. Et six des 14 personnes qui ont participé à l'étude n'ont montré aucun effet, les chercheurs tentant de découvrir pourquoi leurs lymphocytes T modifiés ne se sont pas répandus au même rythme que ceux des patients ayant connu une rémission à long terme.

« Les patients de cette étude sont des pionniers, a déclaré l'auteur principal de l'étude, David Porter, du Abramson Cancer Center. Leur participation nous a donné une base de savoir et d'expérience sur laquelle nous pourrons développer cette nouvelle approche pour aider d'autres patients. »

Une vidéo en français peut être visionné sur le site :

http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/cancer-leucemie-lymphocytes-ogm-tueurs-cancer-59657/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Recherches et nouvelles méthodes pour contrer la leucémie.   Jeu 16 Avr 2015 - 9:54

mise à jour

juillet 2014

La mise sur le marché d'un traitement expérimental pour soigner le cancer de la moelle osseuse pourrait être accélérée.

Après avoir constaté que 89% des patients atteints d'une leucémie avaient vu leur cancer disparaître grâce à ce traitement expérimental, les régulateurs américains ont décidé d'accélérer la procédure d'autorisation de mise sur le marché.

Il s'agit d'une immunothérapie personnalisée, connue sous le nom de CTL 019 et qui a été développée par l'Université de Pennsylvanie (Etats-Unis). C'est la première immunothérapie contre le cancer à recevoir cette désignation d'avancée majeure. Elle est en effet qualifiée de "percée" par l'Agence Fédérale des Médicaments (FDA) et va donc bénéficier d'une procédure accélérée d'examen de la part de l'Agence ainsi que d'une attention particulière dans sa mise sur le marché.
"D'immenses espoirs"

Le traitement consiste à extraire des cellules immunitaires du patient pour les lui reprogrammer génétiquement afin qu'elles ciblent ses cellules cancéreuses qui produisent une protéine appelée CD 19. Les cellules immunitaires reprogrammées sont ensuite réinjectées dans l'organisme du patient, où elles se multiplient et attaquent directement le cancer.

"Nos premiers résultats laissent apparaître d'immenses espoirs pour un groupe désespéré de patients, dont beaucoup ont été en mesure de retrouver une vie normale à l'école ou au travail après avoir reçu cette nouvelle immunothérapie personnalisée", a indiqué le chef de l'équipe de recherche de l'Université de Pennsylvanie, Carl June. L'an dernier, sur 27 patients (22 enfants et cinq enfants) atteints de leucémie aigüe lymphoblastique, 89% ont vu leur cancer disparaître. Le premier adulte à avoir reçu ce traitement est en rémission depuis un an, la première enfant à l'avoir reçu a fêté en mai ses deux ans de rémission.

Des résultats qui ouvrent la porte au développement et à l'autorisation d'autres tests avec cette thérapie, afin de traiter plusieurs sortes de cancers. Pour ce faire, l'université s'est alliée en 2012 avec l'entreprise pharmaceutique Novartis.

----

Nouvel espoir contre la leucémie
Isabelle Burgun, le 4 août 2014, 10h49

(Agence Science-Presse) Première cause de décès chez les jeunes adultes, le cancer des cellules de la moelle osseuse tue la majorité des personnes qui en sont atteintes. Jusqu'à maintenant, le traitement par chimiothérapie n'a pas atteint les résultats escomptés. Mais une découverte réalisée à Montréal pourrait changer la donne.

«La résistance aux médicaments, utilisés lors de la chimiothérapie, peut survenir chez certains patients dès le début du traitement», explique Katherine Borden, titulaire de la Chaire canadienne de recherche en biologie moléculaire du noyau cellulaire. En surmontant cette résistance, la lutte contre la leucémie myéloblastique aiguë (LAM), ce cancer très agressif, deviendrait plus efficace, croit-elle.

La chercheuse à l’Institut pour la recherche en immunologie et cancer de l’Université de Montréal et son étudiante, Hiba Zahreddine, ont en effet découvert un mécanisme de modification chimique présent dans les cellules et induit par un gène (Gli1). L’hyperactivité de ce gène diminuerait la toxicité des médicaments destinés à lutter contre les cellules cancéreuses.

Mettant à nu ce mécanisme de résistance, les chercheuses ont développé une nouvelle approche destinée à renverser le processus. En administrant le Vismodegib, un médicament testé pour les cancers de la peau, le gène Gli1 se retrouverait inhibé et stopperait ainsi la modification chimique liée au traitement. Et les cellules répondraient à nouveau au médicament.

La piste génétique de lutte contre la leucémie s‘avère prometteuse. En février dernier, des chercheurs de l’Institut pour la recherche en immunologie et cancer de l’Université de Montréal ont mis à jour le régulateur-clé (Brg1) des cellules souches leucémiques. En inhibant ce gène, le cancer serait donc stoppé à la source.

Autre espoir, celui des greffes de cellules souches et l’allogreffe d’intensité réduite. Cette méthode encore expérimentale vise particulièrement les personnes âgées et celles plus sensibles à la chimiothérapie.



----


article de 2010


Étude prometteuse dans le traitement de la leucémie lymphoïde chronique

Des résultats d’études encourageants ont été publiés récemment dans le New England Journal of Medicine et le Science Translational Medicine. Ils portaient sur le travail du médecin Carl June, de l’école de médecine de l’Université de Pennsylvanie, et de son équipe qui ont étudié un nouveau traitement pour la leucémie lymphoïde chronique (LLC). La LLC est le type de leucémie le plus répandu au Canada et elle touche surtout les adultes de 60 ans et plus. Ce cancer se développe quand les leucocytes de type lymphocytes B se reproduisent de manière incontrôlée. Pour cette étude, les chercheurs ont utilisé un autre type de leucocytes faisant partie du système immunitaire, un lymphocyte T, et ils l’ont modifié de manière à ce qu’il traque les cellules cancéreuses et les détruise. Les cellules T ont été prélevées chez les patients eux-mêmes, modifiées, puis réinjectées au patient, dans l’organisme duquel elles se sont multipliées et ont combattu la leucémie. Bien que les résultats de l’étude soient jusqu’à présent des plus enthousiasmants, celle-ci en est encore aux tout premiers stades. Le traitement devra être testé sur un vaste échantillon de sujets et pendant une plus longue période afin de voir si la rémission perdure ou si le traitement ne dure que pour un certain temps. L’équipe de recherche va également tenter de voir si elle peut obtenir des résultats similaires avec d’autres types de leucémie. Ce traitement potentiel est également étudié pour d’autres types de cancer comme celui des ovaires, de la prostate et du cerveau.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Recherches et nouvelles méthodes pour contrer la leucémie.   Sam 28 Avr 2007 - 13:05

Autre article sur le même sujet.



Des chercheurs provoquent la leucémie chez des souris

Montréal

Des chercheurs canadiens ont réussi à provoquer des leucémies chez des souris en leur injectant des cellules humaines, ce qui permettra d'observer le développement de la maladie, selon une étude publiée vendredi dans le journal Science.

L'équipe s'est servie de cellules souches prélevées sur le placenta ou le cordon de nouveaux-nés, puis a introduit dans ces cellules sanguines normales un oncogène habituellement responsable du développement de la leucémie chez l'homme.

«Au bout de 135 jours, 75 % des souris (chez qui ces cellules ont été injectées) ont développé des signes cliniques de leucémie avec les mêmes caractéristiques qu'on retrouve chez les humains», indique l'hématologue Frédéric Barabé, un des coauteurs de l'étude.

«Le modèle pourra, à long ou moyen terme, servir à tester toutes sortes de thérapies», ajoute-t-il. Cette nouvelle technique doit permettre d'étudier l'initiation du cancer et sa progression, a expliqué le Dr Barabé en soulignant que ce n'était pas le cas des expériences menées jusque là.





«Le concept peut être adapté à moyen terme à d'autres cancers que la leucémie, estime-t-il tout en soulignant que le système sanguin a toujours un pas d'avance sur les autres disciplines.

Le Dr Barabé a travaillé avec l'équipe de l'Université de Toronto qui avait été la première à isoler des cellules souches responsables de la leucémie en 1994.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Recherches et nouvelles méthodes pour contrer la leucémie.   Ven 27 Avr 2007 - 11:46

Cancer Scientists Create 'Human' Leukemia Process To Map How Disease Begins, Progresses
Science Daily — Cancer researchers led by Dr. John Dick at Ontario Cancer Institute (OCI) have developed a method to convert normal human blood cells into "human" leukemia stem cells. The converted cells, when transplanted into special mice that permit the growth of human cells, can replicate the entire disease process from the very moment it begins.
the research arm of Princess Margaret Hospital, and a Professor in the Department of Molecular Genetics, University of Toronto, said: "Most human leukemia research involves studying a patient's diseased cells or a cell line grown from those cells.


Les chercheurs ont développé une méthode poour changer une cellule humaine saine en cellule souche leucémique. Les cellules ainsi converties sont transplantées ensuite dans des souris spécialement dépouillées de système immunitaire ce qui peut répliquer le processus complet de la maladie à partir du tout début. La plupart des recherches impliqués dans le cancer de la leucémie se servent de cellules prélévées sur des patients ou de cellules cultivées à partir de celles-ci.

However, since cancer takes many months or years to develop, just studying the cells at the end of the process does not let you know what the series of changes were that caused the cells to become leukemic, and when they happened.

Toutefois, parce que le cancer prend plusieurs mois sinon plusieurs années à se développer, étudier seulement des cellules arrivées au terme du processus ne vous permet pas de savoir les premiers changements qui ont causé la maladie et quand cela c'est vraiment passé.

"With the method we developed, we have duplicated the natural process every step of the way. The method we developed opens the pathway generally to understanding the process of how cancer begins."
The scientific team of Frederic Barabe, James Kennedy and Kristin Hope introduced a specific leukemia gene into normal human stem cells and injected the genetically altered cells into mice that lacked immune systems. The result? 100% of the mice developed fatal leukemia that displayed the same characteristics and patterns of human disease.

"Avec cette méthode nous avons dupliqué le processus naturel pas à pas. Cette méthode ouvre la voie à comprendre le processus du début de ce cancer." dit un professeur de l'université de toronto. L'équipe de scientifique introduit un gène spécifique à la leucémie dans des cellules normales humaines et injecte ces cellules dans une souris qui est dépourvu de système immunitaire, les souris développent le cancer du sur 100% des essais avec les mêmes caractéristiques que celui chez les humains.



For the past 20 years, said Dr. Dick, leukemia research has focused mainly on human cells where the disease already exists or by studying leukemia created in mouse cells. This study flipped it around to focus on asking which are the normal cells within which the disease arises and then how it evolves and progresses, all within the context of human cells.

Pour les 20 dernières années, dit le docteur Dick, la recherche sur la leucémie a focussé sur les cellules humaines ou la maladie existe déja principalement. cette étude change le focus et le met sur les celllules saines et demande dans lesquelles la maladie survient et comment elle se développe et progresse dans le contexte des cellules humaines.

"So what we are building is a new approach and way of studying how leukemia arises in the first place. We found that with the leukemia gene we were using, the disease only arose from immature stem and progenitor cells. The leukemic stem cells that were created seemed to change as the human leukemia was grown for longer times in a series of transplanted mice. Our findings of how these leukemic stem cells functioned could explain several features of the leukemia in children and adults that also contain the same leukemia gene, MLL-ENL."



In 1994, Dr. Dick identified the first cancer stem cell in leukemia, following on the original discovery in 1962 of the blood stem cell by two other renowned OCI scientists, Drs. Ernest McCulloch and James Till -- a discovery that formed the basis of all current stem cell research. Dr. Dick, who holds the Canada Research Chair in Stem Cell Biology and is also Senior Scientist at the Toronto General Research Institute and at the McEwen Centre for Regenerative Medicine, University Health Network, recently published other findings showing that colon cancer arises from stem cells specific to the tumour.
The findings are published in the journal Science. This research was financially supported by grants and fellowships from the Canadian Institutes for Health Research, Ontario Institute for Cancer Research, Genome Canada through the Ontario Genomics Institute, the Leukemia and Lymphoma Society, and the National Cancer Institute of Canada with funds from the Canadian Cancer Society and the Terry Fox Foundation.


Dernière édition par Denis le Jeu 16 Avr 2015 - 9:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recherches et nouvelles méthodes pour contrer la leucémie.   Aujourd'hui à 15:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Recherches et nouvelles méthodes pour contrer la leucémie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherches et nouvelles méthodes pour contrer la leucémie.
» Nouvelles caméra pour le planétaire
» PRIÈRE POUR CONTRER L'AVORTEMENT
» Recueil de nouvelles à chute pour classe de 3ème
» Le sport pour lutter contre la phobie, le stress...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: