AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Mer 23 Oct 2013 - 7:37

Une fois de plus, la Coalition priorité cancer proteste contre la lenteur de Québec à approuver des médicaments contre le cancer et affirme que la situation est même pire qu'avant.

Les représentants de la coalition ont rencontré la presse, lundi à Montréal, pour dresser l'état de la situation depuis le début de l'année 2013, et déplorer le petit nombre de médicaments acceptés par l'Institut national d'excellence en santé et en services sociaux.

L'Institut national d'excellence en santé (INESSS), dont font partie plusieurs scientifiques, examine les nouveaux médicaments sur le marché, en se fondant sur différents critères, comme leur valeur thérapeutique et leur valeur «pharmaco-économique», soit le coût du médicament par rapport aux bénéfices apportés. Le ministre de la Santé et des Services sociaux peut toutefois ne pas suivre la recommandation de l'institut - ce qu'il a déjà fait dans le passé.

La Coalition priorité cancer précise que depuis le début de l'année 2013, un médicament sur les 13 soumis a été recommandé. Les 12 autres ont été soit refusés, soit reportés à la prochaine étude des médicaments en 2014, soit acceptés par le ministre malgré une recommandation de l'Institut.

Plus précisément, trois de ces médicaments ont été recommandés sous réserve d'ententes de partage de risque entre les fabricants et le ministère de la Santé et des Services sociaux. Et la moitié ont été acceptés par le ministre.

La présidente de la coalition, Nathalie Rodrigue, s'inquiète de cette situation pour les patients. Selon son évaluation, depuis le début de l'année 2013, le taux d'acceptation pour le remboursement de nouveaux médicaments contre le cancer atteint 31 pour cent, contre 77 pour cent en 2012 et 69 pour cent en 2011.

«C'est toujours un processus qui est à recommencer d'année en année. Ce qu'on demande, nous à la coalition, c'est est-ce qu'on peut avoir un processus clair d'évaluation et de remboursement des médicaments, de manière à ce qu'on ne soit pas toujours en train de jouer au chat et à la souris, avec l'INESSS qui émet des recommandations et le ministre qui retourne les recommandations dans un autre sens. On aimerait un processus qui est plus transparent», a plaidé Mme Rodrigue.

Dans certains cas, toutefois, les assureurs privés peuvent défrayer le coût de ces médicaments, souvent onéreux.

«Comme plusieurs de mes confrères d'associations de patients d'autres types de cancer, on est assez effrayés par la lenteur des changements, mais aussi, et surtout, à l'idée que les patients soient pris entre l'arbre et l'écorce dans le processus. Les oncologues aussi, parce qu'eux savent quels traitements prescrire, mais ils sont contraints à demander à leurs patients 'bon, écoutez, il y a un traitement, mais est-ce que vous avez des assurances privées?'», a résumé de son côté Nicole Giroux, membre du comité des patients et survivants de cancer de la coalition.

Les médicaments contre le cancer ont coûté en 2011 quelque 300 millions $, selon la coalition.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Lun 25 Fév 2013 - 13:16

Paroles de Ale Dee :



Lyrics to La Femme De Ma Vie :

La premiere chose que jai vue quand jai ouvert les yeux. Comme le sourire d'un ange dessandu tout droit des cieux. Tu mas pris dans tes bras en m'appellant Alexandre le septième jour qui a suivit le mois de Décebre. Ouais sa ses le jour ou je suis née que t'es venu me deposer un baiser sur le bout du nez, en me disan que tout la vie devant toi peut importe tes choix je serais toujours avec toi.Quand j'pleurais la nuit tu venais me chercher en me disant des mots doux tu commencais a me bercer. t'étais morte de fatigue mais tu souriait quand meme, avec le courage comme vertue et l'amour comme embleime.Tu m'as élevé tout seule sans l'aide de mon pere tu mas apris a etre un homme sans savoir comment faire.Tu t'es privé de tout pour que je manque jamais de rien.Seulement que je sois heureux sinon tu demandait rien.

Refrain ;
Pour toi je t'offrirais le ciel, pour mes moments vécu dans tes bras éternel. Toujours la pour moi dans tout s'que jai choisi .Mon amour est infini tu es la femme de ma vie .


Ont avais pas d'argent mais tu t'débrouillais.Quand a cause des larmes dans mes yeux ma vue s'embrouillais. t'étais la a coté en me disant sa va aller. Ta le droit de pleurer sa fait du bien laisse toi aller.meme dans mes année sombre ta toultemps crue en moi.Le potentiel tu la toultemps vue en moi.Meme quand je t'ai decu meme quand jt'ai fait mal.Meme quand tu étais aussi fanné qu'une fleur sans pétale. Tu mas jamais juger toultemps supporter. Le poid de la vie tu m'as aider a le porter.Malgré tout je sais que deffoi je t'ai manquer de respect.Ou les autres aurrait abbandonner toi tu restais .Je sais que jt'ai fait pleurer je sais que jtai fait dla peine.Sincerement je suis desoler si tu savais comment je t'aime. t'es la plus belle au monde t'es ma meilleur amie.t'es beaucoup plus qu'une mere t'es la femme de ma vie .

Refrain ;
Pour toi je t'offrirais le ciel, pour mes moments vécu dans tes bras éternel. Toujours la pour moi dans tout s'que jai choisi .Mon amour est infini tu es la femme de ma vie .

Dernierement jai eu mal, j'ai pleurer tout mes larmes . j'en ai voulu a la vie. javais le coeur remplie de haine. j'voulais que dieu aille bruiler en enfer. le jour ou tu m'as appris que t'avais le cancer.J'ai pas sue comment réagir jme suis renfermer . au lieu de supporter la personne conserner.Tu m'as pris dans t'es bras, tu m'as dit de pas m'en faire.Si tu savais a quel point tu me rend fier.Tu mérite le meilleur tu mérite la paix . tu mérite de te reposer apres tout s'que tu as fait .yé temps que tu t'aute un peu de poids sur les épaules.Si j'te perdais je serais encore plus triste qu'un Saule.t'es ma source d'inspiration mon plus grand models. t'es toutes mes consonnes tes tout mes voielles.tout mon amour bin s'ta toi que jle donne.t'es la meilleur chansson de tout mon album.

Refrain ;
Pour toi je t'offrirais le ciel, pour mes moments vécu dans tes bras éternel. Toujours la pour moi dans tout s'que jai choisi .Mon amour est infini tu es la femme de ma vie .




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Lun 25 Fév 2013 - 11:50


5e Conférence nationale pour vaincre le cancer - Des conférenciers prestigieux et des célébrités seront au rendez-vous

MONTRÉAL, le 25 févr. 2013 /CNW Telbec/ - Présentée et organisée par la Coalition Priorité Cancer au Québec, la 5e Conférence nationale pour vaincre le cancer, sous le thème Vivre dans la dignité, accueillera des conférenciers prestigieux et une panoplie de célébrités, toutes impliquées à leur façon dans la lutte contre le cancer, le tout sous la tutelle de la marraine de l'événement, l'unique sœur Angèle.

« La 5e Conférence nationale pour vaincre le cancer, c'est le grand rendez-vous des gens qui se sentent concernés par cette cause. Il en aura pour tous les goûts, toutes les saveurs, pour tous : patients, survivants, proches aidants, représentants d'organismes communautaires et professionnels de la santé. Je suis honorée d'être la marraine de cette belle Conférence nationale et j'ai hâte d'y rencontrer les participants! », affirme Sœur Angèle, marraine de la 5e Conférence nationale pour vaincre le cancer qui aura lieu les 11 et 12 avril prochains au Hilton Montréal Bonaventure.

Animée par la journaliste indépendante Ariane Émond, la 5e Conférence nationale pour vaincre le cancer accueillera des invités spéciaux tels que le Dr Réjean Hébert, ministre de la Santé et des Services sociaux, qui s'adressera aux participants le temps d'une allocution, ainsi que le Dr Jean Latreille, directeur de la Direction québécoise de cancérologie.

Une panoplie de célébrités seront au rendez-vous

Les conférences scientifiques seront, cette année, entrecoupées d'événements spéciaux à caractère plus humain et divertissant, tels que :

« À nos casseroles pour vaincre le cancer », un événement culinaire avec Sœur Angèle, qui reproduira sur scène une recette tirée du livre du Dr Richard Béliveau « Les aliments pour vaincre le cancer ».

Une table ronde animée par Jean Pagé, journaliste, animateur et également porte-parole de PROCURE - Halte au cancer de la prostate, qui analysera avec des panélistes, soit Jean-François Dumas, président, Influences Communications, Jean-Jacques Stréliski, professeur associé, HEC Montréal - spécialiste en stratégie d'images, Marie-Claude Lortie, chroniqueuse et journaliste, La Presse, et Florence Girod-DeLambertini, directrice des stratégies de communication, Cossette Communications, l'impact des campagnes de sensibilisation au cancer sur le comportement des québécois.

Janette Bertrand et Dominique Lajeunesse parleront de leur lutte contre le cancer du sein

L'événement « Une rencontre avec… » clôturera la Conférence nationale pour vaincre le cancer. L'animateur, survivant du cancer de la prostate, porte-parole de PROCURE - Halte au cancer de la prostate et parrain du Comité patients et survivants du cancer de la Coalition, Winston McQuade, accueillera en grande primeur, l'auteure, comédienne et animatrice bien connue, Madame Janette Bertrand accompagnée de sa fille, également comédienne, Dominique Lajeunesse.

Enfin, encore en grande première, « Le petit déjeuner des célébrités », qui sera présenté le matin de la 2e journée, permettra aux participants de rencontrer les personnalités impliquées au sein des activités de la Coalition et de discuter avec elles des enjeux de la lutte contre le cancer. Venez rencontrer et discuter, entres autres, avec : Sœur Angèle, Jean Pagé, Winston McQuade, Richard Petit, Jason Burns, Anne-Lagacée Dawson, Ale Dee et plusieurs autres personnalités qui seront sur place.

La 2e édition du Prix Pat Burns

Animée par son président, Jason Burns, la cérémonie de remise du Prix Pat Burns revient pour une 2e année afin d'honorer des proches aidants s'étant démarqués par l'aide et le soutien accordés à une personne atteinte du cancer. Ale Dee, personnalité publique, porte-parole de la 2e édition du Prix Pat Burns, musicien et chanteur de la scène rap québécoise et proche-aidant de sa mère atteinte du cancer, nous offrira en rappel, sa chanson, maintenant chanson thème du Prix Pat Burns, « La Femme de ma vie ».

Des témoignages émouvants

Des patients atteints du cancer et proches aidants viendront présenter des témoignages vibrants sur leur expérience, tant sur scène que sur écran.

Des conférenciers de prestiges seront présents

Des conférences scientifiques, s'articulant autour des sujets chauds de l'actualité en matière de lutte contre le cancer, seront présentées par des conférenciers prestigieux. Vous pourrez entendre, entre autres : (par ordre alphabétique)

Gerald Batist, M.D., FACP, professeur, directeur, Département d'oncologie, Université McGill, et directeur, Centre du Cancer Segal, Hôpital général juif ;
Pierre Boucher, économiste principal, PBA Économistes-conseils ;
Yves Duquette, président et chef de la création, Lajeunesse communication ;
Jean-Marc Duru, psychologue, Société de soins palliatifs à domicile du Grand Montréal ;
Daniel Houde, M.D., professeur, Université de Sherbrooke, Faculté de médecine nucléaire, Centre hospitalier de l'Université de Sherbrooke ;
Hélène Lefebvre, vice-doyenne à la recherche, Faculté des sciences infirmières de l'Université de Montréal ;
Nathalie Letarte, pharmacienne en oncologie, Centre hospitalier de l'Université de Montréal, Hôpital Notre-Dame - professeure adjointe de clinique, Faculté de pharmacie, Université de Montréal ;
Jocelyn Morettini, psychologue / neuropsychologue, pratique privée et affilié à l'Institut de réadaptation Gingras-Lindsay de Montréal - Réseau universitaire intégré de santé, Université de Montréal, Centre d'expertise en gestion de douleur chronique;
David Mulder, M.D., oncologue, Hôpital Général de Montréal - médecin et chirurgien en chef de l'équipe, Canadiens de Montréal;
Félix Nguyen, M.D., radio-oncologue, Centre Hospitalier de l'Université de Montréal ;
Anne Plante, infirmière-conseillère spécialisée à l'Hôpital Charles-LeMoyne ;
Danis Prud'homme, directeur général, Réseau FADOQ;
André Robidoux, M.D., chirurgien oncologue, hôpital de l'Hôtel-Dieu de Montréal - représentant pour le Québec, conseil d'administration du Partenariat canadien contre le cancer ;
Odette Roy, adjointe, Direction des soins infirmiers, Hôpital Maisonneuve-Rosemont - professeure, Faculté des sciences infirmières, Université de Montréal ;
Benoit Samson, M.D., hématologue et oncologue, Hôpital Charles-LeMoyne ;
Andréanne Saucier, directrice associée des soins infirmiers, Mission du cancer et services respiratoires, Centre universitaire de santé McGill;
Marc Steben, M.D., médecin-conseil, Direction des risques biologiques et de la santé au travail, Institut national de santé publique du Québec - directeur médical, Clinique A ;
Soumya Tamouro, directrice, programmes santé, Alliance des communautés culturelles pour l'égalité dans les soins et services sociaux ;
Guylaine Vaillancourt, musicothérapeute accréditée par l'Association de musicothérapie du Canada, professeure adjointe en musicothérapie, Département des thérapies par les arts, Faculté des Arts, Université Concordia.

Pour s'inscrire, pour consulter le programme préliminaire et/ou pour obtenir des renseignements sur l'événement, visitez le site Internet : www.conferencecancer.com

À propos de la Coalition

La Coalition Priorité Cancer au Québec a été fondée en 2001 pour donner une voix, soutenir et défendre les personnes touchées par le cancer (les patients, les survivants, les proches aidants et leurs familles), pour appuyer les organismes communautaires et les professionnels de la santé œuvrant en cancer et pour renforcer l'organisation de la lutte contre le cancer.

Les membres de la Coalition représentent près de 1,5 million de personnes.



SOURCE : COALITION PRIORITE CANCER AU QUEBEC
Renseignements :

Site internet : www.coalitioncancer.com
Facebook : CoalitionPrioriteCancerAuQuebec
Twitter :@CoalitionCancer
Information :
Sylvie Piché, 514-868-2009 poste 225, spiche@2000neuf.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Dim 3 Fév 2013 - 19:49

MONTRÉAL – La Coalition Priorité Cancer dénonce à son tour les coupes de Québec dans la recherche en santé.

Sa présidente, Nathalie Rodrigue, a déploré, dimanche, la réduction de 10 millions $ du budget 2013-2014 du Fonds québécois de recherche — Santé (FQRS) décrétée par le gouvernement Marois en décembre.

«Ce qui est vraiment extraordinaire là-dedans, c’est que, d’un côté, la Direction québécoise de cancérologie dit qu’elle souhaite tripler le nombre de personnes participant à des études cliniques tandis que, de l’autre côté, on parle de couper les fonds, a-t-elle regretté. On a un peu de difficulté à comprendre quel niveau de communication il y a au sein même du ministère.»

À la veille de la Journée mondiale du cancer, Mme Rodrigue a demandé au Parti québécois de respecter son engagement pris lors de la dernière campagne électorale de tenir une commission parlementaire sur le sujet d’ici la fin de sa première année de mandat.

Elle souhaiterait également la création d’une agence indépendante de lutte contre le cancer, comme c’est le cas en Ontario et en Colombie-Britannique, qui serait responsable de compiler les données oncologiques de tous établissements de la province.

Un registre québécois sur le cancer a bien été lancé par le gouvernement Charest, en 2011, mais selon Mme Rodrigue, il tarde encore à prendre son envol.

«Le problème, c’est que toutes les données ne sont pas là, explique-t-elle. Il y a une première phase qui devait se terminer le 31er décembre 2012, mais elle n’est pas complétée. Il y encore beaucoup d’hôpitaux qui ont des laboratoires de pathologies, mais qui n’ont pas encore réussi à mettre en place un registre local.»

Il est donc difficile de dire combien de personnes vivent présentement avec le cancer au Québec, selon Mme Rodrigue.

On recense environ 55 000 diagnostics positifs chaque année. Près de la moitié des personnes atteintes en mourront.

Le cancer est d’ailleurs la première cause de décès au Québec.

Le FQRS est le plus important organisme subventionnaire dans le milieu de la recherche en santé au Québec. Les coupes de 10 millions $ imposées par le gouvernement devrait le forcer à revoir ses priorités et ses orientations.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Jeu 31 Jan 2013 - 5:51


Recherche en santé - La Coalition Priorité Cancer au Québec s'inquiète des importantes compressions budgétaires

MONTRÉAL, le 30 janv. 2013 /CNW Telbec/ - La Coalition se montre très inquiète des conséquences que pourraient entraîner les compressions budgétaires annoncées par le gouvernement québécois dans le secteur de la recherche en santé, plus particulièrement en ce qui concerne la recherche clinique pour les patients atteints de cancer, un domaine déjà sous-financé.

La présidente de la Coalition, madame Nathalie Rodrigue, T.M., indique que la recherche clinique est un facteur essentiel de la survie des patients atteints de cancer comme le démontrent les grands succès remportés en recherche pédiatrique. À l'heure actuelle, le taux de survie global à cinq ans de tous les cancers pédiatriques confondus est de 82 % grâce aux avancées de la recherche clinique, ce qui constitue un progrès considérable.

Sachant que les fonds de recherche reçus des organismes subventionnaires québécois servent de levier pour des investissements provenant d'autres sources (fondations, secteur privé, etc.), les coupes annoncées fragiliseront de façon importante les centres et les réseaux de recherche ainsi que les chercheurs et leurs équipes. Par ailleurs, ces compressions sont annoncées dans un contexte où les conditions mises en place par le gouvernement ne favorisent pas les investissements du secteur privé. Rappelons que les modèles actuels visent à augmenter les collaborations entre l'industrie, les milieux hospitaliers et universitaires ainsi que les organisations de patients. Dans ce sens, la Coalition invite le gouvernement à se doter d'une vision cohérente et à long terme dans le domaine de la recherche en santé. En outre, ces compressions compromettent l'atteinte des objectifs que se fixe le ministère de la Santé et des Services sociaux de tripler le nombre de personnes atteints de cancer dans les programme de recherche clinique.

La Coalition Priorité Cancer au Québec joint donc sa voix à la mobilisation en cours pour préserver les fonds de recherche en santé. Madame Rodrigue conclut en rappelant que la Coalition demande depuis plusieurs années une hausse significative des fonds alloués à la recherche clinique en oncologie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Jeu 17 Jan 2013 - 14:58


Le Prix Pat Burns - La période de mise en candidature est ouverte jusqu'au 31 janvier 2013 à minuit

MONTRÉAL, le 17 janv. 2013 /CNW Telbec/ - La Coalition Priorité Cancer au Québec rappelle que la période de mise en candidature d'un proche aidant pour la 2e édition du Prix Pat Burns, est ouverte jusqu'au 31 janvier 2013. Le partenaire de cet événement est Celgene Inc. Initié par la Coalition et remis sur une base annuelle, le Prix Pat Burns vise à rendre hommage à une personne qui, à titre de proche aidant, s'est particulièrement distinguée dans la qualité du soutien apporté à une personne atteinte de cancer.

Inscrite par Marc-André Benoît, son conjoint, Julie Chapdelaine fut choisie comme lauréate du tout premier Prix Pat Burns. C'est à l'âge de 27 ans que son conjoint reçoit un diagnostic d'une forme de leucémie appelée sarcome granulocitaire. Les jambes paralysées à presque 100 %, Marc-André a dû subir une importante chirurgie au dos, suivie d'une réadaptation physique et de multiples traitements de chimiothérapie. En plus de quitter son emploi et de passer cinq jours par semaine au chevet de Marc-André à l'hôpital, Julie Chapdelaine, alors âgée de 30 ans, a su s'assurer du confort de son conjoint, de leurs deux enfants, s'occuper des tâches quotidiennes et, finalement, d'elle-même.

« Tout au long de cette épreuve, Julie a été solide comme un roc face à la tempête. Elle a fait preuve d'une dévotion extraordinaire et d'une attention sans faille à mon endroit… Sa présence à mes côtés a fait toute la différence. Elle m'a aidé à me relever à chaque échec et moment difficile et m'a accompagné dans mes plus belles réussites et améliorations. Elle mérite tous les honneurs du monde », avait écrit Marc-André Benoît dans le texte joint à la mise en candidature de Julie au Prix Pat Burns.

La Coalition Priorité Cancer au Québec souhaite que d'autres proches aidants, qui jouent un rôle prépondérant dans la lutte contre le cancer, aient la chance d'être reconnus pour leur dévouement et leur grande compassion. C'est pourquoi la Coalition encourage la population à lui faire parvenir l'histoire d'une personne exceptionnelle.

Les personnes intéressées sont invitées à consulter les critères d'éligibilité ainsi que tous les détails du concours sur le site Internet du Prix Pat Burns (www.prixpatburns.com).

Cette année, en grande première, vous pourrez également y visionner la vidéo promotionnelle du Prix Pat Burns, mettant en vedette le président et porte-parole du prix, Jason Burns, et celle réalisée avec la collaboration du porte-parole personnalité publique, le rappeur québécois Ale Dee.

Le lauréat ou la lauréate recevra un prix en argent d'une somme de 5 000 $ et les deux finalistes recevront chacun un prix de 2 500 $ pour une remise totale de prix d'une somme de 10 000 $. Les noms des récipiendaires seront officiellement annoncés lors de la cérémonie de remise des prix de la 2e édition du Prix Pat Burns qui aura lieu les 11 et 12 avril 2013 à Montréal lors de la 5e Conférence nationale pour vaincre le cancer dont le thème sera, « Vivre dans la dignité »,.

À propos de la Coalition

La Coalition Priorité Cancer au Québec a été fondée en 2001 dans le but de donner une voix, soutenir et défendre les personnes touchées par le cancer (les patients, les survivants, les proches aidants et leurs familles), pour appuyer les organismes communautaires et les professionnels de la santé oeuvrant en cancer et pour renforcer l'organisation de la lutte contre le cancer. Grâce à toutes les organisations et les individus membres, la Coalition représente près de 1,5 million de personnes.

Alliance des Communautés Culturelles pour l'Égalité dans la Santé et les Services Sociaux (ACCÉSSS), Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), Association canadienne du cancer colorectal (ACCC), Association des radio-oncologues du Québec (AROQ), Association du cancer de l'Est du Québec, Association des laryngectomisés de Montréal Inc, Association pulmonaire du Québec (APQ), Association québécoise des registraires en oncologie (AQRO), Association québécoise du lymphoedème, Association des retraitées et retraités de l'éducation et des autres services publics du Québec (AREQ), Cancer de l'ovaire Canada (COC), Centre d'action bénévole de Bellechasse - Lévis - Lotbinière (Espoir Cancer), Chaire de recherche en environnement cancer Guzzo de l'université de Montréal, Chaire de recherche et de traitement du cancer de l'UQAM, Conseil pour la protection des malades (CPM), Consortium de recherche en oncologie clinique du Québec (Q-CROC), Corporation de sensibilisation VPH-HPV Awareness Corporation, Fédération des comités des usagers et de résidents du Québec (FCURQ), Fondation Rêvez la vie, Fondation des Étoiles, Fondation Sauve ta peau, Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ), Hope and Cope / L'espoir c'est la vie, Institut de l'anémie - Recherche et éducation (IARE), La Fondation lymphome Canada, Mains de l'espoir de Charlevoix, Myélome Canada, Nova Montréal, Ordre des technologues en imagerie médicale, en radio-oncologie et en électrophysiologie médicale du Québec (OTIMROEPMQ), Ordre professionnel des technologistes médicaux du Québec (OPTMQ), Organisme gaspésien pour les personnes atteintes de cancer (OGPAC), Ovaire espoir Québec, PROCURE-Halte au cancer de la prostate, Regroupement provincial des comités des usagers (RPCU), Réseau canadien du cancer du sein (RCCS), Réseau des femmes en environnement, Réseau entre aidants (Care-Ring-Voice), Réseau FADOQ, Regroupement de professionnels pour les proches aidants (RPPA), Société de la leucémie myéloïde chronique du Canada, Société des soins palliatifs à domicile du Grand Montréal, Société de leucémie et de lymphome du Canada.

SOURCE : COALITION PRIORITE CANCER AU QUEBEC
Renseignements :

ou pour toute demande d'entrevue :

Sylvie Piché, Conseillère en communication
(514) 868-2009, poste 225

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Jeu 12 Jan 2012 - 14:56

11 janvier 2012 06:00 - Affaires générales


Sous le thème Le cancer : un défi humain avant tout, la Coalition s'est donnée comme objectif cette année, de placer les patients, les survivants et les proches aidants sous les projecteurs afin de voir et de comprendre au-delà des statistiques. Grâce à des témoignages vibrants qui reflètent la réalité des personnes touchées par le cancer ainsi que par des conférences scientifiques captivantes provenant autant du milieu de la santé et gouvernemental que du milieu communautaire, la Coalition souhaite discuter des nouveaux enjeux de la lutte contre le cancer ainsi que des problèmes qui perdurent depuis de nombreuses décennies au Québec, afin de proposer des solutions pour y faire face.

Les porte-parole de la Coalition Priorité Cancer au Québec, Dr Pierre Audet-Lapointe, président, et Nathalie Rodrigue, T.M., vice-présidente, traceront un bilan de l'année 2011-2012 et présenteront le nouveau parrain de la 4e Conférence nationale, dont le nom sera dévoilé au début du mois de mars.

Par ailleurs, Winston McQuade, animateur, intervieweur et artiste, survivant du cancer de la prostate, animera un dessert-discussion sur le thème « le rôle des patients et des survivants dans la lutte contre le cancer ». M. McQuade est parrain du comité des patients et survivants du cancer de la Coalition et également porte-parole de PROCURE - Halte au cancer de la prostate.

Enfin, le Prix Pat Burns, lancé lors de la 3e Conférence nationale, l'an dernier, sera décerné à un proche aidant s'étant démarqué au cours de la dernière année. C'est Jason Burns, fils du défunt Pat Burns, président de la Fondation Pat Burns et du Prix Pat Burns, qui remettra ce prix.

Des conférenciers de prestige

La Conférence nationale 2012 aura le très grand honneur d'accueillir, entre autres, à titre de conférenciers (par ordre alphabétique) :

Marika Audet-Lapointe, Ph.D, présidente, Regroupement des onco-psychologues du Québec(ROPQ) et présidente, PSYmedicis-cancer et psychologie

Annie Beaudoin, M.D., gastroentérologue, Centre Hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS)

Richard Béliveau, Ph.D., titulaire de la Chaire de prévention et du traitement du cancer de l'UQAM

Benoit Bisson, journaliste, patient atteint du cancer du rein, membre du Comité de patients et survivants du cancer de la Coalition Priorité Cancer au Québec

Normand Blais, M.D., hématologue et oncologue médical - responsable médical, Équipe interdisciplinaire d'oncologie thoracique, CHUM - directeur, Laboratoire d'hémostase-thrombose, CRCHUM, Hôpital Notre-Dame

Anne-Sophie Carret, M.D., oncologue, hématologie pédiatrique - professeure associée, Université de Montréal, CHU Sainte-Justine

Joël Claveau, M.D., CSPQ, FRCPC, dermatologue - professeur adjoint de Clinique, Université Laval - Clinique du mélanome et des cancers cutanés CHUQ, Hôtel-Dieu de Québec

Aurélie Daireaux, psychologue spécialisée en neuropsychologie, Unité de Recherche Clinique, Centre François Baclesse, Paris, France

Tom Hudson, président et directeur scientifique de l'Institut ontarien de recherche sur le cancer à Toronto

Nicole Huneault, directrice des soins à domiciles et directrice du programme Perte d'autonomie liée au vieillissement et à la déficience physique (équipe METISS), CSS-CAU de La Montagne

Jacques Laliberté, président de l'Association québécoise de la douleur chronique

Jocelyn Morettini, répondant professionnel en psychologie, Institut de réadaptation Gingras-Lindsay de Montréal

Jack Siemiatycki, Ph.D., titulaire de la Chaire de recherche en environnement - cancer Guzzo de l'Université de Montréal

Mark Steben, M.D., président, Corporation de sensibilisation VPH (dépistage du cancer du col de l'utérus)

Mark Stolow, coordonnateur de projet, Réseau entre-aidants, CSSS Cavendish

Marla Stovin, directrice générale, NOVA Montréal

Pierre Teira, M.D., Hématologie oncologie pédiatrique, CHU Sainte-Justine

Soumya Tamouro, conseillère en santé, Alliance des Communautés Culturelles pour L'Égalité dans la Santé et les Services Sociaux (ACCÉSSS)

Doreen Wan-Chow-Waw, M.D., directrice médicale du Programme oncologie et vieillissement, Hôpital général Juif, Centre universitaire McGill

Le cancer est le tueur numéro un au Québec. En 2011, plus de 20 500 décès ont été rapportés et au moins 50 000 nouveaux cas diagnostiqués. Ces statistiques augmenteront au cours des prochaines années. Tous les Québécois, de tous âges, de toutes souches et classes sociales sont touchés par le cancer. Malheureusement, le Québec est parmi les provinces canadiennes1 où l'on observe le plus haut taux de cancer de même que parmi les pays de l'OCDE.

Pour s'inscrire, pour consulter le programme préliminaire et/ou pour obtenir des renseignements supplémentaires sur la 4e édition de la Conférence nationale, visitez le site Internet www.conferencecancer.com

1En ajustant les taux pour quatre cancers particulièrement sous-estimés par le fichier des tumeurs du Québec (INSPQ 2006). Les données générales sont issues des statistiques publiées le 19 mai 2010 par la Société canadienne du cancer.

À propos de la Coalition

La Coalition Priorité Cancer au Québec a été fondée en 2001 pour donner une voix, soutenir et défendre les personnes touchées par le cancer (les patients, les survivants, les proches-aidants, leurs familles et leurs proches ainsi que les organismes communautaires oeuvrant en cancer et les professionnels de la santé) et pour renforcer l'organisation de la lutte contre le cancer.

Les membres de la Coalition représentent plus de 1,5 million de personnes.

Renseignements :
Source : La Coalition Priorité Cancer au Québec

Information : Sylvie Piché, 514-868-2009 p225, spiche@2000neuf.com

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Mer 25 Mai 2011 - 16:49

(Québec) Un rapport réalisé pour le gouvernement du Québec montre que la province est en retard dans le remboursement de médicaments anticancéreux.
Selon le document du Groupe de travail sur le processus d'évaluation de ces médicaments qui a été rendu public hier, le Québec arrive au huitième rang sur 10 provinces canadiennes quant à l'accès gratuit aux médicaments anticancéreux. Ce classement a été établi pour 33 médicaments par l'organisme Rx&D, qui regroupe une cinquantaine de compagnies pharmaceutiques au Canada.

Par contre, si on tient compte de tous les médicaments couverts, soit 150 pour 181 indications, le Québec occupe le premier rang de toutes les provinces canadiennes selon la même étude, ce qui laisse croire que le remboursement des médicaments anticancéreux au Québec est le parent pauvre du système. Un comité pancanadien dont le Québec ne fait pas partie - le Joint Oncology Drug Review - a également placé la province au huitième rang sur 10 provinces pour le paiement des médicaments anticancéreux.

C'est la Colombie-Britannique qui offre le plus grand accès aux médicaments anticancéreux au pays, ayant des critères d'admissibilité et des protocoles d'utilisation rigoureux.


En mars dernier, l'Ontario a annoncé un nouveau programme de médicaments anticancéreux prometteurs sans que toutes les preuves de l'efficacité de ces médicaments soient faites. À la différence, au Québec, le premier critère d'un nouveau médicament est une confirmation de sa valeur thérapeutique. Le Québec pourrait grimper de quelques rangs dans le classement des provinces pour l'accès aux médicaments anticancéreux au cours des prochaines années. Le ministre de la Santé, Yves Bolduc, a fait siennes, hier, les recommandations du Groupe de travail sur le processus d'évaluation de ces médicaments. On indique qu'une plus grande collaboration entre deux organismes chargés d'évaluer les nouvelles molécules, soit le Comité de l'évolution des pratiques en oncologie et l'Institut national en santé et en services sociaux (INESSS), «pourrait permettre aux patients un meilleur accès à de nouveaux médicaments anticancéreux».

La Coalition Priorité Cancer s'est réjouie des recommandations du Groupe de travail et de l'appui du ministre Bolduc. «Nous souhaitons toutefois que l'on accorde une grande importance à la valeur thérapeutique dans les critères pour accepter un nouveau médicament et que le critère du prix soit le moins pesant», a commenté la vice-présidente de la Coalition, Nathalie Rodrigue. Elle s'est dite déçue que le comité d'évaluation des nouveaux médicaments anticancéreux ne soit formé que d'experts. «On aurait aimé qu'il y ait aussi des patients atteints du cancer. Cela aurait apporté un côté de compassion et moins de froideur».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Mer 11 Mai 2011 - 16:16

Cancer : la douleur cachée
Monica Lalancette, le 11 mai 2011, 10h17

(Agence Science-Presse) Soixante-dix pour cent des patients atteints d'un cancer avancé vivent avec la douleur physique. Pour plus du tiers, cette souffrance atteint une intensité allant de modérée à extrême.

« C'est énorme », déclare Pierre Gagnon, psycho-oncologue au Centre de recherche en cancérologie de l’Université Laval, et cosignataire d’une étude menée par des chercheurs de cinq autres provinces canadiennes. Il précise que « ces patients étaient mieux suivis que les autres », de sorte que la proportion de patients souffrants pourrait se révéler « pire » dans une population « normale » qui aurait un accès moins optimal aux soins.

Par ailleurs, la dépression, l’isolement social et les questions existentielles sur la perte de dignité et de contrôle frappent deux fois plus fort les patients qui ressentent le plus de douleur.

L’étude, publiée dans la revue Pain Research and Management, visait non seulement à évaluer l’ampleur de la douleur de 381 cancéreux admis aux soins palliatifs, mais elle visait aussi à relier cette douleur à 21 craintes et symptômes. C’est ainsi que plus de 70 % des patients qui ont rapporté une douleur modérée à extrême ont également dit ressentir de la faiblesse et un malaise généralisé. S’y ajoutent des symptômes comme la souffrance et la nausée, dans une proportion trois fois plus élevée que le groupe ne ressentant pas ou peu de douleur.

Constats

« Le système de santé est déficient et il manque de soins palliatifs », tranche Pierre Gagnon à la lumière de ces résultats. Car l’accessibilité a une incidence très forte sur la gestion de la maladie, observe-t-il. « Les patients sont mieux soulagés quand ils sont mieux suivis ».
Pour corriger la situation, il faut regarnir les services de base : « il manque de médecins de famille, d’infirmières, de soins à domicile ». Il faut aussi tenir compte des patients qui refusent la médication et préfèrent subir la douleur. Si l'on formait « plus d’équipes qui connaissent mieux la douleur, on pourrait mieux rassurer les patients qui souffrent. »

Cette cohorte de patients en fin de vie constituait en même temps le noyau d’une autre recherche, axée sur l’opinion face à l’euthanasie. Le spécialiste estime cependant qu’il faut avant tout continuer de s'attaquer à la souffrance des cancéreux. Il reste « beaucoup de devoirs à faire avant de passer à l’euthanasie », conclut-il

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Sam 16 Avr 2011 - 10:42

Les patients atteints d'un cancer auront accès à «plus de médicaments et plus rapidement», a assuré le ministre de la Santé, Yves Bolduc, ce matin, devant la Coalition priorité cancer du Québec. Et les oncologues auront un rôle d'avant-plan dans les décisions. Mais il reste à savoir «quand», puisque le ministre n'aime pas s'aventurer dans les échéanciers, a-t-il lui-même rappelé.

«Un patient atteint d'un cancer, et à qui son médecin dit qu'il a besoin de prendre un médicament, devrait pouvoir l'avoir», a résumé le ministre. Sans dévoiler les conclusions d'un rapport coût-efficacité des médicaments, présentement sous analyse à Québec, Yves Bolduc a annoncé qu'il y aura bientôt des «dérogations» pour certains médicaments, sans toutefois les quantifier.

Afin d'y parvenir, le gouvernement a l'intention de dorénavant s'appuyer sur un comité d'experts en oncologie avant de rembourser ou non un médicament au Québec, pas seulement sur le Conseil du Médicament, entité devenue Institut national d'excellence en santé et en services sociaux (INESS). Et, a-t-il ajouté, une sorte de consortium sera créé en collaboration avec les différents chercheurs en cancer de la province pour obtenir des recommandations.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Mer 13 Avr 2011 - 9:27

Des médecins canadiens veulent faire du cancer un enjeu électoral
De Philippe Teisceira-Lessard, La Presse Canadienne – Il y a 19 heures

MONTRÉAL — Le cancer ne prend pas la place qui lui revient dans le débat public, selon des oncologues et des professionnels de la santé canadiens, qui veulent profiter de la campagne électorale fédérale pour mettre cet enjeu de l'avant.

Le rapport annuel de la Coalition action cancer Canada sur l'état de la maladie au pays pourra permettre aux candidats, souhaitent les auteurs, de dépasser les lieux communs dans leurs positions sur le système de santé.

«On aimerait certainement que le débat politique s'intéresse au système de santé et aux problèmes auxquels nous faisons face. Jusqu'à maintenant, les débats et les discussions ont pas été très informatifs», se désole Pierre Major, l'oncologue responsable de la publication. «On espère que notre évaluation et l'attention des médias pourra faire avancer le débat.»

Les gouvernements et le système de santé devraient faciliter la vie des patients aux prises avec un cancer plutôt que de leur mettre des bâtons dans les roues, plaident les professionnels de la santé membres de la coalition.

Ces malades devraient pouvoir se concentrer sur leur lutte contre le cancer plutôt que de devoir se battre aussi contre le système hospitalier, ajoutent ces professionnels dans leur rapport annuel.

Selon la Coalition action cancer Canada, l'accès à des traitements, l'obtention rapide d'un diagnostic et la disponibilité de programmes de prévention font souvent défaut au Canada.
Pierre Major met notamment de l'avant le transfert de responsabilités vers les pharmaciens et d'autres professionnels du secteur, afin de permettre aux médecins de voir davantage de patients. «On a besoin d'utiliser au maximum notre capital humain pour améliorer les soins de santé», soutient le médecin de Hamilton.

«Les listes ne vont pas s'améliorer si on ne fait aucun changement. Si on continue de la même façon, on va avoir les mêmes résultats, et ce sont des résultats qui sont inacceptables.»

Au cours des deux dernières années, quelque 345 000 Canadiens ont reçu un diagnostic de cancer.

Le groupe, à travers son évaluation annuelle de l'état du cancer au pays, appelle aussi à la mise sur pied de davantage d'essais cliniques au Canada. Ceux-ci peuvent constituer des traitements novateurs et efficaces dont on ne devrait pas priver les patients, soutiennent les médecins.

M. Major souhaite que les partis fédéraux se prononcent aussi concernant les prochaines négociations sur les transferts fédéraux en santé, qui assurent une partie du financement des systèmes de soins des provinces. L'entente qui prévaut actuellement est valide jusqu'en 2014.

«Quelles sont vos attentes dans les négociations fédérales-provinciales qui auront lieu dans quelques années?», demande-t-il aux formations politiques.

«On reconnaît que la santé est de compétence provinciale, mais le gouvernement fédéral peut établir des standards qui pourraient s'appliquer à travers le Canada.»

Le rapport tire aussi à boulets rouges sur la couverture d'assurance-médicaments en vigueur au Canada, plaidant qu'elle est incomplète et trop étroite. La coalition fait la promotion d'une couverture publique spéciale pour les malades qui ont besoin de médicaments très coûteux.


Le débat des chefs a eu lieu hier en anglais et c'est vrai qu'on a l'impression qu'ils sont loin des questions qui concernent les gens. Duceppe était précocupé par quelque chose qu'Harper a dit en 2004 et qui concernait leur petite lutte de pouvoir entre eux. Ignatief était très très préccupé par le fait de dire qu'il était un bien meilleur homme qu'Harper. Harper était occupé à dire que le Canda avait bien fait en économie et à justifier l'achat d'Avions de guerre et de pénitier. Er Jack Layton qui a lui-même un cancer je suppose était mal placé pour en parler...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Mer 30 Mar 2011 - 13:18

Le gouvernement québécois fait preuve d’un manque total de leadership dans la lutte au cancer, déplore la Coalition priorité cancer au Québec.

Près de 22 000 Québécois meurent du cancer chaque année, ce qui équivaut au passage d’un tsunami tous les ans, a imagé, hier, le président de la coalition, le Dr Pierre Audet-Lapointe lors d’une visite à Québec.

«On a besoin d’une Direction québécoise du cancer qui a des dents, qui dit “on s’en va par là et vous avez des comptes à rendre”. Or, on n’a rien vu dans le dernier budget. Aucune orientation n’est proposée pour cette nouvelle direction. C’est confus, nébuleux», a critiqué le Dr Audet-Lapointe.

À peine 4 % à 5 % des patients cancéreux ont la possibilité de participer à des protocoles de recherche, faute d’information.

«Ces traitements de pointe sont pourtant la Cadillac des soins de santé. En cancer pédiatrique, ils ont permis d’augmenter les taux de survie à 90 %», a-t-il avancé. Le ministère de la Santé a en main, depuis deux ans, un rapport d’experts sur le dépistage du cancer du col de l’utérus. «Comme il n’y a toujours pas de lignes directrices sur les tests PAP qui, dans certains cas, pourraient être espacés aux deux ou trois ans, on assiste à du surdépistage qui embourbe les laboratoires», a dit pour sa part la vice-présidente de la coalition, Nathalie Rodrigue, également présidente de l’Ordre professionnel des technologistes médicaux du Québec.

Certains tests de cytologie plus précis, ainsi que des lecteurs électroniques, sont accessibles en Ontario, mais pas au Québec. Des tests de dépistage du cancer accusent jusqu’à six mois de retard à certains endroits, à cause du manque de pathologistes et de technologistes.
Dans le dépistage du cancer du sein, des cliniques privées offrent un accès rapide aux échographies, moyennant 120 $ ou 150 $. Dans les hôpitaux, il y a de deux à six mois d’attente.

«Cela fait quatre ans que le ministère de la Santé a été saisi de ce problème. À ce jour, aucune solution n’a été trouvée. Les cadres de référence pour le dépistage du cancer du sein n’ont pas été revus depuis 10 ans, a soulevé le Dr Audet-Lapointe. Depuis ce temps, il y a eu beaucoup d’innovations technologiques. Le patient est pénalisé parce qu’il n’y a pas de gouvernance centrale dans la lutte au cancer.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Sam 9 Mai 2009 - 16:49

Devant les difficultés récurrentes à obtenir des soins et des services, 16% des personnes atteintes d’un cancer affirment avoir eu recours au privé pour contourner les problèmes d’accès dans le réseau de santé public.

C’est ce que révèle un sondage dévoilé vendredi par la Coalition Priorité Cancer à l’aube de la Conférence nationale pour vaincre le cancer qui se tiendra les 14 et 15 mai à Montréal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Sam 25 Aoû 2007 - 11:56

2007-08-21

Tous concernés, tous réunis : inscrivez-vous aux États généraux de la lutte contre le cancer !

Savez-vous que, bientôt, c'est une personne sur deux, dont beaucoup d'enfants, qui sera touchée par le cancer au Québec?

Montréal, le 21 août 2007 - Tous les Québécois et Québécoises seront un jour ou l'autre dans leur vie confrontés à la dure réalité du cancer. Pour se donner le maximum de chances de vaincre le cancer, la recherche, la prévention et le dépistage, ainsi que les soins, les services et le soutien durant ces moments difficiles doivent être les meilleurs. C'est pourquoi la Coalition Priorité Cancer au Québec tient le samedi 29 septembre prochain, au Palais des congrès de Montréal, les États généraux de la lutte contre le cancer au Québec.

Depuis avril dernier, l'auteur-compositeur-interprète Richard Petit a accepté d'être le porte-parole des États généraux pour ajouter sa voix à celle des milliers de personnes touchées et pour témoigner de l'importance d'être bien soutenu lorsque l'on lutte le cancer. « C'est souvent le combat de notre vie et on ne doit rien négliger. Avec toutes les conditions difficiles qui accompagnent l'annonce d'un diagnostic et le traitement d'un cancer, il est capital de poursuivre l'amélioration des services afin d'assurer l'accessibilité, la rapidité et la qualité des soins et du soutien. Moi, j'ai peut-être remporté mon combat, mais la lutte contre le cancer, elle, est loin d'être terminée. Parce qu'il y a encore beaucoup trop de gens qui succombent au Québec, nous devons et nous pouvons faire mieux ! », dit-il en conviant tous les groupes et les personnes qui estiment avoir un mot à dire pour rendre la lutte contre le cancer plus efficace.

Qu'est-ce que les États généraux ?

Les États généraux de la lutte contre le cancer au Québec seront un grand rassemblement de milliers de personnes désireuses de faire le point sur la lutte contre le cancer au Québec. Elles auront l'occasion de discuter et de choisir des moyens pour faire de la lutte contre le cancer une véritable priorité nationale et, ainsi, améliorer les chances de survie de même que la qualité de vie des personnes touchées par la maladie.

À qui s'adressent les États généraux?

Les États généraux sont ouverts à toutes les associations et personnes concernées par la lutte contre le cancer, particulièrement les personnes qui ont vécu ou combattent le cancer, leurs proches et leurs familles, les employeurs et les syndicats, les soignants ainsi que tous les organismes communautaires impliqués dans la lutte contre le cancer. Cette journée sera une occasion unique de tous nous unir et de faire entendre notre voix.

Comment s'inscrire?

Pour s'inscrire ou pour avoir plus de détails sur le programme de la journée, visitez le site www.coalitioncancer.com ou encore, écrivez-nous à l'adresse coalitioncancer@fqc.qc.ca ou appelez-nous sans frais au 1 888 726-8302.

Le coût d'inscription est de 20 $ et permettra de venir en aide aux participants et participantes résidant en-dehors de la grande région montréalaise, afin de leur fournir gratuitement le transport et l'hébergement. Pour les personnes résidant à plus de 100 kms de Montréal, pour en savoir plus sur les modalités reliées à cette aide, consultez notre site Internet au www.coalitioncancer.com.

Une première consultation des organismes bénévoles et communautaires

La Coalition Priorité Cancer au Québec tient présentement une vaste consultation des représentants de l'ensemble de la société civile et du monde de la santé autour de 50 propositions concrètes pour faire face à la crise du cancer qui menace l'avenir du Québec. Ces propositions ciblent directement la continuité des soins et services aux personnes touchées par le cancer et s'appuient sur une première consultation réalisée cet hiver auprès de 123 organismes québécois à but non lucratif dont la mission principale est la lutte contre le cancer. Les propositions de la Coalition tiennent compte également des grandes stratégies adoptées à travers le monde et dans le reste du pays, notamment la Stratégie canadienne de lutte contre le cancer. Elles s'inspirent aussi des conclusions et recommandations de trois forums sur le cancer tenus annuellement par la Coalition depuis 2004. Les organismes et les individus qui voudraient donner leur opinion sur ces propositions ou remplir une résolution d'appui aux États généraux peuvent le faire en consultant le site Internet www.coalitioncancer.com.

À propos de la Coalition Priorité Cancer au Québec

La Coalition Priorité Cancer au Québec regroupe les grandes organisations bénévoles, communautaires et professionnelles ouvrant auprès des personnes touchées par le cancer au Québec. Les membres de la Coalition Priorité Cancer au Québec sont : Action Cancer Montérégie (ACM), Association canadienne du cancer colorectal (ACCC), Association des radio-oncologues du Québec (AROQ), Association du cancer de l'Est du Québec, Association québécoise des registraires en oncologie (AQRO), Association québécoise du lymphoedème (AQL), Fondation québécoise du cancer (FQC), Institut de l'anémie (IARE), La Société de recherche sur le cancer (SRC), Leucan, Organisation montréalaise des personnes atteintes de cancer (OMPAC), Organisation québécoise des personnes atteintes de cancer (OQPAC), Organisme gaspésien des personnes atteintes de cancer (OGPAC), Réseau canadien du cancer du sein (RCCS) et Société canadienne du cancer (SCC).

-30-


Source : Coalition Priorité Cancer au Québec

Information :
Jonathan Petit / Élyse Bélanger
Groupe 2000 neuf
(514) 868-2009 / cell : (514) 296-0694 ou (514) 240-1393


Source : Coalition Priorité Cancer au Québec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: La lutte contre le cancer au Québec   Jeu 26 Juil 2007 - 16:09

2007-05-04

Il est minuit moins une dans la lutte au cancer

Moins de Québécois seraient décédés du cancer si les gouvernements québécois successifs avaient attaqué le cancer de front, déplore la Coalition priorité cancer.

« S’il y avait eu un réel plan d’action, probablement qu’il y aurait moins de décès », regrette le porte-parole du regroupement et vice-président de la Fondation québécoise du cancer, Daniel Cauchon. Il insiste : des pays européens ont démontré que le nombre de victimes peut baisser.

Les listes d’attente pour certains traitements sont en baisse, convient-il. Mais la lutte contre la maladie, c’est aussi la prévention, la recherche, les soins pour les mourants, la formation des infirmières, le soutien aux aidants naturels...

Le gouvernement ne sait pas exactement combien est dépensé dans la guerre, illustre-t-il. Il n’y aurait pas même un portrait fiable du nombre de tumeurs. « On a des croûtes à manger. »

« À mon avis, il est minuit moins une. Si on ne fait rien, la bataille sera perdue. C’est une situation d’urgence qu’on vit au Québec. Juste dans la région de Québec, il y aura environ 2850 nouveaux cas cette année. »

Daniel Cauchon est en croisade provinciale depuis une semaine. Il veut convaincre la population de remuer les élus. « Nous allons demander que la lutte contre le cancer devienne une véritable priorité. » Selon la Coalition, un seul organisme gouvernemental, redevable au premier ministre, devrait gérer les fonds dévolus au dossier.

Surtout, M. Cauchon fait la promotion d’états généraux sur le cancer qui auront lieu à Montréal le 29 septembre. Tous les détails dans Internet : www.coalitioncancer.com


Par Baptiste Ricard-Châtelain



Source : Le Soleil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Jonathan Petit



Nombre de messages : 3
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Communiqué de l'annonce   Lun 11 Juin 2007 - 14:03

Bonjour,

Suite à mon message précédent, j'ajoute le communiqué d'annonce de la tenue des États généraux.
Bonne lecture.

Jonathan Petit
Pour la Coalition Priorité Cancer au Québec


_____________________

Communiqué
Pour publication immédiate



LES ÉTATS GÉNÉRAUX DE LA LUTTE CONTRE LE CANCER

UN APPEL À LA MOBILISATION DE TOUT LE QUÉBEC
POUR FAIRE FACE À LA CRISE DU CANCER


Montréal, le 30 avril 2007 – La Coalition Priorité Cancer au Québec lance une vaste consultation des représentants de l’ensemble de la société civile et du monde de la santé autour de 50 propositions concrètes pour faire face à la crise du cancer qui menace l’avenir du Québec. Cette consultation mènera aux États généraux de la lutte contre le cancer au Québec, le 29 septembre prochain, au Palais des Congrès de Montréal.

Profitant de la dernière journée du mois d’avril, mois de la sensibilisation au cancer, les porte-parole de la Coalition invitent tous les organismes, groupes, associations, entreprises, institutions et établissements à se prononcer sur les 50 propositions soumises au débat public pour améliorer la lutte contre le cancer, et à appuyer les États généraux. « Il faut se mobiliser pour parvenir à réduire les conséquences du cancer et mieux aider les personnes qui, trop souvent, doivent affronter, seules, cette terrible maladie », affirment les porte-parole de la Coalition, Dr Pierre Audet-Lapointe, Marie-Hélène Chouinard, Suzanne Dubois et Gilles Léveillé*, rappelant que cette année, près de 20 000 Québécoises et Québécois mourront du cancer et que 40 000 autres apprendront qu’ils ont la maladie.

L’auteur-compositeur-interprète Richard Petit a accepté d’être le porte-parole des États généraux de la lutte contre le cancer au Québec pour ajouter sa voix et témoigner de l’importance d’être bien soutenu lorsque l’on combat le cancer. « C’est souvent le combat de notre vie et on ne doit rien négliger. Avec toutes les conditions difficiles qui accompagnent l’annonce d’un diagnostic et le traitement d’un cancer, il est capital de poursuivre l’amélioration des services afin d’assurer l’accessibilité, la rapidité et la qualité des soins et du soutien. Moi, j’ai peut-être remporté mon combat, mais la lutte contre le cancer, elle, est loin d’être terminée. Parce qu’il y a encore beaucoup trop de gens qui succombent au Québec, nous devons et nous pouvons faire mieux ! » dit-il.

Les 50 propositions ciblent directement la continuité des soins et services aux personnes touchées par le cancer : les services de santé et psychosociaux qui leur sont donnés, la recherche, la prévention et le dépistage, les traitements, l’accès aux médicaments et aux technologies, la formation des professionnels, l’accès aux soins palliatifs et de fin de vie, le soutien essentiel à l’action communautaire ainsi que les mesures législatives, fiscales et sociales pour appuyer les personnes touchées par le cancer et leurs aidants naturels. Également, la Coalition propose le renforcement de la coordination de la lutte contre le cancer par le biais d’un leadership politique plus soutenu pour combattre ce fléau.

La Coalition demande aux Québécoises et Québécois de répondre présents aux États généraux du mois de septembre. L’objectif est de réunir 5 000 personnes, de toutes les régions, ainsi que les représentants de la société civile et du monde de la santé. « Nous avons à nous parler, à choisir des solutions nouvelles et à demander à nos dirigeants de nous aider à faire face à la crise du cancer », lancent les porte-parole de la Coalition.


Une première consultation des organismes bénévoles et communautaires

Les 50 propositions de la Coalition Priorité Cancer au Québec s’appuient sur une première consultation réalisée cet hiver auprès de 123 organismes québécois sans but lucratif dont la mission principale est la lutte contre le cancer : organismes de patients, organismes de services bénévoles et communautaires. Ceux-ci ont l’impression que leur action est insuffisamment reconnue et se sentent peu impliqués dans l’organisation des services aux personnes touchées par le cancer. Ils demandent donc une reconnaissance par les institutions officielles de même qu’une implication plus grande dans les choix pour l’organisation des soins et des services aux personnes touchées par le cancer.

Les propositions de la Coalition tiennent compte également des grandes stratégies adoptées à travers le monde et dans le reste du pays, notamment la Stratégie canadienne de lutte contre le cancer. Elles s’inspirent aussi des conclusions et recommandations de trois forums sur le cancer tenus annuellement par la Coalition depuis 2004.


Pour participer aux États généraux

Les personnes et les organismes qui veulent participer aux États généraux peuvent se procurer un formulaire d’inscription auprès des organismes membres de la Coalition présents dans leur région, ou encore, contacter la Coalition via le www.coalitioncancer.com ou le numéro de téléphone sans frais suivant : 1 888 726-8302.


À propos de la Coalition Priorité Cancer au Québec

La Coalition Priorité Cancer au Québec regroupe 15 grandes organisations bénévoles, communautaires et professionnelles œuvrant auprès des personnes touchées par le cancer au Québec. Les membres de la Coalition Priorité Cancer au Québec sont : Action Cancer Montérégie (ACM), Association canadienne du cancer colorectal (ACCC), Association des radio-oncologues du Québec (AROQ), Association du cancer de l’Est du Québec, Association québécoise des registraires en oncologie (AQRO), Association québécoise du lymphoedème (AQL), Fondation québécoise du cancer (FQC), Institut de l’anémie (IARE), La Société de recherche sur le cancer (SRC), Leucan, Organisation montréalaise des personnes atteintes de cancer (OMPAQ), Organisation québécoise des personnes atteintes de cancer (OQPAC), Organisme gaspésien des personnes atteintes de cancer (OGPAC), Réseau canadien du cancer du sein (RCCS) et Société canadienne du cancer (SCC).

* La Coalition Priorité Cancer au Québec ajoute sa voix aux 70 organisations participant à la Campagne d’action contre le cancer qui endossent le nouveau Partenariat canadien contre le cancer.

-30-


Source : Coalition Priorité Cancer au Québec

Information : Jonathan Petit ou Élyse Bélanger
Groupe 2000 neuf
514 868-2009, cell : 514 296-0694
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.coalitioncancer.com
Jonathan Petit



Nombre de messages : 3
Localisation : Montréal
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Un message de la Coalition Priorité Cancer au Québec   Lun 11 Juin 2007 - 12:24

Bonjour,
Je tiens d'abord à me présenter.
Je m'appelle Jonathan Petit et je fais partie de l'équipe de la Coalition Priorité Cancer au Québec qui organise les États généraux de la lutte contre le cancer au Québec, qui auront lieu le 29 septembre 2007 à Montréal.

En cherchant des informations sur le cancer, j'ai découvert votre forum de discussion et j'ai vu que vous aviez créé un fil où vous manifestiez un certain intérêt pour les États généraux de la lutte contre le cancer au Québec.

Je viens donc ajouter des informations sur cet événement et je pourrai répondre à vos questions, le cas échéant. Ce message n'est pas un "spam" publicitaire envoyé automatiquement par un logiciel : loin de moi l'idée de venir vampiriser votre forum.

Si je vous écris, c'est que je crois que vous pourriez être intéressés par les États généraux et que la Coalition Priorité Cancer au Québec a besoin de la présence du plus grand nombre de personnes possible afin de faire progresser la lutte contre le cancer au Québec. Je ne vous cacherai donc pas que ce message a aussi comme but de vous mobiliser car les États généraux s'adressent à tous ceux qui sont touchés de près ou de loin par cette terrible maladie.

Comme l'a mentionné Christine (Soleil 26) dans son message, la Coalition Priorité Cancer au Québec a déjà organisé 3 forums sur le cancer : un premier adressé aux personnes atteintes, un deuxième pour les professionnels du Réseau de la santé et un troisième pour les différents acteurs de la Société civile. Ces trois forums ont permis de faire avancer les discussions et les réflexions mais nous devons maintenant passer au prochain stade et redoubler d'ardeur pour faire progresser la lutte.

Les États généraux seront donc l'occasion de rassembler plus de 5000 personnes - des gens touchés par le cancer, leurs familles, leurs proches, leurs collègues de travail, leur patron - afin de faire le point sur l'état de la lutte contre le cancer au Québec. Nous devons lancer un message haut et fort : le cancer est une priorité nationale et, ensemble, il faut prendre les grands moyens pour gagner cette lutte.

Pour obtenir plus d'information ou pour vous inscrire aux États généraux, veuillez visiter le site Internet de la Coalition Priorité Cancer au Québec www.coalitioncancer.com.

Si vous êtes intéressés par les États généraux et que vous croyez que ce rassemblement peut faire avancer les choses, vous pouvez nous aider en faisant circuler le message et en invitant le plus de gens possible dans votre entourage à s'inscrire et à venir aux États généraux de la lutte contre le cancer au Québec.

L'auteur-compositeur-interprète Richard Petit, porte-parole des États généraux, et la Coalition Priorité Cancer au Québec vous invitent en grand à cet événement unique dans l'histoire du Québec.

Tous concernés, tous réunis... Faites-vous entendre!

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à communiquer avec nous.

Coalition Priorité Cancer au Québec
1 888-726-8302
coalitioncancer@fqc.qc.ca
www.coalitioncancer.com


Meilleures salutations,

Jonathan Petit
Pour la Coalition Priorité Cancer au Québec


NOTE :
La Coalition Priorité Cancer au Québec regroupe 15 grandes organisations bénévoles, communautaires et professionnelles œuvrant auprès des personnes touchées par le cancer au Québec. Les membres de la Coalition Priorité Cancer au Québec sont : Action Cancer Montérégie (ACM), Association canadienne du cancer colorectal (ACCC), Association des radio-oncologues du Québec (AROQ), Association du cancer de l’Est du Québec, Association québécoise des registraires en oncologie (AQRO), Association québécoise du lymphoedème (AQL), Fondation québécoise du cancer (FQC), Institut de l’anémie (IARE), La Société de recherche sur le cancer (SRC), Leucan, Organisation montréalaise des personnes atteintes de cancer (OMPAQ), Organisation québécoise des personnes atteintes de cancer (OQPAC), Organisme gaspésien des personnes atteintes de cancer (OGPAC), Réseau canadien du cancer du sein (RCCS) et Société canadienne du cancer (SCC).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.coalitioncancer.com
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Jeu 3 Mai 2007 - 8:03

Je rajoute cet article


Des «états généraux» sur le cancer en septembre

Lia Lévesque

Presse Canadienne

Montréal

Des groupes qui militent pour que la lutte contre le cancer devienne plus prioritaire au Québec se demandent s'il n'y aurait pas un peu de politique derrière le fait que leur demande soit restée vaine jusqu'ici.

Ces groupes ont réuni la presse, lundi à Montréal, pour annoncer la tenue d'«états généraux» sur la lutte contre le cancer au Québec, le 29 septembre prochain.

La Coalition priorité cancer au Québec et ses groupes membres se battent depuis quelques années pour que le cancer devienne ce qu'ils appellent une vraie priorité, tant dans les faits que dans les moyens financiers et les ressources humaines. À leurs yeux, il manque toujours de leadership et de coordination en la matière au Québec, contrairement au Canada.

Au pays en effet, le premier ministre Stephen Harper avait lui-même lancé la stratégie canadienne de lutte contre le cancer, le 24 novembre dernier, à Montréal d'ailleurs. Mais le Québec n'en a pas fait autant, selon la coalition, qui se demande s'il n'y a pas un peu de politique derrière cette situation.



«Jamais, jamais, jamais, on a eu un ministre de la Santé, encore moins un premier ministre du Québec, qui a décidé de faire sienne la lutte contre le cancer», s'est exclamé le Dr Pierre Audet-Lapointe, de la Fondation québécoise du cancer. Il faisait référence au fait qu'en France, le président Jacques Chirac a fait du cancer une priorité nationale.

La coalition admet tout de même que le Québec a marqué des progrès par des actions concrètes. Par exemple, les listes d'attente en radiothérapie sont plus courtes qu'avant, avoue le Dr Audet-Lapointe.

Le programme québécois est bien, concède le médecin, mais il ne comporte pas assez d'échéanciers, de gens imputables, de travail coordonné et d'objectifs assez précis.



Propositions



Lors de ces états généraux, 50 propositions seront soumises aux 5000 participants visant à améliorer la lutte contre le cancer.

Parmi ces propositions, on retrouve une révision du programme de dépistage du cancer du sein. La coalition veut que ce programme rejoigne au moins 70 pour cent des femmes âgées de 50 à 69 ans.

La coalition propose également de favoriser le suivi de proximité des personnes atteintes de cancer.

Elle veut aussi que soit instituée une agence de lutte contre le cancer, qui rapatrierait sous sa gouverne différents éléments de la lutte contre le cancer qui sont actuellement dispersés. Les partenaires de la coalition ont dénoncé la «structurite» qui afflige le système de santé et accroît les délais, selon eux.

Les partenaires proposent également l'adoption d'une stratégie nationale de recherche sur le cancer.

«Moi j'ai été chanceux, j'ai été ramassé à temps. Le traitement a été efficace», relate l'auteur-compositeur-interprète Richard Petit, porte-parole des états généraux de la lutte contre le cancer. «Il y a un côté physique, qui est la maladie comme telle, mais une fois que tu sors de l'hôpital, il y a un bout dans ta tête qui reste. Il y a tout un soutien qui a besoin de se faire. Quand t'as plus besoin d'avoir un sac de chimio pour ton corps, il n'y a pas encore de chimio pour ta tête. T'as besoin de groupes, d'entraide, de soutien», a-t-il plaidé, lui-même en rémission d'un cancer.


Le cancer est la première cause de mortalité au Québec, alors que ce n'est pas encore le cas au Canada, où les maladies cardio-vasculaires dominent encore.

Les scientifiques attribuent cette statistique au fait que les Québécois fument davantage que plusieurs autres Canadiens et que la population y est un peu plus âgée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Christine



Nombre de messages : 171
Localisation : (Bas-St-Laurent/ Canada)
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Dim 29 Avr 2007 - 11:10

Bonjour, je connais cette coalition. J'ai fait partie d'un congrès à Montréal en 2004 avec cette organisme. Le but était de réunir des personnes atteintent, des proches, des infirmières et bénévoles et des gens fesant partie d'association pour combattre le cancer. Aussi, il y a avait des médecins provenant de différente province du canada et je peux vous dire que l'Aberta était beaucoup plus avancé et organisé dans leur réseau que nous. Nous étions à des tables avec différentes personnes pour parler de points différents sur le cancer.

Ensuite, les responsables ont fait un résumé et présenté le tout à M. Couillard. Pour essayer de changer les choses.

Je pourrais dire que la coalition a pour objectif de faire avancer et de changer la situation dans le réseau de santé au Qc face au cancer.

Bonne journée!

Soleil26
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jade



Nombre de messages : 459
Localisation : france
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Sam 28 Avr 2007 - 3:02

Arnold
flower clindoeil flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnold



Nombre de messages : 167
Localisation : Québec, Qc
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Ven 27 Avr 2007 - 16:10

Ces "états généraux" sont intéressants. Il y a peut-être quelque chose à faire là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Ven 27 Avr 2007 - 13:55

C'est un groupe que je ne connais pas mais ça m'apparait sympathique, je laisse ce communiqué ici pour conserver la trace des gens.


A l'attention des responsables de l'affectation, de la rédaction et chefs de pupitre, journalistes/santéet nouvelles générales - Toutes les régions du Québec:
Invitation aux médias - Points de presse - Lancement des Etats généraux de la lutte contre le cancer

<<
MONTREAL - QUEBEC - SAGUENAY - SHERBROOKE
- TROIS-RIVIERES - GATINEAU - RIMOUSKI

MONTREAL, le 26 avril /CNW Telbec/ - La Coalition Priorité Cancer au
Québec profite de la fin du mois de sensibilisation au cancer pour faire
l'annonce officielle de la tenue des Etats généraux de la lutte contre le
cancer au Québec, le 29 septembre prochain. Ce grand rassemblement permettra
de faire le point sur la situation du cancer et de proposer des solutions
nouvelles pour affronter la crise du cancer qui menace sérieusement le Québec.
Rappelons qu'au Québec, cette année, près de 20 000 personnes mourront du
cancer et 40 000 autres apprendront qu'elles ont le cancer.
La Coalition Priorité Cancer invite donc les représentants des médias à
venir rencontrer ses porte-parole lors d'une série de points de presse qui
auront lieu dans différentes régions du Québec. Ceux-ci dévoileront le cahier
des propositions des Etats généraux soumis à la consultation des représentants
de la société civile, des organismes du système de santé et de services
sociaux, des organismes bénévoles et communautaires ainsi que des décideurs
politiques.

Montréal Date : Lundi, 30 avril 2007
Heure : 14 h
Endroit : Centre Saint-Pierre
1212, rue Panet (Montréal) / Salle 303

L'auteur-compositeur-interprète, Richard Petit, lui-même en rémission d'un
cancer, a accepté d'être le porte-parole des Etats généraux. Il sera
accompagné de :

- Dr Pierre Audet-Lapointe (Fondation québécoise du cancer);
- Marie-Hélène Chouinard (Association du cancer de l'Est du Québec);
- Suzanne Dubois (Société canadienne du cancer);
- Gilles Léveillé (La Société de recherche sur le cancer).


Rimouski Date : Mardi, 1er mai 2007
Heure : 11 h
Endroit : Musée régional de Rimouski
35, rue Saint-Germain Ouest (Rimouski) /
Salle 2

En présence de la porte-parole de la Coalition Priorité Cancer au Québec,
Marie-Hélène Chouinard (Association du cancer de l'Est du Québec) et
d'organismes voués à la lutte contre le cancer de la région.


Sherbrooke Date : Mercredi, 2 mai 2007
Heure : 10 h
Endroit : Centre culturel et du patrimoine Uplands
9, rue Speid (Sherbrooke - arrondissement
de Lennoxville)

En présence du porte-parole Coalition Priorité Cancer au Québec, Gilles
Léveillé (La Société de recherche sur le cancer), et d'organismes voués à la
lutte contre le cancer de la région.


Trois-Rivières Date : Mercredi, 2 mai 2007
Heure : 14 h 30
Endroit : Centre Loisir Multi-Plus
3730, rue Jacques-de-Labadie (Trois-
Rivières) / Salle 111

En présence du porte-parole Coalition Priorité Cancer au Québec, Gilles
Léveillé (La Société de recherche sur le cancer), et d'organismes voués à la
lutte contre le cancer de la région.


Gatineau Date : Jeudi, 3 mai 2007
Heure : 10 h 30
Endroit : Salle Vidéotron - Maison du citoyen de
Gatineau
25, rue Laurier (Gatineau)

En présence du porte-parole Coalition Priorité Cancer au Québec, Gilles
Léveillé (La Société de recherche sur le cancer), et d'organismes voués à la
lutte contre le cancer de la région.


Québec Date : Jeudi, 3 mai 2007
Heure : 10 h 30
Endroit : Domaine Maizerets
2000, boulevard Montmorency (Québec) /
salle 200

En présence du porte-parole Coalition Priorité Cancer au Québec, Dr Pierre
Audet-Lapointe (Fondation québécoise du cancer), et d'organismes voués à la
lutte contre le cancer de la région.


Saguenay Date : Jeudi, 3 mai 2007
Heure : 13 h 30
Endroit : Centre des arts et de la culture
200, rue Hôtel-de-Ville (Saguenay -
Arrondissement de Chicoutimi) / Salle
Marguerite-Tellier

En présence de la porte-parole de la Coalition Priorité Cancer au Québec,
Suzanne Dubois (Société canadienne du cancer) et d'organismes voués à la lutte
contre le cancer de la région.
>>


Renseignements: Montréal: Jonathan Petit; Frédérique Laurier, Groupe
2000 neuf, (514) 868-2009, cell: (514) 296-0694; Sherbrooke, Trois-Rivières,
Saguenay: Jonathan Petit, (514) 868-2009, cell: (514) 296-0694; Rimouski:
Sylvie Renaud, (418) 724-0600; Gatineau: Elyse Bélanger, (514) 868-2009, cell:
(514) 240-1393; Québec: Michel Racette, (514) 576-9327; Source : Coalition
Priorité Cancer au Québec


Dernière édition par Denis le Jeu 31 Jan 2013 - 5:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.   Aujourd'hui à 15:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Communiqué de la coalition Priorité Cancer pour le Québec.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carte de priorité pour personnes handicapées(Station debout pénible)
» coalition africaine pour l'éléphant
» Communiqué de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi
» Béatification de Jean-Paul II présidée par Benoît XVI, communiqué de la Salle de presse
» Communiqué de presse de Postes Canada à destination des Fournisseurs d’Accès Internet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Société-
Sauter vers: