AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des anticorps radioactifs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des anticorps radioactifs.   Jeu 19 Jan 2012 - 15:44

Un nouveau médicament anti-cancer testé à Lyon en partenariat avec le Japon
(AFP) – Il y a 48 minutes
LYON — Un essai concernant un nouveau médicament anti-cancer, associant un anticorps à une particule radioactive, vient d'être testé à Lyon, en partenariat avec le Japon, par le centre de référence Léon-Bérard sur des patients atteints d'une forme rare de sarcome.

"C'est la première fois qu'on administre ce médicament à l'homme: c'est une nouvelle classe d'anticorps dirigés contre une protéine qui s'appelle Frizzled-10", a expliqué jeudi à l'AFP le professeur Jean-Yves Blay, du centre Léon-Bérard à Lyon et du Centre national de référence pour les sarcomes.

"C'est une protéine qui est exprimée spécifiquement à la surface des cellules de tumeurs qui s'appellent les synovialo-sarcomes", tumeurs rares qui touchent entre 100 et 150 patients par an en France, a précisé celui qui préside également l'Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer (EORTC).

Le principe du traitement, essayé depuis quelques jours sur deux premiers patients à Lyon, est celui d'une "radiothérapie localisée" : la protéine, administrée par injection, couplée à une particule radioactive pour l'activer, est censée se fixer dans la tumeur et la détruire. Le seul traitement curatif existant actuellement pour ce cancer est la chirurgie.

Des tests menés sur des animaux à l'université de Tokyo ont montré que "l'anticorps tout seul ne marche pas. Mais quand on le charge avec une particule radioactive, la tumeur disparaît", a détaillé le professeur Blay.

Le traitement doit ensuite être administré à une vingtaine de patients à travers la France, au Centre Léon-Bérard mais aussi à Villejuif (institut Gustave Roussy) et à Bordeaux (institut Bergonié). Les premiers résultats sont attendus fin 2012.

L'intérêt de cet essai, a insisté le professeur Blay, est également son possible élargissement, en cas de succès, à d'autres formes de cancers, plus répandus.

"On s'occupe des tumeurs rares, pas seulement par curiosité scientifique : ce sont de très bon modèles pour l'étude des tumeurs fréquentes. Les concepts qu'on a réussi à développer sur les tumeurs rares ont toujours servi efficacement sur les tumeurs fréquentes", a-t-il rappelé, soulignant que d'autres cancers, comme celui du colon, du col de l'utérus ou de l'oesophage, expriment, eux aussi, cette protéine.

Le médicament a été conçu à partir des études du professeur japonais Yusuke Nakamura, de l'université de Tokyo, et mis au point par la société japonaise OncoTherapy Science, qui a ouvert à cette occasion sa filiale française à Lyon. Ils se sont orientés vers des essais en France faute d'intérêt des autorités sanitaires japonaises, selon le professeur Blay.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des anticorps radioactifs.   Mer 14 Déc 2011 - 12:05

Cancer : un nouveau traitement anti-récidive découvert

D’après un communiqué de l’Université de Tel Aviv, des chercheurs israéliens auraient mis au point une nouvelle technique utilisant un implant radioactif qui non seulement permet de faire « exploser » la tumeur de l’intérieur, mais réduit aussi les risques de récidives. La technique, efficace chez la souris, pourrait bientôt faire l’objet d’essais cliniques chez l’homme.

Après avoir étudié de près les mécanismes induits par la radiothérapie sur les cellules cancéreuses, Yona Keisari et Itzhak Kelson de l’Université de Tel Aviv, ont mis au point un implant radioactif de petite taille et particulièrement fin. Ce dernier se place à l'aide d'une aiguille hypodermique au cœur même de la tumeur et agit comme une « bombe à fragmentation ».

Une fois l’implant en place, des particules de radiation de type alpha se propagent vers l’extérieur de la tumeur, avant de se désintégrer de façon inoffensive pour l’organisme.

Afin de vérifier l’efficacité de leur technique, les chercheurs israéliens ont fait des essais pré-cliniques chez des souris atteintes d'un cancer. La moitié d’entre elles ont subi une ablation chirurgicale de la tumeur, tandis que les autres ont été équipées de l’implant. Chez ces dernières,

Il a suffi d’une dizaine de jours pour éliminer la tumeur et après analyse, seules des traces de plomb non radioactif et non toxique ont été trouvées dans leur sang.

Forts de ce premier succès, les chercheurs ont réinjecté des cellules cancéreuses dans le corps des rongeurs en pleine rémission. La totalité des souris ayant subi une intervention chirurgicale ont fait des rechutes contre seulement la moitié de celles ayant reçu un implant.

En effet, l’organisme de ces dernières développerait une immunité contre le retour de la tumeur.

D’après le communiqué de l’Université de Tel Aviv, les tests ont été réalisés sur plusieurs types de cancers (poumon, pancréas, colon, sein, et tumeurs du cerveau) et ont à chaque fois été concluants. Suite à ces résultats encourageants, les chercheurs seraient actuellement sur le point de mettre en place un premier essai clinique. Affaire à suivre...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Des anticorps radioactifs.   Mar 10 Juil 2007 - 11:38

lundi 9 juillet 2007
par Docteur Elisabeth Levesque

Une étude allemande viendrait de montrer qu’une injection unique d’anticorps radioactif augmenterait l’espérance de vie des patients atteints d’un cancer du colon et ayant subi une intervention chirurgicale.

.... Cet anticorps radioactif est capable de se lier aux métastases non détectées par l’imagerie médicale. L’iode radioactif auquel ces anticorps sont couplés va ensuite éliminer ces cellules cancéreuses.

Cette étude a été menée conjointement par la faculté de médecine de l’université de Göttingen et le "Garden State Cancer Center for Molecular Medecine and Immunology" de Belleville (New-Jersey, Etats-Unis) et a été publiée dans la revue "journal of clinical oncology".

Le développement de cet anticorps est assuré par une société américaine Immunomedic Inc.

Source : ADIT BE Allemagne


Dernière édition par Denis le Jeu 19 Jan 2012 - 16:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des anticorps radioactifs.   Aujourd'hui à 12:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Des anticorps radioactifs.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des anticorps radioactifs.
» Réaction à des anticorps monoclonaux (Accident TGN1412 2006)
» Deux anticorps monoclonaux efficaces
» Les médicaments radioactifs.
» Pénuries de marqueurs radioactifs pour les examens de scintillographie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: