AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Apto-253

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Apto-253   Ven 26 Déc 2014 - 11:03

Je fais un peu de mise à jour en partant des posts les plus anciens pour voir ce que deviennent les recherchers dont j'avais parlé à l'époque. Dans le cas de Lorus thérapie qui avait un médicament en cours de recherche le Virulizin, tout a changé probablement que les médicaments sur lesquels ils travaillaient n'on pas été agréés par les instances comme la FDA etc. car même le nom de la compagnie a changé, il s'agit maintenant de la Aptose bioscience compagnie qui développe un médicament le Apto-253 pour la leucémie myéloide aigue :

APTO-253 In Vivo Data Demonstrate Single-Agent and Combination Activity in AML

SAN FRANCISCO, CA, Dec. 9, 2014 /CNW/ - Aptose Biosciences Inc. (Aptose) (NASDAQ: APTO; TSX:APS), a clinical-stage company developing targeted agents and molecular diagnostics to treat the underlying mechanisms of cancer, today announced that preclinical data from its lead investigational anticancer therapeutic APTO-253 were presented at the 56th American Society of Hematology (ASH) Annual Meeting and Exposition in San Francisco.

On Monday, December 8th, 2014, Aptose presented the poster entitled: APTO-253 Induces KLF4 to Promote Potent in Vitro Pro-Apoptotic Activity in Hematologic Cancer Cell Lines and Antitumor Efficacy as a Single Agent and in Combination with Azacitidine in Animal Models of Acute Myelogenous Leukemia. In the poster, Aptose researchers reported the first set of in vivo murine xenograft study data for APTO-253 in hematologic malignancies, demonstrating antitumor activity as a single agent, and in combination with the hypomethylating agent, azacitadine. Notably, combination therapy led to enhanced antitumor activity versus either agent alone. Furthermore, single agent and combination studies exhibited a favorable safety profile with no evidence of bone marrow suppression.

The AML xenograft studies assessed various dose regimens of APTO-253, including twice-weekly intravenous administration. As a single agent, APTO-253 led to tumor growth inhibition or tumor regression in mice bearing tumors of Kasumi-1, KG-1, THP-1 or HL-60 AML cells. Furthermore, both once-weekly and twice-weekly dosing of APTO-253 in combination with azacitidine resulted in enhanced antitumor activity relative to either single agent alone in THP-1 and HL-60 AML models. APTO-253 was effective and well tolerated as a single agent or in combination with azacitidine in multiple AML xenograft models, had no overt toxicity based on clinical observations and body weight measurements, and did not cause bone marrow suppression.

"It's an exciting time to be advancing a first-in-class targeted anticancer therapeutic in AML and other hematologic cancers," said William G. Rice, Ph.D., Chairman, President and Chief Executive Officer. "These results demonstrate that APTO-253 has potent single-agent activity and presents an opportunity for combination therapy with an effective hypomethylating agent, and potentially other agents. Our findings also highlight the absence of myelosuppression, which differentiates the APTO-253 program in the AML space. The antitumor activity and safety profile strongly support our clinical development plans for APTO-253."




APTO-253 Les données in vivo démontrent une activité unique comme agent seul et en combinaison en matière de AML

Aptose Biosciences Inc. (Aptose) - SAN FRANCISCO, CA, le 9 décembre 2014 / CNW / a annoncé aujourd'hui que les données précliniques de son anticancéreux expérimental APTO-253 ont été présentées à la Société américaine d'hématologie 56e (ASH) en Réunion annuelle et exposition à San Francisco.

Le lundi 8 Décembre 2014, Aptose a présenté l'affiche intitulée: APTO-253 Induit KLF4 pour promouvoir in vitro une puissante activité pro-apoptotique dans le cancer hématologique et une efficacité antitumorale en monothérapie et en combinaison avec azacitidine dans des modèles animaux de leucémie myéloïde. Dans le résumé, les chercheurs Aptose ont signalé le premier ensemble de données de l'étude de xénogreffe de souris in vivo pour APTO-253 dans les tumeurs malignes hématologiques, démontrant l'activité antitumorale en monothérapie et en combinaison avec l'agent d'hypométhylation, azacitadine. Notamment, la thérapie de combinaison conduit à une meilleure activité antitumorale contre un agent seul. En outre, des études de l'agent et de combinaison unique présentaient un profil d'innocuité favorable avec aucune preuve de la suppression de la moelle osseuse.

Les études de xénogreffes AML ont évalués différents schémas posologiques de APTO-253, y compris l'administration intraveineuse deux fois par semaine. En tant qu'agent unique, APTO-253 a conduit à l'inhibition de la croissance tumorale ou la régression de la tumeur chez des souris portant des tumeurs de Kasumi-1, KG-1, THP-1 ou des cellules HL-60 LBC. En outre, à la fois dans les dosages une fois par semaine et deux fois par semaine, APTO-253 en combinaison avec l'azacitidine a donné lieu à une activité accrue antitumorale par rapport à soit l'agent seul dans THP-1 et HL-60 modèles AML. APTO-253 était efficace et bien tolérée en monothérapie ou en combinaison avec l'azacitidine dans plusieurs modèles de xénogreffes AML, il n'a eu aucune toxicité ostensible, fondé sur des observations cliniques et des mesures de poids de corps, et ne entraîne pas de suppression de la moelle osseuse.

«Ce est une période excitante pour être avancer un anticancéreux premier de sa catégorie ciblée thérapeutique dans AML et d'autres cancers hématologiques", a déclaré William G. Rice, Ph.D., président et chef de la direction. "Ces résultats démontrent que APTO-253 a une activité comme agent seul puissant et représente une opportunité pour la thérapie de combinaison avec un agent d'hypométhylation efficace, et potentiellement d'autres agents. Nos résultats soulignent également l'absence de myélosuppression, qui différencie le programme APTO-253 dans l'AML. Le profil d'activité antitumorale et la sécurité appuient fortement nos plans de développement clinique pour APTO-253 ".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Apto-253   Lun 30 Nov 2009 - 7:17

Lorus complète avec succès des études de toxicologie.



Lorus Therapeutics Inc. (Toronto), société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche et la mise au point de produits et de technologies pharmaceutiques pour le traitement du cancer, a annoncé l'achèvement réussi d'études de toxicologie pour son principal médicament anticancer à petite molécule, LOR-253, auparavant appelé LT-253. LOR-253 représente une nouvelle approche ciblée dans le développement de médicaments contre le cancer, en induisant le KLF4, un facteur de suppression tumorale qui est réduit dans divers cancers importants. Les études de toxicologie conformes aux BPL et permettant une demande de DNR menées sur le LOR-253 incluaient des études de doses maximales tolérées et des études de toxicité de doses répétées chez des rongeurs et des non-rongeurs. Les données ont déterminé le profil de toxicité du LOR-253, lequel appuiera un essai clinique de phase I chez des patients cancéreux. Fait important, les résultats de l'étude indiquent que le LOR-253 est bien toléré à des niveaux de dosage plus élevés qu'aux niveaux de dosage efficaces déterminés à partir d'études pharmacologique précliniques. www.lorusthera.com (en anglais seulement)

En date du 21 septembre 2009

Le nom changé pour aptose biosciences à http://aptose.com/pipeline-overview/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Apto-253   Jeu 2 Fév 2006 - 21:09

Présentation des résultats cliniques à l'occasion d'un important congrès
oncologique international

LOR à la Bourse de Toronto
LRP à l'AMEX

TORONTO, ON, le 1er février /CNW/ - Lorus Therapeutics Inc. (Lorus),
société biopharmaceutique spécialisée dans la mise au point et la
commercialisation de produits et de technologies pharmaceutiques destinés à la
prise en charge du cancer, a annoncé aujourd'hui les résultats d'une analyse
exploratoire supplémentaire des données tirées de son essai clinique de phase
III sur l'utilisation de Virulizin(MD) pour le traitement du cancer du
pancréas. Cette analyse a révélé un avantage considérable sur le plan de la
survie pour un sous-groupe de patients qui a continué de recevoir
Virulizin(MD) après avoir commencé un traitement optionnel de deuxième
intention de stade 3.(x)
Les résultats de l'essai clinique de phase III, y compris des données
tirées d'une analyse exploratoire supplémentaire, ont été présentés
verbalement aujourd'hui par le Dr Bruce Silver, FACP, vice-président,
Oncologie, services mondiaux de mise au point de produits, à l'occasion de la
17e édition du congrès international sur les traitements anticancéreux
(l'ICACT ou "International Congress on Anti-Cancer Treatment") à Paris, en
France. Le Dr Silver est un oncologue médical pour PRA International qui
a présenté un survol médical de cet essai pour les quatre dernières années.
L'essai clinique multicentrique de phase III randomisé à double insu
visait à comparer l'utilisation de Virulizin(MD) en association avec la
gemcitabine et l'utilisation d'un placebo en association avec la gemcitabine
pour le traitement de patients n'ayant subi aucune chimiothérapie et atteints
d'un cancer du pancréas local avancé ou métastasique, en tant que traitement
de première intention. Un traitement optionnel de deuxième intention de stade
3 comprenait la poursuite de l'administration de Virulizin(MD) ou d'un
placebo, seul ou en association avec le 5-flurouracil.
Les principaux résultats de l'essai ont été rendus publics en
octobre 2005. Virulizin(MD) n'a démontré aucun résultat statistiquement
significatif au chapitre de la survie médiane dans le cadre d'une analyse du
traitement de première intention, mais des différences intéressantes dans la
survie médiane ont été enregistrées chez certains sous-groupes de patients, y
compris les patients avec des métastases et les patients ayant un faible
indice de performance sur l'échelle ECOG. Le traitement par Virulizin(MD) a
été bien toléré sans différence majeure observée entre le groupe Virulizin(MD)
en association avec la gemcitabine et le groupe témoin.
Une analyse exploratoire des données tirées de l'essai clinique,
présentée aujourd'hui, indique une amélioration significative de la survie
chez les patients qui ont entrepris un traitement de deuxième intention
optionnel après la progression de la maladie (stade 3 dans le protocole
clinique) et qui ont continué de recevoir Virulizin(MD). Les patients
participant au stade 3 chez qui on a poursuivi le traitement par Virulizin(MD)
ont affiché une survie médiane de 10,9 mois, comparativement à 7,4 mois pour
les sujets du groupe placebo avec intention de traiter et du groupe placebo
d'évaluation de l'efficacité. Les différences sur le plan de la durée de la
survie étaient statistiquement significatives, avec des valeurs prédictives de
0,0178 et 0,0190 chez les groupes en intention de traitement (N=167) et en
évaluation de l'efficacité (N=157), respectivement. Fait important, la
majorité des patients participant au stade 3 faisant partie du groupe
Virulizin(MD) en association avec la gemcitabine ont choisi de poursuivre le
traitement par Virulizin(MD), ce qui représente entre 35 % et 40 % du total
des patients des groupes en intention de traitement et en évaluation de
l'efficacité qui ont pris part à l'essai.
"Virulizin(MD) a considérablement amélioré la survie des patients
atteints d'un cancer du pancréas qui ont poursuivi le traitement, même quand
la norme de traitement de chimiothérapie en association avec la gemcitabine
n'était plus efficace", a affirmé Jim Wright, Ph.D., chef de la direction de
Lorus. "Lorus vise à mettre au point des traitements novateurs et bien tolérés
pour la prise en charge du cancer, et ces nouvelles données sont
encourageantes pour nous. Bien que ces résultats soient tirés d'une analyse
exploratoire et qu'ils ne soient donc pas suffisants pour une approbation
réglementaire sans des enquêtes cliniques supplémentaires, d'après nous, ils
fournissent de nouveaux renseignements importants pour des stratégies de mise
au point clinique subséquentes."
Le cancer du pancréas est une des principales causes de décès liés au
cancer en Amérique du Nord. Il est habituellement diagnostiqué à un stade
avancé, et le taux de survie est très faible. Quelque 35 000 Nord-américains
reçoivent un diagnostic de cancer du pancréas chaque année.
(x)Les patients participant au stade 3 sont ceux qui ont entrepris un
traitement optionnel de deuxième intention, à qui l'on a offert un traitement
par Virulizin(MD) / placebo en association avec le 5-flurouracil, ou un
traitement par Virulizin(MD) / placebo seul, ou les meilleurs soins de
soutien.
- L'ICACT est une réunion internationale pour la discussion et la
présentation des progrès de pointe dans le domaine de la prise en charge
du cancer.
- L'indice de performance de l'échelle ECOG est un classement reconnu
mondialement de l'état de santé d'un patient atteint d'un cancer, selon
une échelle de 0 à 5. Un nombre moins élevé indique un meilleur état de
santé qu'un nombre plus élevé.

Lorus

Lorus est une société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche et
la mise au point de traitements du cancer. L'objectif de Lorus consiste à
miser sur son expertise en recherche préclinique et clinique ainsi qu'en
réglementation, afin de mettre au point de nouveaux composés pouvant servir,
seuls ou en association, à une prise en charge efficace du cancer. Grâce à ses
propres projets de découverte et à un programme dynamique d'acquisition et
d'obtention de licences, Lorus est en train de se constituer un bassin
pharmaco-clinique de médicaments anticancéreux prometteurs. Ses activités de
mise au point clinique avancée et de commercialisation peuvent être réalisées
de concert avec des partenaires pharmaceutiques stratégiques. Lorus a
actuellement des produits faisant l'objet d'essais cliniques chez les humains,
réalise huit essais cliniques dans des programmes de phase II et a un
programme clinique d'enregistrement de phase III qui vient d'être mené à bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Nouveaux médicaments contre le cancer chez aptose biosciences   Jeu 10 Nov 2005 - 14:32

Lorus identifie une nouvelle classe de candidats médicaments
Lorus Therapeutics Inc. (Toronto), société biopharmaceutique spécialisée dans la mise au point et la commercialisation de technologies et de produits pharmaceutiques destinés à la prise en charge du cancer, a annoncé le succès soutenu que connaît son programme de mise au point de petites molécules anticancéreuses.

À partir de résultats d'études précliniques, deux molécules faisant partie de cette sous-catégorie, soit la ML-133 et la LT-253, ont été choisies comme principales candidates à une mise au point ultérieure pour le traitement du cancer. Les molécules ML-133 et LT-253 font partie de la série ML, groupe de composés de faible poids moléculaire qui démontrent une activité anti- proliférative contre des lignées de cellules cancéreuses humaines.

Dans le cadre du programme de sélection de composés anticancéreux in vitro du National Cancer Institute (NCI) des États-Unis, programme qui comprend 60 lignées de cellules cancéreuses humaines représentant neuf types de cancer, la ML-133 a affiché une forte activité contre des lignées cellulaires du cancer du de la leucémie du cancer du non à petites cellules et du cancer de la .Le NCI a choisi la molécule ML-133 pour des tests dans le cadre du Hollow Fiber Assay (essai des fibres creuses) afin d'en évaluer l'activité et la disponibilité systémique in vivo, choix fondé sur son activité contre plusieurs types de cancers ainsi que sur son mode d'action novateur.

La ML-133 fait ainsi partie d'un petit pourcentage de composés sélectionnés par le NCI pour cet essai. Dans le cadre du Hollow Fiber Assay, la ML-133 a démontré une efficacité antitumorale contre plusieurs types de cancers humains. La LT-253, dont la structure chimique s'apparente à celle de la ML133, a également présenté une activité antitumorale in vivo prometteuse. Tout comme la ML-133, la LT-253 a provoqué une forte inhibition de croissance chez les modèles xénogreffes de plusieurs cancers humains, dont le cancer du côlon et le cancer du poumon non à petites cellules.


Dernière édition par Denis le Mer 23 Nov 2016 - 20:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Apto-253   Mar 25 Oct 2005 - 9:42

TORONTO, le 22 octobre /CNW/ - Des scientifiques de Lorus Therapeutics
Inc. ("Lorus") ont dévoilé les résultats d'études expérimentales sur
Virulizin(MD), médicament anticancéreux vedette de la société en clinique. Les
résultats font l'objet d'un article intitulé "Macrophages play a critical role
in the anti-tumor activity of Virulizin(MD)" (littéralement : "les macrophages
jouent un rôle de premier plan dans l'activité antitumorale de Virulizin") et
publié dans l'International Journal of Oncology (no 23 (2003, p. 1341-1346).
L'article résume les résultats d'études indiquant que Virulizin(MD), un agent
de modification des réponses biologiques, inhibe la croissance tumorale par la
stimulation de cellules spécifiques du système immunitaire : les macrophages.
Les études réalisées sur des cultures cellulaires ont révélé que la présence
de Virulizin(MD) rehausse l'élimination des cellules tumorales par les
macrophages. Virulizin(MD) n'a pas constitué un agent antitumoral efficace
chez les souris présentant une insuffisance de macrophages, ce qui vient
fortement appuyer la thèse du rôle de premier plan des macrophages dans
l'activité antitumorale de Virulizin(MD). "L'intérêt de ces études tient au
fait qu'elles approfondissent notre compréhension du rôle de Virulizin(MD)
dans l'intensification des réponses immunitaires à un éventail de types de
tumeurs", a déclaré Jim Wright, Ph. D., chef de la direction de Lorus. "Cette
vision du mode d'action de Virulizin(MD) au niveau cellulaire vient confirmer
sa puissante activité biologique, en plus de fournir de précieux
renseignements qui revêtent une grande importance pour le programme de mise au
point clinique relatif à Virulizin(MD)." La Food and Drug Administration (FDA)
des Etats-Unis a octroyé le statut de médicament orphelin à Virulizin(MD) et
autorisé son examen accéléré pour le traitement du cancer du pancréas. La
vente de ce médicament est autorisée au Mexique pour le traitement du
mélanome, et celui-ci est offert commercialement sur le marché privé mexicain
par l'entremise du partenaire commercial de Lorus, Mayne Pharma. Virulizin(MD)
fait actuellement l'objet d'un essai clinique de phase III en Amérique du Nord
et en Europe pour le traitement de première intention du cancer du pancréas,
en association avec la gemcitabine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Apto-253   Mer 19 Oct 2005 - 20:07

TORONTO, ON, le 18 octobre /CNW/ - Lorus Therapeutics Inc. ("Lorus"),
société biopharmaceutique spécialisée dans la mise au point et la
commercialisation de produits pharmaceutiques et de technologies destinés à la
prise en charge du cancer, a annoncé aujourd'hui les résultats préliminaires
de son essai clinique randomisé de phase III sur l'emploi de Virulizin(MD)
pour le traitement de première ligne du cancer du pancréas.
L'essai a consisté en une comparaison de l'emploi de Virulizin(MD) en
association avec la gemcitabine par rapport à un placebo avec la gemcitabine
pour le traitement de patients n'ayant jamais suivi de chimiothérapie
auparavant et étant atteints d'un cancer du pancréas in situ avancé ou
métastatique. Pour le groupe dont l'objectif était d'évaluer l'efficacité,
l'étude a démontré que l'ajout de Virulizin(MD) à la gemcitabine s'est traduit
par une survie médiane globale de 6,8 mois et par un taux de survie d'un an de
27,2 %, comparativement à 6 mois et à 16,8 % pour le placebo pris en
association avec la gemcitabine. Pour le groupe dont l'objectif était le
traitement, la survie médiane globale a été de 6,3 mois pour les sujets
traités avec Virulizin(MD) en association avec la gemcitabine (taux de survie
d'un an de 25,9 %) comparativement à 6 mois pour le groupe ayant reçu un
placebo en plus de la gemcitabine (taux de survie d'un an de 17,6 %). Bien que
la comparaison des durées de survie médianes globales n'ait pas été
significative sur le plan statistique, une analyse exploratrice a révélé des
tendances prometteuses chez des populations de patients spécifiques. De
nombreux exemples sont fournis ci-dessous.
Les patients qui avaient reçu un traitement avec Virulizin(MD) en
association avec la gemcitabine et qui présentaient des indices de performance
de 0 ou de 1 sur l'échelle ECOG (soit 68 % du groupe chez qui l'efficacité a
été évaluée), ont connu une durée de survie médiane globale de 8,2 mois
comparativement à 6,3 mois pour les patients ayant un indice ECOG de 0 ou de 1
et traités avec un placebo en association avec la gemcitabine. Bien que cette
analyse ait été de nature exploratrice, le résultat a presque été significatif
sur le plan statistique, avec une valeur p de 0,063. La société est encouragée
par cette observation et par l'avantage éprouvé en clinique d'une survie
accrue de près de 2 mois chez ce groupe de patients particulier.
En outre, le taux de survie d'un an pour le groupe où l'efficacité a été
évaluée s'est chiffré à 32,2 % chez les patients traités avec Virulizin(MD) en
association avec la gemcitabine, comparativement à 20,1 % chez le groupe
gemcitabine en association avec un placebo pour cette population ayant un
indice ECOG de 0 ou de 1.
L'évaluation de patients avec un cancer métastatique du pancréas (par
rapport à un cancer in situ avancé), qui représentent 73 % du groupe où
l'efficacité a été évaluée, a révélé que les patients du groupe traité avec
Virulizin(MD) en association avec la gemcitabine ont connu une tendance
positive, avec une survie médiane globale d'environ 6,1 mois par rapport à
5 mois pour le groupe placebo en association avec la gemcitabine. Par
ailleurs, le taux de survie d'un an pour cette population était de 24 % chez
le groupe Virulizin(MD) en association avec la gemcitabine, comparativement à
11 % chez le groupe placebo en association avec la gemcitabine.
L'essai comprenait l'option d'une étape de traitement de deuxième
intention dans le cadre de laquelle les patients pouvaient continuer à
recevoir le médicament à l'étude ou les meilleurs soins de soutien possibles
après la progression de la maladie. La survie médiane globale chez le groupe
dont l'objectif était le traitement et chez le groupe dont le but était
d'évaluer l'efficacité s'est chiffrée respectivement à 8 et à 8,2 mois pour le
volet de traitement avec Virulizin(MD) en association avec la gemcitabine, par
rapport à 7 mois pour les deux groupes témoins. Une analyse statistique a
démontré une tendance significative favorisant l'utilisation soutenue du
Virulizin(MD) par rapport à un placebo, avec des valeurs p de 0,066 pour le
groupe à traiter et de 0,068 pour le groupe dont le but était d'évaluer
l'efficacité.
Le traitement avec Virulizin(MD) a été bien toléré, aucune différence
importante n'ayant été enregistrée entre le groupe Virulizin(MD) en
association avec la gemcitabine et le groupe témoin.
Lorus remercie les patients, leur personnel soignant et les cliniciens
dédiés ainsi que les coordinateurs de la recherche qui ont participé à cette
étude. La société analysera l'ensemble de données complet avec des partenaires
potentiels et elle déterminera le prochain plan d'action pour une mise au
point ultérieure de Virulizin(MD) pour le traitement de cette maladie
dévastatrice.
Le Dr Bruce A. Silver, FACP, vice-président de la division d'oncologie,
services mondiaux de développement de produits, PRA International, était le
surveillant des questions médicales et d'innocuité de la société de recherche
clinique pendant les trois ans qu'a duré l'essai, et il a participé à
l'évaluation des résultats préliminaires.
"L'évaluation préliminaire des données est extrêmement encourageante, car
un ou plusieurs des sous-groupes de patients ont enregistré des effets
bénéfiques liés au traitement avec Virulizin(MD) en association avec la
gemcitabine. Notre tâche consiste désormais à poursuivre les analyses
nécessaires et les corrélations immunologiques qui nous permettront de définir
cette population plus précisément", a précisé le Dr Silver. "Réaliser de
telles analyses pour définir la population spécifique pouvant tirer profit de
traitements oncologiques modernes est devenu une procédure standard dans le
domaine contemporain du développement de médicaments anticancéreux, et il
s'agit d'une étape nécessaire de plus qui nous aidera à définir le rôle
approprié de Virulizin(MD) dans la prise en charge de cette maladie."
Le Dr Donald P. Braun, professeur au département de chirurgie et
directeur administratif de la Medical University du Ohio Cancer Center, qui a
participé à l'évaluation des résultats préliminaires, a déclaré :
"Virulizin(MD) semble être bénéfique pour les patients atteints d'un cancer
métastatique du pancréas qui ont un bon indice de performance. Puisque
Virulizin(MD) a été bien toléré chez ces patients quand il a été administré en
association avec la chimiothérapie, il serait approprié d'effectuer des
analyses supplémentaires en vue d'optimiser le médicament pour ce sous-groupe
de patients."
M. Jim Wright, chef de la direction de Lorus, a déclaré : "Lorus est
déterminée à mettre au point des traitements novateurs et bien tolérés pour la
prise en charge du cancer. Nous y arrivons en développant un vaste éventail
technologique diversifié pour réduire les risques dans le processus de mise au
point de médicaments. Bien que nous n'ayons atteint aucun résultat
significatif sur le plan statistique pour l'objectif primaire de survie dans
le cadre de cet essai sur Virulizin(MD), nous sommes fortement encouragés par
les résultats initiaux tirés de l'analyse du sous-groupe et nous avons hâte de
procéder à des analyses supplémentaires des données relatives à cet essai, y
compris l'ensemble complet de données vérifiées."
M. Wright a ajouté : "Nous comptons également deux médicaments
supplémentaires qui font l'objet de huit essais cliniques, une petite molécule
anticancéreuse qui doit faire l'objet d'un essai clinique et un programme
préclinique novateur qui a permis d'identifier des candidats-médicaments
anticancéreux additionnels. Nous avons créé une solide base technologique pour
soutenir la réussite et la croissance de Lorus."
Lorus invite les analystes et les représentants des médias à participer à
la téléconférence qui aura lieu aujourd'hui le 18 octobre à 14 h (HNE). Les
actionnaires sont invités à écouter la conférence par téléphone. Une fois la
téléconférence terminée, une version archivée de cette dernière sera
accessible sur le site Web de la société à l'adresse
http://www.lorusthera.com/. Voici les numéros à composer :

Toronto : 416 640-4127
Sans frais : 1 800 814-4860
Suisse : +00 800 0022 8228
Royaume-Uni : +00 800 0000 2288

Le cancer du pancréas
Le cancer du pancréas est l'un des cancers humains les plus mortels et il
continue d'être un grave problème de santé non résolu à l'aube du 21e siècle.
Cela est attribuable à la présentation cryptique de la maladie, habituellement
à un stade avancé, et au manque de traitement efficace. Malgré les efforts au
cours des 50 dernières années, les traitements traditionnels comme la
chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie ou une combinaison de ces
options, n'a eu que peu d'impact sur la progression agressive du néoplasme.
Par conséquent, le développement continu de traitements novateurs pour ce type
de cancer est important pour améliorer le pronostic.

Virulizin(MD)
Virulizin(MD) est une immunothérapie novatrice qui stimule le système
immunitaire inné du patient par l'activation de macrophages et l'infiltration
de cellules NK dans les tumeurs. Le composé a obtenu le statut de médicament
orphelin, une procédure d'autorisation accélérée et une évaluation spéciale du
protocole de la part de la Food and Drug Administration des Etats-Unis.

Lorus
Lorus est une société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche et
la mise au point de traitements du cancer. L'objectif de Lorus consiste à
miser sur son expertise en recherche préclinique et clinique ainsi qu'en
réglementation, afin de mettre au point de nouveaux composés pouvant servir,
seuls ou en association, à une prise en charge efficace du cancer. Grâce à ses
propres projets de découverte et à un programme dynamique d'acquisition et
d'obtention de licences, Lorus est en train de se constituer un bassin
pharmaco-clinique de médicaments anticancéreux prometteurs. Ses activités de
développement clinique avancé et de commercialisation peuvent être réalisées
de concert avec des partenaires pharmaceutiques stratégiques. Lorus a
actuellement trois produits faisant l'objet d'essais cliniques chez les
humains, projette huit essais cliniques dans des programmes de phase II et
prend part à un programme d'enregistrement de phase III. Lorus Therapeutics
Inc. est une société ouverte inscrite à la Bourse de Toronto sous le symbole
LOR et à l'AMEX sous le symbole LRP. Virulizin(MD) est une marque déposée de
Lorus Therapeutics Inc.

Enoncés prospectifs
Hormis les données rétrospectives, le présent communiqué de presse
renferme des énoncés prospectifs qui reflètent les attentes actuelles de la
société à l'égard des événements futurs. Ces énoncés prospectifs comportent
des risques et des incertitudes qui peuvent entraîner des écarts considérables
entre les résultats réels et les résultats prévus. Ces risques et incertitudes
sont notamment liés à l'évolution de la conjoncture du marché, à la capacité
de la société d'obtenir une protection par brevet et de protéger ses droits de
propriété intellectuelle, aux limites commerciales découlant des droits de
propriété intellectuelle de tierces parties, des droits et réclamations en
responsabilité civile contre la société, à la conclusion fructueuse et
opportune des essais cliniques, à l'établissement d'alliances commerciales,
aux répercussions des produits concurrents et à l'établissement des prix, à la
mise au point de nouveaux produits, aux incertitudes liées au processus
d'autorisation réglementaire, aux retards liés à la mise au point des
produits, à la capacité de la société d'attirer et de conserver ses
partenaires d'affaires et son personnel clé, à l'importance des subventions
gouvernementales futures, à la capacité d'obtenir les fonds requis pour la
recherche, l'exploitation et la commercialisation ainsi que d'autres risques
décrits périodiquement dans les rapports trimestriels de la société, sa notice
annuelle, ses rapports annuels et ses documents sur formulaire 40-F. La
société ne s'engage pas à mettre à jour ni à revoir ses énoncés prospectifs à
la lumière de nouveaux renseignements, d'événements futurs ou d'autres
circonstances. Les communiqués de presse de Lorus Therapeutics Inc. peuvent
être consultés sur son site Web à l'adresse http://www.lorusthera.com.
%SEDAR: 00002368EF c2187

CNW 15:23e 18-OCT-05
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Apto-253   Jeu 7 Juil 2005 - 20:22

Lorus termine son essai clinique de phase III sur Virulizin(MD) en combinaison pour le traitement du cancer du pancréas

Le dernier examen d'un patient a eu lieu le 5 juillet 2005

LOR à la Bourse de Toronto
LRP à l'Amex

TORONTO, ON, le 6 juillet /CNW/ - Lorus Therapeutics Inc. ("Lorus"),
société biopharmaceutique spécialisée dans la mise au point et la
commercialisation de produits pharmaceutiques et de technologies destinés à la
prise en charge du cancer, a annoncé aujourd'hui que le dernier examen d'un
patient a été effectué dans le cadre de l'étude clinique internationale de
phase III sur Virulizin(MD) en combinaison avec Gemzar(MD) pour le traitement
du cancer du pancréas. Cette étude clinique d'enregistrement de phase III est
en cours depuis le début de 2002. Elle a recruté 436 patients dans plus de
100 cliniques en Amérique du Nord et en Europe.
Cette étude clinique de phase III vise à comparer l'efficacité et
l'innocuité de Virulizin(MD) combiné avec Gemzar(MD) contre un placebo combiné
avec Gemzar(MD) chez les patients atteints d'un cancer pancréatique localisé
avancé ou métastatique. L'objectif premier de l'étude en matière d'efficacité
est la survie générale; les objectifs secondaires comprennent l'évolution des
symptômes de douleur, la détérioration de la performance et la perte de poids.
La FDA des Etats-Unis a accordé à Virulizin(MD) une procédure
d'autorisation accélérée, le statut de médicament orphelin et une évaluation
spéciale du protocole dans le traitement du cancer du pancréas avancé. De
plus, la FDA a accepté en mai un présentation de nouvelle drogue mise à jour
pour Virulizin(MD).
Après le dernier examen du patient, la base de données sera gelée plus
tard au cours de l'été, une fois que les données auront été nettoyées à tous
les sites cliniques participants. Selon les exigences du protocole de l'étude
en matière de suivi, du gel de la base de données et de l'analyse des données,
les résultats de l'étude devraient être connus à la fin de 2005. Le rapport de
cette étude clinique jouera un rôle crucial dans la demande d'autorisation de
mise en marché de Virulizin(MD), dont la présentation auprès de la FDA est
prévue dans la première moitié de 2006.
"Il y a environ un an, nous avons accompli l'étape difficile consistant à
terminer le recrutement de cette étude et, à mesure que nous progressons,
particulièrement après le dernier examen d'un patient, nous continuons de
renforcer notre capacité de soumettre un dossier clinique complet à la FDA", a
déclaré Jim Wright, chef de la direction de Lorus. "Nous attendons avec
impatience ces moments stimulants qui approchent pour Lorus."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Apto-253   Mar 7 Juin 2005 - 7:37

TORONTO, le 7 juin /CNW/ - Lorus Therapeutics Inc. ("Lorus"), société
biopharmaceutique spécialisée dans la mise au point et la commercialisation de
produits et de technologies pharmaceutiques pour le traitement du cancer, a
annoncé aujourd'hui que l'EMEA (Agence européenne des médicaments) s'est
prononcée favorablement sur la demande déposée par Lorus en vue d'obtenir le
statut de médicament orphelin pour Virulizin(MD), son principal médicament
anticancéreux, utilisé dans le traitement du cancer du pancréas.
Cet octroi le plus récent du statut de médicament orphelin à
Virulizin(MD) indique que le produit peut être efficace et présenter un
avantage important pour les patients atteints de cette grave maladie. L'avis
positif de l'EMEA renforce également la position du produit dans l'Union
européenne, au moment où l'essai clinique d'enregistrement de phase III dans
le traitement du cancer du pancréas approche de sa conclusion prévue pendant
la deuxième moitié de l'année. Virulizin(MD) a obtenu le statut de médicament
orphelin de la Food and Drug Administration (FDA) des Etats-Unis en 2001.
Pour qu'un produit pharmaceutique soit désigné médicament orphelin dans
l'Union européenne, le promoteur doit établir qu'une méthode satisfaisante de
traitement, autorisée dans l'Union européenne, n'existe pas pour la maladie en
question, ou si une telle méthode existe, que le médicament procurera un
avantage important aux personnes qui en souffrent.
Un avantage important est défini dans le règlement de la commission
(EC) 847/2000 comme "un avantage cliniquement approprié ou une contribution
majeure dans les soins au patient". Le déposant doit justifier l'hypothèse
selon laquelle le produit médical constitue un avantage important comparé aux
méthodes et aux produits médicaux existants autorisés au moment de la
désignation.
"Virulizin(MD) détient maintenant le statut de médicament orphelin pour
le cancer du pancréas dans deux des marchés les plus importants du monde, ce
qui donne à Lorus un grand avantage sur ces marchés", a déclaré Jim Wright,
chef de la direction de Lorus. "En outre, nous sommes convaincus que ce statut
supplémentaire renforce la valeur de notre médicament phare contre le cancer."
La désignation de médicament orphelin dans l'Union européenne procure une
exclusivité de 10 ans sur le marché (par rapport à des produits agissant selon
le même mécanisme ou ayant une similarité structurelle) pour le traitement du
cancer du pancréas et une admissibilité à des réductions de droits ainsi que
la possibilité d'une période d'analyse plus rapide.

Lorus

Lorus est une société biopharmaceutique spécialisée dans la mise au point
et la commercialisation de traitements anticancéreux. L'objectif de Lorus
consiste à miser sur son expertise en recherche préclinique et clinique ainsi
que sur les questions réglementaires afin de mettre au point de nouveaux
composés pouvant servir, seuls ou en association, à une prise en charge
efficace du cancer. Grâce à ses propres projets de découverte et à un
programme dynamique d'acquisition et d'obtention de licences, Lorus crée un
bassin pharmacoclinique de médicaments anticancéreux prometteurs. Ses
activités de développement clinique avancé et de commercialisation peuvent
être réalisées de concert avec des partenaires pharmaceutiques stratégiques.
Actuellement, Lorus compte trois produits qui font l'objet d'essais cliniques
chez les humains, une série de huit autres essais cliniques dans des
programmes d'essai clinique de phase II et un programme d'enregistrement de
phase III. Lorus Therapeutics Inc. est une société ouverte inscrite à la
Bourse de Toronto sous le symbole LOR et à l'American Stock Exchange sous le
symbole LRP. Virulizin(MD) est une marque de commerce déposée de Lorus
Therapeutics Inc.

Virulizin(MD)

Virulizin(MD) est une nouvelle immunothérapie qui stimule le système
immunitaire inné du patient par l'activation de macrophages et l'infiltration
de cellules NK dans les tumeurs. Virulizin(MD) fait actuellement l'objet d'un
important essai clinique d'enregistrement de phase III sur un vaste
échantillon de patients en Amérique du Nord, en Amérique du sud et en Europe.
Il a obtenu le statut de médicament orphelin, une procédure d'autorisation
accélérée et une évaluation spéciale du protocole de la FDA des Etats-Unis.
Lorus prévoit obtenir les données complètes de l'essai clinique de phase III au quatrième trimestre de l'année civile 2005.





CNW 07:01e 07-JUN-05
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Apto-253   Jeu 26 Mai 2005 - 20:29

TORONTO, ON, le 26 mai /CNW/ - Lorus Therapeutics Inc. ("Lorus"), société
biopharmaceutique spécialisée dans la mise au point et la commercialisation de
produits et de technologies pharmaceutiques pour le traitement du cancer, a
publié les résultats d'études révisés par les pairs qu'elle a menées sur le
mécanisme de l'activité anticancéreuse induite par Virulizin(MD).
Les résultats ont récemment paru en ligne dans la revue internationale
Cancer Immunology, Immunotherapy dans un article intitulé "Virulizin(MD), a
novel immunotherapy agent, activates NK cells through induction of IL-12
expression in macrophages" (traduction libre : Virulizin(MD), agent
d'immunothérapie novateur, active les cellules tueuses naturelles par
l'induction de l'expression de l'IL-12 dans les macrophages). L'article sera
également publié dans un prochain numéro imprimé de la revue.
"Les résultats de cette étude constituent un important ajout aux
découvertes antérieures qui décrivaient les rôles que jouaient les cellules
tueuses naturelles (NK) et les macrophages et aux découvertes qui ont été
présentées récemment au congrès de l'American Society of Clinical Oncology,
traitant de la production de l'IL-17 dans la voie de Virulizin(MD)", a déclaré
Jim Wright, chef de la direction de Lorus Therapeutics.


Virulizin(MD), candidat anticancéreux vedette de Lorus, est en cours
d'essai clinique crucial de phase III, dont le recrutement est terminé, pour
le traitement du cancer du pancréas. Virulizin(MD) a généré des données
prometteuses en matière d'efficacité et d'innocuité dans plusieurs essais
cliniques de phases I et II au Canada et aux Etats-Unis. Le médicament a
également démontré une excellente activité anticancéreuse dans divers modèles
précliniques de tumeurs humaines, notamment les cancers du pancréas, du sein,
de l'ovaire, de la prostate ainsi que le mélanome.
Virulizin(MD) stimule l'immunité antitumorale intrinsèque de l'hôte et
active le système immunitaire inné. Les études précédentes ont démontré que
Virulizin(MD) induit l'activité antitumorale des macrophages et que les
cellules NK jouent un rôle dans l'efficacité antitumorale de Virulizin(MD).


Pour analyser davantage le rôle crucial des cellules NK dans l'activité
antitumorale ainsi que l'interaction des macrophages et des cellules NK dans
réseau du système immunitaire, Lorus a mené des études pour vérifier la
participation des macrophages dans l'activité antitumorale des cellules NK
induite par Virulizin(MD).
L'étude a démontré que les cellules NK jouent un rôle crucial dans
l'activité antitumorale de Virulizin(MD); en effet, les cellules NK prélevées
des souris traitées avec Virulizin(MD) possédaient une cytotoxicité accrue à
l'égard des cellules qui leur étaient sensibles et des cellules du mélanome
humain, mais non contre les cellules qui ne leur étaient pas sensibles. La
diminution des cellules NK dans les souris nudes CD-1 en raison d'un anticorps
anti-NK spécifique a compromis sérieusement l'activité antitumorale de
Virulizin(MD). L'activité antitumorale assurée par les cellules NK semble
dépendre de l'activation des macrophages par Virulizin(MD), augmentant
davantage l'action antitumorale.


On a découvert que l'IL-12, facteur clé dans la stimulation des cellules
NK, participait à l'activation des cellules NK in vivo. L'IL-12 se trouvait en
quantité accrue dans les macrophages prélevés des souris traitées par
Virulizin(MD). Les taux d'ARNm de l'IL-12a et de l'IL-12(B) étaient élevés
dans les macrophages péritonéaux et dans les xénogreffes tumorales, résultat
de quantités accrues de macrophages à la suite d'un traitement avec
Virulizin(MD). De plus, le taux d'IL-12(B) était également considérablement
élevé dans le sérum des souris traitées par Virulizin(MD).
En outre, l'activité cytotoxique des cellules NK a été éliminée avec la
réduction des macrophages ou lorsque l'IL-12 a été neutralisée par un
anticorps spécifique de l'IL-12 chez les souris, indiquant la participation
directe de l'IL-12 provenant des macrophages dans l'activation des cellules NK
par Virulizin(MD). Les résultats indiquent que Virulizin(MD) induit la
production de l'IL-12 par les macrophages, qui induit à son tour l'activité
antitumorale assurée par les cellules NK.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Apto-253   Sam 21 Mai 2005 - 6:51

Virulizin

Virulizin est un immunomodulateur qui active les les cellules macrophages et il est extrait de la bile de boeuf.

Virulizin est un agent stimulant pour les cellules macrophages, la cellule "dévoreuse" du système immunitaire.
Virulizin accroit l'effet anti-cellule cancéreuses des macrophages
Virulizin provoque une expansion et une infiltration des cellules macrophages dans les tumeurs.
L'activité subséquente des cellules macrophages dans la tumeur et l'apoptosis (suicide des cellules cancéreuses) qui s'en suit contribue à l'activité antitumorale de Virulizin.

Le potentiel clinique
Virulizin a beaucoups d'avantages sur les traitements traditionnel. La phase 2 des essais clinique a indiqué que Virulizin performe autant sinon plus que tout autre produit disponible. Plus que ça, la dose maximale tolérée par un patient n'a jamais été atteint. Voila qui peut faire de Virulizin un des meilleurs agents chimiothérapique et un des meilleurs BRM et qui peut procurer aux patients une meilleure qualité de vie. Ça en fait aussi un bon choix comme médicament saccompagnants d'autres médicaments existants.
Il peut agir pour différents cancer (poumon, sein, cou, ovaire etc.) Il peut également servir dans des vaccins thérapeuthiques et pour d'autres maladies comme le HIV.

Expérience clinique
Virulizin a été évalué sur des centaines de patients qui ont reçus 16,000 injections et le Virulizin a démontré d'excellents résultats avec seulement quelques évênements contraires sans gravités. Ces études démontrent que Virulizin peut être associé avec une espérance de vie plus grande et une amélioration de la qualité de vie

Virulizin est approuvé de vente à Mexico mais n'est pas approuvé au Canada ou aux États-unis.


texte traduit approximativement de cette source


Dernière édition par Denis le Ven 26 Déc 2014 - 11:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Apto-253   Aujourd'hui à 12:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Apto-253
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apto-253

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: