AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'exposition à la pollution causerait le cancer selon d'autres sources.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'exposition à la pollution causerait le cancer selon d'autres sources.   Mar 7 Juin 2016 - 13:22

Selon des chercheurs de l'Université de Birmingham et de Hong Kong, l'exposition durable à certains polluants et notamment aux particules fines est associée à un risque accru de décès liés à de nombreux types de cancers. L'étude a suivi plus de 65.000 personnes sur 13 ans à Hong Kong. Pour les femmes, le risque de décès par cancer du sein serait augmenté de 80 % et de 36 % par cancer du poumon chez les hommes.
Ces travaux confortent la décision du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) de l'OMS de classer en 2013 la pollution de l'air extérieur et, indépendamment, les microparticules, comme des facteurs cancérogènes pour les humains. En cause, des hydrocarbures et des métaux lourds générés par les transports et la production électrique qui se diffusent dans l'atmosphère. D'un diamètre de 2,5 micromètres (Pm2,5), ces particules appelées "fines" s'infiltrent dans l'organisme par les voies respiratoires.
Dans ce travail, 66.280 participants âgés de 65 ans ou plus ont été suivis entre 1998 et 2011. Le statut de fumeur a été pris en compte et d'autres sources possibles de maladies exclues. Côté environnement, les concentrations annuelles de particules fines de diamètre PM2,5 ont été estimées à leur domicile en utilisant des données satellites et des moniteurs.
Résultat de cette étude : le risque de décès de tout type de cancers confondus augmente de 22 % pour chaque augmentation de l'exposition de 10 microgrammes par mètre cube. Les décès constatés sont d'origine cardio-pulmonaire avec cancer du poumon. Ce chiffre s'élève à 42 % concernant le risque de décès par cancer du système digestif. Par ailleurs, le risque de décès par cancer touchant les organes digestifs secondaires - le foie, les voies biliaires, la vésicule biliaire et le pancréas - augmente de 35 %.
Le résultat le plus alarmant concerne les femmes. L'exposition de 10 microgrammes par mètre cube aux particules PM2.5 est associée à une augmentation de 80 % du risque de décès par cancer du sein. Chez les hommes, le chiffre augmente de 36 % concernant le cancer du poumon.
Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Optimiste
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 4835
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: L'exposition à la pollution causerait le cancer selon d'autres sources.   Dim 16 Sep 2007 - 15:22

J'ai lu cela aussi ailleurs et j'ai tout de meme un doute quand à l'honneteté de ce constat , je ne vois pas comment la pollution n'existerait plus avec tout ce qu'on voit charrier par les pays industrialiser ...
Mais bon , on se dedouane vite fait de ce que la couche d'ozone irait mieux et rien qu'en evitant les bombes aerosols ..
J'ai des doutes , mais pas de contre preuves ...
Bref , les discours changent , mais où est la verité ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: L'exposition à la pollution causerait le cancer selon d'autres sources.   Dim 16 Sep 2007 - 1:55

Société

Le cancer, cet inconnu
Santé . L’Académie nationale de médecine a présenté, hier, une étude sur les causes du cancer qui met à mal bon nombre d’idées préconçues sur la maladie.
Le tabac provoque le cancer, la pollution non. Voici en substance, exagérément réduite, les conclusions du rapport sur les causes du cancer en France, présentées hier midi à l’Académie nationale de médecine. « Le tabac reste, aujourd’hui, la principale cause de cancer. Il représente un décès sur trois chez l’homme, et un sur dix chez la femme », développe l’épistémologiste Philippe Autier, membre du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), l’un des organismes à l’origine du rapport. Puis d’expliciter : « Contrairement à l’idée reçue, aucune preuve scientifique ne permet d’affirmer que la pollution intervient sur l’incidence des cancers du poumon. » Et dans le cas où celle-ci s’avérerait, la proportion de cancers dus à l’environnement ne représenterait pas plus de 1 % des cas, selon le rapport. Cette conclusion « surprenante » sur l’influence des polluants résulte de la méthodologie retenue par les scientifiques. « Nous nous sommes essentiellement basés sur des éléments établis scientifiquement, écartant, de fait, les simples hypothèses, justifie le docteur Paolo Boffetta. Nous pouvons donc dire que seul un gros tiers des cancers est attribuable à une cause. » Chez les non-fumeurs, le taux de cancers inexpliqués s’élève même à 85 %.

En considérant l’évolution de la population, il apparaît que la mortalité par cancer diminue d’environ 13 % entre 1968 et 2002. Ce résultat, qui va à l’encontre des préjugés, peut s’expliquer par une prévention active, des dépistages plus performants, ainsi que par l’apparition de traitements thérapeutiques. Car, en parallèle, le nombre de patients ne cesse de croître.

Outre le tabac, l’alcool, les expositions professionnelles et les infections constituent la majorité des causes cancérigènes entraînant un décès chez l’homme. Ces mêmes facteurs se retrouvent, dans des proportions moindres, chez la femme, facteurs auxquels s’ajoutent l’insuffisance d’exercice physique, le surpoids et l’obésité, ainsi que les traitements hormonaux post-ménopause.

« Ce qui m’a frappé, c’est la prédominance des facteurs dépendant de comportements humains, tels que le tabac, l’alcool ou l’inactivité physique », témoigne le professeur André Aurengo. Et de souligner qu’une prise de conscience et un changement des comportements (boire modérément, limiter l’exposition au soleil, ne plus fumer…) pourraient permettre de réduire de plus d’un tiers la mortalité par cancer. « Ce qui est loin d’être négligeable », tient à préciser André Aureng

Restent cependant les cancers dont l’origine est aujourd’hui scientifiquement inconnue. Une majorité des décès n’est pas expliquée ou explicable. Nombre d’entre eux pourraient provenir de facteurs d’origine endogène, que seules des recherches complémentaires permettraient de préciser. « Ce rapport souligne l’insuffisance de certaines connaissances scientifiques. Nous ignorons tout, par exemple, du cancer des testicules ou pourquoi la fréquence du cancer du sein évolue de manière significative en fonction des pays. Ces recherches doivent participer à une réflexion commune, qui s’avère indispensable à une avancée des travaux », conclut Philippe Autier.

Adrien Viguié


Dernière édition par Denis le Mar 7 Juin 2016 - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'exposition à la pollution causerait le cancer selon d'autres sources.   Aujourd'hui à 12:34

Revenir en haut Aller en bas
 
L'exposition à la pollution causerait le cancer selon d'autres sources.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vocabulaire minimum selon retour aux sources
» Trinité et Quaternité selon C.G. Jung
» Selon Velikovsky : la fin du monde a déjà eu lieu plusieurs fois !
» Dieu jugera chacun selon ses oeuvres.
» Prière du médecin selon Jean-Paul II

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Société-
Sauter vers: