AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 TFAP2C

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: TFAP2C   Lun 30 Mar 2015 - 18:56

TFAP2C/AP-2γ influences development of the mammary gland and regulates patterns of gene expression in luminal and HER2-amplified breast cancer. The roles of TFAP2C in mammary gland tumorigenesis and in pathways critical to cancer progression remain poorly understood. To gain greater insight into oncogenic mechanisms regulated by TFAP2C, we examined mammary tumorigenesis in MMTV-Neu transgenic female mice with or without conditional knockout (KO) of Tcfap2c, the mouse homolog of TFAP2C. Loss of Tcfap2c increased the latency of tumorigenesis and tumors that formed demonstrated reduced proliferative index and increased apoptosis. In addition, tumors formed in Tcfap2c KO animals had a significant reduction in Egfr levels without a change in the expression of the Neu oncogene. The MMneu-flAP2C cell line was established from tumor tissue derived from MMTV-Neu/Tcfap2cL/L control animals and parallel cell lines with and without expression of Tcfap2c were created by transduction with adenovirus-empty and adenovirus-Cre, respectively. KO of Tcfap2c in vitro reduced activated phosphorylated-Erk, decreased cell viability, repressed tumor growth and was associated with attenuation of Egfr expression. Chromatin immunoprecipitation and direct sequencing and expression analysis confirmed that Egfr was a Tcfap2c target gene in murine, as well as human, mammary carcinoma cells. Furthermore, decreased viability of mammary cancer cells was directly related to Egfr functional blockade. We conclude that TFAP2C regulates tumorigenesis, cell growth and survival in HER2-amplified breast cancer through transcriptional regulation of EGFR. The findings have important implications for targeting the EGFR pathway in breast cancer.Oncogene advance online publication, 16 March 2015; doi:10.1038/onc.2015.59.
---
TFAP2C / AP-2γ Influence le développement de la glande mammaire et régule les profils d'expression des gènes dans le cancer luminale et le cancer du sein HER2. Les rôles de TFAP2C dans la tumorigenèse de la glande mamaire et dans les voies critiques à la progression du cancer restent mal compris. Pour avoir une meilleure compréhension des mécanismes oncogéniques réglementés par TFAP2C, nous avons examiné les tumeurs mammaires chez les souris femelles transgéniques MMTV-Neu avec ou sans knock-out conditionnel (KO) de Tcfap2c, l'homologue murin de TFAP2C. La perte de Tcfap2c a augmenté la latence de la tumorigenèse et les tumeurs qui se forment ont réduit l'indice de prolifération et une augmentation de l'apoptose. En outre, les tumeurs formées dans les animaux KO Tcfap2c avaient une réduction significative des niveaux EGFR sans un changement dans l'expression de l'oncogène Neu. (...) En outre, une diminution de la viabilité des cellules cancéreuses mammaires est directement liée au blocage fonctionnelle de l'EGFR. Nous concluons que TFAP2C régule la tumorigenèse, la croissance cellulaire et la survie dans le cancer du sein HER2-amplifié par la régulation transcriptionnelle de l'EGFR. Les résultats ont des implications importantes pour cibler la voie de l'EGFR dans le sein cancer.Oncogene avancer la publication en ligne, le 16 Mars 2015; doi: 10.1038 / onc.2015.59.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: TFAP2C   Mar 2 Oct 2007 - 16:35

La même chose à partir d'un texte français.


Des chercheurs de l’université de l’Iowa ont découvert une protéine pivot pour la réponse hormonale des cellules de cancer du sein. Cette protéine joue un rôle clé au travers de plusieurs voies de signalisation « estrogènes ».


Cette étude a été dirigée par le Dr Ronald Weigel de l’Université de l’Iowa. Elle porte sur le facteur de transcription AP2C (TFAP2C) et son action sur le contrôle de la signalisation estrogénique. « Nous avons découvert que l’absence de TFAP2C dans les cellules empêchait toutes les cascades que nous associons aux estrogènes. Les cellules cancéreuses traitées n’étaient plus capables de répondre aux estrogènes par aucune voie normale », commente Weigel. Les résultats de ce travail seront publiés dans l’édition du 15 septembre de la revue Cancer Research.


Dans le détail, les chercheurs ont montré que l’inhibition de l’expression de TFAP2C dans des cellules de cancer du sein hormono-dépendant était associée à une diminution marquée de la quantité de récepteur ER-alpha. Cet effet impactait lui-même l’expression d’autres gènes impliqués dans la croissance tumorale.


Globalement, ces résultats indiquent qu’il existe plusieurs voies de réponse aux estrogènes et que la protéine TFAP2C exerce une position critique dans la réponse hormonale. « Cibler ce gène pourrait être un meilleur moyen de développer des traitements pour traiter les cancers du sein hormono-dépendants parce qu’il ciblerait des voies de signalisation multiples et différentes », commente, Weigel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: TFAP2C   Mar 18 Sep 2007 - 15:16

University of Iowa researchers have discovered a gene that plays a linchpin role in the ability of breast cancer cells to respond to estrogen. The finding may lead to improved therapies for hormone-responsive breast cancers and may explain differences in the effectiveness of current treatments.

Des chercheurs ont découvert un gène qui apparait être un rouage dans la capacité des cellules du cancer du sein de répondre à l'oestrogène. La découverte peut conduire à l'amélioration des thérapies pour le cancer du sein hormono-dépendant et peut expliquer les différences dans l'efficacité des traitements.

Estrogen causes hormone-responsive breast cancer cells to grow and divide by interacting with estrogen receptors made by cancer cells. Interfering with estrogen signaling is the basis of two common breast cancer therapies -- tamoxifen, which blocks estrogen's interaction with a primary estrogen receptor called ER-alpha, and aromatase inhibitors that reduce the amount of estrogen the body makes and therefore affect any pathway that uses estrogen.

L'oestrogène fait que cellules cancéreuses du sein croissent et se divisent en interagissant avec les récepteurs d'oestrogènes produites par les cellules cancéreuses. Interférer avec l'oestrogène est la base de 2 thérapies communes : Le tamoxifen qui bloque l'interaction avec le recepteur d'oestrogène appelé ER-alpha et les inhibiteurs d'aromatase qui réduisent le montant d'oestrogène que le corps produit et dès lors affectent tous les chemins cellulaires qui utilisent l'oestrogène.

The study, led by Ronald Weigel, M.D., Ph.D., professor and head of surgery at the University of Iowa Roy J. and Lucille A. Carver College of Medicine, reveals a central role for transcription factor AP2C (TFAP2C) in controlling multiple pathways of estrogen signaling.

L'étude révèle un rôle centrale pour le facteur de transcription AP2C (TFAP2C) pour controler de multiples chemins cellulaires de l'oestrogène.

"Estrogen binds to estrogen receptors and triggers a cascade of events including gene regulation," said Weigel, who also is a member of the Holden Comprehensive Cancer Center at the UI. "We found that elimination of the TFAP2C from the cell causes all of those cascades that we associate with estrogen to go away. The treated cancer cells were not able to respond to estrogen by any normal pathway."

"Nous avons découvert que l'élimination de TFAP2C des cellules cause toute cette cascade d'évênement que nous associons avec l'oestrogène. Les cellules cancéreuses traitées ne sont pas capables de répondre à l'oestrogène par aucun des chemins cellulaires normaux.

The researchers found that silencing expression of TFAP2C in hormone-responsive breast cancer cells significantly decreased the amount of ER-alpha made by the cancer cell. This reduction in ER-alpha (down to 16 percent of the level normally made by breast cancer cells) also affected production of other "downstream" genes involved in cancer growth.

Les chercheurs ont trouvé qu'Annuler l'expression de TFAP2C dans les cellules cancéreuses et dépendantes de l'homone réduit significativement le montant de ER-alpha. Cette réduction dans le ER-Alpha ( - 16% du montant normalement produit par les celllules cancéreuses du sein.) affectent aussi la production de d'autres gènes impliqués dans la croissance du cancer.)

In addition, silencing the TFAP2C also knocked out expression of another estrogen receptor called GPR30 that is found at the cancer cell membrane.

De plus, annuler le TFAP2C annule également l'expression d'un autre récepteur appelé GPR30 qui se trouve dans la membrane cellulaire.

Importantly, the team also showed that these effects inhibited tumor growth. Specifically, the treated cancer cells did not grow in response to estrogen and establishment of tumors in mice was delayed.

de façon importante, l'équipe a montré aussi que ces effets inhibent la croissance des tumeurs, les cellules cancéreuses traitées arrêtent de croitre en réponse à l'oestrogène (du moins chez les souris)

The finding suggests that there are many pathways that allow cells to respond to estrogen, and that TFAP2C is a central player in controlling hormone response. "Targeting this gene may be a better way to develop drugs to treat hormone-responsive breast cancers because it targets multiple different pathways," Weigel said.

La découverte suggère qu'il y a beaucoup de chemins cellulaires qui permettent la réponse à l'oestrogène et que TFAP2C est un joueur central en controlant la réponse hormonale. "Cibler ce gène peut être un meilleur moyen de développer des médicaments pour traiter le cancer du sein hormono-dépendant parce cela cible plusieurs chemin cellulaire" dit Weigel.

The results also may explain why tamoxifen, which targets a single pathway, is less effective that aromatase inhibitors, which likely affect many estrogen pathways.

Les résultats de l'étude explique aussi pourquoi le tamoxifen qui cible seulement un chemin cellulaire est moins efficace que les inhibiteurs d'aromatase qui en affectent plusieurs.

Weigel noted that advancing understanding of estrogen regulation and hormone-response in breast cancer is just one part of a larger focus on breast health at the UI.

"The UI has a great interest in breast cancer. Within the next couple of months, the UI Breast Health Clinic will be open and part of its mission is advancing both basic and clinical research in breast cancer," he said. "This study is one example of how we are moving forward in unlocking the mysteries behind what controls the ability of a breast cancer to respond to estrogen."

The findings are published in the Sept. 15 issue of Cancer Research
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TFAP2C   Aujourd'hui à 4:07

Revenir en haut Aller en bas
 
TFAP2C
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» TFAP2C

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: