AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le miracle du Glivec

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Mar 12 Juin 2012 - 15:38

Même remarque que plus haut Natura vox ne me semble pas une source digne d'intérêt.


Si quelqu'un veut savoir les indications générales pour se médicaments, à quoi il sert et quels effets secondaire il peut avoir, vous pouvez consultez le web en général, ce site ou un autre sur le web :

http://sante-az.aufeminin.com/w/sante/m3622475/medicaments/glivec.html

Vince2b me dit qu'il a lu que ce médicament pouvait être dangeureux et peut-être que vous pourrez trouver des endroits du web ou ça dit quelque chose comme ça. Premièrement, il est très facile de semer le peur face à un acte médical ou à un médicament quelconque et quelqu'un qui écrit un livre dans ce sens-là peut se faire de l'argent peut-être. Deuxièmement, il y a des médecins en première ligne qui sont à même de vérifier si les médicaments sont plutôt utiles ou plutôt nuisibles et de longs tests sur ces médicaments pour arriver à être certifiés et pouvoir être vendus. Le premier de ces tests porte toujours sur la sécurité du médicament.

Je ne suis évidemment pas la personne qui peut dire si un médicament est bon ou pas, je ne suis pas médecin ni chercheur, je me contente de collectionner ces articles sur le cancer parce que c'est utile de savoir que des gens cherchent des solutions pour nous car ça prend quand même un peu d'espoir pour nous aider à vivre.

Comme je veux garder cette section du forum aussi claire et la moins décourageante possible, je vais empêcher les membres de poster dans cette section parce que c'est long d'expliquer à chacun et à chaque fois mes intentions avec le forum dédié à la recherche. Il y a pleins d'autres forums sur "Espoirs" ou vous pouvez donnez votre point de vue. De grâce, pensez que la majorité qui nous lit c'est parce qu'ils chechent une solution à leur problème, le cancer. Comme le dit la bible on ne donne pas une pierre à quelqu'un qui cherche du pain.

Aussi je fais de mon mieux pour mettre le forum à jour mais je n'ai pas le temps de suivre chaque médicament dont j'ai parlé voici dans les 7 ou 8 dernières années.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vince2b



Nombre de messages : 76
Age : 51
Localisation : 4 mois sur une ile , 8 sur un continent
Date d'inscription : 03/05/2012

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Mar 12 Juin 2012 - 14:53

Il semblerait qu'il y ait un problème avec le Glivec ...

L'info est sur naturavox
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Sam 28 Nov 2009 - 13:27

(28 nov. 2009) - Résultats d'un essai clinique de phase II publiés Octobre 5e du Journal of Clinical Oncology montrent que l'ajout continu des doses quotidiennes d'un médicament appelé le mésylate d'imatinib ciblé à la chimiothérapie régulière plus que doublé le taux de survie à trois ans pour les enfants avec un type de risque élevé de sang cancer appelé chromosome Philadelphie positif leucémie aiguë lymphoblastique (LAL Ph + ALL).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Jeu 19 Mar 2009 - 13:23



Novartis: Glivec réduit le risque de rechute du cancer gastro-intestinal
reprise de la veille

Zurich (AWP) - Une phase III de test avec le médicament anticancéreux Glivec de Novartis a montré des résultats positifs dans le traitement postopératoire. Les résultats montrent que la prise de Glivec après une opération réduit nettement le risque de réapparition d'une tumeur gastro-intestinale (GIST), par comparaison aux patients traités avec un placebo, a indiqué Novartis, mercredi soir dans un communiqué.

L'étude a porté sur près de 700 patients qui avaient eu un cancer GIST. 98% d'entre eux ont reçu une dose journalière de 400 mg de Glivec et ne présentaient pas de tumeur même un an après l'opération. L'étude a aussi montré que le médicament était bien toléré et présentait peu d'effets secondaires sérieux.

Le GIST est une forme de cancer de l'intestin qui peut être mortelle. Après opération, près de 50% des patients présentent une rechute après en moyenne deux ans.

Glivec a été homologué récemment aux USA, en Suisse et dans divers autres pays pour le traitement du GIST. Aux USA, Glivec/Gleevec est désormais homologué pour 10 indications.

L'étude mentionnée a été réalisée par l'American College of Surgeons Oncology Group (ACOSOG). Les données ont été publiées online et seront présentées dans la prochaine édition du magazine "Lancet".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Dim 18 Nov 2007 - 15:15

The drug imatinib mesylate, more commonly known as Gleevec®, proves safe and effective over the long term in patients with an advanced form of chronic myeloid leukemia (CML), according to a study prepublished online in Blood, the official journal of the American Society of Hematology.

Le médicament imatinib mesylate, connu sous le nom de Glivec, a été reconnu sécuritaire et efficace à long terme pour les patients avec le CML selon une étude prépubliée en ligne sur le site de Blood le journal officiel de la société américaine d'hématologie.

A team of researchers from the U.S. and Europe, including the drug's creator, Brian Druker, MD, followed 454 patients with chronic-phase CML taking imatinib for more than six years. Prior to enrollment, all study participants had experienced either treatment failure or intolerance with interferon alpha, which was the standard of care for CML at the time the study was initiated.

"The long-term follow-up results of imatinib in CML post interferon failure reassure us of the high efficacy of the drug and its safety," stated Hagop Kantarjian, MD, the lead author on the study and Chairman and Professor of the Leukemia Department at the University of Texas M.D. Anderson Cancer Center. "With a six-year follow-up, the estimated six-year survival rate is 76 percent. In historical data, after interferon failure the average survival was about three to four years."

Imatinib dosage began at 400 milligrams per day and was escalated to 600 mg/d or 800 mg/d in patients who did not achieve positive treatment responses within set time periods or whose disease relapsed.

Les dosages ont commencé à 400 milligrammes et furent monté à 600 et 800 pour les patients qui n'avaient pas de réponses positives dans une certaine période de temps.

The best possible treatment outcome -- a complete cytogenetic response, which is the elimination of the genetic abnormality associated with the disease -- occurred in 57 percent of the study participants and was achieved in a median time of eight months. Overall survival rates and avoidance of disease progression were strongly correlated with cytogenetic response by 12 months; those with a minimal or no cytogenetic response within the first year faired poorly.

Le meilleur résultat de traitement possible soit une réponse cytogenique complète, qui est l'élimination de l'anomalie génétique associé avec la maladie est arrivé pour 57 % des participants de l'étude et a été atteint en 8 mois.

The incidence of serious side effects was low and, although 15 cases of heart dysfunction were reported in study participants, only four cases were considered to be drug-related. During the study, 35 patients discontinued the drug because of adverse events or abnormal test results.

"About half of the patients on the study continue to receive imatinib and 40 percent are in complete cytogenetic response," said Dr. Kantarjian. "No long-term new toxicities have been observed. In particular, the drug-related cardiac toxicity, which was reported to be of concern last year, was quite rare."

This clinical trial was the basis for the first approval of imatinib for CML, which has since become the standard of care for the disease.


Dernière édition par Denis le Jeu 8 Mar 2012 - 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Jeu 18 Jan 2007 - 16:12

Nouvelle stratégie pour traiter la leucémie chronique Myelogineuse.




Les chercheurs ont identifiés une nouvelle approche pour améliorer l'activité d'un nouvel agent anti-cancer qui a déja démontré une impresionnant activité anti-cancer dans le traitement de la CML.


Le CML est un cancer de la moelle des os causé par un anormalité génétique et il est une forme commune de la leucémie. Le Gleevec est un agent hautement efficace qui a révolutionné la thérapie des patients de CML . Le gleevec fonctionne en inhibant l'activité d'une protéine mutante connue sous le nom de Bcr/ABL qui est responsable de la maladie. Toutefois en dépit d'un succès initial la maladie devient résistante au Gleevec.



Cette situation a fait que de nouveaux composés inhibiteurs se sont développés comme le dasatinib qui est considéré comme plus puissant que le gleevec et actif contre les agents qui résistent au Gleevec. Le Dasatinib inhibe aussi le Src. Grant dit toutefois que ce n'est pas tous les patients qui répondent au dasatinib et qu'il reste un risque que les patients développent une résistance à ce médicament aussi.


Pour faire face à ce problème, Grant et ses coolègues examinent la possibilité de combiner le dasatinib avec le PD184352, un autre inhibiteur de chemin cellulaire critique qui inactive ERK1 et 2.


En bloquant ce chemin cellulaire, le PD184352 réduit la survivance et la prolifération de nombres de cellules cancéreuses, incluant les cellules leucémique. L'équipe a découvert que de très petites concentrations de dasatinib avec le PD184352 résulte en une augmentation significative de l'apoptose (la mort des cellules ) et de l'inactivation de plusieurs chemins cellulaires. Notablement, cette association accroit la mort des cellules cancéreuses CML résistantes au gleevec.


"While the development of newer, more effective kinase inhibitors such as dasatinib for diseases such as CML is a clear priority, resistance of leukemia cells to these novel agents may also develop," said Grant.

"Addition of a second, targeted agent that potentiates the activity of dasatinib may reduce the leukemic burden further, and thereby reduce, or possibly even prevent the emergence of drug resistance. If validated, this concept could have significant implications for the treatment of CML and possibly other hematologic malignancies," said Grant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grâce



Nombre de messages : 623
Localisation : France
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Mer 13 Déc 2006 - 10:48

C'est sympa Julie de donner ces liens qui devraient apporter un réel plus à Marie. C'est vrai que la langue peut faire barrière surtout quand on ne la maîtrise pas ou peu !

Grâce
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie



Nombre de messages : 56
Age : 36
Localisation : Laval, Qc
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Mer 13 Déc 2006 - 9:54

Bonjour,

Je vous donne le lien du forum où l'on parle (en français) justement de cette maladie (et de bien d'autres), mais pour poster, il faut s'inscrire.

http://www.vulgaris-medical.com/forum/search.php?search_id=1168878097

et pour ce qui concerne le chordome osseux, il est sous ce lien ici :

http://www.vulgaris-medical.com/forum/viewtopic.php?id=1562

Comme la personne demandait des renseignements, je ne savais pas si je pouvais donner le nom de ce forum (surtout vis à vis des administrateurs dudit forum).

Il semblerait qu'il y ait une personne qui a été atteinte d'un chordome et qui s'en est sortie.

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie



Nombre de messages : 398
Age : 57
Localisation : Picardie France
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Lun 11 Déc 2006 - 16:32

BONSOIR

Je recois des réponses du forum sur le "chordome"
malheureusement tout est en anglais!!
une personne se propose de me les traduire en francais
mais ça va me prendre du temps..!!
il y à un Francais sur leur forum,
j'espére qu"il va prendre contact avec nous
il y a + de 3500 messages sur le chordome du sacrum..
dommage qu'il ne soit pas chez nous..
je pense bien à vous tous
Arnold / Denis merci
bonne soirée bisous

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Lun 11 Déc 2006 - 13:39

Un autre nom d'un agent avec une "activité encourageante" contre le chordome: 9-Nitro-Camptothecin

Citation :
We have proposed that 9-Nitro-Camptothecin is an agent with encouraging activity against chordoma when administered on a protracted schedule. We are conducting a phase II investigation in patients with radiographically evident, unresectable or metastatic chordoma.

Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnold



Nombre de messages : 167
Localisation : Québec, Qc
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Lun 11 Déc 2006 - 11:49

marie a écrit:
Merci Arnold

Je viens de m'inscrire au groupe de discutions "chordoma"
nous allons imprimer vos infos et en faire part au chirurgien
bonne journée

nous espérons que cette semaine sera plus calme
la semaine derniére Rodophe a dû se rendre plusieurs fois à l'hopital
aux urgences...!!

probléme de "fécalomes" boules trés dures qui constipent et bloquent
les intestins problémes de pansements qui ne tient plus et qui fuit etc...
Rodophe se repose depuis hier dans sa chambre avec sa fiancée "samantha" qui l'aide et le soutient..
odolphe ne peut pas encore s'asseoir et celà depuis le 8 Novembre !!
je repasse plus tard
bisous et encore merci
D'accord, ça fait plaisir de donner un coup de main.

Bon courage avec Rodolphe. Je sais que l'épreuve que tu traverses est très difficile. Surtout, n'oublie pas de continuer à prendre soin de toi quand même! Wink

Arnold
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie



Nombre de messages : 398
Age : 57
Localisation : Picardie France
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Lun 11 Déc 2006 - 10:45

Merci Arnold

Je viens de m'inscrire au groupe de discutions "chordoma"

nous allons imprimer vos infos et en faire part au chirurgien

bonne journée

nous espérons que cette semaine sera plus calme

la semaine derniére Rodophe a dû se rendre plusieurs fois à l'hopital

aux urgences...!!

probléme de "fécalomes" boules trés dures qui constipent et bloquent

les intestins

problémes de pansements qui ne tient plus et qui fuit etc...

Rodophe se repose depuis hier dans sa chambre avec sa fiancée

"samantha" qui l'aide et le soutient..

Rodolphe ne peut pas encore s'asseoir et celà depuis le 8 Novembre !!

je repasse plus tard

bisous et encore merci



bec !!bec bec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnold



Nombre de messages : 167
Localisation : Québec, Qc
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Lun 11 Déc 2006 - 10:25

marie a écrit:
Bonsoir Denis & Arnold
Merci à tous les deux nous rencontrons toutefois un probléme ces articles sont en Anglais d'ou l'impossibilité pour nous de les lire !!!
Marie,
Ce que l'article dit, essentiellement, c'est que le Glivec a été donné à 6 patients atteints du chordome en phase avancée. Sur les 6 patients, après + qu'un an, 1 patient est décédé de causes non reliées au chordome, 1 est décédé du chordome après 17 mois (mais l'autopsie a révélé que la tumeur s'était liquéfiée) et les 4 autres sont encore vivants et semblaient bien se porter.

Quant à l'essai clinique, il se déroule aux USA et est commandité par Novartis, la société qui fabrique le Glivec. Apporte cette information aux médecins de Rodolphe. Seulement eux peuvent faire les démarches nécessaires et juger si l'essai clinique peut être profitable au patient.

Arnold
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Dim 10 Déc 2006 - 15:02

Tu peux copier/coller ici les textes que tu souhaites voir traduire et je le ferai dans le mesure ou j'ai du temps.

Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie



Nombre de messages : 398
Age : 57
Localisation : Picardie France
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Dim 10 Déc 2006 - 14:57

Bonsoir Denis & Arnold

Merci à tous les deux
nous rencontrons toutefois un probléme
ces articles sont en Anglais
d'ou l'impossibilité pour nous de les lire !!
quelqu'un serait assez aimable de nous traduire
tout ça!!

gros bisous (bonsoir grâce)

marie / rodolphe


nous avons un traducteur sur le net mais il faut mettre des petites phrases,ce qui va prendre beaucoup de temps...!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Dim 10 Déc 2006 - 14:56

Salut Marie,

Il y a un groupe de discussion plus spécifique sur le chordome, c'est en anglais cependant mais il risque d'y avoir des informations à jour sur le chordome et son traitement:

http://groups.msn.com/chordoma

Tu peux t'inscrire avec une adresse msn, mais tu peux lire aussi en allant sur l'adresse au bas.

il y a au moins un Français mais il écrit en anglais:

Citation :
Envoyé : 2006-09-14 15:03
Hi Bill,

I have been on Gleevec since June and the cost is 100 % taken over by our French state medical system so long as it is prescribed by my oncologist. On one side I am lucky, but collectively we are less, as the global deficit of our system will not be sustained for long without important reforms !

All the best

Benoit

traduction :
Citation :
Salut Bill,

Je prends Gleevec depuis Juin (2006) et le coût est pris en chage à 100% par l'état français lorsque prescrit par l'oncologiste. D'un coté je suis chanceux mais collectivement nosu le sommes moins parce que le déficit global ne nous permettra pas de soustenir cela longtemps sans d'importantes réformes.

Benoit réponds à beaucoup d'américains qui se plaignent du prix du médicament...



Quelqu'un parle du médicament Tarceva qui a réduit une tumeur de 80% semble-t-il...

Citation :
Tarceva has evidently caused a large, inoperable chordoma tumor to reduce in size dramatically (80%) and quickly

source

Denis


p.s. Je pense que tout le monde ici veut te dire qu'on n'est pas indifférent à ce qui arrive à Rodolphe mais évidemment toutes les références que l'on peut te donner (spécialement sur le groupe de discussion dont je te donne l'adresse ) sont à prendre pour ce qu'elles sont c'est-à-dire des choses dites sur internet par des gens que l'on ne connait pas toujours et qui ne sont pas toujours des spécialistes du cancer.

Les médecins de Rodolphe verront à lui prescrire pour son cas le meilleur protocole possible et on croise tous les doigts pour qu'ils réussisent au moins à ralentir la progression de la maladie ( le gleevec a l'air de cibler une protéine qui favorise la croissance de la tumeur...) à partir de là, il est possible de souhaiter de nouvelles découvertes.


Dernière édition par le Dim 10 Déc 2006 - 14:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grâce



Nombre de messages : 623
Localisation : France
Date d'inscription : 14/07/2006

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Dim 10 Déc 2006 - 14:27

C'est très sympathique de ta part Arnold, je n'aurai pas fait mieux dans ma recherche surtout avec tous les détails donnés etc... Oui c'est sympa pour Marie qui recherche des informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arnold



Nombre de messages : 167
Localisation : Québec, Qc
Date d'inscription : 17/10/2006

MessageSujet: Glivec et Chordome   Dim 10 Déc 2006 - 14:19

marie a écrit:
Je recherche des informations sur ce médicament "le glivec"...mais nous cherchons des articles sur les effets
pour le "chordome"
Marie,

Je ne t'ai pas écrit souvent car je ne suis pas un fin psychologue et je ne sais jamais trouver le mot juste pour réconforter les gens, étant moi-même du genre assez dépressif. Ceci dit, je te trouve extrêmement courageuse et j'espère que vos médecins vont finir par trouver la bonne thérapeutique pour venir à bout de cette difficile maladie.

Pour toi, j'ai de bonnes nouvelles en ce qui concerne le Glivec et le chordome. Effectivement, il y a des possibilités thérapeutiques.

Tout d'abord, le nom scientifique de Glivec est "Imatinib mesylate". Il faut utiliser ce terme si on veut trouver des références pertinentes sur le Glivec.

La meilleure banque de données en médecine est PUBMED, c'est là qu'il faut chercher si on veut trouver les meilleures références.

_______________________________________________

Voici ce que j'ai trouvé:

1. Un groupe d'oncologues italiens (Dr. Casali) a démontré en 2004 (dans le périodique "Cancer") l'efficacité du Glivec pour traiter le chordome sur 6 patients. Voici la référence et un résumé.

Référence: Casali PG et al.(2004), "Imatinib mesylate in chordoma", Cancer. 2004 Nov 1;Volume 101, no.9:pages: 2086-97.

Organisation: Adult Sarcoma Medical Oncology Unit, Department of Cancer Medicine, Istituto Nazionale per lo Studio e la Cura dei Tumori, Milan, Italy. paolo.casal@stitutotumori.mi.it

Résumé: To the authors' knowledge, no effective medical therapy currently is available for advanced chordoma. Imatinib mesylate is a tyrosine kinase inhibitor targeting platelet-derived growth factor receptor-beta (PDGFRB), BCR-ABL, and KIT. METHODS: Six patients with advanced chordoma were treated with imatinib mesylate at a dose of 800 mg daily. In all patients, the tumor was found to be positive for PDGFRB, and in four patients PDGFRB was shown to be phosphorylated/expressed. RESULTS: After a treatment period of > or = 1 year, overt tumor liquefaction was evident on computed tomography (CT) scan in the first patient. In previous months, a decrease in contrast enhancement on magnetic resonance imaging (MRI) and a decrease in glucose uptake on positron emission tomography (PET) were detected. Similar signs on MRI and PET were observed in subsequent patients, who had a shorter treatment period. One of these patients initially was removed from therapy and then was readmitted to therapy because of difficulties with regard to tumor response assessment; 1 month after the reinitiation of therapy, an overt decrease in tumor density was visible on CT scan in this patient. In four of five symptomatic patients, a subjective improvement was observed early in the course of treatment. The first patient died after 17 months, with a sizeable, mostly liquefied mass. Another patient died early, apparently of unrelated causes. The remaining patients were on therapy at the time of last follow-up.
CONCLUSIONS: Imatinib mesylate has been found to have antitumor activity in patients with chordoma. This activity might be mediated by inactivation of PDGFRB. Tumor response manifests through patterns that are similar to those observed in patients with gastrointestinal stromal tumors who respond to molecular-targeted therapy, but evolves more slowly. The benefit to the patient entailed by this pattern of tumor response in chordoma needs to be elucidated, but may be limited in the presence of significant local disease.


PMID: 15372471 [PubMed - indexed for MEDLINE]

Lien PUBMED:http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.fcgi?cmd=Retrieve&db=PubMed&list_uids=15372471&dopt=Abstract

Il faut comprendre que ces données sont préliminaires et ont été obtenues sur un échantillon limité (6 patients)

Tu pourras trouver cet article dans une bibliothèque universitaire. Bon, si tu me tords le bras et si tu me donnes ton courriel, je pourrais te l'envoyer en format PDF.

_______________________________________________

2. Suite à cette découverte de 2004, la compagnie NOVARTIS et le US National Institute of Health (les américains) ont décidé de financer un essai clinique phase II (i.e. c'est un essai important). Là, c'est rendu sérieux.

Voici le lien pour plus d'informations: Essai clinique phase II; "Efficacy and Safety of Imatinib in Chordoma"
http://www.clinicaltrials.gov/ct/gui/show/NCT00150072

Important: L,essai clinique a débuté en septembre 2006, c'est tout récent, donc. Ils sont encore en phase recrutement pour cette étude. Si Rodolphe répond aux critères de sélection et si ses médecins français sont d'accord, il pourrait faire partie de l'étude clinique. Ils sont à la recherche d'un total de 50 patients, ce qui est beaucoup pour une maladie rare.

Ceci dit, Marie, il faut rester très réaliste dans tout ça.

________________________________________


Bonne chance Marie

Arnold
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Dim 10 Déc 2006 - 13:27

Bonjour Marie,

Je suis toujours à l'affût de quelque chose qui pourrait aider Rodolphe et je suis content parce qu'il a l'air d'avoir trouver une bonne équipe pour s'occuper de son cas.

Je vais effectivement chercher de nouveau avec Glivec et Chordome mais il me semble que j'avais déja ratisser google avec ces mots et ce que j'avais trouvé de plus pertinent est copié un peu plus haut :
"Nous faisons rapport d'une activité anti-tumorale de l'imatinib mesylate chez 6 patients avec un chordome avancé..."

Julie m'envoie un mp ce midi pour me dire que la thalidomide pourrait être aussi un médicament qui a déja été employé (entre 1994-1998) dans le cas du chordome, et j'avais déja lu quelque chose qui me laissait penser cela aussi.

Elle me dit qu'elle va continuer à chercher dans ce sens.

Le glivec est un médicament miracle pour certains cas précis de leucémie mais la recherche continue et si ce médicament a déja eu un effet anti-tumorale pour des patients aux prises avec le chordome, il pourrait aider ton fils aussi, ne serait-ce qu'en ralentissant la croissance de la tumeur par exemple.

Les thérapies avec des protons évoluent toujours aussi en précision et en puissance.

Je ne sais pas ce que va contenir ce protocole mais déja qu'il y ait un protocole me parait un progrès. Je suis sûr que Rodolphe va tomber dans les meilleurs mains qui soient pour s'occuper de sa maladie.
Continue de nous tenir au courant, on est tous avec toi et avec Rodolphe, vos noms sont mentionnés fréquemment dans les bonjours quotidiens et les gens pensent à votre famille.

Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie



Nombre de messages : 398
Age : 57
Localisation : Picardie France
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Dim 10 Déc 2006 - 9:06

Bonjour Denis

Je recherche des informations sur ce médicament "le glivec"
merci pour ces articles
nous savons qu'il est trés efficace pour certaines formes
de tumeurs,mais nous cherchons des articles sur les effets
pour le "chordome"
car Rodolphe a rdv le mois prochain à villejuif (centre traitant les cancers)
à Paris
afin d'étudier un protocole avec des spécialistes
bon Dimanche,j'espére que tu vas bien...
à bientôt
bisous !!bec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Ven 8 Déc 2006 - 13:30

Le résultat d'une étude de 5 ans offre aussi des enseignements pour les médecins qui utilisent Gleevec pour traiter d'autres cancers, comme le cancer gastrointestinal dit Druker "Ces découvertes nous disent que nous devons traiter les patients plus tôt dans le cheminement de la maladie" dit-il " Dans la CML, il y a l'avantage que la plupart des patients recoivent leur diagnostic à un stage précoce, tandis que dans le cancer gastrointestinal le diagnostic arrive à un stage plus avancé. Les résultats pour le CML démontrent qu'il faut intervenir tot pour les autres cancers aussi.

"La leçon du Gleevec est simple pour traiter le cancer si vous comprenez ce qui conduit la croissance du cancer et que vous développer un médicament pour cibler cette cause, vous pouvez obtenir des résultats remarquables" dit Druker " aussi ces résultats encourageront-ils une plus grande compréhension de toutes les anormalités moléculaires dans le cancer et la fabrication de médicaments qui ciblent ces anormalités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Jeu 7 Déc 2006 - 11:22

Ça commence avec l'étude de la molécule STI571 fait pour bloquer l'erreur génétique qui donne lieu à la leucémie myéloïde (CML), une maladie qui affecte 6,000 américains chaque année. Un essai clinique a suivi et une molécule fait par la compagnie Novartis a émergé. Aujourd'hui cette molécule est connue sous le nom de Gleevec.

Dans l'essai clinique de Gleevec, 1,106 patients ont été randomisés pour recevoir soit interféron soit Gleevec. Les premiers résultats ont été si encourageants que tous sauf 3% des participants utilisants l'interféron ont choisi de continuer avec le GLeevec. Le taux de survie de 5 ans a été de 89%. 93% des patients n'ont vu aucune progression pour la phase aigue de la maladie. Plusieurs patients ont vu leur taux de cellules blanches revenir à la normale et une grande partie a expérimenté que la mutation de leur gène cause de la CML est revenu à la normale. Personne n'a rapporté d'effets secondaires en utilisant ce médicament.


En dépit d'une réaction rare qui peut faire que le coeur a un arrêt, le Gleevec est maintenant approuvé par la FDA pour le traitement de 6 autres désordres rares. D,autre médicaments similaires à Gleevec arrivent. Quelques uns croient que la suppression pure et simple du CML viendra d'un cocktail de ces médicaments.



Gleevec est un "success story"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Dim 12 Nov 2006 - 14:11

Je laisse le texte anglais de cet article parce qu'il peut y avoir des erreurs ou des imprécisions dans ma traduction

The abberant Philadelphia chromosome is not a problem local to Philadelphia, but that's where researchers discovered the genetic mutation that's the root cause of some leukemias, including chronic myeloid leukemia (CML) and B-cell acute lymphoblastic leukemia (B-ALL). Led by Shaoguang Li, M.D., Ph.D., researchers at The Jackson Laboratory, in collaboration with scientists at Bristol-Myers Squibb Oncology, are discovering startling new information about the mechanisms of Philadelphia-positive (Ph+) leukemias that will affect how they are treated clinically.
Le chromosome Philadelphie n'est pas un problème qui arrive seulement à Philadelphie, mais Philadelphie est l'endroit ou les chercheurs ont découvert la mutation génétique qui est à la base de quelques leucémies, incluant la leucémie myéloïde (CML) et la leucémie B-ALL. Les chercheurs découvrent de nouvelles informations à propos des mécanismes de la leucémie-Philadelphie positive.
The Philadelphia Chromosome is actually a faulty mixture of two chromosomes, 9 and 22, which typically work perfectly well independent of each other. But in rare circumstances they physically exchange genetic material in a specific way, and the combined Philadelphia chromosome merges two harmless genes into something destructive. The resulting protein, called BCR-ABL, unleashes a cascade of events that ultimately leads to unregulated cell proliferation in blood cells, leading to Ph+ leukemia.
Le chromosome Philadelphie est actuellement un mélange défectueux de 2 chromosomes le 9 et le 22, qui fonctionnent parfaitement et indépendamment l'un de l'autre habituellement. Mais dans de rare circonstances ils échangent du matériel génétique d'une manièr spécifique et le chromosome combiné qui en résulte, appelé Philadelphie, est quelque chose de destructif. La protéine produite, la BRC-ABL, déclanche une cascades d'évênements qui ultimement conduit à une prolifération de cellules incontrôlée appelée leucémie Philadelphie.
Bone marrow transplants can cure these leukemia patients, but the procedure could be risky, and sufficiently compatible donors often cannot be found. Therefore the drug imatinib mesylate (sold by the pharmaceutical company Novartis as Gleevec), which disables the destructive function of the BCR-ABL protein, represented a huge step forward in treatment, especially for CML in chronic phase. Imatinib doesn't cure CML, but it inhibits the deadly cascade launched by BCR-ABL, and most patients can use it to better manage the disease with minimal side effects.
Les tranplantations de moelle des os peuvent guérir ces patients leucémiques, mais la procédure est risquée, et les donneurs compatibles manquent souvent. Le médicament imatinib mesylate ( commercialisé sous le nom de Glivec par la pharmaceutique Novartis) qui désactive la fonction destructrice de la protéine BCR-ABL, représente un énorme pas en avant dans les traitements, spécialement pour CML dans la phase chronique. L'imatinib ne guérit pas le CML, mais il inhibe la cascade mortelle d'évênements initiée par BCR-ABL et la plupart des patients peuvent l'utiliser pour contrôler mieux la maladie.

While imatinib helps many human patients, Li is using mice with the equivalent of the Ph+ leukemias to investigate why some do not respond to it. Also, imatinib has little positive effect for Ph+ leukemia patients that have progressed to blast crisis, the phase during which the cancer cells undergo additional changes that lead to their out-of-control reproduction. Progression to blast crisis currently necessitates a bone marrow transplant for survival.
Pendant que le Glivec aide beaucoup de patients, Li utilise les souris avec l'équivalent du gène Philadelphie positif pour comprendre pourquoi quelques personnes ne répondent pas au Glivec. Aussi le glivec a peu d'effets positifs pour les patients qui sont proches de la crise leucémique, la phase durant laquelle les cellules cancéreuses subissent des changements additionnels qui les font devenir incontrôlables. Cette crise nécessite souvent une transplantation de la moelle épinière.
"Sometimes the BCR-ABL protein itself has a mutation, which makes it less susceptible to imatinib," said Li. "But in some patients who do not respond to imatinib, there's no imatinib-resistant mutations detected and the disease still progresses. No one understood how that happens when the known disease cascade is inhibited."
"Quelques fois la protéine BCR-ABL elle-même subit une mutation, ce qui la rend moins susceptible de réagir au GLivec" dit Li " Mais pour quelques patients qui ne répondent pas au Glivec, il n'y a pas de mutations résistantes au Glivec et la maladie progresse encore. Personne ne comprends comment cela arrive quand la cascade connue de la maladie est inhibée."
In research published in online in the Proceedings of the National Academy of Sciences, Li's team discovered is that imatinib does not inactivate all BCR-ABL signaling pathways in the cascade. Part of the cascade, proteins called SRC kinases, are still activated by BCR-ABL in imatinib-treated mouse leukemic cells. When Li treated the mice with a compound, dasatinib, that inhibits the SRC proteins as well as BCR-ABL, he found that not only was it more effective for CML, but it also led to complete B-ALL remission.
Dans la recherche publiée sur le net, l'équipe de Li a découvert que l'imatinib ne désactive pas toutes les protéines BCR-ABL dans la cascade d'évênements et de chemins cellulaires. Une partie de la cascade, les protéines appelées SRC kinases, sont encore activées pas les BCR-ACL dans les souris traitées aux cellules leucémiques. Quand Li a traité les souris avec une molécule, le dasatinib, qui inhibe les protéines SRC, il a trouvé que non seulement c'est efficace pour le CML, mais aussi que cela conduit à une complète rémissions de B-ALL.
While these results are encouraging, a small population of leukemic cells (fewer than 1 percent) persisted through treatment with imatinib or dasatinib and led to a recurrence of the leukemia. These cells, leukemic stem cells, present an additional challenge.
Même si ces résultats sont encourageants, une petite population de cellules leucémiques (moins de 1% ) persistent à travers le traitement avec le Glivec ou le dasatinib et conduit à une récurence. Ces cellules, les cellules souches leucémiques, présentent un défi additionnel.
"These results show that clinicians need to address SRC kinase activity as well as BCR-ABL to get the best outcomes with Ph+ leukemia," said Li, "but it's not a real cure. The keys to a cure for Ph+ leukemia are the leukemic stem cells, and we've now isolated them in the mouse for the first time. We will be working hard to figure out how to target and eradicate them."

"Ces résultats montrent que les cliniciens ont besoin de s'occuper de l'activité de la SRC Kinase aussi bien que de la BCR-ABL pour avoir de meilleurs résultats avec la leucémie positive au chromosome Philadelphie" dit Li " Mais ce n'est pas le vrai traitement, la clé pour guérir les leucémies testant positives au gène Philadelphie sont les cellules souches cancéreuses. Nous les avons isolées pour la première fois chez la souris et nous allons travailler fort pour savoir comment les cibler et les éradiquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Sam 4 Nov 2006 - 10:30

...Ceci est le pronostic des médicaments classiques : Misulban et Hydréa. Une guérison est possible après Allogreffe de moelle osseuse soit familiale ( fratrie ) soit donneur non familial pour les patients de moins de 50 ans. L'Interféron alpha obtient des rémissions beaucoup plus longues.

Une révolution est en cours avec l'utilisation du Glivecqui transforme radicalement le pronostic.Ce traitement récemment mis sur le marché permet en effet de cibler les cellules cancéreuses:l anomalie chromosomique de la LMC provoque une translocation entre les chromosomes 9 et 22 (au niveau des genes bcr et abl) qui permet la formation dune protéine qui a une activité thyrosine kinase. Hors c est cette activité qui "donne l'ordre" aux cellules de proliférer de facon anarchique.Le glivec a une action anti thyrosine kinase car il va se fixer sur l adn à la place de la protéine, et donc l empécher de donner ses ordres de prolifération cancéreuse. c'est donc un traitement ciblé sans contre indications a ce jour qui est maintenant utilisé en 1ere intention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Mar 29 Aoû 2006 - 13:26

La leucémie ALL n'est pas commune chez les adultes entre 15 et 50 ans mais arrivent plus fréquemment chez les individus de plus de 50 ans. Le chromosome Philadelphie est une mutation spécifique d'un gène qui arrive dans environ 20 % de tous les cancers ALL. Les patients avec le chromosome Philadelphie positif ne répondent pas bien aux thérapies standards.


Les chercheurs veulent trouver de nouvelles stratégies pour améliorer les résultats sur les patients avec le chromosome Philadelphie positif. Le Gleevec a démontrer chez ces patients qui ne répondent plus aux traitements standards.


Selon une étude du jounal "Leukemia", la survivance à 1 an était de 66 % pour les patients qui recoivent de la chimio et Gleevec, tandis que dans le groupe témoin elle était de 43 %

Ce qui était aussi prometteur c'est que la survie à un an sans rechute était de 58 % pour ceux avec Gleevec contre seulement 11 % pour le groupe de comparaison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le miracle du Glivec   Aujourd'hui à 12:33

Revenir en haut Aller en bas
 
Le miracle du Glivec
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le miracle du Glivec
» LE MIRACLE EUCHARISTIQUE DE CASCIA
» Méditation sur le tout dernier miracle de Jésus
» Un cours en miracle
» Royaume-Uni : un « bébé miracle » échappe à l’avortement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: