AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Plus de 50% des malades du cancer guérissent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Plus de 50% des malades du cancer guérissent.   Ven 5 Fév 2010 - 18:50

Les nouvelles approches permettent désormais de guérir ou de contrôler l'évolution de la maladie.


Des médicaments qui ciblent les mécanismes intimes des cancers, des traitements personnalisés en fonction de la carte d'identité de la tumeur d'un patient… La cancérologie est en pleine mutation. Hier, lors de la journée mondiale contre le cancer, des spécialistes ont rappelé que quatre cancers sur dix pourraient être prévenus (voir ci-dessous). Pour les autres, l'enjeu est dans l'idéal de guérir ; à défaut de contrôler la maladie avec des traitements au long cours, combinant éventuellement plusieurs médicaments. Cette stratégie est déjà effective dans certaines tumeurs (leucémies chroniques notamment). Aujourd'hui, sur les 330 000 nouveaux cas de cancers recensés chaque année en France, environ un sur deux se guérit. «On devrait arriver à un taux de 60 % dans les dix prochaines années», prévoit Jacques Raynaud, président de l'ARC (Association pour la recherche sur le cancer). Dans la majorité des cancers, la chirurgie est le premier traitement. Mais les thérapies dites ciblées sont de plus en plus étudiées, éventuellement associées avec des chimiothérapies classiques. «Il s'agit soit de petites molécules qui agissent sur des voies spécifiques à l'intérieur des cellules ; soit d'anticorps monoclonaux dirigés sur des récepteurs, le plus souvent des facteurs de croissance des cancers», explique le Dr Véronique Dieras (Institut Curie, Paris). «En France, plus de 200 essais cliniques évaluent des traitements ciblés, et plus de 2 000 dans le monde», précise Jacques Raynaud. Parallèlement, chercheurs et médecins s'attellent à décrypter les cartes d'identité génétique des tumeurs, pour prédire chez un patient donné le pronostic de la maladie et/ou la sensibilité à certains traitements.
• Cancers du sein



La prise en charge de cette maladie fréquente, 50 000 nouveaux cas et 10 000 décès par an en France, a beaucoup progressé. En témoignent les derniers chiffres qui permettent d'estimer le taux de survie cinq ans après le début de la maladie à 85 %. Depuis 2004, le nombre de nouveaux cas a légèrement diminué, apparemment du fait de l'arrêt de l'usage des traitements hormonaux de la ménopause. La réduction récente de la mortalité s'explique par un diagnostic et traitement précoce, une meilleure information des femmes. Grâce au dépistage, la taille des tumeurs découvertes a régressé.
«Ce qui a changé au cours des dernières années, c'est une meilleure connaissance de la maladie, avec l'identification de sous-groupes et de différentes formes nécessitant une prise en charge différente, explique le Pr Alain Fourquet, chef du service de radiothérapie de l'Institut Curie, spécialiste du cancer du sein. Le traitement n'est plus déterminé seulement par la taille de la tumeur. Des nouveaux outils permettent d'identifier la sensibilité de chaque cancer aux chimiothérapies, hormonothérapie ou radiothérapie.» Une des grandes révolutions est la découverte des récepteurs HER2 (à un facteur de croissance) dans 15 à 20 % des cancers du sein, qui ont pour effet d'augmenter la prolifération tumorale. Un médicament, l'herceptine, est capable de bloquer ces récepteurs, tout en améliorant l'efficacité de la chimiothérapie. D'autres molécules ayant un mode d'action similaire sont en cours d'essai. «Des inhibiteurs de l'angiogénèse (qui bloquent le développement de la vascularisation de la tumeur, NDLR ) sont en expérimentation, avec des premiers résultats intéressants dans les formes métastatiques», ajoute le Pr Fourquet. De plus en plus, le traitement sera défini à la carte, selon les caractéristiques génétiques de la tumeur. Les progrès portent aussi sur la radiothérapie, plus précise, et avec moins d'effets secondaires.
• Cancers de la prostate



En 2009, plus de 70 000 cas de ces cancers ont été détectés en France, un chiffre qui augmente de façon exponentielle avec le dépistage par PSA. «Avec cette évolution épidémiologique, la tendance est depuis deux ans de réduire les traitements agressifs», explique le Pr Olivier Cussenot (hôpital Tenon, Paris). Selon ce spécialiste, les deux tiers de ces tumeurs sont considérées comme à faible risque. Elles peuvent être simplement surveillées ou faire l'objet de traitements focalisés. L'hormonothérapie, classique dans les phases plus avancées, est désormais proposée de plus en plus souvent dans les formes peu agressives. Des traitements hormonaux de nouvelle génération, efficaces même chez les patients devenus résistants à l'hormonothérapie classique, devraient bientôt être commercialisés.
• Cancers colorectaux



Classiquement résistants à la chimiothérapie, ces cancers digestifs fréquents bénéficient aussi des approches ciblées, notamment des antiangiogènes. «Une dizaine de thérapies ciblées sont en développement à des stades divers», évalue le Pr Sylvie Negrier (Centre Léon Bérard, Lyon). Les spécialistes attendent aussi avec impatience l'arrivée de méthodes de dépistage dans le sang voire la salive, plus acceptables que l'actuelle recherche de sang dans les selles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Plus de 50% des malades du cancer guérissent.   Mar 14 Juil 2009 - 17:53

J'essaye de mettre seulement des articles qui donnent des signes d'espoir sauf dans la section prévention ou ça s'adresse plus à des gens qui n'auraient pas déja le cancer pour essayer de leur dire de faire attention à certaines choses.

Je ne suis pas pour autant quelqu'un de très optimiste mais je me suis dit au départ que ce serait bien que l'on s'encourage mutuellement les gens qui sont pognés avec le cancer car c'est assez difficilles pour des gens seuls par exemple d'avoir un entourage qui va montrer des signes de sympathie ou de soutien pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Optimiste
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 4835
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: Plus de 50% des malades du cancer guérissent.   Mar 14 Juil 2009 - 11:21

oui , tout ces chiffres sont des signes d'espoirs et je peux temoigner de part mon boulot que je rencontre des femmes notamment dont la precocité du diagnostic a permis d'eviter les chimios et qui plus de 6 à 10 ans apres sont là pour temoigner d'une veritable remission .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lise



Nombre de messages : 68
Age : 50
Localisation : Québec
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Beau travail   Lun 13 Juil 2009 - 20:28

Intéressants ces chiffres Denis.
Les persectives sont bonnes et c'est ce quil faut retenir...
Merci

Lise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Plus de 50% des malades du cancer guérissent.   Mer 27 Mai 2009 - 22:33

Il y a 5 heures

WASHINGTON (AFP) — Le nombre de décès par cancer continue à baisser aux Etats-Unis depuis une quinzaine d'années, reflétant une meilleure prévention, une détection plus précoce et une amélioration des traitements, selon une étude de l'American Cancer Society (ACS) publiée mercredi.

Le taux de mortalité dû à cette maladie a diminué de 19,2% parmi les hommes et de 11,4% chez les femmes durant la période 1990 à 2005.

L'incidence des cancers diminue également avec un recul de 1,8% par an chez les hommes de 2001 à 2005 et de 0,6% annuellement parmi les femmes entre 1998 et 2005.

"Une baisse de 1 à 2% par an semble modeste mais (...) cela s'est traduit par 650.000 morts évitées durant une période de quinze ans", souligne le Dr John Seffrin, le président de l'ACS.

La baisse des décès provoqués par des cancers colorectaux, du poumon et de la prostate chez les hommes a compté pour près de 80% de la diminution du taux de mortalité par cancer.

Pour les femmes, le recul des décès dus aux cancers du sein et colorectaux a compté pour 60% de la baisse du taux de mortalité par cancer.

Ces chiffres indiquent que la pratique médicale consistant à détecter les cancers aux tous premiers stades de leur évolution à l'aide de colonoscopies donnent de bons résultats. Ils montrent aussi une amélioration dans les traitements.

La diminution des décès résultant de cancer du poumon chez les hommes s'explique surtout par une baisse de l'usage du tabac, relève l'ACS. Celle-ci note également que le taux de mortalité par cancer du poumon chez les femmes s'est stabilisé après avoir augmenté pendant plusieurs décennies.

Cette étude indique que les cancers de la prostate, du poumon et du côlon comptent pour environ la moitié de tous les cancers diagnostiqués parmi les hommes.

Chez les femmes, ce sont les cancers du sein, du poumon et du côlon qui représentent quelque 50% des nouveaux cas de cette maladie.

Ensemble, ces cancers sont responsables de près de la moitié des décès chez les hommes et les femmes.

L'étude de l'ACS montre que l'incidence du cancer est 18% plus élevée chez les hommes noirs américains que chez les Blancs et le taux de mortalité dû à cette maladie est 36% plus élevé chez les hommes noirs.

En revanche, les femmes noires américaine ont moins de chances que les Blanches de développer un cancer mais quand elles en sont atteintes, les Noires ont plus de risques d'en mourir.

Selon le rapport de l'ACS, on comptera 1,47 million de nouveaux cas de cancers en 2009 et environ 562.340 Américains en mourront cette année.

Pour tous les cancers diagnostiqués aux Etats-Unis entre 1996 et 2004, le taux de survie à cinq ans --considéré comme une quasi-guérison-- était de 66% comparativement à 50% pour la période 1975-1977.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Plus de 50% des malades du cancer guérissent.   Mer 16 Juil 2008 - 11:19

Le cancer : la barre des 60% de guérison a été franchie !

Lors du congrès d'Eurocancer, le Pr Michel Boiron* a dressé un bilan des progrès réels de la recherche sur le cancer et de l'impact sur la prise en charge de la maladie cancéreuse : en 20 ans, les avancées ont été extraordinaires et se sont accompagnées d'une formidable hausse des survies et des guérisons. En cancérologie, les défis sont relevés

Eurocancer (congrès professionnel de cancérologie présentant les avancées scientifiques, les progrès médicaux et les modifications profondes de la pratique de la cancérologie) a dépassé ses 20 années d'existence, moment idéal pour faire le point sur les progrès accomplis dans le domaine de la cancérologie au cours des deux dernières décennies.

Comme le souligne le Pr Michel Boiron, la lutte contre le cancer impose de relever 2 défis majeurs : un défi médical avec 300.000 nouveaux cas de cancer par an en France et 130.000 décès, et un défi scientifique puisque ' nous ne savons toujours pas comment une cellule normale devient cancéreuse '. Et pourtant, les survies et les guérisons ont dépassé récemment la barre des 50% et atteint celle des 60% en 2007. C'est ainsi qu'il y a dans notre pays quelque 2 millions de patients guéris, des héros ordinaires victorieux sur la maladie cancéreuse.

Les progrès en cancérologie sont concrets
Comment cet exploit a-t-il été possible ? Grâce aux innovations biomédicales, dont les retombées sont très concrètes :

Cancer du sein : il y a 20 ans, 20% des petites tumeurs étaient détectées, avec un taux de guérison de 70%. Aujourd'hui, ce sont 70% des petites tumeurs qui sont dépistées par mammographie-échographie avec 90% de guérison.

Cancer du col de l'utérus : Ce cancer est difficile à traiter et s'accompagne de 50% de mortalité. Aujourd'hui, avec la vaccination contre les papillomavirus, il devrait être possible de contrôler la survenue de ce cancer.

La leucémie myéloïde chronique : il y a 20 ans, la survie moyenne était de 4 ans. Aujourd'hui avec la mise au point d'un médicament, le Glivec, la survie atteint 90% à 5 ans.
Le cancer du rein avec métastases : il y a 5 ans, les patients mouraient dans les 18 mois. Désormais, avec les thérapeutiques ciblées, la survie est prolongée dans plus de 40% des cas.

Plus que jamais, le dépistage des cancers est essentiel

De nombreuses nouvelles avancées sont encore attendues dans un avenir très proche. D'une façon générale, de telles constatations doivent nous encourager à miser sur les dépistages, qu'ils soient individuels, organisés ou ciblés (en cas de facteurs de risques spécifiques). Car rappelons-le, le traitement des cancers est d'autant plus efficace que la tumeur est détectée précocement…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Nany



Nombre de messages : 104
Age : 63
Localisation : France - Yvelines
Date d'inscription : 25/08/2007

MessageSujet: Re: Plus de 50% des malades du cancer guérissent.   Sam 27 Oct 2007 - 14:19

Je peux te dire que pour le cancer de la peau il y aura dans quelques années bcp de cancers et surtout de mélanome selon mon dermato au vue de la protection et de la façon dont le message passe il y aura + de 20 % voir 30% en augmentation....d'ici 15 ans à 20 ans

c'est un cancer qui est très grave, qu'il n'y a pas de traitement..

par contre pris à temps on le soigne très bien....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.aceboard.net/52653
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Plus de 50% des malades du cancer guérissent.   Mer 17 Oct 2007 - 14:30

La nouvelle campagne de l'Institut Curie « Une personne sur deux sera atteinte du cancer au cours de sa vie. Ensemble, prenons les cancers de vitesse » est un appel à la mobilisation de tous pour agir contre les cancers, première cause de mortalité en France, et relever ainsi le défi de la lutte contre le cancer, priorité nationale depuis 2002.
« Par une campagne de communication forte et responsable, nous avons décidé d'afficher publiquement, ce message - Une personne sur deux sera atteinte d'un cancer au cours de sa vie -. Ce chiffre, qui a de quoi effrayer, correspond à la réalité. La bonne nouvelle, c'est que les traitements sont de plus en plus efficaces et que les progrès de la recherche sauvent de plus en plus de vies. Aujourd'hui, plus de 50 % des malades guérissent. C'est une avancée considérable, mais ce n'est pas suffisant » explique le Pr Claude Huriet, président de l'Institut Curie.Dire pour informer et donner espoir : http://www.curie.fr/campagne2007Cette campagne, qui sera diffusée à partir du 20 octobre 2007 dans les médias, rappelle de manière simple, mais directe, que le nombre de cancer croît en France : au cours de sa vie, un Français sur deux sera atteint d'un cancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Plus de 50% des malades du cancer guérissent.   Aujourd'hui à 16:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Plus de 50% des malades du cancer guérissent.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Neuvaine pour les Personnes malades
» Neuvaine pour les malades
» VII- Le livre de la visite des malades et des funérailles
» Le medecin vient pour les malades
» Mercredi 12 Janvier 2011 : Textes de la messe de ce jour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Société-
Sauter vers: