AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sprycel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15757
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Sprycel   Lun 9 Mar 2015 - 17:59

A research team from The Scripps Research Institute (TSRI), Mayo Clinic and other institutions has identified a new class of drugs that in animal models dramatically slows the aging process -- alleviating symptoms of frailty, improving cardiac function and extending a healthy lifespan.

The new research was published March 9 online ahead of print by the journal Aging Cell.

The scientists coined the term "senolytics" for the new class of drugs.

"We view this study as a big, first step toward developing treatments that can be given safely to patients to extend healthspan or to treat age-related diseases and disorders," said TSRI Professor Paul Robbins, PhD, who with Associate Professor Laura Niedernhofer, MD, PhD, led the research efforts for the paper at Scripps Florida. "When senolytic agents, like the combination we identified, are used clinically, the results could be transformative."

"The prototypes of these senolytic agents have more than proven their ability to alleviate multiple characteristics associated with aging," said Mayo Clinic Professor James Kirkland, MD, PhD, senior author of the new study. "It may eventually become feasible to delay, prevent, alleviate or even reverse multiple chronic diseases and disabilities as a group, instead of just one at a time."

Finding the Target

Senescent cells -- cells that have stopped dividing -- accumulate with age and accelerate the aging process. Since the "healthspan" (time free of disease) in mice is enhanced by killing off these cells, the scientists reasoned that finding treatments that accomplish this in humans could have tremendous potential.

The scientists were faced with the question, though, of how to identify and target senescent cells without damaging other cells.

The team suspected that senescent cells' resistance to death by stress and damage could provide a clue. Indeed, using transcript analysis, the researchers found that, like cancer cells, senescent cells have increased expression of "pro-survival networks" that help them resist apoptosis or programmed cell death. This finding provided key criteria to search for potential drug candidates.

Using these criteria, the team homed in on two available compounds -- the cancer drug dasatinib (sold under the trade name Sprycel®) and quercetin, a natural compound sold as a supplement that acts as an antihistamine and anti-inflammatory.

Further testing in cell culture showed these compounds do indeed selectively induce death of senescent cells. The two compounds had different strong points. Dasatinib eliminated senescent human fat cell progenitors, while quercetin was more effective against senescent human endothelial cells and mouse bone marrow stem cells. A combination of the two was most effective overall.

Remarkable Results

Next, the team looked at how these drugs affected health and aging in mice.

"In animal models, the compounds improved cardiovascular function and exercise endurance, reduced osteoporosis and frailty, and extended healthspan," said Niedernhofer, whose animal models of accelerated aging were used extensively in the study. "Remarkably, in some cases, these drugs did so with only a single course of treatment."

In old mice, cardiovascular function was improved within five days of a single dose of the drugs. A single dose of a combination of the drugs led to improved exercise capacity in animals weakened by radiation therapy used for cancer. The effect lasted for at least seven months following treatment with the drugs. Periodic drug administration of mice with accelerated aging extended the healthspan in the animals, delaying age-related symptoms, spine degeneration and osteoporosis.

The authors caution that more testing is needed before use in humans. They also note both drugs in the study have possible side effects, at least with long-term treatment.

The researchers, however, remain upbeat about their findings' potential. "Senescence is involved in a number of diseases and pathologies so there could be any number of applications for these and similar compounds," Robbins said. "Also, we anticipate that treatment with senolytic drugs to clear damaged cells would be infrequent, reducing the chance of side effects."

---

Une équipe de recherche de l'Institut Scripps Research (IRST), Mayo Clinic et d'autres institutions a identifié une nouvelle classe de médicaments qui dans des modèles animaux ralentit considérablement le processus de vieillissement - le soulagement les symptômes de la fragilité, l'amélioration de la fonction cardiaque et le rallongement de la durée de vie en bonne santé.

La nouvelle recherche a été publiée le 9 Mars en ligne avant impression par la revue Aging Cell.

Les scientifiques ont inventé le terme «senolytics" pour la nouvelle classe de médicaments.

"Nous considérons cette étude comme un grande première étape vers le développement de traitements qui peuvent être donnés en toute sécurité aux patients pour étendre la durée de leur vie ou pour traiter les maladies et les troubles liés à l'âge", a déclaré le professeur Paul Robbins IRST, PhD, professeur agrégé qui, avec Laura Niedernhofer, MD, Ph.D., a dirigé les efforts de recherche pour le papier à Scripps Florida. "Lorsque les agents senolytic, comme la combinaison que nous avons identifié, sont utilisés en clinique, les résultats pourraient être transformants."

"Les prototypes de ces agents senolytic ont plus que prouvé leur capacité à atténuer plusieurs caractéristiques associées au vieillissement», a déclaré Mayo Clinic professeur James Kirkland, MD, Ph.D., auteur principal de la nouvelle étude. "Ils peuvent éventuellement devenir possible de retarder, prévenir, atténuer ou même annuler plusieurs maladies chroniques et handicapantes en tant que groupe, au lieu d'une seule à la fois."

Trouver la cible

Les cellules sénescentes - cellules qui ont arrêté de se diviser - s'accumulent avec l'âge et accélérent le processus du vieillissement. Puisque le temps libre de la maladie chez les souris est amélioré en tuant ces cellules, les scientifiques disent que la découverte de traitements qui accomplissent la même chose chez l'homme pourraient avoir un énorme potentiel.

Les scientifiques ont été confrontés à la question, cependant, de la façon d'identifier et de cibler les cellules sénescentes sans endommager d'autres cellules.

L'équipe soupçonne que la résistance des cellules sénescentes à la mort par le stress et les dommages pourrait fournir un indice. En effet, en utilisant une analyse de la transcription, les chercheurs ont constaté que, comme les cellules cancéreuses, les cellules sénescentes ont augmenté l'expression de «réseaux pro-survie» qui aident à résister à l'apoptose ou mort cellulaire programmée. Cette constatation a fourni des critères clés pour rechercher des médicaments candidats potentiels.

En utilisant ces critères, l'équipe a focussé sur deux composés disponibles - le dasatinib, médicament contre le cancer (vendu sous le nom commercial Sprycel®) et la quercétine, un composé naturel vendu comme un supplément qui agit comme un antihistaminique et anti-inflammatoire.

D'autres essais en culture cellulaire ont montré que ces molécules induisent en effet sélectivement la mort de cellules sénescentes. Les deux molécules ont différents points forts. Dasatinib élimine les progéniteurs de cellules sénescentes de la graisse humaine, tandis que la quercétine était plus efficace contre les cellules endotheliales humaines sénescentes et les cellules souches de la moelle osseuse de la souris. Une combinaison des deux est plus efficace dans son ensemble.

Résultats remarquables

Ensuite, l'équipe a examiné la santé comment ces médicaments touchés et le vieillissement chez la souris.

"Dans les modèles animaux, les molécules ont amélioré la fonction cardio-vasculaire et l'endurance, l'ostéoporose et la fragilité des os réduite et la durée de la vie est prolongée", a déclaré Niedernhofer, dont les modèles de vieillissement accéléré animaux ont été largement utilisés dans l'étude. "Remarquablement, dans certains cas, ces médicaments ont fait cela avec un seul cycle de traitement".

Chez les souris âgées, la fonction cardiovasculaire a été améliorée dans les cinq jours d'une dose unique de médicaments. Une seule dose d'une combinaison de médicaments a conduit à une amélioration de la capacité d'exercice chez les animaux affaiblis par la radiothérapie pour le cancer utilisée. L'effet a duré pendant au moins sept mois après le traitement avec les médicaments. L'administration du médicament périodique des souris avec un vieillissement accéléré a prolongé la durée de vie chez les animaux, ce qui retarde les symptômes liés à l'âge, la dégénérescence de la colonne vertébrale et l'ostéoporose.

Les auteurs soulignent que plus de tests sont nécessaires avant utilisation chez l'homme. Ils notent aussi que les deux médicaments à l'étude ont des effets secondaires possibles, au moins avec le traitement à long terme.

Les chercheurs, cependant, restent optimistes quant au potentiel de leurs conclusions. "La sénescence est impliqué dans un certain nombre de maladies et pathologies afin pourrait y avoir un certain nombre de demandes de ces composés et similaires», a déclaré Robbins. "En outre, nous prévoyons que le traitement avec des médicaments senolytic pour effacer les cellules endommagées serait rares, réduisant ainsi le risque d'effets secondaires."



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15757
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Sprycel   Mar 17 Nov 2009 - 13:37

Un médicament contre la leucémie serait prometteur pour le cancer de l'ovaire

BUM
17 novembre 2009

Une équipe de l’Université de la Californie vient de semer un nouvel espoir dans le combat contre le cancer en découvrant qu’un médicament utilisé pour combattre une forme de leucémie pourrait aussi combattre le cancer de l’ .

Le dasatinib (Sprycel), utilisé contre la leucémie myéloïde chronique, limiterait la croissance et les pouvoirs invasifs des cellules cancéreuses ovariennes. Il serait encore plus puissant lorsque jumelé à des traitements de chimiothérapie pour combattre certaines cellules du cancer des ovaires appelées Src dépendantes.

Selon l’étude publiée dans la dernière édition du BMJ, le cancer des ovaires est le plus meurtrier chez les femmes. Aux États-Unis, on estime que 15 500 femmes en mourront cette année.

Le cancer de l' est difficile à traiter, mais aussi difficile à diagnostiquer, ce qui fait que lorsque les premiers symptômes apparaissent, le cancer est déjà souvent à un stade assez avancé.

Cette nouvelle percée est assez intéressante pour procéder à des essais cliniques, selon les chercheurs. On estime que le tiers des femmes souffrant du cancer de l’ovaire présentent ce type de cellules Src dépendantes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15757
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Sprycel   Jeu 18 Oct 2007 - 13:15

Santé Canada approuve SPRYCEL(MC), un nouveau médicament pour le traitement de la leucémie myéloïde chronique
MONTRÉAL, le 28 mars



<<
Une percée moléculaire redonne espoir aux patients atteints d'une forme
potentiellement mortelle de cancer du sang qui ne répondent pas ou sont
intolérants aux thérapies actuelles
>>


MONTRÉAL, le 28 mars /CNW Telbec/ - Un nouveau médicament redonne espoir aux Canadiens qui vivent avec la leucémie myéloïde chronique (LMC), une maladie rare et souvent mortelle. Santé Canada vient d'émettre un avis de conformité en vertu de sa politique relative aux Avis de conformité avec conditions pour SPRYCEL(MC) (dasatinib) pour le traitement de la LMC en phase chronique, accélérée ou blastique chez les adultes qui ne répondent pas ou sont intolérants au traitement antérieur, incluant celui par le mésylate d'imatinib (vendu sous le nom Gleevec(R)).(1)
La LMC, un de quatre types de leucémie(2), est un cancer du sang et de la moelle osseuse à progression lente caractérisé par une surproduction des globules blancs, qui deviennent si nombreux qu'ils finissent par déloger les globules rouges en santé.(3) Les patients qui en sont atteints risquent d'acquérir une résistance aux médicaments, selon la durée de leur traitement antérieur et le stade de la maladie.(4) Pour eux, il est accablant d'apprendre qu'ils sont intolérants ou résistants au traitement habituel, et pour cause.

"Nous savons que la LMC touche avant tout les adultes et représente environ 15 % de l'ensemble des cas de leucémie", affirme Mme Cheryl-Anne Simoneau, présidente et chef de la direction de la Société canadienne de la LMC. "Chaque cas de LMC présente ses propres caractéristiques, et certains patients ne réagissent pas aux traitements de première intention ou y sont intolérants. Il est très bouleversant de se faire annoncer par son médecin que vous êtes une de ces personnes. Voilà pourquoi SPRYCEL représente une importante avancée pour le traitement de la LMC chez les patients qui ne répondent pas ou qui sont intolérants aux thérapies conventionnelles"


Un besoin médical

Les hématologues et oncologues reconnaissent qu'il existe actuellement un besoin médical réel pour les 20 à 30 % de personnes atteintes de LMC en phase chronique ou avancée qui ne réagissent pas ou qui sont intolérantes à l'imatinib. Dans une récente enquête pancanadienne, 83 % des hématologues s'entendaient pour dire que ces patients ont besoin d'une nouvelle forme de traitement.(5) De plus, 76 % des répondants sont d'avis qu'un nouveau médicament pourrait mener à de meilleurs résultats thérapeutiques chez les patients qui sont résistants à d'autres formes de traitement.(6)

"Il était très encourageant de voir les données cliniques préliminaires sur les effets cytogénétiques de SPRYCEL sur la croissance des cellules leucémiques", a déclaré le Dr Pierre Laneuville, hématologue et professeur agrégé au département de médecine et d'oncologie de l'Université McGill. "Essentiellement, SPRYCEL stoppe le fonctionnement des cellules cancéreuses et permet aux globules rouges et blancs de recommencer à se multiplier normalement. Cela signifie que les patients atteints de LMC qui n'ont pas répondu à l'imatinib ou qui y sont devenus intolérants peuvent maintenant contrôler leur condition pendant une période prolongée."

SPRYCEL est un inhibiteur à cibles multiples qui travaille dans plusieurs sites au sein de la cellule anormale. Il possède un mode d'action unique en son genre puisqu'il agit sur de nombreuses voies associées à la LMC et réduit l'activité d'au moins une des protéines responsables de la croissance incontrôlée des cellules leucémiques. Cette réduction permet à la moelle osseuse de reprendre une production normale de globules rouges, de globules blancs et de plaquettes.(7)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15757
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Sprycel   Jeu 18 Oct 2007 - 13:00

SPRYCEL est délivré uniquement sur ordonnance, il a reçu son autorisation de mise sur le marché le 20 novembre 2006.



Mode d'action
Le principe actif de SPRYCEL, le dasatinib, fait partie d’un groupe de médicaments appelés inhibiteurs de la protéine kinase. Ces composés agissent en bloquant des enzymes appelés protéines kinases. Le dasatinib agit principalement par le blocage de la protéine kinase appelée kinase «Bcr-Abl». Cette enzyme est produite par les cellules leucémiques et est responsable de leur multiplication incontrôlée. En bloquant la kinase Bcr-Abl, ainsi que d’autre kinases, SPRYCEL facilite le contrôle de la dissémination des cellules leucémiques.


Dernière édition par Denis le Lun 23 Nov 2009 - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sprycel   Aujourd'hui à 19:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Sprycel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Glivec vs Sprycel
» Sprycel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: