AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Traitement anti-angiogéniques. ET-D5 et autres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Traitement anti-angiogéniques. ET-D5 et autres.   Mar 10 Nov 2015 - 15:14



On l’appelle « ET-D5 » et elle pourrait bien révolutionner le milieu médical. Découverte par le Dr Aurélie Juhem, cette molécule est capable d’arrêter la prolifération d’une tumeur puis de détruire spécifiquement les vaisseaux formés pour l’alimenter. Testée avec succès sur des souris, cette molécule « miracle » sera expérimentée en 2016 sur des humains.

Paris Match. Comment fonctionne cette molécule tueuse de cancer ?
Aurélie Juhem. Elle a une double action : elle pénètre directement dans la tumeur en arrêtant la division des cellules et donc sa croissance, et elle détruit les vaisseaux sanguins qui l’alimentent. La molécule ET-D5 est active en administration par voie orale, un point très positif au regard des chimiothérapies qui s’administrent par intraveineuse…

A quels types de cancers cette molécule s’attaque-t-elle ?
On ne le saura précisément qu’après avoir réalisé des tests sur des patients. Avec le Dr Andrei Popov, le P-DG de notre start-up Ecrins Therapeutics, nous sommes en mesure de dire par ­rapport au mode d’action, que cette molécule pourra être active sur les cancers très vascularisés, c’est-à-dire généralement agressifs. Notre “niche thérapeutique”, ce sont les cancers du , du ­ , du et les sarcomes, cancers souvent diagnostiqués par une métastase, donc à un stade avancé de leur développement.

Le Dr. Aurélie Juhem, directrice de la start-up Ecrins Therapeutics. © Virginie Clavieres

La médecine est-elle à un carrefour avec les nouvelles techniques dont elle dispose ?
Aujourd’hui, l’oncologie s’oriente vers de la médecine personnalisée. Avant, on parlait de la maladie par rapport à l’organe dans lequel se développait le cancer. Mais celui-ci est causé par des mutations ­génétiques, et si on analyse les mutations à l’origine de la tumeur, on se rend compte que le cancer est unique à chaque personne. On tend à réaliser un maximum d’analyses moléculaires afin d’identifier les mutations génétiques responsables de la maladie dans le but d’adapter la chimiothérapie à chaque patient.

Peut-on imaginer un monde où le cancer se soignera comme une angine ?
J’espère. Avec les progrès, les techniques, les analyses moléculaires, j’ai envie de vous dire : pourquoi pas ? Peut-être dans trente, ­cinquante ans. Oui, je peux l’imaginer…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Traitement anti-angiogéniques. ET-D5 et autres.   Dim 30 Aoû 2015 - 16:01

On l’appelle « ET-D5 » et elle pourrait bien révolutionner le milieu médical. Découverte par le Dr Aurélie Juhem, cette molécule est capable d’arrêter la prolifération d’une tumeur puis de détruire spécifiquement les vaisseaux formés pour l’alimenter. Testée avec succès sur des souris, cette molécule « miracle » sera expérimentée en 2016 sur des humains.

Paris Match. Comment fonctionne cette molécule tueuse de cancer ?

Aurélie Juhem. Elle a une double action : elle pénètre directement dans la tumeur en arrêtant la division des cellules et donc sa croissance, et elle détruit les vaisseaux sanguins qui l’alimentent. La molécule ET-D5 est active en administration par voie orale, un point très positif au regard des chimiothérapies qui s’administrent par intraveineuse…

A quels types de cancers cette molécule s’attaque-t-elle ?

On ne le saura précisément qu’après avoir réalisé des tests sur des patients. Avec le Dr Andrei Popov, le P-DG de notre start-up Ecrins Therapeutics, nous sommes en mesure de dire par ­rapport au mode d’action, que cette molécule pourra être active sur les cancers très vascularisés, c’est-à-dire généralement agressifs. Notre “niche thérapeutique”, ce sont les cancers du , du ­ , du et les sarcomes, cancers souvent diagnostiqués par une métastase, donc à un stade avancé de leur développement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Traitement anti-angiogéniques. ET-D5 et autres.   Mar 29 Juil 2014 - 17:10

SANTÉ - Une start-up française teste une molécule anti-cancer sur des souris. Avec beaucoup de succès.

Une molécule miraculeuse soulève beaucoup d'espoir du côté de Grenoble. Baptisée ETD 5, cette dernière a la capacité de provoquer la mort d'une tumeur. C'est ce que démontrent des tests prometteurs sur des souris, en attendant d'autres expérimentations sur les humains.

Tumeur nécrosée. La start-up grenobloise, Ecrin therapeutics, a de quoi espérer. La molécule ETD 5, isolée par la biologiste Aurélie Juhem en 2008, a un "effet sur les vaisseaux qui entraîne la nécrose des tumeurs".

"La molécule a une double activité : ça arrête la prolifération de la tumeur et aussi, la molécule va détruire spécifiquement les vaisseaux qui se sont formés pour alimenter la tumeur. Cela provoque la mort cellulaire de la tumeur", précise la chercheuse.

Les étapes jusqu'à un remède. Aurélie Juhem a fait breveté la molécule il y a quatre ans et a créé avec le docteur Abdreï Popov une start-up, "Écrin Therapeutics". Les tests sur souris ont suivi, avec succès. Prochainement, ETD 5 sera testée sur des humains au centre anti-cancéreux Léon Bérard de Lyon. L'objectif est de faire agir ETD 5 contre les tumeurs du , du et du , cancers pour lesquels il existe peu de traitements.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Traitement anti-angiogéniques. ET-D5 et autres.   Mer 17 Oct 2012 - 8:38

Oct. 16, 2012 — Researchers at the University of Helsinki, Finland, believe they have discovered stem cells that play a decisive role in new blood vessel growth. If researchers learn to isolate and efficiently produce these stem cells found in blood vessel walls, the cells offer new opportunities in the treatment of cardiovascular diseases, cancer and many other diseases.

Des chercheurs de l'Université d'Helsinki, Finlande, croient avoir découvert des cellules souches qui jouent un rôle déterminant dans la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins. Si les chercheurs apprennent à isoler et à produire efficacement ces cellules souches situées dans les parois des vaisseaux sanguins, cela offrira de nouvelles possibilités dans le traitement des maladies cardiovasculaires, du cancer et de nombreuses autres maladies.

The study will be published Oct. 16, 2012 in the online journal PLOS Biology.

The growth of new blood vessels, also known as angiogenesis, is needed in adults when repairing damaged tissue or organs. Unfortunately, malignant tumours are also capable of growing new blood vessels to receive oxygen and nutrients. In other words, the treatment of diseases would benefit from two types of methods: ones that help launch the process of angiogenesis and ones that make it possible to prevent the process. Medications that prevent the growth of new blood vessels have already been introduced, but their effectiveness and long-term efficacy leave much to be desired.

La croissance de nouveaux vaisseaux sanguins, aussi connu comme "angiogenèse" , est nécessaire chez les adultes lors de la réparation des tissus endommagés ou organes. Malheureusement, les tumeurs malignes sont également capables de se développer de nouveaux vaisseaux sanguins pour recevoir de l'oxygène et des éléments nutritifs. En d'autres termes, le traitement des maladies gagneraient à partir de deux types de méthodes: celles qui aident à lancer le processus de l'angiogenèse et celles qui font qu'il est possible d'empêcher le processus. Des médicaments qui empêchent la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins ont déjà été introduites, mais leur efficacité et leur efficacité à long terme laissent beaucoup à désirer.

For more than a decade, Adjunct Professor Petri Salvén from the University of Helsinki has studied the mechanisms of angiogenesis to discover how blood vessel growth could be prevented or accelerated effectively. He has examined the birth and origin of endothelial cells, which form the thin layer that lines the interior surface of blood vessels. Endothelial cells are necessary for new blood vessel growth. Where do these highly diversified cells come from? Can their production be prevented or increased?

Depuis plus d'une décennie, un professeur adjoint de Petri Salvén de l'Université de Helsinki a étudié les mécanismes de l'angiogenèse pour découvrir comment la croissance des vaisseaux sanguins pourraient être évités ou accéléré efficacement. Il a examiné la naissance et l'origine des cellules endothéliales, qui forment la couche mince qui tapisse la surface interne des vaisseaux sanguins. Les cellules endothéliales sont nécessaires à la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins. D'où ces cellules hautement diversifiés viennent-elles ? Peut-on empêcher leur production ou l'augmenter ?

For a long time, it was assumed that new cells in the blood vessel walls of an adult originate in the bone marrow. In an article published in the Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) in 2008, Salvén's research team showed that such stem cells were not found in bone marrow.

Pendant longtemps, on a supposé que ces nouvelles cellules dans les parois des vaisseaux sanguins d'un adulte proviennent de la moelle osseuse. Dans un article publié par l'Academie nationale des Sciences (PNAS) en 2008, l'équipe de recherche a montré que ces cellules souches n'ont pas été trouvés dans la moelle osseuse.

Now Salvén is ready to reveal where these mysterious stem cells originate. His team's new study will be published in the PLOS Biology journal on 16 October 2012.

"We succeeded in isolating endothelial cells with a high rate of division in the blood vessel walls of mice. We found these same cells in human blood vessels and blood vessels growing in malignant tumours in humans. These cells are known as vascular endothelial stem cells, abbreviated as VESC. In a cell culture, one such cell is able to produce tens of millions of new blood vessel wall cells," Salvén explains.

"Nous avons réussi à isoler des cellules endothéliales avec un taux élevé de division dans les parois des vaisseaux sanguins de souris. Nous avons trouvé ces mêmes cellules dans les vaisseaux sanguins de l'homme et des vaisseaux sanguins en croissance dans les tumeurs malignes chez l'homme. Ces cellules sont appelées cellules souches endothéliales vasculaires, en abrégé VESC. Dans une culture de cellules, une telle cellule est capable de produire des dizaines de millions de nouvelles cellules sanguines de vaisseaux sanguins, a "explique Salvén.

"Our study shows that these important stem cells can be found as single cells among ordinary endothelial cells in blood vessel walls. When the process of angiogenesis is launched, these cells begin to produce new blood vessel wall cells."

«Notre étude montre que ces cellules souches importantes peuvent être trouvées dans des cellules individuelles parmi les cellules endothéliales ordinaires dans les parois des vaisseaux sanguins. Lorsque le processus d'angiogenèse est lancé, ces cellules commencent à produire de nouvelles cellules de parois de vaisseaux sanguins."

The effects of new endothelial stem cells have also been tested in mice. The results show that the growth of new blood vessels weakens and the growth of malignant tumours slows if the amount of these cells in the organism is below normal. Correspondingly, a high number of new blood vessels quickly emerge where new stem cells are implanted.

Les effets des nouvelles cellules souches endothéliales ont également été testés chez la souris. Les résultats montrent que la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins s'affaiblissent et la croissance des tumeurs malignes ralentit si la quantité de ces cellules dans l'organisme est inférieur à la normale. À l'opposé, un grand nombre de nouveaux vaisseaux sanguins émergent rapidement lorsque de nouvelles cellules souches sont implantées.

Identifying stem cells among other blood vessel wall cells is challenging and time-consuming. Salvén and his team managed to identify a few molecular surface structures that make it easier to trace these stem cells. However, the efficiency of the identification process needs to be enhanced.

Identifier les cellules souches parmi les autres cellules sanguines de la paroi vasculaire est difficile et prend du temps. Salvén et son équipe ont réussi à identifier quelques structures moléculaires de surface qui font qu'il est plus facile de suivre ces cellules souches. Cependant, l'efficacité du processus d'identification doit être renforcée.

"If we can find more molecules that are characteristic of the surface structure of these rare cells, it is possible that we can increase the efficiency and accuracy of the cell isolation process by more than tenfold. This would enable numbers that are sufficient for cell transplant treatments for humans," says Salvén.

«Si nous pouvons trouver d'autres molécules qui sont caractéristiques de la structure de surface de ces cellules rares, il serait alors possible que nous puissions augmenter l'efficacité et la précision du processus de séparation cellulaire par un facteur de plus de dix. Cela permettrait d'en avoir un nombre suffisant pour une transplantation de cellules pour les humains ", explique Salvén.

Plenty of potential treatment applications

"The identification and isolation of an entirely new adult stem cell type is a significant discovery in stem cell biology. Endothelial stem cells in blood vessels are particularly interesting, because they offer great potential for applications in practical medicine and the treatment of patients," says Salvén.

"L'identification et l'isolement d'un type de cellules souches adultes entièrement nouvelle est une découverte importante dans la biologie des cellules souches. Les cellules souches endothéliales des les vaisseaux sanguins sont particulièrement intéressantes, car elles offrent un grand potentiel pour des applications dans la médecine pratique et le traitement des patients», dit Salvén.

If an efficient method to produce endothelial stem cells can be developed, they will offer new treatment opportunities in situations where damaged tissue or diseases call for new blood vessel growth or where the constriction or dysfunction of blood vessels deprives tissues of oxygen. These cells also offer new opportunities for developing medications that seek to prevent new blood vessel growth in malignant tumours.

Ces cellules offrent également de nouvelles possibilités pour le développement de médicaments qui visent à prévenir la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins dans les tumeurs malignes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Traitement anti-angiogéniques. ET-D5 et autres.   Ven 27 Avr 2012 - 21:08

Mars 2012

Following the successful completion of toxicology studies, ThromboGenics and BioInvent moved TB-403 into Phase I clinical development. The most recent published data* demonstrates that antibodies against PlGF can inhibit cancer tumor growth and the development of metastases in preclinical models, without affecting healthy tissues. These results were attributed to the targeted anti-angiogenic properties of the PlGF inhibitor. Therefore, the anti-PlGF antibodyTB-403 appears toeffectively and selectively attenuate tumor angiogenesis without undue toxicity to blood vessels in healthy tissues.


TB-403 est un anticorps monoclonal humanisé contre le facteur de croissance du placenta (PIGF), une protéine qui appartient à la famille des VEGF qui promeut la formation de vaisseaux sanguins. TB-403 a été développé pour de possibles applications en oncologie comme inhiber la croissance de tumeurs solides et de métastases (et aussi pour une maladie des yeux la dégénéresce maculaire qui survient à cause de l'âge et de la croissance de vaisseaux sanguins dans l'oeil)


Après des études toxcicologiques, la compagnie Thrombogenics a biovent a procédé à une phase I en clinique. Les données récentes démontrent que le produit peut inhiber les tumeurs cancéreuses et le développement de métastases dans des modèles pré-cliniques (?) sans affecter les tissus sains. Ces résultats sont dûs aux propriétés anti-angiogéniques de l'inhibiteur de PIGF.


Together with BioInvent, we have entered into a license agreement with Roche for the TB-403 program, with Roche assuming responsibility for all future development costs for this novel cancer therapy. With our partners, we have also formed a Joint Steering Committee to oversee research and development activities of TB-403.


La compagnie s'est entendu avec Roche pour le développement futur de ce médicament.

Roche a commencé une étude de phase 1b/II avec tb-403 en combinaison avec Avastin pour le glioblastome [/b]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Traitement anti-angiogéniques. ET-D5 et autres.   Lun 4 Jan 2010 - 14:55

(4 janvier 2010) - En abaissant le niveau d'une protéine neuronale, les chercheurs ont stoppé la croissance des vaisseaux sanguins dont les tumeurs ont besoin pour leur survie.

Ces résultats sont publiés en ligne dans le "Journal of Experimental Medicine" du 4 janvier.

Autrefois connu pour ses effets sur la croissance neuronale, l'équipe a constaté que la protéine (delta)-caténine est également produite par les cellules dans les vaisseaux sanguins de l'homme. En diminuant (delta)-catenin, l'équipe a perturbé le développement des vaisseaux, ou angiogenèse, associée à l'inflammation dans les tumeurs et les blessures. Comme prévu, des échantillons de tumeurs pulmonaires chez l'homme ont exprimé plus de (delta)-caténine que les tissus environnants. Et de l'angiogenèse normale est resté le même, indépendamment de la (delta)-caténine.

La protéine pourrait devenir une cible prometteuse contre le cancer, explique Charles Lin, un auteur de l'étude à la Vanderbilt University Medical Center dans le Tennessee.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Traitement anti-angiogéniques. ET-D5 et autres.   Dim 4 Nov 2007 - 23:43

(Nov. 5, 2007) — An antibody might offer a safe and effective complement to anti-cancer therapies designed to starve malignant tumors by pruning the blood vessels that feed them, researchers report in the November 2 issue of the journal Cell.

Un anticorps pourrait offrir un complément sécuritaire et efficace aux thérapies anti-cancer qui affament la tumeur maligne en s'Attaquant aux vaisseaux sanguins qui la nourrissent.

The scientists found in studies of mice that an antibody against so-called placental growth factor (PlGF) blocks the growth and spread of many types of tumors. The antibody also enhances the effects of chemotherapy and of other drugs that block angiogenesis--the process by which new blood vessels sprout from preexisting vessels. Those other anti-angiogenic drugs work by acting on vascular endothelial growth factor (VEGF) or its receptor.

Les scientifiques ont trouvé qu'un anticorps appelé facteur de croissance du placenta (PIGF) arrêtent la croissance et les métastases de plusieurs types de cancer. L'anticorps améliore aussi les effets de la chimio et des autres médicaments anti-angiogenèse. Ces autres anti-angiogenèse travaillent en arrêtant le facteur de croissance endothelial (VEGF).

Such VEGF inhibitors have prolonged the survival of cancer patients, but without cure and at the expense of side effects, said Peter Carmeliet of K. U. Leuven in Belgium. The drugs effects are often short-lived, with many patients having or developing resistance to them.

"The vast majority of anti-angiogenic agents inhibit VEGF or its main receptor," Carmeliet said. "Since they work in essentially the same way, a combination treatment of these agents hasn't added much benefit in prolonging survival of cancer patients. We need complementary drug targets and we believe PlGF might be one. It needs to stand the test of time and rigorous clinical testing, but the findings in mice look promising."

Le médicament a besoin de subir l'épreuve du temps et des tests mais les expériences sur les souris sont encourageantes.

While VEGF plays an important role in blood vessel formation in both health and disease, the closely related protein PlGF switches on the production of new blood vessels only in disease, earlier studies showed. That raised the question whether PlGF inhibitors might reduce pathological angiogenesis but, unlike VEGF inhibitors, without affecting healthy blood vessels--thus providing an attractive drug with a better safety profile, the researchers explained.

Le PIGF stoppent l'angiogenèse seulement sur les tumeurs et non sur les tissus sains.

Studies had linked PlGF levels with tumor stage, recurrence and survival, among other characteristics. Notably, they added, PlGF levels rise in cancer patients treated with VEGF-blocking therapies, as well as in human tumors after radio-immunotherapy, suggesting that the growth factor might "rescue" tumors and contribute to drug resistance.

In the current study, the researchers generated a PlGF-neutralizing antibody (aPlGF) and evaluated its potential for preventing the growth of solid tumors. They now report evidence from more than 12 mouse models of cancer that the antibody can slow the growth of tumors, including those that are resistant to VEGF-inhibiting therapies.

Ils rapportent les preuves que pour plus de 12 sortes de souris (de cancers), l'anticorps peut ralentir la croissance de la tumeur, incluant celles qui sont résistantes aux inhibiteurs de VEGF.

The PlGF antibodies blocked angiogenesis and the ability of tumor cells to move. They also prevented infiltration of blood vessel-promoting immune cells, called macrophages, and the development of severe oxygen deprivation within tumors. As a result, the PlGF antibodies did not switch on an "angiogenic rescue program," which results from an enhanced release of other angiogenic factors, responsible for resistance to VEGF receptor blockers.

The antibody treatment also came with essentially no observed side effects, the researchers report. By contrast, they said, VEGF inhibitors cause blood clots, high blood pressure, blood vessel pruning in healthy organs, interruption of pregnancy, and other side effects.

The lack of ill effects of the antibody treatment may be explained by the fact that PlGF levels are virtually undetectable and dispensable in normal, healthy tissue, Carmeliet said. "PlGF knockout mice survive and are healthy," he noted. "With no VEGF, they die before birth." The vessels in healthy tissues also need VEGF, but not PlGF, even when they are not actively growing.

Somewhat paradoxically, aPlGF might have other advantages because, while it inhibits blood vessels in tumors as VEGF inhibitors do, it does so less dramatically, he said. The loss of tumor blood vessels that occurs when VEGF is blocked produces severe oxygen deprivation, or hypoxia, a strong stimulus for the production of other angiogenic factors, including PlGF, to come in and take the place of the primary growth factor. The PlGF antibody seems to allow a "critical threshold" of oxygen to remain, precluding such a rescue operation.

"Because of the excellent safety profile, aPlGF could be combined with VEGF receptor inhibitors to increase efficacy without increased toxicity or resistance," the researchers concluded. "Besides, single aPlGF therapy may also offer novel opportunities for the treatment of pathological conditions, for which the adverse effects of VEGF receptor inhibitors may be excessive and prohibitive, such as cancer in children and young (pregnant) women, or perhaps in patients at risk for [blood clots], cardiac, or other complications."

Carmeliet said that antibody therapies have gained ground in recent years as an alternative to the small chemical compounds that can be delivered in the form of a pill. In general, antibodies require an injection about once every three weeks, but usually have more specific effects than chemicals do.

He said he expects it would take at least five to six years, and perhaps closer to 15, to finalize clinical trials of the PlGF antibody alone and in combination with other drugs in human patients. He added, however, that a "humanized" version of the antibody has already been developed. In principle, a small Phase I clinical trial, designed only to test for drug safety, could begin very soon.

En principe, un phase I de test pourrait commencer bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15773
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Traitement anti-angiogéniques. ET-D5 et autres.   Ven 2 Nov 2007 - 11:30

Des chercheurs flamands posent les bases d'un traitement du cancer
01/11/2007 19:04


(Belga) L'entreprise flamande ThromboGenics et de chercheurs de l'institut flamand de biotechnologie (VIB) dépendant de l'université catholique de Louvain (KUL) ont posé les bases d'un nouveau traitement du cancer, qui pourrait déboucher sur une chimiothérapie plus efficace, sans effets secondaires.



Ils ont étudié le fonctionnement du facteur de croissance placental, un procédé intervenant dans la formation des tumeurs cancéreuses, à travers lequel celles-ci développent des vaisseaux sanguins pour s'alimenter. Les traitements actuels anti-angiogenèse visent déjà à freiner la formation de vaisseaux sanguins, pour "affamer" la tumeur, mais ils présentent des effets secondaires importants. En outre, leur effet n'est pas toujours satisfaisant. Le nouveau traitement, qui désactive le facteur de croissance placental, serait plus efficace et présente moins d'inconvénients pour le patient. Les chercheurs espèrent qu'il pourra conduire à de meilleurs chimiothérapies, notamment pour les femmes enceintes et les enfants. (GFR)


Dernière édition par Denis le Mar 10 Nov 2015 - 15:14, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Traitement anti-angiogéniques. ET-D5 et autres.   Aujourd'hui à 12:34

Revenir en haut Aller en bas
 
Traitement anti-angiogéniques. ET-D5 et autres.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Traitement anti-angiogéniques. ETD 5 et autres.
» Régressions tumorales spectaculaires
» ANTI REFLUX????????
» Les nouveaux agents antisarcomes
» anti TNFalpha : qui, quoi, comment ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: