AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les aliments à privilégier contre le cancer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les aliments à privilégier contre le cancer.   Mar 29 Mar 2016 - 14:14

Prunes et prunaux

aux : de puissants antioxydants

La prune et le pruneau contiennent différents composés phénoliques et des acides phénoliques qui permettraient de diminuer la croissance des cellules cancéreuses du côlon et du cancer du . Séchés, ils permettent également d'augmenter la capacité antioxydante de l'organisme et de diminuer certains facteurs de risque de cancer.
Le pruneau étant le fruit séché contenant le plus d'antioxydants derrière la canneberge.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les aliments à privilégier contre le cancer.   Dim 21 Fév 2016 - 19:46

Cinq aliments chimiopréventifs

L'huile d'olive

L'effet protecteur de l'huile d'olive - notamment contre les cancers de l'utérus et du sein - serait lié à la présence de composés phénoliques antioxydants et anti-inflammatoires.

Le café

Les personnes qui consomment régulièrement du café auraient, selon une étude, 40 % moins de risques d'être touchées par le cancer du foie. Le café aurait aussi un effet protecteur contre le cancer du sein.

Les fibres

La dégradation des fibres dans l'intestin mène à la production de certains acides gras qui ont un puissant effet anti-inflammatoire sur le système immunitaire et une action anticancéreuse (protection pour les cancers du foie, du côlon et du sein).

Les pêches et les nectarines

La consommation régulière de pêches et de nectarines est associée à une réduction de 40 % de certains types de cancer du sein.

La grenade

La grenade contient des polyphénols, des molécules qui diminuent les taux de PSA, un marqueur de la progression du cancer de la prostate.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les aliments à privilégier contre le cancer.   Jeu 12 Nov 2015 - 18:03

La noix du Brésil est riche en vitamine E et en sélénium, une substance qui réduit les risques des cancers de la et des et les maladies cardio-vasculaires. Une seule noix apporte la quantité de sélénium recommandée par jour.

Les oignons ont des propriétés efficaces et insoupçonnées contre de nombreuses maladies. C'est un antioxydant qui nettoie les toxines présentes dans les poumons. Selon une étude réalisée en Suisse et en Italie, consommer entre 1 et 7 oignons par semaine permet de réduire les risques de cancer du , du larynx et des . Il aide aussi à ralentir la multiplication des cellules cancéreuses.

Comme l'oignon, le gingembre est multitâche : il ouvre les bronches ce qui favorise l'expulsion des glaires, c'est un antibactérien, un antiseptique et un anti-inflammatoire qui est efficace contre la toux pour les poumons endommagés. Grâce à ses propriétés antioxydantes, il élimine les radicaux libres pour assainir les poumons.

Des études ont démontré que manger du pamplemousse réduit les risques de cancer du tube digestif et de la partie supérieure du système respiratoire grâce aux limonoïdes qu'il contient et à ses propriétés antioxydantes, antiseptiques et antibactériennes. Pour cela, il faut au moins en consommer 1 à 4 portions par semaine : vos poumons seront ainsi nettoyés

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les aliments à privilégier contre le cancer.   Jeu 2 Avr 2015 - 18:27

La méthylation de l’ADN est une réaction biochimique fondamentale qui contrôle les gènes. Des altérations de la méthylation peuvent provoquer un cancer (du , notamment). Afin que ce processus se fasse normalement, nous avons besoin de quantités suffisantes de certains nutriments (vitamines B6, B9, B12, choline, bétaïne…). Vous trouverez la choline, en quantité optimale, dans les œufs. La bétaïne (un composé azoté) se trouve préférentiellement dans les épinards crus et cuits et dans le son de blé. La vitamine B9 est largement présente dans les légumineuses et les légumes à feuilles vert foncé (comme les épinards). La vitamine B12 se trouve principalement dans les produits d’origine animale (notamment les fruits de mer et les poissons gras). Enfin, la viande, le poisson, le germe de blé et les aromates sont de bonnes sources de vitamine B6.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les aliments à privilégier contre le cancer.   Sam 28 Mai 2011 - 18:44

J'aime bien tout ce qui est vidéo et en plus celle-ci est en Français. Cela parle assez longuement du biphénol A (un coposant du plastique qui est interdit au Canada) dont j'ai déja mis des articles. Mais ça parle aussi de l'importance de bien s'alimenter vers la fin ils regroupent ça sous le nom épigénétique (qui semble vouloir dire ce qui peut modifier la génétique) donc je vais le laisser ici ou il a sa place en effet. Et merci pour la vidéo...j'aime mieux la vidéo que la lecture.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Plumedange



Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Les aliments à privilégier contre le cancer.   Sam 28 Mai 2011 - 18:20

voir

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les aliments à privilégier contre le cancer.   Sam 28 Mai 2011 - 15:13

C'est un article qui dit en résumé que les cellules cancéreuses se nourrissent des cellules avoisinantes qu'ils font mourir en accélérant le processus de veillissement et d'inflammation. Il finit par proposer des traitements avec de puissants anti-oxydants et des anti-inflammatoire (les aspirines genre...)

Comme il y a eu un rapport hier qui disait en gros qu'il n'y a pas d'aliments miracles, j'ai pensé que cet article faisait le contrepoids parce que certains aliments sont considérés comme anti-oxydants aussi ce serait pas mauvais entk d'en prendre en attendant que ces thérapies d'anti=oxydants à hautes doses arrivent.

J'ai pas tout traduit mais je laisse le texte original...







(May 26, 2011) — Researchers at the Kimmel Cancer Center at Jefferson have shed new light on the longstanding conundrum about what makes a tumor grow -- and how to make it stop. Interestingly, cancer cells accelerate the aging of nearby connective tissue cells to cause inflammation, which ultimately provides "fuel" for the tumor to grow and even metastasize

Des chercheurs ont jeté une nouvelle lumière sur l'énigme irrésolu depuis longtemps sur ce qui fait croître une tumeur et comment l'arrêter. Fait intéressant, les cellules cancéreuses accélèrent le vieillissement des cellules du tissu conjonctif à proximité pour provoquer l'inflammation, qui fournit à terme du carburant à la tumeur pour croître et même former des métastases.

This revealing symbiotic process, which is similar to how muscle and brain cells communicate with the body, could prove useful for developing new drugs to prevent and treat cancers. In this simple model, our bodies provide nourishment for the cancer cells, via chronic inflammation.

Ce processus symbiotique qui est similaire à la façon dont les cellules du cerveau et des muscles communiquent avec le corps pourraient être utile pour développer de nouveaux médicaments pour prévenir et traiter le cancer. Dans ce modèle simple, nos corps fournissent la nourriture aux cellules cancéreuses à travers l'inflammation chronique.


"People think that inflammation drives cancer, but they never understood the mechanism," said Michael P. Lisanti, M.D., Ph.D., Professor and Chair of Stem Cell Biology & Regenerative Medicine at Jefferson Medical College of Thomas Jefferson University and a member of the Kimmel Cancer Center. "What we found is that cancer cells are accelerating aging and inflammation, which is making high-energy nutrients to feed cancer cells."

Nous avons découvert que ce sont les cellules cancéreuses qui accroissent le veillissement et l'inflammation ce qui fait des nutriments à haute énergie pour nourrir les cellules cancéreuses.

In normal aging, DNA is damaged and the body begins to deteriorate because of oxidative stress. "We are all slowly rusting, like the Tin-man in the Wizard of Oz," Dr. Lisanti said. "And there is a very similar process going on in the tumor's local environment." Interestingly, cancer cells induce "oxidative stress," the rusting process, in normal connective tissue, in order to extract vital nutrients.


Dans le vieillissement normal, l'ADN est endommagé et le corps commence à se détériorer à cause du stress oxydatif. "Nous subissons tous la rouille lente, comme le homme de fer dans le Magicien d'Oz", a déclaré le Dr Lisanti. "Et il ya un processus très similaire qui se passe dans l'environnement local de la tumeur." Fait intéressant, les cellules cancéreuses agissent comme un stress oxydatif dans le tissu conjonctif normal, afin d'en extraire les éléments nutritifs essentiels.
[b]

Dr. Lisanti and his team previously discovered that cancer cells induce this type of stress response (autophagy) in nearby cells, to feed themselves and grow. However, the mechanism by which the cancer cells induce this stress and, more importantly, the relationship between the connective tissue and how this "energy" is transferred was unclear.


[b]Le docteur Lisanti a découvert auparavant que les cellules cancéreuses provoquent l'autophagie comme réponse de stress dans les cellules voisines pour se nourrir et croitre. Toutefois le mécanisme avec lequel le cancer induit ce stress et plus important encore, la relation entre les tissus avoisinants et comment cette énergie est tranférer n'est pas clair.[b]

"Nobody fully understands the link between aging and cancer," said Dr. Lisanti, who used pre-clinical models, as well as tumors from breast cancer patients, to study these mechanisms. "What we see now is that as you age, your whole body becomes more sensitive to this parasitic cancer mechanism, and the cancer cells selectively accelerate the aging process via inflammation in the connective tissue."

[b]Personne ne comprend le lien entre le veillissement et le cancer. Le docteur a utilisé des modèles pré-cliniques, aussi bien que des tumeurs du sein pour étudier ces mécanismes. Ce que nous voyons maintenant c'est que tout le corps devient plus sensible à ce mécanisme du cancer qui est comme un parasite. Les cellules cancéreuses accélèrent sélectivement le veillissement par l'inflammation des tissus avoisinants.


This helps explain why cancers exist in people of all ages, but susceptibility increases as you age. If aggressive enough, cancer cells can induce accelerated aging in the tumor, regardless of age, to speed up the process.

The researchers' findings are being published online June 1st in the journal Cell Cycle in three separate papers.

One paper analyzes the gene profiles of the laser-captured connective tissue, associated with lethal tumors, in human breast cancer patients. In this paper, lethal cancers show the same gene expression pattern associated with normal aging, as well as Alzheimer's disease. In fact, these aging and Alzheimer's disease signatures can identify which breast cancer patients will undergo metastasis. The researchers find that oxidative stress is a common "driver" for both dementia and cancer cell spreading.

In another study, the researchers explain that cancer cells initiate a "lactate shuttle" to move lactate -- the "food" -- from the connective tissue to the cancer cells. There's a transporter that is "spilling" lactate from the connective tissue and a transporter that then "gobbles" it up in the cancer cells."

The implication is that the fibroblasts in the connective tissue are feeding cancer cells directly via pumps, called MCT1 and MCT4, or mono-carboxylate transporters. The researchers see that lactate is like "candy" for cancer cells. And cancer cells are addicted to this supply of "candy."

"We've essentially shown for the first time that there is lactate shuttle in human tumors," said Dr. Lisanti. "It was first discovered nearly 100 years ago in muscles, 15 years ago in the brain, and now we've shown this shuttle also exists in human tumors."

It's all the same mechanism, where one cell type literally "feeds" the other. The cancer cells are the "Queen Bees," and the connective tissue cells are the "Worker Bees." In this analogy, the "Queen Bees" use aging and inflammation as the signal to tell the "Worker Bees" to make more food.

Researchers also identified MCT4 as a biomarker for oxidative stress in cancer-associated fibroblasts, and inhibiting it could be a powerful new anti-cancer therapy.

"If lethal cancer is a disease of "accelerated aging" in the tumor's connective tissue, then cancer patients may benefit from therapy with strong antioxidants and anti-inflammatory drugs," said Dr. Lisanti. "Antioxidant therapy will "cut off the fuel supply" for cancer cells." Antioxidants also have a natural anti-inflammatory action.

Si le cancer est une maladie mortelle du vieillissement accéléré dans le tissu conjonctif de la tumeur, les patients cancéreux pourraient donc bénéficier d'une thérapie avec de puissants antioxydants et des anti-inflammatoires," a déclaré le Dr Lisanti. Une thérapie antioxydante coupera l'alimentation en carburant pour les cellules cancéreuses." Les antioxydants ont également une action anti-inflammatoire naturel.






_________________


Dernière édition par Denis le Sam 28 Mai 2011 - 18:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les aliments à privilégier contre le cancer.   Lun 13 Sep 2010 - 2:31

Les personnes qui ont des niveaux élevés de sélénium semblent relativement protégées du cancer de la vessie, en comparaison avec les personnes qui ont des taux faibles. La diminution du risque atteint 45% pour les femmes, alors qu'elles n'est pas significative pour les hommes. C'est le résultat d'une étude publiée dans Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention, le 31 aout 2010.

Les chercheurs suggèrent que cette différence en fonction du sexe pourrait s'expliquer par une différence de métabolisme du sélénium, un oligo-élément qu'on trouve naturellement dans certains sols.

Notre conseil : les sources de sélénium alimentaire se trouvent dans les légumes, mais de façon différente selon les sols sur lesquels ils ont été cultivés. On en trouve aussi dans les poissons et les fruits de mer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les aliments à privilégier contre le cancer.   Jeu 29 Oct 2009 - 13:46

Des scientifiques ont observé que la curcumine, pigment principal du curcuma et du safran des Indes qui donne la couleur jaune du curry, peut vaincre des cellules cancéreuses, rapporte mercredi la BBC. Ses effets commenceraient à opérer endéans les 24 heures.

La curcumine, à laquelle on prêtait des vertus curatives depuis longtemps, était déjà étudiée comme traitement de l'arthrite et même de la démence. De nouvelles expériences menées en laboratoire par le Dr Sharon McKenna et son équipe du Cancer Research Centre de Cork, en Irlande, ont prouvé que la substance peut détruire des cellules liées au cancer de l'oesophage.

Cette découverte pourrait aider les médecins à développer de nouveaux traitements pour lutter contre ce cancer, estiment les spécialistes. (7sur7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15767
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Les aliments à privilégier contre le cancer.   Mer 5 Déc 2007 - 15:44

Les experts du réseau mondial du World cancer research Fund (WCRF) ont effectué une méta-étude, c'est-à-dire une étude qui analyse les résultats de plusieurs études précédentes. Cette analyse porte sur toute la recherche concernant les aliments à privilégier en cas de cancer. Elle a abouti à un tableau indiquant, pour chaque type de cancer, les aliments conférant une protection "convaincante", "probable" ou "limitée", ainsi que les aliments à risque. S’en suivent neuf recommandations de santé publiques applicables à l’échelon individuel. Les données concernent 17 cancers, et pas uniquement l'alimentation mais aussi l'activité sportive ou la corpulence.




Contre le cancer du côlon

On apprend ainsi par exemple que, concernant le cancer du côlon, le risque décroît de façon convaincante avec l’activité physique, de façon probable en mangeant des aliments riches en fibres, de l’ail, du lait et du calcium, et de façon limitée en mangeant des légumes (non féculents) et en absorbant du sélénium. Inversement, le risque s’accroît de façon convaincante avec la consommation de viande rouge, de charcuterie, de boissons alcoolisées, mais aussi avec la corpulence et l’excès de graisse abdominale, et de façon limitée en mangeant des aliments contenant du fer, des glucides, des graisses animales et du fromage.




Contre le cancer du sein

Concernant le cancer du sein, le risque décroît de façon convaincante avec l’allaitement, de façon probable avec la corpulence et de façon limitée avec l’activité physique. En revanche, l’absorption de boissons alcoolisées accroît de façon convaincante le risque de cancer du sein, tandis que un poids de naissance élevé l’augmente très probablement.




Contre le cancer de la prostate

Les aliments contenant du lycopène et le sélénium diminuent de façon probable le risque de cancer de la prostate. Il baisse aussi, de façon limitée, avec les légumes secs, l’alpha tocophérol (vitamine E naturelle) et les aliments contenant de la vitamine E. Le risque s’accroît probablement avec les aliments riches en calcium et de façon limitée avec le lait et la charcuterie.

Les données sont également disponibles pour les cancers de la peau, de la vessie, du rein, du col de l’utérus, de l’endomètre, de l’ovaire, du foie, de la vésicule biliaire, du pancréas, de l’estomac, de l’œsophage, des sinus-pharynx, de la bouche-pharynx-larynx et du poumon.




Neuf recommandations contre les cancers

1) Etre aussi mince que possible, dans les limites de la fourchette de poids normale.
2) Etre physiquement actif au quotidien.
3) Limiter la consommation d’aliments à forte densité calorique et éviter les boissons sucrées.
4) Consommer principalement des aliments d’origine végétale.
5) Limiter la consommation de viande rouge et éviter la charcuterie.
6) Limiter la consommation de boissons alcoolisées à une boisson par jour pour les femmes et à deux pour les hommes.
7) Limiter la consommation de sel
8) Chercher à satisfaire les besoins nutritionnels uniquement par l’alimentation et éviter les compléments alimentaires.
9) Les mères devraient allaiter leurs enfants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les aliments à privilégier contre le cancer.   Aujourd'hui à 12:25

Revenir en haut Aller en bas
 
Les aliments à privilégier contre le cancer.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que privilégier en Bio???
» Faut-il réaffirmer le collège unique ou privilégier une orientation précoce ?
» Le gouvernement veut réduire de 40 % d'ici à 2015 le budget de l'enseignement supérieur. Les universités pourront tripler les frais de scolarité (heureusement, c'est en Angleterre !!!)
» Quels aliments privilégier ou éviter?
» Chiffre d'affaire (Privilégie les étudiants du CNED 1ere anné)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Alimentation-
Sauter vers: