AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le deforolimus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le deforolimus   Jeu 6 Aoû 2015 - 18:11

mise à jour, l'article date de juin 2015

mTOR was determined to be a promising anticancer target and several drug inhibitors of mTOR are currently in clinical development. Rapamycin (RAP) was the first mTOR inhibitor discovered. However, RAP has poor aqueous solubility and chemical stability and therefore its utilization at doses susceptible to produce an effect as an anticancer agent is limited. This represented the main rationale for developing new RAP analogs. The RAP analogs currently in clinical development as anticancer agents include temsirolimus (CCI-779), everolimus (RAD-001), and deforolimus (AP23573). These agents have demonstrated antiproliferative activity against a diverse range of malignancies in preclinical studies, and clinical evaluations have been very encouraging thus far. Deforolimus (AP23573), a non-RAP prodrug, has been tested in Phase I and II clinical trials and shows promising results in several tumor types including sarcoma. A Phase III study in patients with sarcoma is currently ongoing. The preclinical and clinical studies with deforolimus will be presented.

---

mTOR avait été déterminé comme une cible anticancéreuse prometteuse et plusieurs inhibiteurs de mTOR sont des médicaments actuellement en développement clinique. La rapamycine (RAP) a été le premier inhibiteur de mTOR découvert. Cependant, RAP a une solubilité aqueuse et une stabilité chimique médiocre et donc son utilisation à des doses susceptibles de produire un effet comme un agent anticancéreux est limité. Cela représentait la raison principale pour développer de nouveaux analogues de RAP. Les analogues de RAP actuellement en développement pour la clinique comme agents anticancéreux comprennent temsirolimus (CCI-779), l'évérolimus (RAD-001), et deforolimus (AP23573). Ces agents ont démontré une activité anti-proliférative contre un large éventail de tumeurs malignes dans les études précliniques et évaluations cliniques qui ont été très encourageants jusqu'à présent. Deforolimus (AP23573), un promédicament non-RAP, a été testé dans des essais cliniques phase I et II et montre des résultats prometteurs dans plusieurs types de tumeurs, y compris le sarcome. Une étude de phase III chez des patients atteints d'un sarcome est actuellement en cours.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Christine



Nombre de messages : 171
Localisation : (Bas-St-Laurent/ Canada)
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: Le deforolimus   Mar 19 Fév 2008 - 10:38

Merci Denis pour l'info, je vais chercher sur le net plus d'info.

Bye,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Le deforolimus   Mer 6 Fév 2008 - 12:23

Deforolimus shows activity against advanced solid tumors



Posted: February 5, 2008

NEW YORK (Reuters Health) - A non-prodrug rapamycin analogue, deforolimus (AP23573) shows antitumor activity in patients with advanced solid malignancies, researchers report in the January 20th issue of the Journal of Clinical Oncology.

Un analogue de la rapamycine, le déforolimus (AP23573) montre une activité anti-tumorale pour les patients avec des cancers avancées.


In particular, senior investigator Dr. Anthony W. Tolcher told Reuters Health, "AP23573 has anti-tumor activity across multiple dose levels in soft tissue sarcoma, a disease that has few good therapeutic options."

En particulier pour le cancer des tissus mous.

Deforolimus is an inhibitor of the mTOR serine-threonine kinase.
Dr. Tolcher of South Texas Accelerated Research Therapeutics, San Antonio and colleagues studied 32 patients with solid malignancies who had experienced treatment failure or for whom adequate therapy was not available.

Le deforolimus est un inhibiteur de mTOR serine-thréonine kinase (comprenne qui peut ...)
dont les effets ont été étudié ches 32 patients avec des cancers solides qui ont expérimentés des traitements qui n'ont pas fonctionné ou pour qui aucun traitement n'était disponible.

They received sequential escalating flat doses of deforolimus as an intravenous infusion daily for 5 consecutive days every 2 weeks in a 28-day cycle.
"Common treatment-related adverse events included reversible mouth sores and rash," the investigators report. The maximum tolerated dose was determined to be 18.75 mg per day.
Of 29 patients evaluated for tumor response, 22 (76%) had stable disease or a partial response. One patient with non-small cell lung cancer, one with carcinosarcoma, one with renal cell carcinoma and one with Ewing sarcoma experienced confirmed partial responses.
As Dr. Tolcher pointed out, "In many patients the absence of response did not necessarily mean no benefit, as the duration of stable disease -- absence of progression -- was intriguing, and may point in a direction of progression-free survival improvements in later disease-directed studies."

DE 29 patients évalués pour la réponse, 22 (76%) ont eu une stabilisation de leur maladie ou une réponse partielle. Un avec le cancer du poumon, un avec un carcinosarcome, un avec un cancer du rein et un avec le sarcome Ewing ont confirmé des réponses partielles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le deforolimus   Aujourd'hui à 12:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Le deforolimus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le deforolimus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: