AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La vitamine D

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La vitamine D   Mar 5 Juil 2011 - 10:53

Oui c'est vrai. Le gouvernement pourrait passer des lois pou obliger par exemple d'avoir de la vitamine "D" dans tous les pains et s'assurer que tout le monde a une dose suffisante de cette vitamine. Une telle loi ne couterait rien et pourrait sauver beaucoup d'argent en soins et beaucoup de soucis aux Québécois et même si ce n'était pas le cas, ce qui serait vérifiable avec les statistiques sur le cancer, à partir du moment ou il n'y a pas de risque d'intoxication c'est pas grave.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
diane2



Nombre de messages : 2424
Age : 71
Localisation : L'île Val D'Or à Champlain QC.
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: La vitamine D   Lun 4 Juil 2011 - 18:33

J'avais lu l'article et c'est vraiment une bonne idée...
Il y a de la vitamine D dans le lait aussi hein?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La vitamine D   Lun 4 Juil 2011 - 16:04

Les croissants de soleil pour déjeuner chantés par Ginette Reno seront bientôt réalité. Santé Canada autorise l'ajout de vitamine D - aussi appelée la vitamine soleil - dans certains produits de boulangerie, a appris La Presse.
«Les fabricants peuvent commencer à ajouter de la vitamine D aux pains à la levure et aux produits de boulangerie non normalisés levés à l'aide de levure, comme les croûtes à pizza, les préparations pour pain, les beignets, les croissants et les bagels», a expliqué Leslie Meerburg, porte-parole de Santé Canada. Une autorisation de mise en marché provisoire a été publiée dans la Gazette du Canada.

Santé Canada a conclu que cet apport supplémentaire en vitamine D «est sécuritaire» et qu'il «empêcherait ou corrigerait une carence dans la population ou dans des groupes de population précis», a indiqué Mme Meerburg.

Un maximum de 90 unités internationales (UI) de vitamine D par 100 g de produit de boulangerie est autorisé. La surdose est impossible: il faudrait manger près d'un pain tranché pour atteindre les 200 UI par jour actuellement conseillés aux adultes par le ministère fédéral.


Cette recommandation pourrait d'ailleurs être revue à la hausse bientôt. Aux États-Unis, l'Institute of Medicine a indiqué en novembre qu'il fallait tripler l'apport de «vitamine soleil» chez les 2 à 50 ans, pour atteindre 600 UI par jour. La Société canadienne du cancer va plus loin, en recommandant aux adultes de prendre un supplément de 1000 UI de vitamine D par jour, en automne et en hiver, afin de réduire le risque de contracter cette maladie. Santé Canada analyse actuellement ces nouvelles recommandations.

La vitamine D aide l'organisme à utiliser le calcium et le phosphore pour maintenir des os et des dents solides, selon Santé Canada. Elle pourrait aussi avoir un lien avec le cancer, les maladies cardiovasculaires, le diabète et les problèmes immunitaires.

Déjà des pains qui fournissent de la vitamine D

C'est le fabricant Lallemand, fournisseur de 40% de la levure utilisée par les boulangers canadiens, qui a demandé au ministère fédéral d'autoriser l'ajout de vitamine D au pain. «On a développé un produit qui fait lever la pâte et qui est naturellement riche en vitamine D», a expliqué Jacinthe Côté, directrice adjointe des communications de Lallemand. Toutes les levures de la société vendues en Amérique du Nord fournissent «des quantités variables de vitamine D», a-t-elle précisé.

Déjà, la boulangerie St-Méthode commercialise la gamme Campagnolo comme étant «une bonne source de vitamine D». Deux tranches de ces pains fournissent 15% de la vitamine D recommandée. «Ce n'est pas une addition de vitamine D à nos ingrédients, c'est dans la levure, a indiqué Laurent Samson, directeur du marketing de la boulangerie de Chaudière-Appalaches. C'est comme si on mettait des oranges dans le pain, on aurait de la vitamine C. C'est un avantage concurrentiel.» Même des pains à hot-dogs et hamburgers sources de vitamine D sont vendus par St-Méthode, dont les ventes ont bondi de 22% cette année.


tiré de cyberpresse aujourd'hui...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
diane2



Nombre de messages : 2424
Age : 71
Localisation : L'île Val D'Or à Champlain QC.
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: La vitamine D   Mer 8 Juin 2011 - 18:03

Très rassurant je trouve. ok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La vitamine D   Mer 8 Juin 2011 - 14:43


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
diane2



Nombre de messages : 2424
Age : 71
Localisation : L'île Val D'Or à Champlain QC.
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: La vitamine D   Jeu 12 Mai 2011 - 7:58

Merci je fais parvenir ça à mes nièces et neveux qui ont des tout petits.

C'est si important la vitamine D que mon médecin me prescrit un comprimé à prendre chaque semaine de 10,000 UI, sinon je prends quand j'en manque des comprimés de 1,000 UI chaque matin. Ils sont très peux dispendieux en plusssse.

Et comme le soleil est si dangereux maintenant je ne m'expose plus jamais alors je ne manque pas de vita. D malgré ça.

Les études ont prouvé que même des noirs qui vivent au soleil toute leur vie, souvent ne métabolisent pas la vitamine D et en manquent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La vitamine D   Mer 11 Mai 2011 - 19:50

Make sure your child is getting enough vitamin D
Assurez-vous que vos enfants ont suffisamment de vitamine "D"

By Sally Robinson and Keith Bly
Published May 11, 2011

Recently the Academy of Pediatrics changed its recommendations about the amount of vitamin D to be taken daily by infants. It now is recommended that infants, children and adolescents take 400 IU daily.

On a changé les recommandations récemments au sujet de la vitamine "D" que les enfants doivent prendre. Maintenant la norme pour les enfants et ados est de 400 unités par jour.

Low levels of vitamin D are associated with rickets, which is a condition of weakened deformed bones. New information suggests vitamin D has a role in immunity and reduces the risk for certain chronic diseases, such as cancer and diabetes.

De bas niveaux de vitamine D sont associé avec la faiblesse des os. Et de nouvelles informations suggèrent qu'elle joue un rôle dans l'immunité et réduit le risque pour certaines maladies dont le cancer.

The primary natural source of vitamin D is from cholesterol being changed in the skin with exposure to UVB light (sunshine). Natural sources from the diet are limited. It is not easy to determine how much exposure to sunshine is needed for a given individual, and too much exposure increases the risk of skin cancer.

Mothers who are vitamin D deficient might expose their unborn babies to a higher risk of vitamin D deficiency. Therefore, the Academy of Pediatrics recommends the following:

Les mères avec un bébé non encore né et qui ont ont une défience de vitamine D expose leur bébé à des maladies venant de ce manque de vitamien D Aussi l'acad.mie recommande :

1. Beginning in the first few days of life, breast-fed and partially breast-fed infants should be given 400 IU of vitamin D daily. This should continue until the infant is taking at least one quart of vitamin D-fortified formula or whole milk.

Whole milk should not be given until the infant is at least 1 year old. Use of reduced-fat milk in children 12 months to 2 years should be discussed with a health care provider and only with concern about a family history of obesity, dyslipidemia or heart disease.

2. Vitamin D supplementation should be continued for children who are not taking a quart of vitamin D fortified milk daily. Some cereals also are fortified.

3. The same recommendations are indicated for adolescents. Adolescents should be encouraged to drink four 8-ounce glasses of fortified milk daily.

4. Children who have chronic fat malabsorption and those children taking medication for seizures might be vitamin D deficient in spite of taking 400 IU daily and might require higher doses.

5. There are recommended blood levels of vitamin D (20-50 ng/ml) that can help determine if you think you or your child might be deficient.

It is important that along with adequate intake of vitamin D that adequate calcium be taken to assure the best bone formation.

Too much vitamin D can cause toxicity secondary to increased calcium in the blood and in the urine. Don’t give more than what is recommended unless you doctor has said it is safe.

Sally Robinson is a clinical professor of pediatrics at UTMB Children’s Hospital, and Keith Bly is an associate professor of pediatrics and director of the UTMB Pediatric Urgent Care Clinics. This column isn’t intended to replace the advice of your child’s physician.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La vitamine D   Jeu 31 Mar 2011 - 9:53

Comme les chercheurs n'ont de cesse de relever les taux de vitamine D nécessaire pour être en santé, ce tableau ne me semble pas surperflu (merci au site ou je l'ai piqué.) :

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
diane2



Nombre de messages : 2424
Age : 71
Localisation : L'île Val D'Or à Champlain QC.
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: La vitamine D   Mer 30 Mar 2011 - 16:57

Le poisson cru... pas capable!!!!!!!!! Pas capable du tout.

Mais ici on en mange beaucoup et ma doc. m'a donné une prescription de vitamine D à prendre une fois semaine pour avoir mon content.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La vitamine D   Mer 30 Mar 2011 - 13:54

Je me suis fait un ceviche de truite aux agrumes hier au soir pour la manger ce midi et finalement je n'ai pas trouvé ça très bon au goût.

J'avais acheté pas mal de truite parce que je pensais aimé ça mais je crois que je vais me la préparer à la poêle comme d'habitude....

Le poisson cuit doit perdre un peu de ses vitamines, je vais cherché une autre recette pour avoir de la vitamine D sans avoir à cuire quelque chose...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La vitamine D   Jeu 24 Fév 2011 - 12:34


(Feb. 23, 2011) — With most people unable to get enough vitamin D from sunlight or foods, scientists are suggesting that a new vitamin D-fortified food -- bread made with high-vitamin D yeast -- could fill that gap. Their study, confirming that the approach works in laboratory tests, appears in ACS' Journal of Agricultural and Food Chemistry.
Avec la plupart des gens incapables d'avoir assez de vitamine "D" du soleil ou de la nourriture, les scientifiques suggèrent qu'une nouvelle nourriture fortifiée en vitamine "D" -du pain fait à partir d'une levure contenant beaucoup de vitamine D pourrait combler ce déficit. Leur approche fonctionne en LAboratoire.
Connie Weaver and colleagues cite studies suggesting that up to 7 in 10 people in the United States may not get enough vitamin D, which enables the body to absorb calcium. Far from just contributing to healthy bones, however, vitamin D seems to have body-wide beneficial effects. Vitamin D insufficiency has been linked to an increased risk of heart disease, cancer, allergy in children, and other conditions. With few good natural sources of vitamin D, milk producers long have added it to milk. Weaver explains, however, that dairy products do not provide enough. The body makes its own vitamin D when the skin is exposed to sunlight. But people are not exposed to sun in winter and are avoiding the sun and using sun blocks in summer. Scientists thus have been looking for new ways to add vitamin D to the diet.

7 personnes/10 aux États-unis n'ont pas assez de vitamine D ce qui les rends incapable d'absorber le calcium. Loin de seulement contribué à la santé des os la vitamine D semble avoir des effets bénifiques dans tous le corps. L'insuffisance de vitamne D a été lié à des risques plus élevés d'Avoir diverses maladies dont le cancer. Les scientifiques cherchent de nouveaux moyens d'ajouter de la vitamine "D" à la nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La vitamine D   Dim 6 Fév 2011 - 14:00



Tartare de saumon Béliveau ( recette de l'émission du docteur Béliveau : Kampaî )

400 g - Saumon frais coupé en petits cubes
Ajouter à la liste 15 ml - Gingembre finement haché en petits dés
Ajouter à la liste 2 - Oignons verts finement hachés
Ajouter à la liste 1 gousse - Ail finement hachée
Ajouter à la liste 10 feuilles - Basilic
Ajouter à la liste 15 ml - Ciboulette finement hachée
Ajouter à la liste 75 ml - Huile d’olive
Ajouter à la liste Zeste de Citron
Ajouter à la liste Jus de citron
Ajouter à la liste Croûtons


PRÉPARATION

Dans un bol, mélanger tous les ingrédients.

Recouvrir d'une pellicule plastique et laisser mariner pendant 1 h 30 au réfrigérateur.

Servir avec des croûtons de pain badigeonnés d'huile d'olive et d'un filet de jus de citron.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La vitamine D   Lun 16 Aoû 2010 - 14:19

Faites le plein de vitamine D !

L'été est le moment idéal pour refaire ses stocks de cette précieuse vitamine.Indispensable à un grand nombre d'organes (dont l'os bien sûr) et à de nombreuses réactions biologiques.
La vitamine D est à plus de 80 % synthétisée par la peau et plus précisément par l'épiderme (sa partie la plus superficielle), grâce à l'énergie fournie par les rayonnements ultraviolets B (ceux qui, à hautes doses, provoquent les coups de soleil). Pour le reste, elle provient de l'alimentation.

Des effets tous azimuts

Un fait acquis, une carence en vitamine D est à l'origine d'une réduction de la densité minérale osseuse, d'une ostéoporose et, du coup, de fractures vertébrales ou de la hanche surtout. Mais à la faveur de nouvelles études, on a appris que la vitamine D protégerait aussi des cancers et des maladies auto-immunes. Ainsi, en cas de déficit avéré en vitamine D, le risque de cancer colique serait doublé par rapport à une personne dont le statut en vitamine D serait irréprochable. Idem pour le cancer du sein. Sans doute parce que cette vitamine contrôle, plus ou moins directement, l'expression d'une centaine de gènes impliqués dans le cycle de la cellule.

La vitamine D renforcerait également les défenses immunitaires, vis-à-vis de maladies inflammatoires type polyarthrite ou du tube digestif, et protégerait de pathologies auto-immunes (la sclérose en plaques). Encore incertains, ses effets sur des affections neurodégénératives (Alzheimer ou Parkinson) ou sur la dépression. Un lien a par ailleurs été mis en évidence entre une carence en vitamine D et un certain nombre de pathologies vasculaires (infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral, artériopathie des membres inférieurs, etc.).

Se charger en vitamine D

Si l'on se fie aux apports nutritionnels conseillés officiels (ANC), trois adultes sur quatre en France sont en relative carence. Et ces ANC seraient encore insuffisants selon les experts...

Pour mettre à bon niveau ses réserves, du poisson gras des mers froides, à la fois riche en vitamine D et oméga 3 : huile de foie de morue*, saumon (sauvage surtout), maquereau et sardine.

Et surtout, pour l'essentiel du stock, une exposition (raisonnée !) au soleil et à ses UVB : cinq à dix minutes (selon la qualité de la peau) d'exposition de 20 % de la surface corporelle par jour, de mai à septembre, entre 10 h du matin et 3 h de l'après-midi, permettent d'assurer des réserves suffisantes pour les longs mois d'hiver privés de lumière. En sachant que cette synthèse est moindre au grand âge et réduite de plus de 90 % par les crèmes solaires et les vitres et de moitié au moins par les nuages...

Enfin, on peut prendre de la vitamine D « médicament » sur prescription, après une éventuelle prise de sang, de janvier à mars, quand les stocks peuvent être épuisés.


Dr Brigitte BLOND.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La vitamine D   Mar 4 Mai 2010 - 23:40




4 mai 2010 - La consommation de vitamine D sous forme de suppléments protégerait les femmes contre le cancer du sein, révèle une récente étude1 canadienne.
Les chercheurs ont en effet découvert que les femmes consommant chaque jour au moins 400 unités internationales (UI) de vitamine D avaient 24 % moins de risque de souffrir de cette maladie que celles ne prenant aucun supplément.

L’apport en vitamine D et en calcium, issu d’aliments ou combiné à des suppléments, n’aurait toutefois aucun effet pour prévenir ce cancer, que ce soit avant ou après la ménopause. Cependant, la consommation d’aliments riches en vitamine D était peu élevée parmi les participantes, précisent les auteurs de l’étude.
L’équipe de chercheurs a obtenu ces résultats en analysant la consommation en vitamine D et en calcium de 3 101 Ontariennes diagnostiquées d’un cancer du sein et de 3 470 femmes en bonne santé (groupe témoin).
Les cellules mammaires contiennent des récepteurs de la vitamine D, rappellent les auteurs de l’étude. Ce nutriment jouerait ainsi un rôle dans la régulation de la division et de la prolifération des cellules saines, au détriment des cellules cancéreuses.

Selon les chercheurs, les données de l’étude semblent indiquer qu’il existe un seuil critique d’apport en suppléments de vitamine D de 400 UI par jour.

Santé Canada, qui révise présentement sa position, recommande un apport minimal total de 200 UI par jour pour les 50 ans et moins. La Société canadienne du cancer fixe ce seuil à 1 000 UI. Certains chercheurs sont plutôt d’avis que cet apport devrait être de 2 000 UI.

L’absence de lien entre une faible consommation de vitamine D issu d’aliments ou combiné à des suppléments et le risque de cancer du sein est contraire aux résultats de plusieurs études, notent les chercheurs. D’autres travaux sur les suppléments à dose plus élevée de vitamine D et de calcium sont nécessaires, ajoutent-ils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La vitamine D   Lun 8 Mar 2010 - 11:31

La vitamine D joue un rôle clé dans l'activation des défenses immunitaires, ont montré des chercheurs de l'Université de Copenhague, dont les travaux sont publiés dimanche en ligne dans Nature Immunology.

Cette découverte explique pourquoi les cellules lymphocytes T (ou cellules T), véritables soldats du système immunitaire qui tuent bactéries ou virus, sont moins actives contre l'infection chez les malades présentant de faibles concentrations en vitamine D.L'équipe de Carsten Geisler a montré que les cellules tueuses ont besoin de la vitamine D pour passer à l'action, une carence de vitamine D dans le sang faisant qu'elles restent dormantes.

«Lorsque une cellule T est exposée à un agent pathogène étranger, elle déploie un dispositif de signalisation, ou +antenne+, connue comme un récepteur à la vitamine D, avec lequel elle recherche la vitamine D. Cela signifie que la cellule T doit avoir de la vitamine D, faute de quoi l'activation de la cellule cesse», a expliqué le Pr Geisler. «Si les cellules T ne peuvent pas trouver suffisamment de vitamine D dans le sang, elles ne vont même pas commencer à se mobiliser», a-t-il ajouté.

Selon les chercheurs, les cellules T humaines dormantes ne présentent ni le récepteur à la vitamine D, ni une enzyme appelée PLC-gamma1, dont l'expression est liée à la vitamine D, et qui doit permettre à la cellule de délivrer une réponse spécifique contre l'agent pathogène.


«Les scientifiques savent depuis longtemps que la vitamine D est importante pour l'absorption du calcium et elle a aussi été impliquée dans des maladies comme le cancer et la sclérose en plaques, mais ce que nous n'avions pas réalisé, c'est combien cette vitamine a un rôle crucial pour activer le système immunitaire», ont indiqué les chercheurs.

Quarante experts de différents pays et spécialités, emmenés par le docteur en neuroscience David Servan-Schreiber, ont lancé récemment un appel pour sensibiliser les pouvoirs publics au développement de la recherche sur le rôle de la vitamine D.

Les trois-quarts des Européens manquent de cette vitamine, selon eux.

La vitamine D a la particularité d'être peu présente dans l'alimentation (essentiellement dans les poissons gras). Elle est surtout synthétisée par la peau sous l'effet des rayons ultraviolets. Elle peut aussi être prise sous forme de complément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La vitamine D   Ven 22 Jan 2010 - 15:42

Des niveaux sanguins élevés de vitamine D sont associés à une réduction du risque de cancer colorectal, selon une étude menée avec plus d'un demi million d'Européens publiée dans le British Medical Journal (BMJ). Les personnes ayant les niveaux sanguins de vitamine D les plus élevés avaient un risque 40% inférieur comparativement à celles ayant les niveaux les plus bas.

Le professeur Elio Riboli et ses collègues de l'Imperial College London ont analysé les données de l'étude EPIC (European Prospective Investigation into Cancer) concernant plus de 520.000 personnes de dix pays européens de l'ouest. Cette étude est coordonné par le Centre international de recherches sur le cancer (CIRC), l'agence de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour le cancer. Au cours du suivi, entre 1992 et 1998, 1.248 cas de cancer colorectal ont été diagnostiqués.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La vitamine D   Lun 29 Déc 2008 - 14:46

(Dec. 29, 2008) — Once believed to be important only for bone health, vitamin D is now seen as having a critical function in maintaining the immune system throughout life. The newly recognized disease risks associated with vitamin D deficiency are clearly documented in a new report.

La vitamine D est vue maintenant comme ayant une fonction critique dans le maintien du système immunitaire tout au long de la vie.

Vitamin D deficiency is common across populations and particularly among people with darker skin. Nutritional rickets among nursing infants whose mothers have insufficient levels of vitamin D is an increasingly common, yet preventable disorder.

La déficience en vitamine D des mères et des nourrissons amènent des maladies.

Carol Wagner, MD, Sarah Taylor, MD, and Bruce Hollis, PhD, from the Department of Pediatrics, Medical University of South Carolina (Charleston), emphasize the need for clinical studies to determine the dose of vitamin D needed to achieve adequate vitamin D levels in breastfeeding mothers and their infants without toxicity.

On a besoin d'études pour déterminer le niveau requis de la vitamine pour les mères et les bébés.

The authors point out that vitamin D is now viewed not simply as a vitamin with a role in promoting bone health, but as a complex hormone that helps to regulate immune system function. Long-term vitamin D deficiency has been linked to immune disorders such as multiple sclerosis, rheumatoid arthritis, type I diabetes, and cancer.


Les auteurs disent que la vitamine D ne doit plus être vue seulement comme une vitamine mais comme une hormone qui aide à réguler le système immunitaire. Les manques de vitamine D ont déja été lié avec beaucoup de maladies, le cancer entre autres.

"Vitamin D is a hormone not a vitamin and it is not just for kids anymore," writes Ruth A. Lawrence, MD, Editor-in-Chief of Breastfeeding Medicine, from the Department of Pediatrics, University of Rochester School of Medicine and Dentistry, in an accompanying editorial. "Perhaps the most startling information is that adults are commonly deficit in modern society. Vitamin D is now recognized as a pivotal hormone in the human immune system, a role far beyond the prevention of rickets, as pointed out in the article by Wagner et al in this month's issue of Breastfeeding Medicine."


La vitamine D est reconnue comme une hormone importante.

Aliments avec de la vitamine D :



Huile, Foie de Morue 2 200 % (100% étant le besoin quotidien de vitamine D fourni par 100g de l'aliment mentionné.)

Saumon 1 600 %

Anguille 1300%

Sardine 360%

Thon 250%

Hareng 230%

Limande 150%

Maquereau 150%

Sole 150%

Huile d'Olive 138%

Foie de Poulet 130%

Huile de Tournesol 130%

Anchois 100%

Huître 60%

Esturgeon 50%

Lamproie 50%

Alose 40%

Champignons 40%

Ris de Veau 40%

Turbot 40%

Coulommiers 30%

Beurre 25%

Moule 20%

Oeuf 20%

Truite 20%

Foie d'Agneau 15%

J'ai mangé quelque chose qui ressemblait au plat décrit plus haut. Du filet de truite crue avec une vinaigrette et certains légumes ou fruits et c'était vvraiment délicieux.

Le ceviche est une marinade de poissons, de jus de citron vert et d'oignon. C'est une spécialité du Pérou. Le ceviche est un mode de conservation du poisson cru qu'on retrouve en Amérique centrale et en Amérique du Sud.

Le ceviche est « cuit » dans le jus de citron et servi froid.

Au Mexique, on ajoute à la recette de base du piment, de la coriandre, des tomates et parfois du concombre. Il est en général consommé en hors d'œuvre ou à l'apéritif.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: La vitamine D   Jeu 14 Fév 2008 - 12:43




Crédits : Tango


Ceviche de truite aux agrumes


Ingrédients pour 4 personnes
250g de truite crue, 2 oranges, 1 pamplemousse rose, 1 citron jaune, 1 citron vert, persil, 1 poivron rouge, 1 poivron vert, 1 oignon, coriandre fraiche, huile d’olive
Préparation
1. Peler à vif les oranges et le pamplemousse (bien enlever les peaux blanches). Couper la chair en fines tranches. Prélever le zeste du citron vert, presser le citron jaune. Couper la chair de la truite, les poivrons en dés. Hacher finement l’oignon.
2. Dans un saladier, verser trois cuillerées d’huile d’olive, du sel et du poivre du moulin. Ajouter tous les ingrédients, mélanger et laisser macérer 6 heures au réfrigérateur.
3. Servir dans des coupes et garnir de coriandre.
Atout santé
Les agrumes, notamment le pamplemousse, augmentent la présence d’éléments anti-cancéreux dans l’organisme. Ces molécules interfèrent aussi avec certains processus inflammatoires participant à la formation des cancers.


Dernière édition par Denis le Ven 4 Jan 2013 - 23:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La vitamine D   Aujourd'hui à 18:20

Revenir en haut Aller en bas
 
La vitamine D
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» vitamine K
» Un peu de vitamine D ?
» La vitamine C : à quoi sert-elle, et où la trouve-t-on ?
» Vitamine B12 & Spiruline - à éviter : info ou intox ?
» Les aliments riches en vitamine B9

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Alimentation-
Sauter vers: