AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nouveau test pour la prédisposition au cancer de la prostate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15755
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Nouveau test pour la prédisposition au cancer de la prostate   Sam 16 Fév 2008 - 13:25

L'annonce, le 10 février, de la commercialisation à l'échelle internationale du premier test de dépistage de prédisposition au cancer de la prostate, par la société privée islandaise de biotechnologie deCODE genetics, provoque une controverse à la fois scientifique et éthique. Délivré par Internet, uniquement à des médecins selon l'entreprise, ce test est mis en vente au prix de 500 dollars (341 euros).


Le même jour, la revue Nature Genetics publiait, sur son site, les résultats de trois études menées par des équipes différentes (dont l'une appartenant à deCODE genetics), qui révélaient l'existence d'une série de mutations génétiques pouvant être statistiquement associée à un risque supérieur à la normale de cancer de la prostate. Ces résultats venaient compléter ceux récemment obtenus par un groupe de chercheurs suédois et américains.

Le cancer de la prostate est le plus fréquent des cancers chez l'homme, dans les pays développés : 543 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année dans le monde, et il est responsable de 200 000 décès par an, dont 10 000 en France. Aujourd'hui, son dépistage repose essentiellement sur le dosage sanguin de l'antigène spécifique prostatique (ou PSA), dont le caractère systématique chez les hommes de plus de 50 ans fait polémique.

"Au vu de l'ensemble des résultats scientifiques aujourd'hui disponibles, on estime qu'une dizaine de régions du génome humain, situées sur six chromosomes, sont aujourd'hui impliquées dans la prédisposition au cancer prostatique, précise le professeur Olivier Cussenot, spécialiste d'urologie (hôpital Tenon, Paris) et co-auteur de deux des trois publications de Nature Genetics. Toutes ces variations n'ont cependant pas le même poids, et ce en fonction notamment des origines - populations africaines ou blanches d'origine européenne - des hommes examinés."

L'initiative de deCODE genetics ne vise, selon ses détracteurs, qu'à occuper au plus vite et de manière "sauvage", via Internet, un nouveau créneau du diagnostic génétique. Ils font valoir que ce test ne repose que sur une fraction des différentes régions identifiées comme pouvant être à risque. En d'autres termes, ce test ne permet pas de fournir un résultat exhaustif et précis quant à l'augmentation du risque de cancer prostatique.


DISPOSITIF "INSENSÉ"


Pour le professeur Cussenot, l'analyse de l'ensemble des marqueurs génétiques doit faire l'objet d'une interprétation médicale et ne peut aboutir qu'à une réponse graduée, en fonction à la fois des hérédités paternelle et maternelle. Le principal objectif pour ce cancer est d'établir la différence entre les deux formes de tumeurs : celle dite "agressive" (à laquelle sont exposés au cours de leur vie entre 1 % et 3 % des hommes) et celle dite "indolente", présente chez plus de 40 % des hommes de plus de 50 ans et qui demeure inapparente.

"Il est insensé que ces techniques de recherche soient offertes via Internet pour des tests individuels de prédisposition, déclare le professeur Dominique Maraninchi, directeur général de l'Institut national du cancer. En l'état, ces tests ne sont pas pertinents pour une information individuelle. S'ils devaient l'être, ce ne serait qu'après un agrément fourni par les agences régulatrices des Etats-Unis, de l'Union européenne et de la France. L'accélération des connaissances ne doit pas engendrer l'accélération de l'offre de services "virtuels" dont le mauvais usage risquerait de déboucher sur des informations fausses, inadaptées et dangereuses."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nouveau test pour la prédisposition au cancer de la prostate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Découverte d'un nouveau test par un ado de 15 ans.
» "Irtidad" : un nouveau site pour la conversion des musulmans !
» Test pour un élève de 5ème : passage du privé hors-contrat vers le public
» Tuberculose: nouveau test pour améliorer le dépistage dans les pays pauvres
» [b]Nouveau produit pour la DS en test à l'hopital Tenon[/b]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Prévention-
Sauter vers: