AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Réagissez vite si vous suspectez un cancer de la peau.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Réagissez vite si vous suspectez un cancer de la peau.   Jeu 24 Avr 2008 - 11:16

L'an dernier, près de six cents Genevois ont participé au dépistage du cancer de la peau. L'opération n'a pas été vaine. Ce d'autant que la Suisse détient le triste record en matière de carcinomes et mélanomes (deux formes principales de la maladie). Le point avec le Dr Frédérique-Anne Le Gal, médecin-adjoint au service de dermatologie et vénéréologie de l'Hôpital cantonal.

Quel bilan dressez-vous de la journée 2007?

Notre seul service a accueilli 400 patients. Les médecins privés, qui s'étaient joints à cette campagne, ont, pour leur part, effectué plus de 150 examens. A l'Hôpital, nous avons enregistré 11 suspicions de mélanomes, 24 suspicions de carcinomes (dont 9 spinocellulaires), 32 kératoses actiniques (lésions précancéreuses). Tandis que 89 personnes ont été adressées à leur dermatologue pour un examen complémentaire.

Pourquoi le dépistage est-il aussi important?

Parce que, comme dans bon nombre de cancers, celui de la peau peut être guéri lorsqu'il est traité rapidement.

Parmi les différentes formes, certaines sont cependant plus sévères que d'autres?

Oui. Le mélanome, dès l'instant où il a dépassé une certaine épaisseur, peut entraîner la mort du patient. Seule, une intervention chirurgicale, effectuée à un stade précoce, peut endiguer la maladie.

Les carcinomes, plus fréquents que les mélanomes, sont d'évolution moins sévère. Les plus fréquents sont les carcinomes basocellulaires qui ne métastasent pas (c'est-à-dire qu'ils ne disséminent pas à d'autres organes que la peau), mais peuvent être localement destructeurs et nécessitent donc quand même un traitement local (chirurgie ou autre). L'autre catégorie, dite spinocellulaire, peut métastaser, bien que rarement, et un traitement local est habituellement curateur.

Quelle prévention?

Les médecins recommandent à tout jeune adulte d'effectuer un bilan dermatologique complet. Le praticien pourra ainsi évaluer si un suivi est nécessaire en fonction des facteurs de risques du patient. Ceux-ci sont estimés selon: le type de peau (les peaux claires sont plus exposées que les peaux plus foncées); le nombre de grains de beauté et leur type; le type d'expositions solaires subies par le passé (particulièrement pendant l'enfance), les antécédents de mélanome dans la famille, l'existence d'une immunosuppression (à la suite d'une transplantation d'organes par exemple).

En outre des précautions doivent être prises dès la petite enfance: les expositions au soleil aux heures très chaudes (entre 11 et 15 heures) ainsi que les longues expositions doivent être proscrites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Réagissez vite si vous suspectez un cancer de la peau.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entrez vite s'il vous plait !!
» Comment faites vous face à la solitude ?
» Comment réagissez-vous quand l'enseignant apprend des choses fausses à vos enfants?
» Marie-Elisabeth Avec les Rayons d’Amour Divin, vous, agissez comme des missionnaires
» prenez-vous un goûter?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Prévention-
Sauter vers: