AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un dvd de David Servan-Shreiber sur le cancer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
diane2



Nombre de messages : 2424
Age : 71
Localisation : L'île Val D'Or à Champlain QC.
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Un dvd de David Servan-Shreiber sur le cancer.   Ven 25 Mar 2011 - 18:11

Je suis absolument convaincue de ce que tu dis.

Ici quand je stresse je sors aussitôt faire de la marche rapide. Cela fait énormément de bien au moral et a tout le physique.
C'est dur de prendre l'habitude mais vient un temps ou le corps demande sa dose d'exercice.

Aujourd'hui je me suis abstenue et je sens le besoin...demain j'irai et ça fera vraiment du bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Un dvd de David Servan-Shreiber sur le cancer.   Ven 25 Mar 2011 - 14:28

Trop de repos augmente la fatigue des personnes atteintes d'un cancer. « Le manque d'activité physique fragilise le corps des patients », observe Grégory Ninot, directeur du laboratoire Epsylon de l'Université Montpellier-I. Ce laboratoire montpelliérain a lancé en décembre une recherche inédite en France. Elle doit prouver scientifiquement que la fatigue due à la maladie et ses traitements peut être réduite par à une activité physique adaptée. L'étude porte sur 120 femmes atteintes d'un cancer du sein dont la dose d'activité est mesurée.

Bon pour le corps et le moral

Conséquences de l'immobilité des malades, une fragilité osseuse, immunitaire et musculaire. Même si les résultats de l'étude ne seront connus qu'en 2012, il existe déjà des structures où les patients atteints de cancer ou en rémission peuvent pratiquer des exercices. A Montpellier, huit personnes suivent deux séances hebdomadaires à l'Escale Bien-être de la Ligue contre le cancer. Gratuits, ces cours sont donnés par un professeur d'activité physique accompagnée, Nathalie. « Le fait de bouger et de penser à autre chose entraîne une réduction de la fatigue. » Au programme, renforcement musculaire, assouplissements et relaxation*. Habituée du lieu, Véronique, 48 ans, est en rémission : « Je suis fatiguée depuis la chimio. Mais après ma séance de sport, je me sens bien. » Et cela ne lui suffit pas : le week-end, elle fait aussi du vélo avec son mari et ses jumeaux de 5 ans.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Un dvd de David Servan-Shreiber sur le cancer.   Sam 10 Jan 2009 - 4:40

Le cancer fait peur. Mais certains remèdes simples encore trop souvent ignorés, comme un changement de mode de vie, permettraient de mieux le maîtriser. Le neuropsychiatre David Servan-Schreiber développe cette idée.



PROPOS RECUEILLIS PAR BÉRANGÈRE BARRET > berangere.barret@nordeclair.fr

Sommes-nous égaux, socialement parlant, face aux risques de cancer ?


>> Non, il existe évidemment des différences énormes en fonction de la classe sociale dans la mesure où le risque face au cancer est lié aux conditions de vie. Ne serait-ce que l'accès au soleil. La vitamine D, intégrée par la peau lors d'une exposition au soleil, réduit en effet les risques de développer un cancer. Un manque d'accès au soleil, plus fréquent chez les classes défavorisées, induit un plus grand risque de cancer. Et il y a aussi l'exposition professionnelle à l'amiante et aux solvants par exemple qui augmente ce risque.

Une mauvaise alimentation est aussi un facteur aggravant ?

>> Oui, une trop forte consommation de viande rouge, une surexposition aux huiles végétales hydrogénées pour les frites, ou encore le sucre sont des facteurs de risques. Une nouvelle étude démontre qu'en France la consommation de sucre est passée de 5 kg en moyenne par an et par personne à 35 kg. On est en train de rattraper les États-Unis qui en sont à 75 kg. Or le sucre est un facteur énorme de risque. Le manque d'oméga 3 dans l'alimentation aussi...

Le stress est-il un facteur déclencheur de cancer ?
>> Le stress ne provoque pas le cancer. Mais certaines réactions au stress comme le sentiment d'impuissance alimentent la croissance d'un cancer existant. Que les gens soient au courant de tout ce qu'ils peuvent faire pour lutter contre la maladie permettrait de lutter contre ce sentiment d'impuissance. Un autre facteur agit sur le sentiment d'impuissance : les liens sociaux. On neutralise davantage ce sentiment d'impuissance lorsqu'on discute avec la famille qu'en regardant la télévision.

Vous évoquez dans votre blog l'« intervention de type anticancer ». En quoi cela consiste-t-il ?

>> Une étude publiée en novembre sur des femmes atteintes d'un cancer du sein démontre que celles qui, en plus des traitements par médicaments ou chimiothérapie, ajoutaient certaines choses comme manger différemment, pratiquer une activité physique régulière et gérer son stress différemment avaient 70 % de mortalité en moins, alors que les médicaments classiques seuls permettaient une baisse de la mortalité de 50 %. La chimiothérapie, la chirurgie, la radiothérapie ou les médicaments sont incontournables, mais les malades qui changent leur mode de vie augmentent leur chance de lutter contre la maladie. Et une étude comparable a été menée sur le cancer de la prostate : la progression du cancer était plus favorable chez les hommes qui mangeaient différemment, bougeaient, géraient leur stress.

C'est la thèse que vous développiez dans votre livre ?

>> Oui, l'étude sur le cancer du sein est venue la confirmer.

Une meilleure alimentation, une activité physique, une gestion du stress... Ce sont des « remèdes » assez simples. Sont-ils suffisamment pris en compte par la médecine aujourd'hui ?

>> Pas suffisamment. Mais cela a évolué. Avant, la plupart des médecins rigolaient lorsqu'on disait que l'activité physique pouvait avoir une influence sur le cancer. On sait maintenant qu'une marche de 30 minutes par jour six fois par semaine réduit de 30 % le risque de rechute après un cancer du sein. Face aux chiffres, les mentalités ont donc évolué. Mais il faut toujours stimuler la progression des idées. La chimiothérapie est indispensable mais il faut aller plus loin.

Quelles sont les dernières avancées ?

>> Celles qui m'intéressent sont celles qui permettent aux gens de se prendre en main. Par exemple on a découvert que la vitamine D est un moyen de ralentir la progression du cancer mais aussi de le prévenir. Autre découverte : on a injecté sur des souris le cancer du sein. Elles réagissaient bien à la chimiothérapie sauf si elles avaient été exposées à du liquide chaud mis en contact avec du plastique composé de Bisphenol A (bouteilles, biberons, tasses, bols pour fours à micro-ondes, etc.). Ce plastique pourrait annuler les bénéfices du traitement du cancer du sein par chimiothérapie. Ça n'est qu'une expérience sur animaux, mais je ne vois pas d'inconvénient à informer malgré tout. Cela amènerait un sentiment de contrôle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Plumedange



Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Un dvd de David Servan-Shreiber sur le cancer.   Lun 5 Mai 2008 - 10:05

j'ai le livre :!banane!:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Un dvd de David Servan-Shreiber sur le cancer.   Dim 4 Mai 2008 - 15:17



Rejeter la médecine classique ? Fustiger les médicaments ? Il n’en est évidemment nullement question. Mais si l’on ne guérit les maladies graves qu’avec l’aide de la chirurgie et de la chimiothérapie, 40 % des cancers pourraient être actuellement évités selon le Fonds Mondial de la Recherche contre le Cancer avec de simples changements de nutrition et d’activité physique. Il en va de même pour les maladies chroniques type dépressions que nous avons du mal à appréhender et à soigner durablement par le biais de la médecine occidentale…


Après des études de médecine et de psychiatrie, David Servan-Schreiber s’est tourné vers la recherche fondamentale en neurosciences cognitives. Il est ensuite revenu à la pratique clinique tout en poursuivant ses travaux sur la neurobiologie des émotions. Il a créé et dirigé un centre de médecine intégrée à l’université de Pittsburgh aux Etats-Unis où il enseigne en qualité de professeur clinique de psychiatrie.

Psychiatre rompu aux méthodes classiques de sa discipline, mais souvent déçu de leurs résultats, David Servan-Schreiber expose dans son livre Guérir (vendu à un million 300 000 exemplaires en français et traduit en vingt-neuf langues) et plus récemment dans Anticancer, Prévenir et lutter avec ses défenses naturelles (Editions Robert Laffont), les bases de ce que l’on pourrait appeler une nouvelle médecine des émotions : une véritable révolution qui arrive aujourd’hui en France.


Guérir autrement est le tout premier DVD Vidéo autour de David Servan-Schreiber. On y découvre ses recherches neurologiques et ses découvertes en matière de médecine alternative, il y développe ses méthodes appuyées de cas concrets (dont la méthode EMDR reconnue depuis 2004 par l’INSERM comme efficace). Il nous livre enfin un témoignage personnel sur son parcours, une interview de 42 minutes passionnante agrémentée de nombreux conseils pratiques sur l’importance de nos choix alimentaires, les réelles vertus du sport et de la méditation sur notre santé physique et mentale.




Caractéristiques du DVD Retour en haut de page
Contenu du DVD vidéo

GUÉRIR AUTREMENT
52 minutes
Un film de Youki Vattier avec David Servan-Schreiber, d’après son best-seller Guérir le stress, l’anxiété et la dépression sans médicaments ni psychanalyse (2003, Editions Robert Laffont)

Elles touchent, selon l’OMS, plus de 120 millions de personnes dans le monde. Des chiffres qui, de l’avis des experts, sont largement sous-estimés. Elles seront, d’ici 2020, la deuxième cause mondiale de handicap après les pathologies cardiaques… Angoisse, stress, dépression, autant de maladies chroniques difficiles à soigner par la médecine traditionnelle puisque 40 % des soignants prenant des antidépresseurs rechutent un an plus tard contre 8 % pratiquant des exercices physiques réguliers et adaptés… Où donc ces émotions s’impriment-elles dans la partie de notre cerveau dit « cerveau émotionnel » (un cerveau archaïque que nous partageons avec les reptiles et mammifères) ? Comment contrôler enfin l’Amygdale (centre de contrôle des émotions) et réactiver notre Cortex frontal (fonctions cognitives)?

Guérir autrement s’intéresse plus particulièrement aux vertus du sport (faire du sport accroit le débit sanguin dans le cerveau de 30% et bouger quintuple la sécrétion des endorphines), à la méditation, aux techniques de respiration ancestrales, à l’acupuncture (qui nous aident à sortir de la passivité, le cerveau étant un muscle que l’on peut entretenir), aux oméga 3, ces acides gras qui sont de moins en moins fournis par notre alimentation ; sans oublier une nouvelle méthode américaine introduite en France par le docteur Servan-Schreiber, l’EMDR (désensibilisation par les mouvements oculaires). Méthode reconnue par l’INSERM et qui joue un rôle d’archivages des émotions.

Le docteur David Servan-Schreiber nous guide dans les dédales de notre cerveau, il nous explique comment ces méthodes différentes agissent au niveau neuronal, et pourquoi elles aident à soulager les symptômes de la dépression. Parallèlement à ces explications scientifiques, illustrées par de l’imagerie cérébrale, des expériences en laboratoire ou des animations graphiques, Guérir autrement suit la vie quotidienne de trois témoins : ces femmes nous racontent leur histoire et la méthode spécifique qu’elles utilisent pour se soigner.

En s’appuyant sur ces parcours humains, le film Guérir autrement explore ces différentes alternatives aux antidépresseurs et livre un message simple : pour guérir l’esprit, il est possible de passer par le corps. Celui-ci serait notre meilleur allié, susceptible de réveiller nos énergies internes et de nous ramener, tout en douceur, sur les chemins du mieux-être sans passer par les « béquilles » chimiques que sont les médicaments…

Guérir autrement, un documentaire produit par Fabienne Servan-Schreiber et Estelle Mauriac, réalisé et écrit par Youki Vattier sous le conseil scientifique de David Servan-Schreiber. Une co-production CINETEVE et France 2.


SOULAGER LA SOUFFRANCE
42 minutes

ENTRETIEN EXCLUSIF AVEC DAVID SERVAN-SCHREIBER

David Servan-Schreiber revient ici sur son intérêt pour la médecine, son parcours atypique, la découverte de son cancer, ses recherches neurologiques et ses découvertes en matière de médecine alternative et préventive. Il aborde les thèmes forts de ses livres Guérir et Anticancer et nous livre un témoignage personnel simple et passionnant.

Diplômé de la faculté de l’université de Pittsburgh, aux Etats-Unis, notamment en sciences neurocognitives sous la direction du prestigieux Herbert Simon, seul psychologue à avoir reçu un prix Nobel, David Servan-Schreiber s’était spécialisé dans la recherche sur le cerveau et une brillante carrière lui était promise, notamment dans la gestion des troubles psychiques par la chimie. Très vite pourtant, il ressent les limites du système médical français qu’il juge sous certains aspects trop coercitif. C’est donc aux Etats-Unis et au Canada qu’il y découvre les méthodes de la médecine naturelle. Quelles sont donc les approches neurologiques naturelles qui tiennent la route ? Existe-t-il une médecine « préventive » contre le cancer, des moyens efficaces de lutter contre la dépression et autres maladies chroniques ? Ces recherches vont notamment porter sur le « cerveau émotionnel » et la nécessaire pratique entre la psyché et le corps.

Au centre de ses analyses :
- l’importance de l’alimentation et le rôle des omégas 3
L’épidémie de cancer en occident serait en partie due à une augmentation rapide de nos modes de vie : augmentation considérable de notre consommation de sucre et farine raffinés, déséquilibre toujours plus grand entre le trop peu de consommation d’oméga 3 (acides gras essentiels que l’on trouve dans le poisson, les légumes verts) et la surconsommation d’oméga 6 (que l’on trouve dans les huiles végétales, les œufs ou certaines viandes en quantité variable selon l’alimentation des animaux).
- l’exercice physique
Les vertus du sport restent très largement sous-estimées en occident. Bouger accroit la sécrétion des endorphines et la pratique d’une activité physique régulière est aussi efficace que la prise d’antidépresseurs.
- la méditation
Prendre un peu de temps tous les jours avec soi-même, contrôler sa respiration, des traditions d’Inde et d’Asie veillent de 5000 ans qui établissent un équilibre entre les différentes branches du système nerveux et sont propices à la santé mentale et cardio-vasculaire et même au cancer. La méditation peut soigner l’anxiété et même stimuler le système immunitaire et la production d’anticorps.
- et les méthodes de l’EMDR, désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires. Méthodes développées par l’Institut de David Servan-Schreiber reconnues depuis 2004 par l’INSERM comme réellement efficaces.

CAS PRATIQUE PSYCHO-FICTION : DAVID SERVAN-SCHREIBER AU TRAVAIL
52 minutes

Résumé
Jean apprend qu’il est atteint d’une tumeur cérébrale cancéreuse inopérable. Toute bascule, il décide alors de consulter David Servan-Schreiber. Relatant ses nombreux entretiens avec le psychiatre, seul ou accompagné de ses proches,

Cette fiction met en lumière le travail de psychothérapie et son rôle déterminant pour vivre mieux une épreuve douloureuse.

David Servan-Schreiber au travail, le troisième volet de ce DVD, est un film tiré d’une série « Psycho-fiction » consacrée à la thérapie de problèmes psychologiques grand public : « l’Estime de soi », « la Famille recomposée », « le Couple en crise » et pour le problème traité par David Servan Schreiber « l’Accompagnement en fin de vie ».

Pour « Psycho-fiction », afin d’éviter un voyeurisme gênant, les auteurs et les psychiatres thérapeutes ont souhaités faire jouer les cas par des comédiens, les thérapeutes interprétant leur propres rôles. Ceux-ci ont participé à l’écriture, mettant en évidence les situations et les problématiques rencontrées.

Scénarisation : Nicole Jamet – Adaptation & Dialogues : Nicole Jamet & Jérémie Kaminka – Réalisation : Eric Le Roch



A ceux qui n'ont pas eu le courage ou l'envie de lire le livre de David Servan-Schreiber, à ceux qui ne sont pas malades mais qui ont envie d'aider un ami dépressif ou en fin de vie, à ceux qui ont envie de vivre mieux, et, enfin, à tous les curieux : ce DVD est pour vous.
En trois parties, il permet à la fois d'appréhender la maladie, de comprendre des méthodes non médicales pour y remédier ou la ralentir et d'imaginer l'accompagnement des personnes malades.

Dans le premier document, David Servan-Schreiber propose, sur la base d'études scientifiques très poussées, des solutions alternatives aux médicaments, notamment les anti-dépresseurs, pour lutter contre la dépression, une épidémie en pleine expansion. En étudiant les zones du cerveau où se développent des phénomènes comme le stress chronique ou la dépression, il met en avant les mécanismes des cerveaux en souffrance. Il présente trois méthodes efficaces pour lutter contre la rechute dépressive : le sport, la méditation et l'EMDR (désensibilisation et retraitement par les mouvements oculaires). Les résultats sont d'autant plus surprenants que ces méthodes sont naturelles, millénaires et n'ont aucun effet secondaire.
Très bien construit, le reportage est illustré et commenté en termes tout à fait adaptés à des non scientifiques. On y rencontre des cas concrets. Les mécanismes du cerveau sont disséqués et analysés de façon simplifiée, à la portée de tout un chacun.

Le second documentaire est un portrait de David Servan-Schreiber à travers un entretien. Il explique son parcours, ses choix de vie, sa lutte contre son propre cancer, son approche de nouvelles méthodes de soin et ses convictions. On a envie de le croire et de tester ces recettes naturelles car il est plus que crédible : scientifique reconnu et psychiatre mais aussi malade lui-même depuis 15 ans. Il a testé sur lui les techniques qu'il met en avant et est en rémission depuis. Mais attention : il explique bien que dans le cas de cancers, il est bien évident que ces méthodes ne doivent pas se substituer aux traitements médicaux. Elles viennent en accompagnement pour améliorer la qualité de vie. Il s'agit tout simplement de mieux manger, de pratiquer une activité physique et de prendre du temps pour soi. Evident, vous me direz ! Oui, tellement évident qu'inaperçu. Mais réellement efficace et sans aucun danger !

Enfin, un docu-fiction expose un cas pratique de l'accompagnement en fin de vie. Ce document est bouleversant tant les comédiens sont criants de vérité. On se demande jusqu'à la fin s'il s'agit d'acteurs ou de personnes réellement concernées.

Très intéressant que l'on soit malade ou non, qu'on l'ait été ou non, ce DVD permet de connaître son corps et d'appréhender des méthodes simples et naturelles pour se sentir mieux physiquement et mentalement.
Guérir autrement, c'est le parcours de David Servan-Shreiber sur la voie de l'aide aux autres et du soulagement des souffrances du cerveau.


Stéphanie Viards


Dernière édition par Denis le Ven 25 Mar 2011 - 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un dvd de David Servan-Shreiber sur le cancer.   Aujourd'hui à 18:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Un dvd de David Servan-Shreiber sur le cancer.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [David Servan-Schreiber] La technique de l'EMDR
» Medecines complémentaires->Vidéos David Servan-Schreiber
» prières pour David Servan Schreiber
» David SERVAN SCHREIBER
» David Servan-Schreiber est mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Société-
Sauter vers: