AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 En France, le 24 mai 2012 journée de dépistage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: En France, le 24 mai 2012 journée de dépistage   Mer 23 Mai 2012 - 9:02

Pour sensibiliser les Français aux gestes de prévention adaptés et à l'importance du diagnostic précoce des cancers de la peau, le SNDV convie les Français à profiter d'un dépistage anonyme et gratuit demain, jeudi 24 mai. Les dermatologues participant à l'opération accueilleront les patients volontaires dans près de 70 départements français.

ici


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: En France, le 24 mai 2012 journée de dépistage   Mar 1 Mai 2012 - 9:06

Le 24 mai prochain, proclamée Journée de prévention et de dépistage des cancers de la peau, le Syndicat national des dermatologues et vénéréologues (SNDV) organisera des dépistages gratuits dans toute la France. Les centres qui participeront à l’opération seront listés sur le site du SNDV

http://www.syndicatdermatos.org/journee-de-depistage-69.html

La journée de prévention et de dépistage des cancers de la peau a été crée en 1998 pour offrir aux français l’occasion de détecter, de façon gratuite et précoce, la présence éventuelle d’un mélanome. L’évolution vers un mélanome malin fait en effet 1500 morts par an en France, d’où l’importance du dépistage précoce. Grâce à cette action de prévention des cancers de la initiée par le Syndicat national des dermatologues et vénéréologues, 414 mélanomes ont pu être détectés et pris en charge dès leur apparition.

En quoi consiste le dépistage ? Il consiste dans un premier temps à déterminer par un spécialiste au cours d’un examen clinique si la lésion est cancéreuse ou non. En cas de doute, le dermatologue effectue un prélèvement de peau sur la zone concernée et l’envoie dans un laboratoire pour y faire des analyses. Si le diagnostic révèle des cellules cancéreuses, le médecin effectue alors de nouveaux examens pour voir l’étendue de la lésion.

Où aura lieu le dépistage ? Dans plusieurs centres spécifiques, réparties sur l’ensemble de la France. Les coordonnées des différents centres associés à cette opération sont disponibles sur le site de la SNDV ou accessible grâce à un numéro vert (3015) mis en place par MAAF Assurances, partenaire de l’opération.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: En France, le 24 mai 2012 journée de dépistage   Mer 4 Mai 2011 - 12:27




La MSA en association avec le Syndicat National des Dermatologues et Vénéréologues (SNDV) organisent le jeudi 19 mai 2011 la journée nationale de prévention et de dépistage des cancers de la peau.

Tous les participants pourront bénéficier gratuitement, via des dermatologues bénévoles, d’une sensibilisation et d’un dépistage aux risques de cancers de la peau, ainsi que sur la photoprotection.

De par cet événement, les dermatologues et la MSA souhaitent attirer l’attention de la population agricole sur les dangers d’exposition de la peau au soleil, et lever les doutes des patients inquiets.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15772
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: En France, le 24 mai 2012 journée de dépistage   Mar 13 Mai 2008 - 16:05

Le 15 mai prochain, lors de la 10e Journée nationale de dépistage des cancers de la peau, les Français pourront se faire examiner gratuitement.


Le docteur Claudine Blanchet-­Bardon (vice-présidente du syndicat national des dermato-vénérologues), coorganisatrice, nous explique l'intérêt de cette manifestation (1).
LE FIGARO. Pourquoi avoir lancé il y a dix ans, cette journée de dépistage ?
Claudine Blanchet-Bardon. Alors que la fréquence du mélanome malin doublait tous les dix ans, rien n'était fait concrètement pour inciter la population au dépistage, malgré les campagnes de prévention. En nous inspirant du Melanoma Monday instauré aux États-Unis et au Canada, nous avons décidé, en 1998, d'organiser cette journée, qui permet aux Français de se faire examiner de manière anonyme et gratuite par des dermatologues bénévoles partout en France. L'objectif est de dépister suffisamment tôt les mélanomes malins des tumeurs de la peau redoutables lorsqu'elles dépassent une certaine épaisseur qui peuvent être guéris à un stade précoce. Et aussi les autres cancers de la peau, notamment les baso-cellulaires qui n'entraînent pas de métastases, mais provoquent parfois de graves délabrements. En France, on recense 8 000 nouveaux cas de mélanome chaque année (il y en avait 4 000 en 1998). Les autres cancers (baso ou spino-cellulaires) sont plus fréquents (environ 100 000 nouveaux cas par an) mais moins bien recensés.
Comment se déroule cette journée ?
L'opération est financée par notre syndicat, avec l'Institut national du cancer et les laboratoires Pierre Fabre. Elle est organisée grâce à 50 délégués régionaux qui, entre autres, déterminent les lieux où le public pourra se présenter. Chaque département dispose d'un médecin référent pour cette journée à laquelle participent plus de 1 000 dermatologues essentiellement libéraux dans près de 400 centres. Le dépistage est organisé avec les municipalités, dans des structures ouvertes, comme les dispensaires, les centres de dépistage, certaines institutions ou de grandes entreprises. À Paris, 26 centres médico-sociaux offriront un dépistage gratuit.
Que se passe-t-il au cours de cette consultation ?
Pour ce dépistage qui est gratuit, la personne doit se déshabiller complètement car il existe des mélanomes, par exemple sur les fesses, au niveau du cuir chevelu ou entre les orteils afin que le médecin puisse faire un examen complet de la peau. Ce dernier note ses observations, mais pas l'identité de la personne, puisque le dépistage est anonyme. Si quelque chose d'anormal est vu, la personne repart avec un double de l'observation et une fiche destinée à son médecin traitant. Chaque fois qu'un diagnostic de mélanome est fait, le dermatologue a l'ordre d'« agripper » le patient jusqu'à ce qu'il ait pris un rendez-vous pour l'ablation. J'ai encore en tête l'histoire de ce dermatologue qui, examinant le dos d'un homme coiffeur à Paris, et découvrant un mélanome malin, l'a littéralement pris par la main pour le conduire dans un service hospitalier où on lui a retiré l'après-midi même.
Quel est le bilan de ces dix années de dépistage ?
Nous avons examiné plus de 250 000 personnes, diagnostiqué plus de 300 mélanomes et plus de 1 500 lésions cancéreuses de la peau. Ces chiffres sont très sous-estimés parce que, malgré nos efforts, les médecins ne nous renvoient pas forcément les fiches de diagnostic après opération.
À quel moment faut-il s'inquiéter ?
Pour la population, un mélanome malin, c'est un grain de beauté qui se transforme en cancer. En réalité, 80 % des mélanomes malins surviennent en dehors d'un grain de beauté déjà existant. Il faut s'inquiéter quand une lésion répond aux quatre critères ABCD, c'est-à-dire quand elle est asymétrique, avec des bords irréguliers, de couleur non homogène, avec un diamètre qui augmente. La majorité des mélanomes que l'on voit lors de cette journée sont dits de petit grade, c'est-à-dire qu'ils ont une épaisseur inférieure à 0,76 millimètre. Une fois l'ablation faite, on n'en entendra plus parler. Depuis dix ans, la mortalité par mélanome est stable, avec environ 1 300 décès chaque année, alors que le nombre de cas a doublé. Le dépistage est donc utile et doit être encouragé, indépendamment de la Journée nationale. Le seul traitement efficace du mélanome, c'est l'exérèse chirurgicale à un stade précoce. Quand la lésion s'étend en profondeur, le pronostic devient réservé.
Le soleil est-il forcément en cause ?
Le soleil est un facteur de risque. Pour le mélanome, il y a aussi d'autres facteurs, notamment génétiques. Prenons l'exemple de l'Australie, pays très ensoleillé où l'incidence du mélanome était majeure il y a quinze ans. Une politique très forte de prévention a été menée, avec par exemple des contraventions pour les parents qui laissent leurs enfants sans protection sur les plages. Le nombre de mélanomes malins a nettement diminué au cours des dernières années. La journée de dépistage est l'occasion de délivrer des messages de prévention. La première protection contre le soleil est vestimentaire, pour les adultes et les enfants, avec des chemises à manches longues, un chapeau, des lunettes de soleil, en évitant le soleil entre 12 et 16 heures. On ne s'expose pas quand son ombre est plus petite que soi. La crème solaire n'est qu'un appoint. Si les coups de soleil dans l'enfance ont été pointés comme étant des facteurs de risque de mélanome, le temps passé au soleil et le vieillissement sont en cause dans le développement des autres cancers de la peau.
(1) Pour se renseigner sur les lieux de dépistage : 0800 777 707.


Dernière édition par Denis le Mar 1 Mai 2012 - 9:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En France, le 24 mai 2012 journée de dépistage   Aujourd'hui à 15:12

Revenir en haut Aller en bas
 
En France, le 24 mai 2012 journée de dépistage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 9 a 14/05/2012 - Journées du Patrimoine Naturel en Aquitaine
» Documentalistes : 10 mai 2012, journée de réflexion sur l’évolution du métier et questionnaire en ligne
» Journée Mondiale de Lutte contre la Tuberculose: 24 Mars 2012
» 1er juin 2012 : Journée d’études "l’Egalité , enjeu de l’Ecole" au lycée Henri IV
» journée bienvenue à la ferme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Prévention-
Sauter vers: