AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Chien renifleur de cancer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Chien renifleur de cancer   Ven 4 Nov 2016 - 15:14

03-11-2016 | 11h36

Thor et Nykios, des bergers malinois âgés de deux ans, ont déjà fait leur rentrée des classes: depuis septembre, les deux chiens, propriété de l'Institut Curie, une fondation française, s'entraînent à détecter le cancer du à l'aide de leur seul odorat.

C'est sur un ancien site militaire à Magnac-Laval, en Nouvelle-Aquitaine, et sous la férule de leur dresseur Jacky Experton, pionnier des techniques cynophiles, que ces chiens s'aventurent «en territoire inconnu» pour le projet Kdog. «Ce type d'étude n'a jamais été mené sur le cas du cancer du sein. Tous les paramètres sont susceptibles de changer au fil de l'étude. Pour l'instant, l'Institut Curie est parti sur six mois de travail. Tout dépendra de la réponse des chiens», résume Jacky Experton.

Dans une ambiance studieuse et tenue secrète, «pour préserver la recherche», Thor et Nykios exécutent chacun quinze passages par jour dans la salle d'examen où les attendent quatre «trompettes», à l'arrière desquelles sont vissés des bocaux contenant des échantillons fournis par l'Institut Curie.

«Ils travaillent séparément», insiste Jacky Experton. «Quand ils entrent dans la salle, rien ne doit les distraire de leur parcours». Raison pour laquelle les chiens n'entrent dans la pièce qu'avec leur dresseur. Passé cette porte, les médias ne sont plus les bienvenus. «Nous sommes heureux de faire partager ce projet, mais nous devons rester prudents. Pour la pérennité de la recherche, rien ne doit polluer le protocole ou les résultats», tranche le dresseur.

«Nous sommes au tout début d'une histoire nouvelle: pour l'instant, j'en suis à travailler pour trouver le "mode d'emploi" de la méthode de dressage sur ces composés odorants particuliers», explique l'expert à l'AFP.
Phase de mémorisation

«Depuis septembre, nous sommes sur l'étape numéro un: la phase de mémorisation», poursuit-il. Nykios est ainsi formé à reconnaître les composés odorants du cancer extraits directement de la tumeur de patientes choisies par les chercheurs et imprégnés sur un tissu duveteux. De son côté, Thor exerce son flair sur des tissus qui n'ont été en contact qu'avec la transpiration issue de la peau du sein de patientes malades. «Pour le chien c'est un jeu: je lui apprends à associer sa récompense à une odeur singulière», précise le dresseur.

Chaque séance est filmée puis analysée par Jacky Experton avec les professionnels de santé à Paris, en particulier Isabelle Fromantin, qui pilote la recherche pour l'Institut Curie.

Si, d'ici à quatre mois, l'étape de mémorisation se révèle concluante, le «jeu» devrait se corser pour Thor et Nykios, qui devront échanger leur rôle, afin de confirmer l'hypothèse selon laquelle les marqueurs odorants du cancer du sein sont repérables par les chiens, même en quantité faible.

Jacky Experton - jusqu'alors spécialisé dans le dressage d'animaux pour la détection d'armes, d'explosifs ou de drogues - espère que la recherche financée par l'Institut Curie grâce au mécénat (100 000 euros ou près de 150 000 $) attirera l'attention du monde médical et que de nouveaux financements permettront de pousser plus loin le travail. En premier lieu, il s'agira de mener une nouvelle étude clinique sur un plus large panel de patientes.

À plus long terme, Isabelle Fromantin et Jacky Experton souhaitent aboutir à un moyen de dépistage du cancer du sein efficace, peu coûteux et mobile, facile à mettre en oeuvre dans des pays sinistrés en matière d'infrastructures et de personnel médical.

«En dehors de la dimension humanitaire, qui me tient beaucoup à coeur, c'est aussi l'hypothèse d'un temps précieux gagné sur la maladie qui motive notre travail», conclut Jacky Experton.

C'est en découvrant que des études prometteuses avaient été menées sur les cancers de la à partir des composés odorants laissés par la maladie dans l'urine des patients que Jacky Experton a eu l'idée du projet Kdog.

Une étude-pilote réalisée en Autriche avait ainsi suggéré en 2012 que les chiens étaient étonnamment doués pour détecter les cancers du grâce à leur odorat, avec un taux de réussite de 70 %.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Chien renifleur de cancer   Ven 2 Oct 2015 - 14:36

Cet été, Karin Gibson, 62 ans, rentre chez elle, à Portsmouth, dans le sud de l’Angleterre, après ses vacances et récupère Paddy, son labrador. Mais elle constate un changement de comportement chez son chien: très affectueux, il se couche régulièrement contre sa maîtresse, et gratte doucement une zone très précise de sa poitrine.

"Il est devenu extrêmement collant", explique-t-elle à la BBC. "Il sautait sur moi, sentait mon haleine, me regardait dans les yeux, se frottait contre ma poitrine".

Ce comportement très récurrent, inhabituel chez son chien, a fini par intriguer la prof de sciences à la retraite, qui s’est décidée à consulter un médecin, au cas où. On lui diagnostique un cancer du sein droit - l’endroit même que son chien reniflait avec insistance - "très précoce".
Un odorat très puissant

Opérée jeudi, la sexagénaire, assure qu’elle ne serait jamais allée voir son médecin si tôt sans son animal de compagnie. "Je l’ai sauvé parce qu’il avait été abandonné étant un chiot, et maintenant, c’est lui qui me sauve", s’est-elle félicitée.

Cette belle histoire est moins anecdotique qu’elle ne le paraît. Doté d’un odorat très développé -environ 100.000 fois plus puissant que celui de l’homme- le chien peut se montrer diablement efficace pour détecter certains cancers, qui "produisent des molécules dites 'volatiles'", indique le Dr. Kat Arney, directeur de l'information scientifique de Cancer Research UK à la BBC.
Les chiens peuvent détecter certains cancers

L’association Medical Detection Dogs a réalisé des tests de détection de cancers par les chiens, en partenariat avec l’hôpital Milton Keynes: les animaux avaient été capables de détecter, avec un taux de réussite de 93%, la présence de cellules cancéreuses dans l’urine, rappelle Paris Match.

En France, en 2010, l’équipe du professeur d’urologie oncologique Olivier Cussenot avait mené une étude sur des patients atteints de cancer de la prostate. Le chien de l’armée, qui avait été utilisé pour l’expérience, avait obtenu 98% de réussite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Chien renifleur de cancer   Lun 9 Mar 2015 - 9:18

SAN DIEGO, Californie - Des chercheurs américains affirment avoir entraîné un chien pisteur qui peut détecter à 88,2% la présence de cancer de la thyroïde, même à un stade précoce.

Des scientifiques de l'Université d'Arkansas ont indiqué dans une étude présentée vendredi, à San Diego, en Californie, que le berger allemand Frankie pouvait reconnaître par l'odorat le cancer de la thyroïde dans des tissus obtenus de différents patients. Selon les chercheurs, Frankie est le premier chien qui peut faire la différence entre une maladie bénigne de la thyroïde et un cancer simplement en sentant l'urine des patients.

«Les procédures de diagnostic pour le cancer de la thyroïde mènent souvent à des conclusions incertaines, ce qui peut entraîner des interventions médicales inutiles, a dit le directeur de l'étude, le docteur Donald Bodenner. Les chiens pisteurs pourraient être utilisés par les médecins pour déceler la présence du cancer de la thyroïde rapidement et ainsi éviter des opérations inutiles.»

Dans leur recherche, les auteurs ont obtenu des échantillons d'urine de 34 patients lors de leur première visite à la clinique de la thyroïde affiliée à l'Université d'Arkansas. Une biopsie effectuée sur ces échantillons a indiqué que 15 patients souffraient d'un cancer, alors que 19 souffraient d'une maladie bénigne de la thyroïde.

Les échantillons ont été présentés à Frankie et dans 30 cas sur 34, le chien a indiqué le même résultat que le test médical.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Chien renifleur de cancer   Ven 16 Aoû 2013 - 8:27

Le docteur Claire Guest entraînait son chien à détecter les cancers quand elle a découvert qu’elle en était elle-même atteinte. Aujourd’hui, elle doit sa survie à son labrador qui a pu détecter à temps sa tumeur au sein.

Lorsque Claire Guest a entrepris le dressage de son labrador pour détecter des tumeurs, elle ne se doutait pas qu’elle serait l’objet du premier diagnostic de son chien. Son chien lui diagnostique un cancer du sein Alors qu’elle l’entraînait à détecter les tumeurs cancéreuses, Claire Guest, Britannique, a observé le comportement de sa chienne changer à son égard. Daisy, un labrador âgé alors de quelques mois et habituellement placide, semblait tout à coup anxieuse et anormalement en alerte dès que sa maîtresse se trouvait dans les parages.

« Elle n’arrêtait pas de me sauter dessus », explique le docteur au Telegraph avant d’ajouter : « Un jour elle s’est jetée sur ma poitrine, truffe en avant. C’était inhabituellement douloureux et il semblait y avoir une grosseur à cet endroit précis ». Claire fait alors une biopsie qui ne révèle rien. Mais alertée par le comportement de son chien qui devient de plus en plus pressant, le docteur demande un nouveau test qui s’avère cette fois-ci positif. C’est officiel, la jeune femme apprend qu’elle souffre d’un cancer du sein dont elle est aujourd’hui entièrement guérie.

« Si je n’avais pas eu l’avertissement de Daisy assez tôt, j’aurais été mal diagnostiquée. C’est à mon chien que je dois d’être en vie aujourd’hui », a-t-elle déclaré émue. Une technique de détection controversée Daisy est aujourd’hui la chienne la plus douée de l’association Chiens de Détection Médicale. Elle est capable de détecter différents cancers en reniflant simplement l’haleine d’un patient, son urine ou sa peau. Officialisées en 2004, les recherches mettant à profit le légendaire odorat canin au service de la recherche médicale, révèlent que les chiens sont capables de détecter un cancer dans 56% des cas. Un chiffre qui semble peu probant, mais qui évite des examens extrêmement invasifs et douloureux. Les plus terre-à-terre demeurent sceptiques face à cette technique naturelle et il est vrai qu’il serait impossible que chaque hôpital bénéficie d’un chien entraîné, que ce soit pour des questions d’hygiène ou de coût. Malgré tout, le centre de Chiens de Détection Médicale élargit son expertise et propose des animaux capables de détecter des traces de noix dans leur environnement, pour ceux qui y seraient allergiques, ou de prévenir une personne atteinte de diabète de type un que son niveau de sucre dans le sang atteint un niveau dangereux. Sachez toutefois que s’il vous prenait l’envie d’entraîner votre chien à devenir médecin, l’entraînement dure six mois et coûte 5 000 livres sterling (5 900 euros).

Un article de Direct.cd Lisez la version originale ici: L’incroyable histoire d’un chien qui découvre le cancer de sa maîtresse et lui sauve la vie | Direct.cd

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Chien renifleur de cancer   Mer 5 Déc 2012 - 22:10

La gent canine est particulièrement douée pour détecter les cancers du poumon, montrent les résultats d'une étude réalisée en Autriche.

Cette capacité liée à leur odorat particulièrement développé pourrait représenter un espoir de diagnostic précoce de la maladie, mais le chien a toutefois de la compétition, puisque quelques équipes travaillent déjà à la mise au point d'un nez électronique détecteur de tumeurs du poumon.

Les tests réalisés par le Dr Peter Errhalt, de l'hôpital de Krems, montrent quand même que des chiens ont détecté, avec un taux de réussite de 70 %, des personnes qui étaient atteintes d'un cancer du poumon parmi 120 échantillons d'haleine.

Les auteurs veulent maintenant mener des tests sur un groupe plus large de 1200 personnes.

Des chercheurs israéliens travaillent depuis 2009 sur la création d'un simple test de l'haleine, du même type qu'un alcootest, qui permet de détecter les cancers du poumon, du sein, des intestins et de la prostate.

Une équipe italienne tente également de développer un test.

La médecine sait depuis quelques années que certains des composés organiques volatils contenus dans l'haleine sont altérés chez les personnes atteintes d'un cancer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Chien renifleur de cancer   Lun 5 Mar 2012 - 16:48

Au départ, raconte Business Week, il y a un constat établi il y a quelques années par des chercheurs californiens. Les chiens seraient à même de détecter le cancer chez les hommes rien qu'en sentant leur souffle.

Une étonnante découverte qui a donné l'idée à d'autres chercheurs de créer une machine qui reposerait sur les mêmes mécanismes olfactifs et permettrait de réduire les besoins en biopsies et autres scanners, traditionnellement utilisés dans les diagnostics du cancer.

La Metabolomx, c'est son nom, repose sur l'analyse des données transmises par le souffle des patients, car, explique le journal, celui-ci comprend de nombreux éléments organiques dont ceux produits par d'éventuelles tumeurs cancérigènes.

Un cancérologue de Cleveland a réalisé des essais sur une version test de la machine et a établi que celle-ci diagnostiquait le cancer des poumons dans plus de 80 % des cas. Mieux, explique Business Week, la machine a établi avec précision les formes et la gravité de la maladie.

Business Week explique que la technologie sur laquelle repose la Metabolomx permet aussi d'autre recherches dont l'impact sanitaire apparaît moins évident. Ainsi, les chercheurs peuvent identifier les différents éléments qui composent le Pepsi et le Coca ou distinguer les multiples mélanges des cafés Starbucks.

Toutefois, nuancent les chercheurs, il faut encore compiler de nombreuses données avant d'envisager un usage plus large de la machine. "J'ai reçu des lettres de gens qui s'inquiétaient parce que leur chien les reniflaient de manière plus insistante qu'avant", explique un scientifique. "Nous n'en sommes pas encore là. La machine doit encore subir des tests", comme les chiens des entraînements, ajoute Business Week.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Chien renifleur de cancer   Jeu 18 Aoû 2011 - 14:12

Selon une étude allemande, les chiens pourraient être capables de détecter les cancers. Alors qu'une hypothèse semblable avait déjà été avancée en 1989, des études plus approfondies l'avaient certifié par la suite concernant notamment les cancers de la , de la poitrine, de la et des . Quid du cancer du ?



Des chiens qui ont du flair

Les scientifiques à l'origine de cette étude ont souhaité prouver ce que beaucoup soupçonnaient déjà: les tumeurs cancéreuses du poumon seraient porteuses de particules chimiques odorantes détectables par les chiens, dont l'incroyable odorat a déjà fait ses preuves. Ils ont donc entrainé quatre chiens à utiliser leur flair pour détecter ces "odeurs de cancer".



71% effectivement détectés

Deux bergers allemands, un berger australien et un labrador ont tenté, pour la science, de repérer les poumons cancéreux dans un échantillon test de plus de 200 personnes.

Trois groupes de patients ont été testés: 110 en bonne santé, 60 atteints d’un cancer des poumons et 50 atteints de bronchites chroniques. Ceux-ci ont tour à tour soufflé dans un tube contenant de la laine, laquelle absorbe les odeurs de façon optimale. Les animaux les ont ensuite reniflés, avant de s’asseoir devant les fioles qu'ils jugaient porteurs de la maladie.

Résultat stupéfiant, 71% des repérages étaient corrects, montrant que les animaux n’étaient par exemple pas perturbés par la présence d’autres maladies du poumon, ni même de l'odeur du tabac ou les bronchites y étant liées.



La cancer a une odeur

"Dans l’haleine des patients atteints d’un cancer du , il semble y avoir différentes molécules que dans une haleine saine, et le sens de l’odorat aiguisé des chiens peut détecter cette différence à un stade précoce de la maladie", a déclaré le Dr Thorsten Walles, l’un des chercheurs et auteur du rapport du Schillerhoehe Hospital, pour la BBC.

Cette étude prouve donc, selon les chercheurs, la présence d’un marqueur odorant propre au cancer du poumon. Les chiens ne pouvant devenir des assistants en médecine, les scientifiques travaillent désormais à la création d’un nez équivalent électronique, qui pourrait détecter les mêmes molécules que ces canidés. "Malheureusement, les chiens ne peuvent pas communiquer l’odeur du cancer aux biochimistes", explique le Dr Thorsten Walles, et ceci est la condition sine qua non pour tout développement d'un appareil capable des mêmes exploits.



Certains chercheurs moins emballés

Dr Laura McCallum, qui officie à l’institut britannique des recherches concernant le cancer, garde, elle, les pieds sur terre: "Bien que qu’il existe des études intrigantes au sujet des chiens capables de sentir l’odeur du cancer dans certains cas, nous sommes encore loin de comprendre exactement quelles sont ces molécules odorantes qu’ils détectent et si ces études sont précises". L'heure de gloire du nez canin n'est donc pas pour tout de suite

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Chien renifleur de cancer   Mer 3 Aoû 2011 - 18:10

Emma, une Britannique de 41 ans, est infiniment reconnaissante envers son mouton, Alfie. L'animal l'a en effet prévenue qu'elle avait un cancer du sein.

Emma a recueilli Alfie le mouton lors de sa naissance. La mère de l'animal est morte en lui donnant la vie et Emma a pris soin d'Alfie depuis son plus jeune âge, lui donnant le biberon et soignant ses problèmes de santé.

Le mouton, de nature très calme et douce, s'est un beau jour énervé et a donné de gros coups de tête dans la poitrine d'Emma, qui était en train de le soigner. Le mouton frappait si fort qu'il a fallu trois personnes pour parvenir à éloigner la bête de sa propriétaire.

Stupéfaite par l'attitude inhabituelle de son mouton, Emma s'en est éloignée pendant quelques temps, jusqu'à voir apparaître, quelques jours après l'attaque d'Alfie, un énorme bleu sur sa poitrine, avec une grosse boule au milieu.

Inquiète, Emma s'est rendue à l'hôpital, où les médecins ont diagnostiqué un cancer du sein. Selon les docteurs, le mouton a senti qu'Emma avait un souci de santé et a fait ce qu'il a pu pour le lui signifier. Grâce à Alfie, Emma a pu traiter son cancer bien plus tôt qu'elle ne l'aurait fait, la tumeur n'étant pas encore visible.

Depuis qu'Emma se soigne, son mouton ne l'a plus jamais attaquée et est redevenu aussi doux qu'auparavant. Emma a expliqué au Dailymail qu'elle était infiniment reconnaissante envers Alfie, avec qui, plus que jamais, elle entretient une relation extrêmement forte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Plumedange



Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Chien renifleur de cancer   Jeu 17 Fév 2011 - 14:04

ça c'est super !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Chien renifleur de cancer   Mar 1 Fév 2011 - 12:20

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Chien renifleur de cancer   Dim 20 Juin 2010 - 15:13

France – Selon une étude menée par une équipe française et présentée à l’American urological association, certaines races de chiens pourraient être entraînées à détecter les cancers de la prostate.Les médecins de l’hôpital Tenon à Paris ont entraîné ces chiens à distinguer l’urine d’hommes atteints d’un cancer de la prostate de celle d’hommes sains. Les chiens sont parvenus à identifier 63 cancers sur 66.
Les chiens possèdent un odorat extrêmement subtil, 100.000 fois plus puissant que celui de l’Homme. Ils sont déjà entraînés à détecter drogues, explosifs ou prisonniers évadés.
Une molécule contenue dans les cellules du cancer de la prostate doit libérer une odeur particulière à laquelle les malinois sont sensibles, selon Jean-Nicolas Cornu, le directeur de la recherche. Toutefois, les scientifiques n’ont pas encore identifié cette molécule. Il pourrait également s’agir d’un effet Clever Hans, phénomène par lequel un animal répond correctement à une demande, une question non pas parce qu’il connaît la réponse mais par réaction à un stimulus provoqué par l’expression du visage et/ou les mouvements de la personne "l’interrogeant". D’autres études avec un panel plus large doivent donc être menées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Chien renifleur de cancer   Mer 2 Juin 2010 - 17:05

Une équipe de chercheurs français a révélé cette semaine que les chiens pourraient être utiles dans la détection du cancer de la prostate chez l’homme. En effet, ces animaux seraient capables de sentir la présence de produits chimiques dans l’urine de personnes atteintes de cancer de la .
Les chiens, dont l’odorat est extrêmement développé, seraient donc entraînés pour reconnaitre cette odeur particulière diffusée par les produits chimiques. Dans le cas d’un cancer du , des produits chimiques sont également présents, et peuvent être sentis dans l’haleine de la personne.

Le docteur français Jean-Nicolas Cornu a entrainé un Berger belge à sentir des échantillons d’urine de personnes atteintes d’un cancer de la prostate et d’autres qui ne l’étaient pas. Sur 66 essais, les chiens ont réussi 63 fois. Les seuls erreurs étaient sur des personnes saines, que le chien avait évalué comme malades. Toutes les personnes ont été identifiées par le Berger belge.

Le processus d’entrainement a duré pendant environ un an et l’équipe de chercheurs est déjà en train de former de nouveaux chiens. Les chercheurs tentent d’identifier les produits chimiques auxquels répondent les chiens, afin de mettre au point un « nez électronique »

Décidément, les chiens ont vraiment une âme de sauveurs ! Nous parlions récemment de la bave du chien qui pourrait être utilisée pour guérir les personnes atteintes du cancer. Nos amis à quatre pattes n'en finiront jamais de nous étonner !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Plumedange



Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Chien renifleur de cancer   Mar 17 Juin 2008 - 17:21

J'ai entendu dire ce matin à la télé qu'il existait des chiens reniffleurs de cancer et j'ai trouvé ça
voir ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chien renifleur de cancer   Aujourd'hui à 12:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Chien renifleur de cancer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paroles de chien: comment t'as pu?
» Hercule le plus gros chien du monde
» Un Suisse enlève son chien condamné à l'euthanasie
» Le chien de Guy Bedos abattu d'une balle à bout portant
» Pour une justice contre cette femme qui a découpé son chien vivant !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Société-
Sauter vers: