AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 HB-19

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: HB-19   Dim 10 Juin 2012 - 8:58

In May 2010, ImmuPharma received an Investigational New Drug (IND) approval from the French authorities (Agence Francaise de Securite Sanitaire des Produits de Sante), to start testing IPP-204106 in a Phase I/IIa study in cancer patients.

En Mai 2010, ImmuPharma a reçu des autorités françaises un approbation de recherche sur un nouveau médicament concerant IPP-204106 en phase 1/IIa pour des patients atteints du cancer.

Patients suffering from a range of cancers have been dosed already and the study is underway in 3 centres in France (2 in Paris and 1 in Dijon). The clinical trial is a dose escalating open label study in patients with at least one treatment failure according to standard regulatory guidelines.

Les patients souffrant d'une variété de cancers ont été médicamentés déja et l'étude suit son cours dans 3 centres en France (2 à Paris et un à Dijon). L'essai clinique est à augmentation de doses avec au moins un manquement permis de la part du traitement (selon le guide standard).

The study was designed to show safety and tolerability and assess the maximum tolerated dose. Patients are dosed with an initial dose of 40 mg/sq.m. or 1 mg/kg and if stabilisation or improvement occurs, then patients continue treatment for an additional 4 sessions. The patients dosed have been suffering from either breast cancer, lung cancer and bladder cancer and all with metastasis. No serious drug-related adverse events have so far been reported and a number of patients have already been rated as having stabilised disease.


L'essai s'est montré sécure et tolérable pourles patients et a atteint le maximum de doses permises. Les patients ont reçu une dose initale de 40 mg/sq.m ou 1 mg/kg et si la stablisation dela maldie ou une amélioration survient le patient continue pour 4 sessions de plus. Les patients traités souffraienr de cancer du du et de la tous avec des métastases. pas d'évênements contraires sérieux n'est survenu et plusieurs de ces patients ont stabilisé leur maladie.

In May 2011, IPP-204106 (also referred to as N6L) was chosen to feature in the front cover of "Cancer Research", a prestigious medical journal of the American Association for Cancer Research.

En mai 2011, IPP-204106 (auquel on réfère aussi sous le nom de N6l) a été choisi pour faire la couverture de "Cancer Research".

The publication was entitled "A Simple Approach to Cancer Therapy Afforded by Multivalent Pseudopeptides That Target Cell-Surface Nucleoproteins" and was authored by a number of researchers working at or with the CNRS, the research institution with which ImmuPharma is collaborating.

La publication s'intitulait "Une approche simple du cancer fourni par les pseudopeptides multivalents qui ciblent les nucleoprotéines de surfaces" et étaient écrits par plusieurs chercheurs venant du CNRS ou travaillant avec leurs scientifiques, ImmuPharma a colaboré.


The key findings of this study are that the compound (referred to in the paper as "N6L"):

La clé de ces découveertes c'est la molécule N6L.

•inhibits growth of several tumour cell lines, xenograft models and blocks angiogenesis;

qui inhibe la croissance de plusieurs lignes de cellules cancéreuses, sur des modèles de cancers greffés sur des animaux et bloque aussi l'angiogenèse.

•rapidly localizes selectively in tumour tissue;

Localise rapidement et sélectivement les tissus cancéreux.

•promotes apoptosis (the death of cells, a key approach in the treatment of cancer);

Promeut l'apoptose (la mort des cellules, un approche importante dans le traitement du cancer.]

•has a novel mechanism of action, acting on nucleophosmin and nucleolin;

a un nouveau mécanisme d'action.


The publication can be downloaded from the website of the American Association for Cancer Research:

http://cancerres.aacrjournals.org/content/71/9/3296.full.pdf+html





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: HB-19   Dim 21 Mar 2010 - 15:48

HB19 est une molécule originale, active par voie injectable qui s’associe d’une façon spécifique à la nucléoline. La nucléoline est une des protéines majoritaire du nucléole dans des cellules en phase exponentielle de croissance. En s’associant avec la nucléoline de surface, HB-19 entraîne l’internalisation du complexe et la dégradation de cette protéine multifonctionnelle. De ce fait, cette molécule bloque non seulement la multiplication des cellules issues de différentes tumeurs humaines mais également l’angiogenèse tumorale.
Cette molécule a commencé sont développement clinique de Phase 1, l’an passé. Si ces propriétés identifiées se confirment, cela pourrait déboucher sur un médicament dans 5 à 7 ans.

Auteur
Bernard Polettocontent.label.creation_date
18 Février 2010
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: HB-19   Jeu 25 Sep 2008 - 16:13

Quelques injections pour stopper la plupart des cancers, sans effet secondaire, les patients du monde entier en rêvent depuis plus de cinquante ans. Ce demi-siècle de recherche a permis de réaliser des progrès considérables dans la lutte contre cette maladie qui reste en tête des taux de mortalité.

Un groupe de chercheurs français publie un article dans une revue scientifique en ligne au mois de juin dernier. Sujet ? Une molécule, baptisée HB-19 par ses créateurs, Ara Hovanessian, Directeur recherche au CNRS, et Luc Montagnier, découvreur du virus du Sida, le VIH, en 1983. HB-19 est une molécule capable de réduire fortement la croissance des tumeurs. Ses effets semblent assez bien compris et cet agent ne montre aucune toxicité pour les tissus sains. De plus, sa synthèse à l'échelle industrielle apparaît comme facile. Les essais cliniques devraient commencer dès janvier 2009. Cette molécule pourrait se faire appelée Nucant, dénomination choisie par la société ImmuPharma. Chimiquement, HB-19 est un petit peptide modifié, donc composé d’acides aminés. En se fixant sur la cellule cancéreuse, elle bloque ses deux fonctions : impossibilité de se multiplier et privation des nutriments.

Les cancérologues que nous avons contacté ignorent l’existence de cette nouvelle molécule. Présentée ainsi, elle prend des allures de médicament miracle. Si les tests cliniques donnent des résultats satisfaisants, quand verra-t-on sa commercialisation au Maroc ? « Il faut avant tout évaluer le rapport bénéfice – risque », explique le Professeur Abdelaziz Agoumi, Directeur du médicament et de la pharmacie au Ministère de la Santé. De plus, « Les essais cliniques comportent plusieurs phases, souvent très lourdes. Il faudra attendre longtemps avant qu’il n’adhère à la place publique scientifique. Mais c’est aussi, et souvent, une affaire de propriété intellectuelle », confie-t-il. En attendant, et selon une étude de l’Association Lalla Salma de lutte contre le cancer, datant de 2006, le Maroc enregistre entre 35.000 et 50.000 nouveaux cas de cancer chaque année. Les décès liés à cette maladie représentent environ 5,6% du total des décès.

Les essais du HB-19 sur des souris étant jugés concluants, l’étape suivante du long parcours de mise sur le marché d’un nouveau médicament est le passage à l’homme. Si la nouvelle molécule franchit avec succès le parcours d’obstacles de la procédure de mise sur le marché, elle pourrait bouleverser le traitement des cancers. Les priorités du Royaume en matière de lutte contre le cancer commencent d’abord par l’information et la prévention. Toujours selon l’étude de l’Association Lalla Salma, menée sur un échantillon de 400 personnes, 77 % estiment que le cancer du poumon est du au tabac, et 65 % que le cancer du sein est dû à l'arrêt brusque de l'allaitement. 63 % pensent que le cancer est du au manque d'hygiène, 59 % par le bain durant la période de menstruation, 52 % par le stress et 45 % par les microbes.

Kenza Zerrad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: HB-19   Mer 18 Juin 2008 - 10:20

Pris sur le site d'immunopharma



FOR IMMEDIATE RELEASE

London, 20 May 2008



ImmuPharma’s cancer drug candidate IPP- 204106 shows complete response to tumours in multiple human cancer cell lines

Le médicament d'immupharma montre des réponses complètes aux tumeurs des multiples cancers humains.

ImmuPharma PLC (LSE:IMM), ("ImmuPharma" or the "Company"), the specialist drug discovery and development company, announces today pre-clinical data on its new cancer drug, IPP-204106.

Data on ImmuPharma’s anti-cancer nucleolin antagonist (“Nucant”) peptide programme, IPP-204106 have been obtained confirming the ability of the compounds to effectively control and stop the growth of a large panel of human cancer cell lines both "in vitro" and "in vivo". Collectively the studies comprised breast cancer, prostate cancer, melanoma, glioblastoma, leukaemia, colon cancer and pancreatic cancer cell lines.

Les données sur l'antagoniste de nucléines d'immupharma ont été obtenu pour confirmer la capacité de la molécule de controler et arrêter la croissance de beaucoup de cancers humains in vitro et in vivo. :melanome:

The schedule of administration was typically 10 injections over 2 weeks at doses in the range of 1 mg/kg body weight. "In vivo" studies showed that the majority of tumours were completely eradicated and survival time increased without additional treatment.

In vivo les études ont montré que la majorité des tumeurs ont été complètement éradiquées et le temps de survie augmenté sans qu'il soit besoin de traitement additionnel.

ImmuPharma has filed appropriate patents on the composition of matter relating to the peptides covering a large variety of Nucant structures. Manufacturing processes transferable to large scale production have also been successfully developed.

Due to the considerable progress made, ImmuPharma has initiated the regulatory studies necessary for the development program of IPP-204106, and ImmuPharma is pursuing grant opportunities from the French national research agencies.

In addition to cancer indications, ImmuPharma believes that Nucants could have use in other areas such as psoriasis, wound healing and diabetic retinopathy and these are currently under investigation in research programs conducted by the CNRS teams and ImmuPharma.

Richard Warr, ImmuPharma's Chairman, commented: "We are delighted by the pre-clinical data shown in our proprietary candidate for oncology. Furthermore, this exciting new drug candidate has a tremendous commercial potential if it meets its target profile of preventing tumour growth as well as metastasis while being non-toxic. This has enhanced further the value of our product pipeline."

"Nous sommes enchanté par les données pré-cliniques. CE candidat-médicament a un grand potentiel commmercial s'il rencontre sa cible de prévenir la croissance des tumeurs aussi bien que les métastases tout en étant non-toxique."

For further information please contact:


ImmuPharma PLC

Dimitri Dimitriou, Chief Executive Officer +44 20 7152 4080
Dr Robert Zimmer, President & Chief Scientific Officer + 33 389 32 7650
Richard Warr, Chairman +44 20 7152 4080


Buchanan Communications +44 20 7466 5000

Lisa Baderoon
Rebecca Skye-Dietrich

Panmure Gordon & Co +44 151 243 0963

Andrew Burnett



About Nucants

Nucants are pseudo-peptides which selectively bind to the nucleolin expressed at the surface of the cells. Located essentially, antagonist peptides in the nucleus of normal cells where it is protected, nucleolin is much more abundant (often 30 times more) at the surface of the cells which are proliferating as well as the surface of active endothelial cells where it can be a target for antagonist peptides.

Les nucants sont des pseudo-peptides qui se lie sélectivement aux nucléolines exprimées à la surface des cellules.

Cell surface expressed nucleolin is also a receptor for many growth factors and plays a key role in angiogenesis. Numerous papers have been published demonstrating the role of nucleolin in stabilization of mRNAs (among them Bcl2 mRNA targeted by Taxol derivatives and gastrin mRNA involved in pancreatic cancer) in the nucleus. This stabilization is required for protein synthesis and therefore cell proliferation. Blocking nucleolin destabilizes mRNAs and prevents proliferation. Nucants and IPP-204106 in particular have therefore both anti-angiogenic and anti-proliferative properties. Anti-angiogenesis alone has been a target in the pharmaceutical industry for cancer, so has inhibition of proliferation. ImmuPharma’s Nucant programme targets both approaches and this dual mechanism makes it particularly effective.

Beaucoup d'articles ont été publié pour souligner le rôle stabilisateur des mRNAS dans le noyeau. cette stabilisation est requise pour le synthèse des protéines et donc pour leur prolifération. Bloquer les nucléolines déstabilise les mRNAS et prévient la prolifération. Les nucants ont des propriétés anti-angiogeniques aussi bien qu'anti-proliférative.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: HB-19   Mer 18 Juin 2008 - 10:10

Mardi 17 juin 2008, 18h32

La recherche dans la lutte contre le cancer vient de faire un pas conséquent. Des équipes de chercheurs du CNRS emmenées par Ara Hovanessian, Jean-Paul Briand et José Courty ont mis au point une molécule nommée HB-19 capable d'empêcher la formation de tumeurs. Leurs résultats seront publiés demain dans la revue PLoS One.

Les scientifiques ont mis en évidence que cette molécule est à la fois capable de s'attaquer au récepteur de facteurs de croissance présent à la surface des cellules tumorales, le nucléoline, mais également d'empêcher la formation et la prolifération de vaisseaux indispensables à l'alimentation des tumeurs en oxygène et en nutriments.

Par cette double action, HB-19 est un agent anticancéreux très prometteur. Des études menées sur le cancer du sein chez la souris montrent qu'avec ce traitement injecté par voie cutané ou intrapéritonéale, les cellules cancéreuses ne se multiplient plus voire même disparaissent.

Cette nouvelle molécule présente aussi un avantage non négligeable : elle n'est en aucun toxique sur les tissus contrairement à d'autres traitements actuels anticancéreux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: HB-19   Mer 18 Juin 2008 - 10:06

Des chercheurs français ont découvert une molécule doublement efficace contre les cellules cancéreuses. Cette molécule ne serait par ailleurs pas toxique, contrairement aux traitements actuels.





"Inhibition", voire "éradication" du cancer





Pour parvenir à ces conclusions, les trois directeurs de l'étude, Ara Hovanessian, Jean-Paul Briand et José Courty, tous trois chercheurs au CNRS, ont procédé à des expériences sur des souris et sur plusieurs types de cellules cancéreuses humaines (cancer de la prostate, du sein, du colon ou le mélanome). La molécule a été introduite par injection sous la peau ou dans la cavité abdominale de souris auxquelles avaient été greffées des cellules tumorales d'origine humaine, à 2-3 jours d'intervalle pendant un mois.

Résultat, ce traitement expérimental a entraîné une "inhibition significative de la progression de tumeurs, voire même dans plusieurs cas l'éradication de cellules tumorales", selon les scientifiques.
La cellule, efficace, peut enfin être produite à l'échelle industrielle. Le CNRS dispose d'un brevet protégeant cette découverte, et c'est la société ImmuPharma qui a obtenu la licence d'exploitation exclusive. Elle a développé une famille de composés de deuxième génération plus efficaces encore qu'HB-19 et espère pouvoir commencer une étude clinique préliminaire (dite de phase 1) dès 2009.


Dernière édition par Denis le Jeu 25 Sep 2008 - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HB-19   Aujourd'hui à 22:12

Revenir en haut Aller en bas
 
HB-19
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: