AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 La pastèque, une mine d'or pour la santé

Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur
Denis

Nombre de messages : 17118
Date d'inscription : 23/02/2005

La pastèque, une mine d'or pour la santé Empty
MessageSujet: La pastèque, une mine d'or pour la santé   La pastèque, une mine d'or pour la santé Icon_minitimeMar 29 Juil 2008 - 12:33

La pastèque, une mine d'or pour la santé

Anne Desjardins

Le Soleil

Collaboration spéciale

La pastèque a toujours été considérée comme le fruit emblématique de l’été en raison de son fort pourcentage d’eau et de sa délicate saveur sucrée. Mais la couleur intense de sa pulpe indique aussi des vertus santé exceptionnelles.

La pastèque contient plus de 90 % d’eau. D’ailleurs, en Afrique centrale, d’où elle est originaire, il est de coutume d’offrir des tranches de pastèque aux voyageurs pour étancher leur soif. En Chine, on aime la consommer frite, tandis que dans plusieurs pays du bassin méditerranéen, on l’arrose souvent d’huile d’olive et on la consomme avec une tranche de fromage de brebis et des noix. Mais au Québec, où on l’appelle melon d’eau (calque de l’anglais watermelon), la pastèque est consommée le plus souvent nature, en tranches. Selon les variétés, sa chair légèrement croquante va du rose tendre au fus­chia, en passant par le jaune soleil ou même le blanc.

Un excellent agent anti-inflammatoire

Non seulement la pastèque étanche-t-elle la soif, mais elle a aussi la capacité de réduire l’inflammation chronique susceptible d’entraîner des maladies comme l’asthme, le diabète, l’arthrite, les maladies coronariennes ou certains cancers. Ce phénomène protecteur lui vient d’un contenu élevé en éléments antioxydants, qui ont pour propriété principale de voyager dans l’organisme à la recherche des radicaux libres pour les neutraliser. Ces radicaux libres font des ravages lorsqu’ils s’agglutinent autour des parois des vaisseaux sanguins en les bloquant ou en s’attaquant aux noyaux de nos cellules pour les endommager, ce qui entraîne le développement de différents cancers et abîme notre code génétique.

Toutes les plantes possèdent un arsenal extrêmement sophistiqué d’antioxydants qui les protègent de ces envahisseurs. C’est ce qui explique leur couleur vive. À chaque couleur correspond un cocktail de composés qui agissent comme un bouclier. La bonne nouvelle, c’est que les animaux et les humains qui consomment ces plan­tes bénéficieront à des degrés divers du pouvoir protecteur des substances antioxydantes dont elles sont pourvues.

Dans le cas du melon d’eau, par exemple, les premiers antioxydants qu’il contient en quantité sont la vitamine C et la vitamine A, qui est produite par le bêtacarotène. Une tasse de pastèque satisfait 25 % de nos besoins quotidiens en vita­mi­ne C, un agent anti-infec­tieux et anti-inflammatoire reconnu qui protège aussi nos dents et nos os, et 12 % de nos besoins en vitamine A. La vitami­ne A protège les parois des vais­seaux sanguins con­tre le dé­pôt de cholestérol dans les artères, une tâ­che qu’elle effectue en équi­pe avec la vitamine C.

Les caroténoïdes sont d’au­­tres antioxydants puissants. Le lycopène est un de ces agents qui protège à la fois le cœur et la prostate. Une étu­de récente publiée dans le New England Journal of Medicine mentionne que la con­som­mation d’aliments riches en lycopène comme la pastèque, la mangue, la papaye ou la tomate réduirait de 84 % le risque de développer le cancer de la prostate. La même étude souligne l’effet protecteur du lycopène contre le cancer du côlon, des poumons et de l’endomètre. Il réduirait aussi de façon importante l’hypertension artérielle et le risque de développer des affections coronarien­nes. À l’inverse, des niveaux très bas de lycopène dans le sang augmenteraient de 230 % le ris­que de développer certains cancers. La pastèque de couleur rose foncé est une bonne source de ce précieux antioxydant.

Ce fruit juteux et parfumé renferme du bêtacarotène, un autre caroténoïde, même si en moindre concentration que dans la carotte. Le bêtacarotène du melon d’eau se transforme en vitamine A dans le sang et protège aussi contre la dégénérescence maculaire liée à l’âge. La pastèque est aussi riche en vitamines B6 et B1, qui contribuent à maintenir notre capacité énergétique et à optimiser toutes les fonctions du corps. Elle est une bonne source de magnésium et de potassium.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La pastèque, une mine d'or pour la santé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les produits végés fumés sont-ils bons pour la santé??
» Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, tr
» Est-il prouvé que le vin est bon pour la santé ?
» La Margarine, mauvaise pour la santé?
» Croire au Père Noël, mauvais pour la santé ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Prévention-
Sauter vers: