AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le cannabis et ses nouvelles applications.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le cannabis et ses nouvelles applications.   Jeu 20 Nov 2014 - 18:31

Des scientifiques britanniques ont découvert que les molécules contenues dans le cannabis ralentiraient les cancers du cerveau les plus agressifs.

Le cannabis pourrait être salvateur pour les personnes atteintes d'un cancer du . C'est ce que révèlent des scientifiques de l'université St George de Londres, qui ont étudié les effets des traitements sur ce type de tumeurs, dans leur laboratoire. Leurs recherches ont montré que le traitement le plus efficace se trouverait dans le cannabis. Les molécules qui composent cette plante -du tétrahydrocannabinol (THC) et du cannabidiol (CBD)- ont contribué au ralentissement du cancer du cerveau si elles étaient utilisées dans le cadre d'une radiothérapie.

Dr Wai Liu, chargé de recherche principal, commente son étude publiée dans le Molecular Cancer Therapeutics : "Ces résultats sont très excitants." Il continue : "Les tumeurs ont été traitées de plusieurs façons (...) Celles qui recevaient les cannabinoïdes et les radiations en même temps ont vu une réduction drastique de leurs tailles". Il ajoute : "Dans certains cas, la tumeur a même disparu de l'animal".

Pour le chercheur, cette découverte est prometteuse pour "les futurs patients qui auront ce cancer". Bientôt les prochains essais cliniques pourraient être pratiqués sur des humains.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le cannabis et ses nouvelles applications.   Lun 14 Juil 2014 - 15:24

Scientists at the University of East Anglia have shown how the main psychoactive ingredient in cannabis could reduce tumor growth in cancer patients.

Les scientifiques ont montré comment l'ingrédient principal du cannabis pouvait réduire la croissance tumorale dans le cancer.

Research published today reveals the existence of previously unknown signaling platforms which are responsible for the drug's success in shrinking tumours.

La recherche publiée aujourd'hui révèle l'existence de plateforme de chemins cellulaires inconnues qui sont responsables pour le succès de la drogue.

It is hoped that the findings could help develop a synthetic equivalent with anti-cancer properties.

On espère que les découvertes aideront à développer un équivalent synthétique avec les mêmes prop^riétés anti-cancer.

The research was co-led with the Universidad Complutense de Madridin, Spain. The team used samples of human breast cancer cells to induce tumours in mice. They then targeted the tumours with doses of the cannabis compound THC (Tetrahydrocannabinol). They found that two cell receptors in particular were responsible for the drug's anti-tumour effects.

La recherche a été co-dirigé avec l'Universidad Complutense de Madridin, Espagne. L'équipe a utilisé des échantillons de cellules de cancer du humain pour induire des tumeurs chez les souris. Ils ont ensuite ciblé les tumeurs avec des doses du composé THC du cannabis (tétrahydrocannabinol). Ils ont découvert que deux récepteurs cellulaires, en particulier, sont responsables des effets anti-tumoraux de la drogue.


Dr Peter McCormick, from UEA's school of Pharmacy, said: "THC, the major active component of marijuana, has anti-cancer properties. This compound is known to act through a specific family of cell receptors called cannabinoid receptors. However, it was unclear which of these receptors were responsible for the anti-tumour effects of THC.

Le Dr Peter McCormick, de l'école de l'UEA de la pharmacie, a déclaré: "THC, le composant actif principal de la marijuana, a des propriétés anti-cancéreuses. Cette molécule est connue pour agir par une famille spécifique de récepteurs cellulaires appelés récepteurs cannabinoïdes Cependant, il n'était pas clair quels récepteurs étaient responsables des effets anti-tumoraux de THC.

"We show that these effects are mediated via the joint interaction of CB2 and GPR55 -- two members of the cannabinoid receptor family. Our findings help explain some of the well-known but still poorly understood effects of THC at low and high doses on tumour growth.

«Nous montrons que ces effets sont médiés par l'interaction conjointe de CB2 et GPR55 - deux membres de la famille des récepteurs cannabinoïdes Nos résultats permettent d'expliquer certains des effets bien connus, mais encore mal compris de THC à des doses faibles et élevées sur la tumeur. croissance.

"There has been a great deal of interest in understanding the molecular mechanisms behind how marijuana, and specifically THC, influence cancer pathology.

"There has also been a drive in the pharmaceutical industry to create synthetic equivalents that might have anti-cancer properties.

il y a eu un grand intérêt pour comprendre les mécanismes en arrière de la marijuana et du THC qui influencent le cancer. Et l'industrie est intéresseé à créer des équivalents synthétiques qui pourraient avoir des propriétés sur le cancer.
"By identifying the receptors involved we have provided an important step towards the future development of therapeutics that can take advantage of the interactions we have discovered to reduce tumour growth."

Dr McCormick added that cancer sufferers should not be tempted to self-medicate.

"Our research uses an isolated chemical compound and using the correct concentration is vital. Cancer patients should not use cannabis to self-medicate, but I hope that our research will lead to a safe synthetic equivalent being available in the future."




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le cannabis et ses nouvelles applications.   Mer 16 Oct 2013 - 13:08



The anti-cancer properties of tetrahydrocannabinol (THC), the primary hallucinogenic component of cannabis, has been recognised for many years, but research into similar cannabis-derived compounds, known as cannabinoids, has been limited.

Les propriétés anti-cancer du THC, la molécule hallucinogène du cannabis a été réconnu depuis plusieurs années mais les recherches sur des molécules similaires et dérivées du cannabis connues sous le nom de cannabinoides ont été assez limitées.

The study was carried out by a team at St George's, University of London. It has been published in the journal Anticancer Research.

The team, led by Dr Wai Liu and colleagues carried out laboratory investigations using a number of cannabinoids, either alone or in combination with each other, to measure their anti-cancer actions in relation to leukemia.

L'équipe de recherche a investigué plusieurs molécules de cannabinoides, soit seule, soit en combinaison les unes avec les autres pour mesurer leur action anti-cancer sur la leucémie

Of six cannabinoids studied, each demonstrated anti-cancer properties as effective as those seen in THC. Importantly, they had an increased effect on cancer cells when combined with each other.

Des six molécules étudiées, chacune a démontré des propriétés anti-cancer aussi efficaacces que celles du THC. Elles ont un effet cumulatif sur les cellules cancéreuses quand elles sont combinées.

Dr Liu said: "This study is a critical step in unpicking the mysteries of cannabis as a source of medicine. The cannabinoids examined have minimal, if any, hallucinogenic side effects, and their properties as anti-cancer agents are promising.

Les propriétés hallucinogène des cannabinoides sont minimales, si elles en ont, mais leur effet anti=cancer est prometteur.

"These agents are able to interfere with the development of cancerous cells, stopping them in their tracks and preventing them from growing. In some cases, by using specific dosage patterns, they can destroy cancer cells on their own.

Ces agents sont capables d'interférer avec le développement des cellules cancéreuses et les stopper dans leur croissance. Dans quelques cas , en utilisant des dosages spécifiques, ils peuvent détruire les cellules cancéreuses par eux-mêmes.

"Used in combination with existing treatment, we could discover some highly effective strategies for tackling cancer. Significantly, these compounds are inexpensive to produce and making better use of their unique properties could result in much more cost effective anti-cancer drugs in future."

Utiliser en combinaison avec le traitement existant, nous pourrions découvrir quelques stratégies efficaces pour vaincre le cancer. Ces molécules ne coutent pas cher à produire et bien les utiliser pourrait résulter en médicaments efficaces à peu de frais dans le futur.

This latest research is part of a growing portfolio of studies into the medicinal properties of cannabis by the research team at St George's. The next step will be to examine in the laboratory these compounds in combination with existing anti-cancer treatments and study treatment schedules to identify strategies that will maximise their efficacy.

On étudie de plus en plus ces molécules et le prochain pas serait de les essayer avec des traitements existants pour identifier des stratégies efficaces.

The study examined two forms of cannabidiol (CBD), two forms of cannabigerol (CBG) and two forms of cannabigevarin (CBGV). These represent the most common cannabinoids found in the cannabis plant apart from THC.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le cannabis et ses nouvelles applications.   Jeu 2 Avr 2009 - 17:20

Le tetrahydrocanabinol (THC), le principal composant actif de la marijuana, pourrait avoir un effet sur la réduction voire la destruction de cellules cancéreuses de tumeurs, notamment du cerveau, chez la souris mais aussi chez l'homme, selon une recherche de l'Université Complutense de Madrid publiée jeudi.

Cette recherche clinique est parue dans le Journal of Clinical Investigation d'avril.

Les chercheurs ont injecté une dose quotidienne de THC dans des souris, préalablement infectées de tumeurs cancéreuses humaines qu'on a laissé croître jusqu'à ce qu'elles mesurent 250 mm3. Le THC, injecté près de la tumeur, a déclenché un processus d'autophagie des cellules cancéreuses, celles-ci s'autodétruisant en s'enfermant dans des vésicules à double membrane avant d'être livrées aux lysosomes, organismes ordinairement chargés de digérer et détruire déchets et bactéries.

«L'administration de THC a réduit de plus de 80% la croissance des tumeurs dérivées de différents types de cellules» cancéreuses, écrivent les chercheurs du département de biochimie de l'université espagnole.


Les cellules cancéreuses induites dans les souris comprenaient des gliomes, le type le plus fréquent de cancer du , mais aussi des cellules de cancers du et du .

Un essai clinique sur deux patients, atteints d'un cancer récurrent très agressif du cerveau, avec injection intra-cranienne de THC sur 26 à 30 jours, a montré «un processus de mort des cellules par autophagie», après analyse de biopsies réalisées avant et après le traitement.

«Dans cette étude, nous montrons que les cannabinoïdes, une nouvelle famille d'agents potentiels anti-tumeur, provoquent une autophagie des cellules cancéreuses, ce processus encourageant une mort des cellules», concluent les chercheurs. «Dans l'ensemble, nos conclusions démontrent que l'autophagie joue un rôle de premier plan dans la destruction de cellules cancéreuses traitées au THC».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le cannabis et ses nouvelles applications.   Jeu 2 Avr 2009 - 17:17

L'une des molécules les plus connues de la marijuana, le psychotrope tétrahydrocannabinol (THC), réduirait la croissance des tumeurs cancéreuses, montrent les travaux de chercheurs espagnols.

Une équipe de l'Université Complutense de Madrid a découvert que les tumeurs de souris qui avaient consommé du THC diminuaient et que des cellules cancéreuses mouraient.

Cet ingrédient actif du cannabis déclencherait un processus appelé autophagie.

Nos conclusions montrent que des doses sûres et thérapeutiquement efficaces de THC peuvent être administrées à des cancéreux.

— Guillermo Velasco, Université Complutense

Une étude américaine menée au Meridian Institute for Aging de New Jersey avait déjà montré que le THC pouvait réduire l'agitation des patients atteints de la maladie d'Alzheimer et augmenter leur appétit.

Également, des chercheurs suisses de l'Université de Genève affirmaient en 2005 que le THC combattait l'athérosclérose, l'épaississement et la perte d'élasticité des parois internes des artères.

Cette molécule aurait aussi des effets analgésiques.

Le THC a été isolé en 1964 par des chercheurs israéliens.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15771
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Le cannabis et ses nouvelles applications.   Lun 4 Aoû 2008 - 12:18

(Aug. 4, 2008) — New preclinical research shows that cannabinoid cell surface receptor CB1 plays a tumor-suppressing role in human colorectal cancer, scientists report in the Aug. 1 edition of the journal Cancer Research.
De nouvelles recherches montrent que le récepteurs CB1 joue un rôle de suppresseurs de tumeurs dans le cancer du
CB1 is well-established for relieving pain and nausea, elevating mood and stimulating appetite by serving as a docking station for the cannabinoid group of signaling molecules. It now may serve as a new path for cancer prevention or treatment.
Le CB1 est bien connu pour enlever la douleur et les nausées, pour améliorer l'humeur et stimuler l'appétit en servant de récepteur aux groupes de la famille des molécules du cannabis. Il peut maintenant servir de nouveau moyen pour prévenir ou traiter le cancer.
"We've found that CB1 expression is lost in most colorectal cancers, and when that happens a cancer-promoting protein is free to inhibit cell death," said senior author Raymond DuBois, M.D., Ph.D., provost and executive vice president of The University of Texas M. D. Anderson Cancer Center.
"Nous avons découvert que le CB1 est absent dans le cas de la plupart des cancers du et quand cela arrive, une protéine qui promeut le cancer se trouve libérée pour inhiber la mort des cellules.
DuBois and collaborators from Vanderbilt-Ingram Cancer Center also show that CB1 expression can be restored with an existing drug, decitabine. They found that mice prone to developing intestinal tumors that also have functioning CB1 receptors develop fewer and smaller tumors when treated with a drug that mimics a cannabinoid receptor ligand. Ligands are molecules that function by binding to specific receptors. Agonists are synthetic molecules that mimic the action of a natural molecule.
Il y s un médicament qui peut restaurer le CB1 et c'est le decitabine. Les chercheurs ont trouvé que des souris manipulées pour avoir le cancer de l'intestin qui a aussi des récepteurs CB1 développaient moins de tumeurs avec une molécule qui imite un ligant de réceteur de cannabis. Les ligants sont des molécules qui vont se fixer à des récepteurs spécifiques et les agonistes sont des molécules synthétiques qui imitent l'action d'une molécule naturelle.
"Potential application of cannabinoids as anti-tumor drugs is an exciting prospect, because cannabinoid agonists are being evaluated now to treat the side-effects of chemotherapy and radiation therapy," DuBois said. "Turning CB1 back on and then treating with a cannabinoid agonist could provide a new approach to colorectal cancer treatment or prevention."
Les applications potentiels du cannabis comme anti-cancer sont une intéressante prospective parce les agonistes de cannabis sont en train d'être évalué pour traiter les effets secondaires de la chimio et de la radiation. Réactiver les récepteurs CB1 avec des agonistes du cannabis pourrait fournir une nouvelle approche contre le cancer du
Cannabinoids are a group of ligands that serve a variety of cell-signaling roles. Some are produced by the body internally (endocannabinoids). External cannabinoids include manmade versions and those present in plants, most famously the active ingredient in marijuana (THC).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cannabis et ses nouvelles applications.   Aujourd'hui à 13:23

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cannabis et ses nouvelles applications.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ovni-ufo Nouvelles archives du MOD britannique
» (3e) Recherche nouvelles du XXe siècle "liées" à l'histoire...
» Nouvelles de Medjugorje. Qu'en pensez-vous ?
» Henri Troyat, "Les Eygletière", des nouvelles "Le carnet vert", "Les mains" et autres.
» Des nouvelles de MATHIS (fermeture du palais le 28/10/09)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: