AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 le 0810 810 821 (EnFrance) aide pour le cancer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: le 0810 810 821 (EnFrance) aide pour le cancer.   Mer 18 Nov 2009 - 14:30

Une campagne pour "un nouveau regard sur les cancers"


PARIS - L'Institut National du Cancer (INCa) a lancé mercredi une campagne pour favoriser "un nouveau regard sur les cancers", en donnant à voir une réalité plus optimiste de cette maladie, aujourd'hui soignée beaucoup plus efficacement.

Neuf films TV abordent la vie avec et après un cancer à travers des portraits et des témoignages de "héros ordinaires", parmi les deux millions de Français qui vivent aujourd'hui avec un cancer ou qui ont eu un cancer.
Catherine, qui a eu un cancer de l'estomac en 1990, compare l'après-cancer "à un espace après la bataille". Anne, atteinte par un cancer du sein en 2001, explique sa nouvelle relation au temps : "j'ai découpé ma vie en tranches". Michel, touché par un cancer du larynx en 2001, évoque le regard des autres.
Anne-Karine, qui a appris son cancer du sein en 2004, souligne sa volonté de rester une mère comme les autres : après chaque séance de chimiothérapie, "je faisais un tour de vélo avec mes enfants, parce que la vie continue", témoigne-t-elle.

Les films seront diffusés pendant six semaines tous les week-ends, jusqu'au 20 décembre, sur les chaînes hertziennes (TF1, France 2, M6, Canal+ et France 5).

On pourra aussi retrouver les "héros ordinaires" sur internet (www.e-cancer.fr).
L'INCa développe par ailleurs, en partenariat avec la Ligue nationale contre le cancer, une plate-forme d'informations à destination des personnes malades et leurs proches.

Le dispositif comprend une collection de guides, un espace web dédié sur le site www.e-cancer.fr et un service téléphonique, au 810 810 821 (prix d'un appel local).

Le cancer reste cité spontanément par les Français comme la maladie jugée la plus grave, loin devant le sida et les maladies cardio-vasculaires (Baromètre Santé 2005). Il arrive aussi en deuxième position sur une liste de risques et de maladies craintes à titre personnel, juste après les accidents de la circulation.
Des évolutions sont néanmoins perceptibles dans l'opinion, souligne l'INCa. Différentes études réalisées depuis 2005 montrent ainsi que près de neuf personnes sur dix approuvent l'idée qu'on sait aujourd'hui guérir de nombreux cancers ou que les cancers se soignent de mieux en mieux.

(©AFP / 18 novembre 2009 14h46)








messageObj = new DHTML_modalMessage(); // We only create one object of this class
messageObj.setShadowOffset(5); // Large shadow




function displayStaticMessage(messageContent,cssClass)
{
messageObj.setHtmlContent(messageContent);
messageObj.setSize(430,400);
messageObj.setCssClassMessageBox(cssClass);
messageObj.setSource(false); // no html source since we want to use a static message here.
messageObj.setShadowDivVisible(false); // Disable shadow for these boxes
messageObj.display();


}

function closeMessage()
{
messageObj.close();
}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Maman, il n’y a pas de place pour toi dans le ciel.   Jeu 18 Sep 2008 - 17:29

C'est article rapporte une situation en France, la situation me semble beaucoup mieux en France au point vue de l'aide aux mamans aux prises avec le cancer que celle qui existe au Québec par exemple





Jeune maman et cancer : ne pas hésiter à demander de l’aide
Posté le 17/09/2008 par celine Envoyer par mail
Mot-clés: Accompagnement Soutien Enfant Aide



Maman et cancer. Deux mots qui ne vont pas ensemble. Pourtant, quand cette bombe vous tombe dessus, il faut faire face. Serrer les dents, se battre pour ne pas mourir après avoir donné la vie. Comment rester debout, se soigner tout en assumant le quotidien ? Enquête.




« Quand on annonce à une mère qu’elle a un cancer, elle pense d’abord à ses
enfants », explique la psychologue Maryse Vaillant (1). Elle se dit qu’elle
va leur faire faux-bond ! Manquer à la vie. Car Maman ça veut dire vie. Et
cancer, ça veut parfois dire mort. C’est antinomique. Face à un enfant, on a envie
de dire : « je serai toujours là pour toi ». Alors quand l’impossible
survient, on a l’impression de transgresser le pacte implicite qui existe
entre une mère et son enfant. Soudain, tout se disloque. On devient bancale.
Boîteuse du bras. On ne peut plus porter son enfant. Celles qui donnent le
sein doivent interrompre l’allaitement ».


Au début la famille, les amis, les voisins sont là..

Dans la majorité des cas, la famille, les amis se mobilisent pour s’occuper
des enfants pendant que la maman est hospitalisée ou suit sa chimio. Souvent
en première ligne, les pères mettent les bouchées doubles. « Fabien tient
bon, il s’occupe des enfants. On dirait que la maladie le coupe en deux,
qu’il devient aussi Maman. C’est par lui que la vie continue », écrit Anne
Tourre. Mais parfois, en raison d’un éloignement géographique ou affectif, de
l'isolement, de l'abandon du mari, on se retrouve seule pour faire face.
« La famille n’est pas toujours là, » constate Marie-Jeanne Lecomte-Andrieu,
directrice de l’association d’Aide aux mères depuis 20 ans. Il y a de plus
en plus de cas extrêmes, comme cette petite fille de trois ans, Sixtine, qui
va dormir le soir chez une assistante maternelle dépêchée en urgence parce
que sa mère est hospitalisée et que personne d’autre ne peut s'en occuper.
Un jour peut-être, cette maman-là ne rentrera pas. Qui s'occupera d'elle alors ? »


…après, il faut demander de l’aide

Qui peut venir en relais quand tout le monde s’essouffle ? Les voisins, les
associations. Les aides ménagères ou familiales, les TISF, les auxilliaires
de vie, peu importe leur nom, on les appelle aussi des « mamans de secours ».
Enfin, quand on y a droit. Car il faut bien entrer dans les cases pour
obtenir une aide à domicile, ou avoir souscrit une bonne complémentaire
santé. « Si vous n’êtes pas assez pauvre, pas vraiment riche, ni tout à fait
handicapée mais pas complètement valide, vous n’aurez que vos yeux pour
pleurer, le soir, quand les enfants sont couchés », reconnaît Helena, 38
ans. Comme souvent en France, tout est très compliqué : plutôt que de
disposer d’un guichet unique, « il existe 36 dispositifs différents »,
déplore Emmanuel Buchot, responsable du service social de l'IGR. Peut-on
espérer une amélioration du côté des pouvoirs publics ? Pas vraiment. On
préfère se retrancher derrière les dispositions du Plan cancer. On évalue...


Un statut à inventer

Ce qui devrait être proposé systématiquement à côté du plan personnalisé de
soins, un bilan psycho-social, l'est rarement dans les faits. Faute de temps
et de personnel. Envisager la création d’un statut ou d’une allocation
spécifiques pour les mamans atteintes de pathologie longue durée ? Trop
coûteux. « Concrètement, nous envisageons de créer un nouveau métier, sur le
modèle de ce qui sera mis en place pour le plan Alzheimer : un "coordinateur
médico-social », indique Roselyne Bachelot, ministre de la Santé. Un de
plus. Et ensuite ? Nouveau bilan, nouvelle évaluation ? Pendant ce temps,
ces femmes se battent pour survivre. Dans le meilleur des cas, elles
guériront. Dans le cas contraire, il sera trop tard. On se souviendra alors
des mots de leurs enfants, comme ceux d’Adrien : « Maman, il n’y a pas de
place pour toi dans le ciel
» ou de Marie : « Je ferai comme toi, je ne
mourrai pas ». Des « mots d’enfants » qui croient dur comme fer qu’une
maman, « ça ne peut pas mourir».

Céline Dufranc
Journaliste



A lire

(1) Une année singulière avec mon cancer du sein. Maryse Vaillant. Albin
Michel

Ces enfants qui vivent le cancer d’un parent. N. Landry-Dattée et Dr
Marie-France Delaigue-Cosset. Vuibert



Qui peut vous aider ?

N’hésitez pas à demander où se trouve le service social dans l’établissement
où vous êtes soignée, une assistante sociale est là pour vous aider à monter
un dossier. Sans oublier la CAF qui peut attribuer des prestations
complémentaires et des aides financières.


Sur le web

Une fiche d'information rédigée par Claire Garabedian également en ligne ici

Le site Démarches sociales & Cancer : www.fnclcc.fr


Cancer Info Service

0 810 810 821 (ils vous indiqueront notamment si votre comité propose un
dispositif de maintien à domicile qui intervient très rapidement, si vous
pouvez bénéficier d’une aide financière d’urgence, où trouver des ERI
(espace rencontre et information), ou des groupes de paroles près de chez
vous)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: le 0810 810 821 (EnFrance) aide pour le cancer.   Jeu 14 Aoû 2008 - 17:10

L'Institut National du Cancer lance une grande campagne Web

Mardi 12 août 2008


L'Institut National du Cancer lance une nouvelle campagne de sensibilisation de sa ligne Cancer Info Service sur Internet. Une action qui vise à renforcer sa visibilité et sa notoriété auprès de la population.
Ce numéro, le 0810 810 821, permet de contacter une équipe constituée de spécialistes de l'information sur les cancers, de l'écoute et des aspects juridiques. Il fonctionne du lundi au samedi, de 8 h à 20 h. A noter, les experts n'effectuent jamais de diagnostic, de pronostic, ni n'émettent de deuxième avis : le numéro se positionne comme relais d'information et de soutien, utile également pour les professionnels de santé et l'entourage des patients. Le service respecte l'anonymat de ses interlocuteurs.

Entre mars 2007 et mars 2008, l'institut estime avoir traité environ 80 appels par jour, majoritairement des femmes. Un tiers de ces conversations concernaient des informations sur le cancer, les traitements et leurs effets secondaires, 20 % sur la prévention et les dépistages, et 15 % sur les aspects juridiques et sociaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le 0810 810 821 (EnFrance) aide pour le cancer.   Aujourd'hui à 16:34

Revenir en haut Aller en bas
 
le 0810 810 821 (EnFrance) aide pour le cancer.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» aide pour se loger...
» demande d'aide pour un plan d'histoire du droit.
» urgent!!urgent!!Demande d'aide pour petit projet sauvetage
» Le vêtement de Marie: une aide pour la prière
» Besoin d'aide pour répondre a des accusation anti-catholique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Société-
Sauter vers: