AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le taux de guérison est élevé pour le cancer des testicules

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16561
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le taux de guérison est élevé pour le cancer des testicules   Dim 19 Nov 2017 - 17:06

Cornell researchers have taken a major step toward answering a key question in cancer research: Why is testicular cancer so responsive to chemotherapy, even after it metastasizes?

Professional cyclist Lance Armstrong, for example, had testicular cancer that spread to his lung and brain, yet he made a full recovery after conventional chemotherapy.

The key to such success appears to lie in the cancer's stem cells, which are more sensitive to chemotherapy than stem cells found in other types of cancer. Defining why testicular cancers are so susceptible to chemotherapy could eventually provide insights for treating other, more resistant cancers.

The group's study, published today in the journal Cell Reports, also helped confirm that risk for testicular cancer is determined in utero. The research offers some evidence to support a hypothesis that, in humans, testicular cancers are initiated during embryonic development and lay dormant for 18 to 35 years.

"The study provides new insights into the basis for the responsiveness of testicular cancer to chemotherapy, which has always been an intriguing observation, but the basis for it was not clear," said Robert Weiss, professor of biomedical sciences at Cornell's College of Veterinary Medicine and senior author of the study. Timothy Pierpont, a graduate student in Weiss' lab, is the paper's first author.

Most types of tumors contain distinct populations of cells. A small fraction of these are stem cells, which have the ability to grow new tumors from a single cell and -- in most cancers -- are extremely resistant to therapy. Often, other types of tumor cells are killed off during treatment, but cancer stem cells survive, then drive relapse by re-growing new tumors.

But "when testicular cancer stem cells are exposed to chemotherapy, those stem cells are actually more sensitive to it than other cells in the tumor," Weiss said.

The fact that stem cells in testicular cancer are so sensitive to treatment explains why therapy is more effective overall, Weiss said.

In the study, Pierpont, Weiss and colleagues created a mouse model that, for the first time, can accurately mimic the properties of testicular cancers found in humans. In particular, the engineered mice used in the study develop cancers with the strongest expression of stem cell markers reported to date. The mouse model accurately duplicates realistic tumor characteristics, such as the rate of tumor growth and the ability to give rise to several different tumor cell types.

While other cancers are known as diseases of the elderly, testicular cancers generally strike between the ages of 18 and 40, with rates dropping in older men. Using the mouse model, the researchers reported that germ cells become susceptible to developing into testicular cancer only during a restricted period of embryonic development. As they age, they become resistant to transformation.

In the mouse model, the researchers found that genetic risk factors can make embryonic germ cells malignant, but when adult germ cells are exposed to the same conditions, those cells die instead of giving rise to a tumor.

"This observation aligns well with human epidemiological data and leads to a number of intriguing questions about what makes embryonic germ cells vulnerable to developing into cancer and how adult germ cells can fend off the same challenges," Weiss said.

Future work may provide clues for treating other cancers if researchers can identify what features of the testicular cancer stem cells make them responsive to chemotherapy and compare those features in other tumor types, Weiss said.

---

Les chercheurs de Cornell ont fait un grand pas en avant pour répondre à une question clé de la recherche sur le cancer: pourquoi le cancer des testicules est-il si sensible à la chimiothérapie, même après la métastase?

Le cycliste professionnel Lance Armstrong, par exemple, a eu un cancer des testicules qui s'est propagé à ses poumons et à son cerveau, mais il s'est rétabli complètement après une chimiothérapie conventionnelle.

La clé d'un tel succès semble résider dans les cellules souches du cancer, qui sont plus sensibles à la chimiothérapie que les cellules souches présentes dans d'autres types de cancer. Définir pourquoi les cancers des testicules sont si sensibles à la chimiothérapie pourrait éventuellement fournir des indications pour le traitement d'autres cancers plus résistants.

L'étude du groupe, publiée aujourd'hui dans la revue Cell Reports, a également permis de confirmer que le risque de cancer du testicule est déterminé in utero. La recherche offre des preuves pour soutenir une hypothèse selon laquelle, chez l'homme, les cancers des testicules sont initiés au cours du développement embryonnaire et restent dormants pendant 18 à 35 ans.

"L'étude fournit de nouvelles perspectives sur la base de la réactivité du cancer du testicule à la chimiothérapie, ce qui a toujours été une observation intrigante, mais la base n'était pas claire", a déclaré Robert Weiss, professeur de sciences biomédicales au Cornell's College of Veterinary Medicine. et auteur principal de l'étude. Timothy Pierpont, un étudiant diplômé dans le laboratoire de Weiss, est le premier auteur du journal.

La plupart des types de tumeurs contiennent des populations distinctes de cellules. Une petite fraction d'entre elles sont des cellules souches, qui ont la capacité de produire de nouvelles tumeurs à partir d'une seule cellule et - dans la plupart des cancers - sont extrêmement résistantes à la thérapie. Souvent, d'autres types de cellules tumorales sont détruites pendant le traitement, mais les cellules souches cancéreuses survivent, puis conduisent la rechute en repoussant de nouvelles tumeurs.

Mais "lorsque les cellules souches cancéreuses testiculaires sont exposées à la chimiothérapie, ces cellules souches sont en réalité plus sensibles que les autres cellules de la tumeur", a déclaré Weiss.

Le fait que les cellules souches dans le cancer des testicules sont si sensibles au traitement explique pourquoi la thérapie est plus efficace dans l'ensemble, a déclaré Weiss.

Dans l'étude, Pierpont, Weiss et ses collègues ont créé un modèle de souris qui, pour la première fois, peut imiter avec précision les propriétés des cancers testiculaires trouvés chez les humains. En particulier, les souris modifiées utilisées dans l'étude développent des cancers avec l'expression la plus forte des marqueurs de cellules souches rapportés à ce jour. Le modèle de la souris reproduit fidèlement les caractéristiques réelles de la tumeur, telles que la vitesse de croissance tumorale et la capacité à donner naissance à plusieurs types de cellules tumorales différentes.

Alors que d'autres cancers sont connus comme des maladies de personnes âgées, les cancers des testicules touchent généralement entre 18 et 40 ans, avec des taux qui diminuent chez les hommes plus âgés. En utilisant le modèle de la souris, les chercheurs ont signalé que les cellules germinales deviennent susceptibles de développer un cancer du testicule seulement pendant une période limitée de développement embryonnaire. En vieillissant, elles deviennent résistantes à la transformation.

Dans le modèle murin, les chercheurs ont découvert que les facteurs de risque génétiques peuvent rendre les cellules germinales embryonnaires malignes, mais lorsque les cellules germinales adultes sont exposées aux mêmes conditions, ces cellules meurent au lieu de donner naissance à une tumeur.

"Cette observation s'aligne bien avec les données épidémiologiques humaines et conduit à un certain nombre de questions intrigantes sur ce qui rend les cellules germinales embryonnaires vulnérables au cancer et comment les cellules germinales adultes peuvent repousser les mêmes défis", a déclaré Weiss.

Les travaux futurs pourraient fournir des indices pour le traitement d'autres cancers si les chercheurs peuvent identifier quelles caractéristiques des cellules souches cancéreuses testiculaires les rendent sensibles à la chimiothérapie et comparer ces caractéristiques dans d'autres types de tumeurs, a déclaré Weiss.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16561
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le taux de guérison est élevé pour le cancer des testicules   Lun 29 Juil 2013 - 16:11

C’est une nouvelle plutôt encourageante que l’Institut national de recherche sur le cancer de Grande-Bretagne vient d’annoncer : alors que dans les années 70, un peu moins de 70% des patients soignés pour un cancer des testicules pouvaient en guérir, aujourd’hui ce sont 96% des patients qui réussissent à battre la maladie et qui sont considérés comme guéris, dix ans après le diagnostic.

Pour le Dr Harpal Kumar, directeur de l’Institut, cette victoire sur le cancer des testicules est essentiellement due au cisplatine, la molécule utilisée pour la chimiothérapie dans certains cancers comme les sarcomes, les carcinomes (cancer du poumon à petites cellules, cancer de l’ovaire, cancer du testicule…) et les lymphomes. « Aujourd’hui, on peut commencer à parler de guérison pour certains types de cancer comme le cancer des testicules. Mais on ne doit pas pour autant oublier les 4% de patients qui ne survivent pas à la maladie et poursuivre nos recherches. »

Un cancer du testicule est une maladie des cellules du testicule. Il se développe le plus souvent à partir des cellules qui forment les spermatozoïdes. On estime à environ 2200 le nombre de nouveaux cas par an en France : c’est aujourd’hui le cancer le plus répandu chez les hommes de 15 à 49 ans. L’apparition d’une grosseur ou une gêne dans un des testicules sont des signes qui ne doivent pas être négligés et qui doivent conduire à consulter son médecin traitant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16561
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le taux de guérison est élevé pour le cancer des testicules   Jeu 13 Juin 2013 - 19:47

Des chercheurs français, dirigés par le professeur Karim Fizazi, spécialiste des tumeurs génito-urinaires à l’Institut Gustave Roussy (Villejuif) ont mis au point un nouveau traitement très prometteur contre le cancer résistant des testicules.
Cette équipe a imaginé un nouveau mode d'administration des chimiothérapies, baptisé « dose-dense ». Ce type de chimiothérapie se caractérise par une administration intensive d'un plus grand nombre de médicaments sur un cycle de temps plus court. 
Grâce à ce nouveau protocole, ces chercheurs ont fait passer le taux de survie dans ce type de cancer de 34 % à 75%, ce qui constitue une avancée remarquable. « Nous n’avions pas connu un tel progrès pour ce type de cancer depuis plus de 25 ans », indique le Pr Fizazi.
En France, on estime qu'environ 2 000 hommes chaque année sont touchés par le cancer des testicules
Article rédigé par Elisa Tabord pour RT Flash

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16561
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le taux de guérison est élevé pour le cancer des testicules   Jeu 8 Nov 2012 - 19:20

Un test de grossesse peut-il être utile pour les hommes ? La question a surgi cette semaine à la une du tabloid anglais, le Daily Mail, avec le cas surprenant d’un jeune Américain. Le principal intéressé, toujours anonyme à l’heure actuelle, a retrouvé un test de grossesse oublié chez lui par son ex-petite amie. Un test qu’il s’est empressé de faire… pour découvrir les deux fameuses barres du résultat positif !

Un test de grossesse, un dessin, un commentaire salvateur
L’anecdote prend une tout autre ampleur quand le « futur papa » partage ce surprenant résultat avec un ami, qui a son tour décide d’en faire une bande dessinée, publiée sur le site communautaire Reddit.

Le dessin connait alors un tel succès que 1 300 commentaires sont postés. Parmi eux, une recommandation : « Si cela est vrai, vous devriez aller faire un dépistage pour le cancer des testicules» peut-on lire sur le site du Daily Mail. Un conseil avisé puisque, lors d’une consultation médicale, une grosseur a été localisée dans le testicule droit du testeur inquiet.

L’hormone de grossesse détecte aussi le cancer des testicules
Une question se pose : comment un test de grossesse peut-il détecter un cancer des testicules ? L’explication est simple : un test de grossesse décèle l’hormone beta hcg et c’est précisément cet élément qui permet de déceler le cancer des testicules.

D’après un second dessin publié sur le même site communautaire, le patient devra subir une opération pour l’ablation de son testicule car le cancer a été décelé à un stade avancé. Fort heureusement, ce type de maladie se soigne aujourd’hui bien et le jeune homme devrait bientôt être sur pieds.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16561
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le taux de guérison est élevé pour le cancer des testicules   Dim 31 Mai 2009 - 14:49

Cancer des testicules : identification de liens avec des variations génétiques

Des variations génétiques liées au risque de développer un cancer des testicules viennent d'être identifiées pour la première fois, selon deux études publiées en ligne dimanche dans Nature Genetics. Michael Stratton (Institut de recherche sur le cancer, Royaume-uni), Katherine Nathanson (université de Pennsylvanie) et leur équipe ont comparé le code génétique de 730 hommes atteints de cancer des testicules avec celui d'hommes en bonne santé. Ils ont constaté que des variations dans les chromosomes 5, 6 et 12 étaient liées à un risque accru d'attraper la maladie. Pour peu que les chromosomes connaissent tous trois ces variations, le risque est multiplié jusqu'à quatre fois, soulignent les chercheurs. La tumeur des testicules est le cancer le plus fréquent chez les hommes entre 15 et 45 ans. Cinq fois plus courant chez les hommes d'origine européenne que chez ceux d'origine africaine, ce cancer est curable à 99 % s'il est soigné dans ses premiers stades.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jade

avatar

Nombre de messages : 459
Localisation : france
Date d'inscription : 27/10/2006

MessageSujet: Re: Le taux de guérison est élevé pour le cancer des testicules   Ven 19 Sep 2008 - 2:45

ok
merciiiiiiiiiiiiiiii beaucoup sieur Denis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16561
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Le taux de guérison est élevé pour le cancer des testicules   Mer 17 Sep 2008 - 17:35

Qu’est-ce que le cancer du testicule?

Le cancer du testicule se forme dans les cellules d’un testicule. Faisant partie de l’appareil reproducteur masculin, les testicules sont deux organes de forme ovoïde qui sont logés dans un sac de peau flasque (le scrotum) à la base du pénis. Les testicules sont fixés au scrotum par le cordon spermatique, lequel contient les canaux déférents, quelques ganglions lymphatiques, des veines et des nerfs.

Les testicules produisent les hormones sexuelles mâles ainsi que le sperme. Ce dernier se forme dans les cellules reproductrices ou « germinales » à l’intérieur des testicules. La plupart des cancers testiculaires prennent naissance dans ces cellules; on parle alors de tumeurs des cellules germinales.

Ces tumeurs sont de deux types – les séminomes et les non-séminomes. Chaque type de tumeur se développe de manière différente et nécessite un traitement particulier, mais le taux de succès est élevé dans les deux cas.

Cette page donne aussi de l'information: http://www.voyageslouk.com/cancer/testicules.htm

Il semble qu'il reste un certain nombre (1% de ces cancers) qui soient réellement dangeureux d'après ce que je comprends de ce que j'ai lu. Évidemment être attaqué dans cette région doit donner la frousse en dépit du pronostic, ça arrive surtout entre 20 et 30 ans semble-t-il...


Dernière édition par Denis le Ven 19 Sep 2008 - 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le taux de guérison est élevé pour le cancer des testicules   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le taux de guérison est élevé pour le cancer des testicules
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Taux de potassium trop élevé.
» Le Dalaï Lama chante pour la guérison
» Prière pour demander la guérison physique !
» Mantra de guérison??
» Neuvaine pour les Personnes malades

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: