AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion
Partagez | 
 

 Pour éviter le cancer de la prostate, pas d'oeufs ni de vitamine E. ni d'oméga 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13665
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: Re: Pour éviter le cancer de la prostate, pas d'oeufs ni de vitamine E. ni d'oméga 3   Lun 3 Nov 2014 - 12:51

Selon une étude de l'université Duke, réalisée sur 843 hommes, des niveaux sanguins élevés de cholestérol total et de triglycérides seraient associés à un risque accru de récidive de cancer de la prostate chez des hommes ayant subi une chirurgie pour ce cancer. Ces résultats confirment le rôle important du cholestérol dans le cancer de la prostate.

Dans ces travaux, Le Professeur Emma Allott, chercheur à la Duke University (Caroline du Nord) rappelle qu’avec un régime alimentaire équilibré et l’utilisation des statines, il est possible de réduire son taux de cholestérol et de briser ce lien de causalité entre obésité, cholestérol et cancer de la prostate.

Cette étude a montré que les patients à taux de triglycérides sériques supérieur à 150 mg / dL présentent un risque accru de 35 % de récidive du cancer de la prostate, par rapport aux patients à niveaux normaux de triglycérides. Ces travaux montrent également que chaque augmentation de 10 mg / dl du « bon » cholestérol (HDL) chez les patients à faible niveau de HDL est associée à une réduction de 39 % du risque de récidive du cancer.

Il est intéressant de noter que deux autres récentes études ont également confirmé ce lien entre cholestérol et risque accru de certains cancers : une étude de l’Université de l'Illinois à Chicago qui établit un lien entre cholestérol et activation d'une voie de signalisation moléculaire qui favorise le cancer (voir Nature Communications) et une une étude du Tuft Medical Center qui montre le lien entre faible niveau de HDL et risque accru de cancer (voir American College of Cardiology).

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13665
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: Re: Pour éviter le cancer de la prostate, pas d'oeufs ni de vitamine E. ni d'oméga 3   Ven 13 Juin 2014 - 17:47

Une méta-analyse réalisée à partir de dix études internationales par des chercheurs chinois de l’université de Zhejiang montre qu'une consommation régulière de carottes chez l'homme peut réduire les risques de tumeur de la prostate.

La plupart des études comparaient les taux de cancer chez les hommes mangeant entre 3 et 5 fois par semaine des carottes par rapport à ceux n’en mangeant qu’à une occasion. Les scientifiques ont ainsi montré que les hommes en consommant au moins trois fois par semaine réduisaient leur risque de cancer de la prostate de 18 %.

Les chercheurs pensent que la caroténoïde, un composé chimique responsable de la couleur orange vif du légume, pourrait réduire le risque pour ce cancer.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13665
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: Re: Pour éviter le cancer de la prostate, pas d'oeufs ni de vitamine E. ni d'oméga 3   Sam 30 Nov 2013 - 15:26

Selon une étude menée par l’Université de Californie-Los-Angeles (UCLA), l’huile de poisson maigre serait très bénéfique en prévention et en traitement du cancer de la prostate. Ce travail montre que cette substance aide à combattre la progression des cellules cancéreuses.

Cette étude a travaillé sur deux groupes : le premier astreint à un régime allégé en lipides, avec de l’huile de poisson maigre (15 % des calories viennent de lipides), le second suivant un régime américain standard (40 % de calories viennent de lipides).

Pour évaluer l'impact biologique de ces différents régimes sur les cellules, le professeur Aronson, qui a dirigé ces travaux, a utilisé le score CCP, un outil qui permet d'analyser l’évolution des cellules, de leur naissance à leur division.

Cette méthode a permis d'observer que les hommes souffrant d'un cancer de la prostate et pratiquant un régime peu gras ont un score CCP moins élevé que ceux de l’autre groupe, ce qui montre que leurs cellules cancéreuses évoluent moins rapidement et que leur cancer a moins de risques d'être agressif.

Un régime faible en graisses et la consommation en compléments alimentaires d’huile de poisson aiderait donc à combattre le cancer de la prostate et permettrait également de réduire le risque.

Néanmoins, une autre étude récente, publiée en 2011, a montré pour sa part que le mécanisme par lequel les acides gras oméga-3 provenant du poisson modifient le risque de cancer de la prostate est plus complexe que prévu et qu’il n'était pas forcément souhaitable pour les hommes de consommer trop d’huile de poisson, notamment sous forme de compléments alimentaires.

Ces études récentes montrent donc que le meilleur compromis entre risque accru et effet protecteur en matière de cancer de la prostate semble être pour les hommes de consommer, soit une portion de 150 g de poisson maigre ou demi-gras (sole, cabillaud, merlan, thon), deux fois par semaine, soit une portion hebdomadaire de 150 g de poisson gras (saumon, hareng, sardines).

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13665
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: Re: Pour éviter le cancer de la prostate, pas d'oeufs ni de vitamine E. ni d'oméga 3   Ven 12 Juil 2013 - 8:52

Lien confirmé entre les oméga-3 et le cancer de la prostate

11/07/2013 16h23


Un trop grand apport en acides gras hausse les risques de contracter le cancer de la prostate.

Publiée dans la dernière édition du Journal of the National Cancer Institute, une étude confirme un lien entre la grande concentration des acides gras oméga-3 dans le sang et les risques de contracter le cancer de la prostate.

Ont participé à la recherche le scientifique Fred Hutchinson et son équipe de l'Université du Texas, l'Université de la Californie, l'Université de Washington, le National Cancer Institute et la Clinique Cleveland.

«La cohérence de ces résultats suggère que ces acides gras sont impliqués dans la tumorigenèse de la prostate, et que les risques potentiels devraient être sérieusement considérés lors des recommandations d'apport en acides gras oméga-3, en particulier grâce à la supplémentation», écrivent les auteurs de l'étude.

Ils ne savent toujours pas pourquoi des niveaux élevés d'acides gras oméga-3 peuvent augmenter le risque de cancer de la prostate, mais comme deux grandes études sont arrivées aux mêmes conclusions, la nécessité de poursuivre la recherche sur les mécanismes possibles devient évidente.

«Un des effets potentiellement nuisibles de ces acides est leur conversion en composés qui peuvent causer des dommages aux cellules et à l'ADN, ainsi que leur rôle dans l'immunosuppression», explique Hutchinson.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13665
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: Re: Pour éviter le cancer de la prostate, pas d'oeufs ni de vitamine E. ni d'oméga 3   Mar 16 Avr 2013 - 1:07

Une autre étude avait déjà montré en 2010 que la génistéine, consommée régulièrement, pouvait diminuer le risque de développer un cancer agressif de la prostate chez l'homme.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13665
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: Re: Pour éviter le cancer de la prostate, pas d'oeufs ni de vitamine E. ni d'oméga 3   Jeu 26 Avr 2012 - 8:43

Apr. 24, 2012) — Oregano, the common pizza and pasta seasoning herb, has long been known to possess a variety of beneficial health effects, but a new study by researchers at Long Island University (LIU) indicates that an ingredient of this spice could potentially be used to treat prostate cancer, the second leading cause of cancer death in American men.

L'Orégan, une herbe dont on se sert entre autres sur la pizza, a longtemps été réputé pour ses propriétés bénifiques sur la santé mmais une nouvelle étude indique que cette épice pourrait être utilisée pour traiter le cancer de la

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13665
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: Re: Pour éviter le cancer de la prostate, pas d'oeufs ni de vitamine E. ni d'oméga 3   Lun 6 Fév 2012 - 12:58

(Jan. 31, 2012) — A nutrient in cooked tomatoes has been shown in laboratory studies to slow the growth of or even kill prostate cancer cells.

On a démontré en laboratoire qu'un élément dans les tomates cuites arrêtent ou même tuent les cellules cancéreuses de la

C'est une étude financé par Heinz cependant, dont on peut avoir plus de détails en anglais ici


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13665
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: Re: Pour éviter le cancer de la prostate, pas d'oeufs ni de vitamine E. ni d'oméga 3   Ven 6 Jan 2012 - 11:59

Un lien entre viande trop cuite et cancer de la prostate ?
L’analyse des résultats est cruelle pour les carnivores puisqu’il semble exister un lien entre la consommation de viande rouge et le risque de développer un cancer agressif de la . Mais avant de jeter tous vos rôtis à la poubelle, il faut regarder les résultats de plus près pour les juger avec plus de pertinence.

L’étude révèle que la viande hachée ou transformée serait le principal coupable. Mais elle doit être bien cuite pour révéler son potentiel cancérigène. L’étude estime qu’une grosse consommation multiplierait les risques par 2, tandis qu’ils seraient 1,5 fois plus élevés pour les personnes en consommant en petites quantités. En revanche, aucun lien n’a pu être établi entre le bœuf haché consommé bleu ou à point et le cancer prostatique. La raison ? Les deux composés MelQx et diMelQx sont les principaux suspects. Ils apparaissent lorsque la viande noircit, et sont les seuls produits cancérigènes étudiés à varier en quantité selon le mode de cuisson.

Voilà qui nous invite à être vigilants sur notre consommation de viande rouge. Mais l'étude ne nous conseille pas de mettre un terme à un régime carné, car une consommation raisonnable et raisonné ne présente pas de risques de développer un cancer de prostate pour les hommes. Quant aux femmes, exclues de ce travail de recherche, rien ne nous dit qu’elles ne pourraient pas elles aussi être affectées par ces taux de MelQx et diMelQx, mais bien évidemment, pour d’autres organes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13665
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: Re: Pour éviter le cancer de la prostate, pas d'oeufs ni de vitamine E. ni d'oméga 3   Mer 12 Oct 2011 - 13:53

La prise de suppléments de vitamine E contribuerait à augmenter de façon importante le risque de cancer de la chez les hommes en bonne santé.

C'est le lien alarmant que des médecins américains établissent à la suite d'une étude menée sur 10 ans et concernant 35 000 hommes (Canadiens, Américains et Portoricains).

Après avoir constaté une augmentation de 17 % du risque de cancer de la prostate, le Dr Eric Klein et ses collègues de la Cleveland Clinic en arrivent à la conclusion que ces suppléments ne procurent aucun bénéfice et qu'il n'y a aucune raison d'en prendre.

Bien qu'ils n'aient pu fournir d'explications biologiques sur les effets néfastes de la vitamine E, ils sont toutefois d'avis que les effets peuvent se prolonger même après l'arrêt du traitement

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13665
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: Re: Pour éviter le cancer de la prostate, pas d'oeufs ni de vitamine E. ni d'oméga 3   Jeu 6 Oct 2011 - 12:17

Divers travaux suggèrent un rôle protecteur possible de certains fruits et des légumes (surtout tomates, goyaves, pastèque, pamplemousse rose) sur le cancer de la prostate.

L’apport de fruits et de légumes devrait représenter 7% ou plus de l’apport énergétique total journalier, soit entre 400 et 800 grammes de fruits et légumes par jour.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13665
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: Re: Pour éviter le cancer de la prostate, pas d'oeufs ni de vitamine E. ni d'oméga 3   Dim 2 Oct 2011 - 15:09

Tout à fait étonnant : les hommes doubleraient presque leur risque de développer un cancer de la en mangeant des oeufs :


Les hommes doivent limiter leur consommation d’œufs, concluent ces chercheurs de la Harvard School of Medicine. «Seulement 3 œufs par semaine augmentent de 81% le risque de développer un cancer de la prostate…mortel». C’est le résultat étonnant de cette très large et sérieuse étude, menée par des chercheurs de Harvard, de l'Université de Californie et du Brigham and Women 's Hospital, financée par les National Institutes of Health (NIH) et publiée dans l’édition du 19 septembre de la revue Cancer Prevention Research. Quel que soit le caractère surprenant de ce résultat, le sérieux des chercheurs et de la méthodologie de cette étude, engage donc les hommes à faire attention…à leur consommation d’œufs.

Cette étude de cohorte prospective, démarrée en 1994, menée sur 27.607 hommes en bonne santé, à test PSA négatif, a examiné l'association entre la consommation de viande rouge, de volaille et d’œufs et le risque de développer un cancer de la prostate mortel (défini par les chercheurs comme un décès de la maladie ou la diffusion de métastases à d'autres organes). Au départ, l’hypothèse des chercheurs était basée sur les résultats de recherches antérieures, qui suggéraient un risque accru de cancer de la prostate chez des hommes consommaient trop de viande rouge, une survie moindre chez les hommes atteints du cancer de la prostate qui consommaient beaucoup d’œufs et de volaille.
L'information sur les habitudes alimentaires des hommes a été recueillie tous les quatre ans, les données concernant un éventuel diagnostic du cancer de la prostate ont été collectées tous les deux ans, puis en cas de cancer, les données sur le traitement et la progression de la maladie ont été recueillies également tous les deux ans. Au terme des 14 années de suivi, 123 participants avaient développé un cancer de la prostate mortel. Pour les œufs, les sous-groupes de consommation (par semaine) étaient,
· moins de la moitié d'un œuf
· 0,5 à 1,5 œufs,
· 1,5 à 2,5 œufs,
· ou plus de 2,5 œufs.
Les chercheurs constatent que le taux de décès est fortement associé à la consommation d’œufs, alors qu’aucune autre association significative n’a été identifiée avec d'autres aliments.
Sur les 27.607 hommes inclus,
· 199 sont décédés de cancer de la prostate.
· 3.127 hommes ont développé un cancer de la prostate au cours de l'étude, 123 en sont morts au cours du suivi.
· Les hommes qui consomment une moyenne de 2,5 œufs ou plus par semaine ont un risque 81% plus élevé de cancer mortel de la prostate par rapport à ceux qui consomment moins de la moitié d'un œuf par semaine (HR: 1,81 IC : 95% de 1,13 à 2,89).
· Il n'y a pas d'association significative entre la quantité moyenne de viande rouge consommée et le risque de cancer mortel de la prostate.
· Les hommes qui consomment plus de viande rouge ou d’œufs ont tendance à faire moins d'exercice, ont un IMC plus élevé, sont plus susceptibles de fumer et avoir des antécédents familiaux de cancer de la prostate.

Les chercheurs concluent que: «Consommer des œufs peut augmenter le risque de développer une forme mortelle de cancer de la prostate » et que « même si d'autres grandes études prospectives sont nécessaires, la prudence dans la consommation d'œufs est tout à fait justifiée pour les hommes».


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13665
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: Re: Pour éviter le cancer de la prostate, pas d'oeufs ni de vitamine E. ni d'oméga 3   Mer 15 Juin 2011 - 15:12

(Nov. 28, 2007) — A diet high in refined carbohydrates, like white rice or white bread, is associated with increased prostate tumor growth in mice.

Une diète avec des hydates carboniques hautement raffinés comme le riz blanc et le pain blanc est associé avec l'augmentation des tumeurs de la prostate chez les souris.

Having too much insulin in the blood, a condition called hyperinsulinemia, is associated with poorer outcomes in patients with prostate cancer. Vasundara Venkateswaran, Ph.D., of Sunnybrook Health Sciences Centre in Toronto and colleagues investigated whether high insulin levels caused by eating a diet high in refined carbohydrates would lead to more rapid growth of prostate tumors in mice.

Avoir trop d'insuline dans le sang, une condition appelé hyperinsulimie, est associé avec des résultats moins bons chez les patients avec le cancer de la prostate.


Forty mice were randomly assigned to either a high carbohydrate-high fat diet or a low carbohydrate-high fat one for nine weeks. The researchers measured the animals' weight, tumor size, and insulin levels weekly. Mice on the high carbohydrate diet gained more weight, had faster growing tumors, and had higher insulin levels than mice on the low carbohydrate diet.

"Our results provide support for the concept that diets associated with a reduction in insulin level may have benefits for prostate cancer patients, particularly for the subset of patients who are hyperinsulinemic," the authors write.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13665
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: Re: Pour éviter le cancer de la prostate, pas d'oeufs ni de vitamine E. ni d'oméga 3   Dim 5 Juin 2011 - 16:22

Aliments à privilégier pour réduire le risque de cancer de la prostate

Contrairement aux femmes, du moins avant la ménopause, les hommes emmagasinent souvent leur surplus de graisse autour de l’abdomen. Pour diminuer leur risque de maladies chroniques, les hommes devraient viser un tour de taille inférieur à 102 cm (40 pouces), voire moins en présence de diabète. Un tour de taille élevé est associé à plusieurs facteurs de risque de maladies cardiovasculaires, dont l’hypertension artérielle, l’intolérance au glucose et l’hypercholestérolémie. La prise de médicaments pour contrôler ces facteurs entraîne plusieurs effets secondaires pouvant même affecter la vie sexuelle. Ainsi, mieux vaut éviter l’expansion abdominale.


Des choix gagnants pour affiner sa taille

La consommation d’alcool fréquente, surtout de bière, est associée à une prise de poids. Dans ce contexte, les hommes devraient boire au maximum deux boissons alcoolisées par jour. Les bières légères, dont la nouvelle Molson Canadian 67 qui n’apporte que 67 calories, sont à privilégier. Le vin reste la boisson la plus bénéfique pour la santé du coeur.

Côté alimentation, les ailes de poulet, nachos, poutine et côtes levées devraient n’être mangées qu’occasionnellement. Les brochettes de poulet accompagnées de légumes et riz, les fajitas et les burgers réguliers (sans frites) sont des choix plus intéressants.


Du zinc au menu

Le zinc est un minéral clé chez l’homme. Il est associé à un niveau adéquat de testostérone et à un sperme de qualité (avis à ceux qui aimeraient avoir un enfant). Comme notre agriculture intensive provoque un appauvrissement de la teneur en zinc du sol, les aliments que l’on produit en contiennent souvent peu. On en retrouve beaucoup dans les huîtres ainsi que le foie. Côté végétal, les graines de citrouille, les légumineuses et les graines de sésame demeurent des sources fiables.

En résumé, pour avoir une vie sexuelle épanouie, il faut maintenir un poids santé tout en assurant d’avoir des apports élevés en lycopène et en zinc.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13665
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: Re: Pour éviter le cancer de la prostate, pas d'oeufs ni de vitamine E. ni d'oméga 3   Mer 18 Mai 2011 - 14:08

Une étude scientifique américaine publiée ce mardi affirme que les hommes qui boivent du café à haute dose ont moins de risques d'avoir un cancer de la prostate.
Les hommes qui boivent six tasses de café par jour ou davantage voient diminuer de 60% leur risque de développer le type de cancer de la prostate le plus mortel et de 20% leur risque de contracter un cancer de la prostate, quel qu'il soit, selon cette étude de la Harvard School of Public Health.

Ne boire même qu'une à trois tasses quotidiennes semble faire baisser d'un tiers les risques d'avoir un cancer de la prostate particulièrement mortel.
"Peu d'études ont étudié en détails l'association entre la consommation de café et le risque de cancer mortel de la prostate", a affirmé l'auteur de l'étude, Lorelei Mucci, professeur associée à Harvard.

"Notre étude est la plus importante (par son échantillon) à examiner si le café abaisse les risques de cancer de la prostate", a-t-elle souligné. L'enquête a porté sur 47.911 hommes américains entre 1986 et 2008. Parmi eux, 5.035 cas de cancer se sont déclarés, dont 642 ont été mortels.

Les effets sur les risques de cancer de la prostate sont les mêmes que le café soit caféiné ou décaféiné, ce qui laisse penser que les bénéfices de la boisson sont liés à ses qualités anti-oxydantes et anti-inflammatoires.
Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez les hommes aux Etats-Unis, un homme sur six risquant de avoir un au cours de sa vie.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages: 13665
Date d'inscription: 23/02/2005

MessageSujet: Re: Pour éviter le cancer de la prostate, pas d'oeufs ni de vitamine E. ni d'oméga 3   Jeu 17 Mar 2011 - 13:21

Le lait en excès, cause de cancer ?


Ce livre est préfacé par le Pr Henri Joyeux, chirurgien-oncologue à Montpellier, spécialiste des relations entre alimentation et cancer. Estimant que "la consommation de 3 à 4 produits laitiers par jour est une aberration", il considère que "le meilleur calcium est d'origine végétale : associé à la vitamine C, il est absorbé jusqu'à 75% par notre tube digestif alors que le calcium animal l’est, au plus, à 40%". Il recommande donc des fruits et légumes frais et des légumineuses en quantité, "cuits à la vapeur douce pour préserver leur teneur en vitamine C" et surtout, "bien mastiqués".

Plus préoccupant : une étude canadienne, présentée en septembre 2010 lors des 6es Journées nationales de la prostate, confirme l’existence d’un lien entre une consommation de calcium animal supérieure à 2g par jour et un risque accru de 35% de cancer de la prostate.

Le Pr David Khayat, chef du service de cancérologie à la Pitié-Salpêtrière à Paris, souligne qu’il s’agit d’une étude nord-américaine et que "ces 2g par jour sont très éloignés des habitudes de consommation françaises". Mais Thierry Souccar rappelle qu’une vaste étude menée par l'Institut américain de recherche contre le cancer "a déjà montré que plus de 1,5g de calcium animal par jour constituait une cause probable pour ce cancer".



Le docteur Henri Joyeux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Pour éviter le cancer de la prostate, pas d'oeufs ni de vitamine E. ni d'oméga 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Ablation de la prostate
» Un jus d'vitamine !
» Vitamine D
» Sevrage HAVLANE et comment éviter les symptômes des effets indésirables
» Sevrage LYSANXIA et comment éviter les symptômes des effets indésirables

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS ::  :: -