AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 parcours difficile et pourtant , je m'en suis sortie et Vous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tortue

avatar

Nombre de messages : 442
Localisation : Près de Lyon
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: parcours difficile et pourtant , je m'en suis sortie et Vous   Lun 7 Mar 2005 - 17:36

bec Tu n'as pas d'excuses à faire Optimiste. Bien au contraire c'est à nous de te remercier d'avoir partagé avec nous un petit bout de ta vie bec Quand à avoir encore des choses à dire, ça c'est sûr ! Ne serait-ce que rigoler tous ensembles. @#@
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dame-tortue.com
Optimiste
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 4838
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: parcours difficile et pourtant , je m'en suis sortie et Vous   Lun 7 Mar 2005 - 16:20

Bonsoir !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Ce soir j'ai envie de vous dire un peu ou beaucoup ,je verrais ,pourquoi ,comment et grâce à qui j'ai tenu durant toute cette "sale "periode !!!
Il est bien evident que mes enfants ont été une force incroyable pour moi ,car je ne voulais pas fléchir pour eux , j'estimes que meme s'il n'y a pas de bon age pour devenir orphelins et que perdre ses parents à tous ages fait tres mal , à 7 , 11 et 17 et demi ,c'est encore pire , et je ne pouvais leur faire cela !! Eh oui j'ai la pretention de leur être encore necessaire , sourires , alors cela motive !!! L'attention , la prevenance , en résumé l'amour de mon compagnon m'a aide aussi .... A mi -parcours ,j'etais vraiment mal en point physiquement et sans doute plus encore moralement et pour mes 44 ans ,il m'a offert notre mariage pour la fin de mon traitement ... Qu'est ce que les préparatifs de ce mariage , de notre mariage m' ont aidés , lui travaillant et assumant les plus gros des taches ménagères , je me devais d'aller mieux pour organiser au mieux cette fête qui réunirait une centaine de personnes !!! Bin ,oui un cancer fait penser à la mort , obligatoirement , alors qu'un mariage c'est la vie !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Ma famille et mon père m'ont été d'une grande aide morale , meme si je leur cachais la réalité difficile , mais cela m'aidait justement à "dépasser" .....
Ma belle famille adorable aussi , proche par telephone car loin geographiquement .
Les amis , au combien importants les amis , les vrais car ceux là sont souvent proche geographiquement , donc dispo pour les enfants , l'aide physique et là encore morale ...... Et puis ,bien sur , il y a ceux qu'on perd d'amis ( mais en etaient- ils vraiment ?) ceux qui veulent pas affronter avec vous ce combat , qui vous evitent , vous blessent sans conscience en paroles .......Dur cela , mais réel aussi !
Les autres patients m'ont aider par leur courage , leur pudeur égale à la mienne , leur patience et leur gentillesse parfois ! Bien sur ce medecin et ces infirmières capables de beaucoup plus que de soins techniques parfaits ....
J'allais dejà en thérapie analytique avant d'être malade , et pouvoir rencontrer deux semaines sur trois mon psy m'a été aussi d'un grand secours pour verbaliser mes peurs , mes angoisses , mes questions dont je n'aurais su que faire , où les deposer pour pas plus angoisser mes proches !!!! Il m' a d'ailleurs conseiller la lecture d'un livre que je ne peux que conseiller pour ceux qui comme moi , se pose des questions ( trop , peut être ?! ) sur les raisons psychologiques ou pas du cancer :
<Cancer : à qui la faute ? > de François-Bernard MICHEL , edition Gallimard : le monde actuel . je dois dire que lire ce livre a un peu calmé mes questions , puisque là il fallait se battre .....
Un mois apres la derniere chimio , j'ai eu bien sur des examens de
controle , dont l'un sous anesthésie generale . Lorsque je me suis réveillée et que le medecin m'a dit que je n'avais plus rien , là j'ai dormi d'un sommeil de plomb toute la journée presque jusqu'au lendemain .....
Depuis j'ai des examens tous les 4 mois et le dernier datant de fevrier de cette année , je peux vous dire et confirmer que tout cela n'est pas vain car je n'ai pas de recidive et vais bien de ce coté là !!!!
Je me suis donc mariée deux mois apres la derniere chimio , je m'etais retapée physiquement en faisant une demie heure de vélo par jour et trois à quatre seances de piscine par semaine ( j'adore l'eau !) , je voulais être en forme pour ce jour là où plus que mon mariage ( union de 14 ans libre !) , j'ai fêté ma sortie de la maladie et des traitements !!! J'ai danse jusqu'au bout de la nuit , vraiment pas tres classique la mariée , rires !!
Trois mois apres ,j'ai voulu reprendre mon travail à mi-temps thérapeutique . On me disait que c'etait tot , mais etant têtue , je l'ai fait avec bonheur , ( j'ai la chance d'aimer vraiment ce que je fais !) , mais là par contre je conseillerais pas forcement de faire pareil , car si moralement j'etais bien , physiquement , j'etais peut être pas si autant retapée que cela : il me reste une tendance à être fatiguée que je trouve difficile à supporter ( cela se traduit par un besoin d 'heures de sommeil plus important qu'avant .......) . J'ai donc travaillé 6 mois à mi temps , et ais été obligée ensuite par les textes de reprendre à temps plein !!! en réalité je suis à 80 % , car financierement , je pourrais pas moins , mais l'administration , nous refuse plus de 6 mois de mi temps thérapeutique sur toute une carrièrre !!! Si je retombais malade , soit je devrais arreter completement de travailler si je suis fatiguée , soit je devrais travailler à temps plein !!! ( et je suis soignante !!! qui dit que ce sont les cordonniers les plus mal chaussés ?! ) . Ces "mesures " là m'ont fort contrariées , et j'ai trouve cela injuste , ( encore maintenant !) , j'ai contesté la decision sans resultat , j'avais dit que j'ecrirais à ceux qui parle de cause nationnale sur le cancer , mais bon , se battre contre la maladie et pour supporter ce parcours c'est une chose ..... j 'ai baisse les bras pour crier haut et fort à l'injustice .....

Oh lala ,je crains d'avoir été un peu brouillon ce soir , je men excuse aupres de vous , et vais m'arreter là ..
Je suis pas sure d'avoir encore des choses à dire , encore que , sourires , vous avez à faire avec une incorrigible bavarde .....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

avatar

Nombre de messages : 442
Localisation : Près de Lyon
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: parcours difficile et pourtant , je m'en suis sortie et Vous   Dim 6 Mar 2005 - 17:18

bec à demain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dame-tortue.com
Optimiste
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 4838
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: parcours difficile et pourtant , je m'en suis sortie et Vous   Dim 6 Mar 2005 - 17:04

bonsoir à tous !!

Me voilà donc en hospitalisation de jour à 5 km de mon chez moi et pour six cures de trois jours toutes les trois semaines , si je supporte bien le traitement ...
Je pourrais pas vous dire exactement ce que l'on nous met dans les perf , mais je peux preciser que c'est vraiment au cas par cas , au poid pres puisqu'on nous pese le premier matin puisque la "dose " sera en fonction de nortre poids , bien sur aussi prise de sang à jeun , afin d'avoir toutes nos constantes aussi avant , ce qui servira de referance normative si nos constantes changent en cours de traitment ( oui je sais c'est compliqué et même moi "dite " du milieu ,j'ai pas chercher à savoir plus !). Bien sur nous avons aussi une visite du medecin qui suivra la chimio et notre état bien sur .. Il se trouve pour moi que le medecin m'est famillier , pas proche ,mais connu et respect de part et d'autre ... Il m'informe donc qu'il a contacté le grand centre regionnal et qu'ils ont donc decider de me "donner " une nouvelle chimio thérapie plus incisive que celle prevue , qu'il faut que mon mari aille m'acheter des gants de soie des à present et qu'il va me falloir faire tres tres attention à mon contact avec le froid sous toutes ses formes durant mon traitement ...
Nous sommes peu 5 ou 6 dont la plupart sont plus agé(e)s que moi puique j'ai developpé un cancer qui touche plutot les hommes de la 60 taine !!!!!Apres les differants examens et en attendant nos chimio , les inf nous ont posé nos perfs , installé(e)s au petit dejeuner .....En fait la journée passe assez vite puisque des 16 h 30 retour à la maison avec ce que j'appelle mon "petit citron " de chimio qui ne me quittera pas jusqu'à deux jours apres ( oui enfin , les inf le changent le lendemain ...!). Par contre des le premier jour je me rends compte que le toubib a pas exageré et qu'il va me falloir faire tres attention au froid !!! En rentrant à la maison , je me glace mechamment la gorge à en ettouffer en buvant comme je le fais toujours à même la bouteille que je sors du cellier à 10 degré !!! Bon sang la peur !! dorenavant et durant 4 mois je ferais "chauffer " ou bien tiedir mon eau que je consomme en tres grande quantité , me laverais les dents à l'eau chaude , renonce à me maquiller car le demaquillant est trop froid , me couvre toujours un maximum et bien sur mets mes gants de soie le plus souvent possible : toucher une clanche de porte , de fenetre sans gants impossible !! eplucher un fruit ou un legume sans gant : impossible !! la resistance s'installe chez moi sous forme d'organisation : j'aurais deux paires de gants de soie , et une paire de gant plastiques pour proteger la propreté des gants de soie et donc pouvoir me debrouiller seule si besoin !! Je mangerais durant presque 4 mois avec des couverts en plastique de pique- nique .......Plus d'aller dans un frigo sans gants , et le congelateur m'ait proscrit !!!! Je suis prevenue que si je fais pas attention je perdrais definitivement toute sensibilité des doigts au minimum et de toutes parties du corps confrontées au froid !!! Mon garçon de 11 ans peut être satisfait : je ne perdrais pas mes cheveux mais que de fois je me suis dit que j'aurais preferé , que cela fait moins mal , que cela repousse ..... En fait je suis consciente maintenant que cheveux ou sensations , il n'y a pas d'echelle de valeur , on en souffre et point !
Apres la deuxième chimio , les choses ont un peu , puis beaucoup empirées pour moi , car hélas j'ai accumulé tous les effets secondaires négatifs de la chimio : nausées , vomissements , douleurs articulaires intenses ......plus probleme au froid !!! C'etait assez terrible , je me serais cru grand mere tant monter l'etage jusqu'à ma chambre m'etait difficile , (imaginer que tenir une assiette à dessert vide m'a fait mal à certains muscles de la main !!) . Bref durant une semaine , c'etait vraiment pas la forme , je me couchais sous une couette des mon retour sur le canapé du salon , avec ma cuvette à portée de bras , je dormais ( dormir permet d'oublier ...un peu !), mais des que les enfants revenaient de l'ecole je me reveillais et tentais d'être presente en esprit !! je me forçais à me mettre à table avec eux , mais n'avalais qu'une soupe et repartais me rallonger avec ma petiote contre mon flanc toujours sur le canapé des qu'elle pouvait ...plus la chimio a avance et plus j'ai ete malade , puis on m'a donne un medicament plus fort pour que les nausées soient au moins supportables ....
Ensuite la deuxième semaine , je remontais la pente , recommencais à manger un peu à ne plus avoir mal partout , je reprenais donc un semblant de vie normale , refaisais les trajets d'ecole à midi et le soir , refaisait certaines choses à la maison .....La troisieme etait bien mieux , j'etais presque comme d'habitude , donc plus active encore , faisant à manger , un peu de menage , quelques courses , bref la vie d'une mère de famille à la maison et rebelotte il fallait y retourner la semaine d'apres !!! Ce fut dur , tres dur meme , alors j'ai fait comme les autres , j'ai compté les cures , je me suis pas plainte car j'ai eu de la chance de les avoir toutes comme prévues (bin oui , une petite voix en nous dit plus jamais oh non plus jamais , et en meme temps un autre plus positive demande à ce que la prise de sang soit bonne afin que la cure suivante soit pas repoussée et donc toute cette souffrance aussi !!! )
Au niveau de l'hopital de jour , les inf etaient adorables et prevenantes , quand je souffrais trop , elles me proposaient de m'isoler en chambre , mais j'ai toujours refusé le fait d'être avec les autres patients m'obligeant à etre au moins aussi courageuse qu'eux , on parlait , on se racontait un peu , et bien sur j'ecoutais ....Cette ecoute de l'autre m'a toujours aider et bien que sortie de mon boulot , j'ai pas pu m'empecher d'aider ceux que je pouvais : un monsieur niait son cancer et grace à mon ecoute a réussi à conscientiser sa maladie pour mieux la combattre , j'ai réussi à expliquer à une inf agaçée qu'un tel souffrait d'angoisse qui augmentait son agressivite et ce untel s'est ainsi calmé ............. Et moi cela m'occupait et m'aidait à tenir ....
Oh j'ai tres souvent pleuré de douleur et surtout d'angoisse de pas resister , mais c'etait seule chez moi et lorsque les miens revenaient je tachais d'être comme d'habitude .....
Mon tout jeune ado etait au depart tres faché contre les medecins : tu es plus malade qu'avant , ils sont fous !!! ( je vous passe les mots !!) , donc nous avons reexpliquer le tout , la patience et son avantage ..............Mais il faut reconnaitre que c'est aussi tres dur pour les proches .
Maintenant , je tiens à preciser que tout le monde n'accumule pas tous ces effets secondaires si durs , certains des autres patients avaient presque la meme chimio que moi et ne souffraient pas autant ou pareil !
On ne sait jamais à l'avance et cela nous rappelle que nous sommes tous differants devant la maladie et ses traitements ....

Bon ,je vais m'arreter là pour ce soir , je sais que j'ai encore des choses à ecrire , mais pour ce soir c'est dejà un "gros "morceau pour vous à lire ...... à demain ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

avatar

Nombre de messages : 442
Localisation : Près de Lyon
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: parcours difficile et pourtant , je m'en suis sortie et Vous   Sam 5 Mar 2005 - 18:26

bec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dame-tortue.com
Optimiste
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 4838
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: parcours difficile et pourtant , je m'en suis sortie et Vous   Sam 5 Mar 2005 - 17:26

bon me revoici , le pc est reparé donc ....

Donc rentrée à la maison , depuis deux jours , retour à l'hopital en vue d'une intervention bégnine mais oh combien douloureuse sur un ongle incarné au gros orteil ( riez , mais cela me genait depuis des années et là ce fut obligatoire à faire en urgence car il faut "être clean " de toutes infections avant une chimio !!) Ouilleouille ouille !! vache que cela fait mal quand cela se reveille ce truc !! j'en aurais hurle de douleur lors du premier pansemant !!! 3-4 jours de repos , et me revoilà toujours dans le meme hopital ,pour la pose du porte à 4 ( chambre implantable dit-on aussi , site à demeure !! bref une petite boite en matériau digne de la nasa d'apres mon fils aine que l'on vous met sur une veine assez "solide " sous la peau donc et en general sous la clavicule ..) Cela se faisant sous anesthésie locale , votre optimiste etait tres tres optimiste et confiante !!! En fait le chir adorable de prevenance n'arrivait pas à trouver une veine ( trop fine celle ci , trop profonde celle là ....) et je l'entendais s'inquieter jusqu'à ce qu'il dise que s'il ne trouvait pas il refermerait là et me la mettrait cette boite à la carotide !!! Là j'ai commence à paniquer et en essayant de pas bouger et de pas gener ,je me suis mise à pleurer ... Je pleurais je pleurais malgre l'inf qui vint me tenir la main et parler avec moi !! En fait mon truc fut mis là où il devait , mais moi je suis restée un "saule pleureur " toute la journée !! Avec le recul ,je pense que c'etait trop : l'annonce du cancer , l'operation , la rea , l'orteil ( eh oui meme lui !) et cette peur qu'on m'ouvre la carotide !!!! Bien apres je sais que ces larmes etaient necessaire et que j'etais presque trop courageuse , trop dans la maitrise , je refusais les somniferes et les anxiolytiques ,m'arrangeant seule avec mes peurs angoisses et consort ..
Enfin il me restait quelques jours de repos sans plus trop de douleurs avant le debut de la chimio . J'ai choisi de la faire faire dans l'hopital local de ma ville . ( faut pas avoir peur car de toutes façons , les medecins se referent aux cancerologues des grands centres et ce sont les memes protocoles en fonction des cancers et du degre "d 'attaque escomptée "et je ne vous dirais que trop l'avantage , plus tard d'etre dans un petit centre !)
J'avais bien sur dit aux enfants que j'allais avoir de la chimio ,; donc dit que c'etait un cancer qu'on m'avait retiré / en fait mon enfant du milieu (11ans ) s'est dit soulage dans le sens où il le sentait etait sur d'avoir compris ..... Puis il a parle de sa peur de me rencontrer la nuit sans cheveux ! alors j'ai explique que si je perdais mes cheveux je mettrais une perruque , que nous nous rencontrions peu la nuit ( rires !) , que la chimio que j'allais recevoir avait peut être d'autres inconvenients , bref que je devais faire ce traitement afin que nous soyions tous sur(e)s que je n'avais plus cette cochonnerie !!! Je pense avoir eu des propos assez rassurants , car leur comportements n'a pas ete plus affecté qu'une certaine sollicitude qui existait des la premiere hospit ....
Entre temps le soir de je sais plus quand , nous avons eu le fameux tremblements de terre de l'est !!! Franchement , j'avais pas besoin de ce repere pour me souvenir de ces evenements , mais faut reconnaitre que là c'etait une periode zarbie pour nous !!! On se demande si quelque chose de pire peut encore arrivé !!!!
Enfin , nous voilà presque à la veille de la premiere chimio .... Entre l'annonce du cancer et le debut de la chimio , il s'est passe tout cela entre autre et ce donc en 1 mois et deux semaines !!!! Le temps file vite tres vite !!!


Bon ,je m'arrete là pour ce soir et continuerais sans doute demain ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tortue

avatar

Nombre de messages : 442
Localisation : Près de Lyon
Date d'inscription : 25/02/2005

MessageSujet: Re: parcours difficile et pourtant , je m'en suis sortie et Vous   Mer 2 Mar 2005 - 18:55

bec à demain Optimiste bec
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.dame-tortue.com
Optimiste
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 4838
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: parcours difficile et pourtant , je m'en suis sortie et Vous   Mer 2 Mar 2005 - 17:19

encore un peu ce soir ....

J'ai oublié de vous preciser que bien sur , du jour du diagnostic je fus mise en arret de travail et que là aussi j'ai tenté de gerer la situation car j'ai l'immense chance d'aimer mon travail et j'en etais malade ( façon de parler bien sur !) d' "abandonner " les gens dont je m'occupe habituellement ..........
Bref , on evalue la future operation qui a lieu une semaine apres mon hospitalisation . C'est une operation pour retirer cette cochonnerie de cancer et ma foi cela doit se faire au plus vite pour moi : qu'on me l'ote !
Me voilà reveillée en réa , mal dans ma tête et dans mon corps : une fermeture eclair de 40 agrafes sur l'abdomen cela tire un peu ..., j'ai mal à la gorge , et on me passe mon mari sur un portable car j'avais negocié de savoir des mon reveil si ma petite poule serait rentrée de sa journée de sortie école à 80 km alors que les routes sont enneigées (vachement inquiète la maman qui sommeille en moi !) , et elle est rentrée ouf je peux me rendormir .....
Suivront cinq jours de réa epprouvants car les enfants ont pas le droit de venir , parce que j'ai mal , parce que parfois j'ai le moral en berne , parce que je suis allergique aux hopitaux et que cela passe par une allergie aux draps réelle .....Les infs sont admirables et adorables de gentillesse , me parle , me caline , mais je suis peu demandeuse et pour "assurer " je me maquille presque tous les jours en attendant ma sortie de là !!! Le chirurgien est sympa , il m'a pas mis de poche annale , a sauvé mon anus donc , et se montre proche de ses patients .L'anesthésiste est un con pedant qui aime pas les questions !! pour me faire taire cet abruti veut qu'on me donne un calmant , les inf savent que je prends un truc seule , je suis dans le milieu !! celui là il perd rien pour attendre et avant ma sortie je lui dirais que je refuse qu'on me drogue avec des produits que je connais mieux que lui !! La morphine me fait croire que le lit tangue ( elle peut meme faire delirer les gens !) et surtout surtout empeche les gazs (eh oui les gazs !) qui sont le signe pour obtenir la sortie de réa !!! on me l'avait pas dit ,je pleure apres mes momes ! les inf decident de les laisser le mercredi suivant et ouf je pète et donc je sors de réa !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Vous pouvez rire , mais je suis heureuse , oui , de peter et de le dire ; pourtant je suis d'une education plutot begueule , mais là c'est mon passeport vers mes enfants !
Suivra une hospit en service de chir sympa d 'assez de jours pour avoir les resultats de la biopsie et le verdict pour chimio ou pas !
Pendant cette hospi , mon mari bien sur vient tous les jours avec les enfants à qui je fais faire devoir , je coiffe ma louloutte qui a de tres longs cheveux , j'ai mes meilleurs ami(e)s , ma famille qui vient , meme mes collègues et mon responsable de service car je lui transmets "mes consignes " pour prendre en charge les gens que mon absence va laisser seuls .....LE jour de ma sortie j'apprends que je vais devoir "subir " de la chimiothérapie , je demandes que ce soit là où je vis , toujours pour ma famille et sors donc avec obligation de revenir tres bientot afin qu'on me mette un porte à 4 ( on dit aussi une chambre implantable , un site à perf ..)en hospit ambulatoire ..................


Bon ,je m'arreterais pour ce soir sur cette note optimiste de ma sortie de l'hopital , pas au mieux de ma forme , mais si heureuse de rentrer chez moi avec les enfants à qui là il va falloir dire la suite sans rien cacher cette fois .............
à demain ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Optimiste
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 4838
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: parcours difficile et pourtant , je m'en suis sortie et Vous   Mer 2 Mar 2005 - 15:03

Me revoici donc et il est déjà le soir ...Les mamans n'ont pas forcement assez d'une journée de 12 heures , mais bon ....Je rprends mon récit :


Je vais donc poster " mon colis " à pieds car la poste est à vingt mètres du cabinet , puis je reprends ma voiture , heureusement je rencontre personne de connaissance ,sinon je suppose que je m'ecroulerais ....Les quelques km se font relativement prudamment car je suis consciente de mon état second , mais je pense ,je pense < ressaissis toi optimiste ressaisis toi ,les deux enfants sont à la maison ( presque 12 et 7 ans ) faut pas qu'ils voient , faut pas qu'ils aient peur ( peur comme certainement je commencerais à avoir si je me laissais aller ) appeler mon hom ,lui laisser un message , pourvu qu'il soit pas trop loin ( il fait des deplacements ...parfois assez loin !), fais attention ,pas d'accident en plus ....
Bref j'arrive à la maison , pose mes affaires et trouve un pretexte fallacieux , pour envoyer fiston (12 ans ) à la douche de suite et fifille (7 ans ) avec lui ? Je telephone sur le portable de l'homme et suis obligée de lui laisser un message car il est pas joignable , un message sobre pour pas l'affoler ,mais clair pour qu'il rappelle !! oh optimiste sent qu'elle va craquer , le mot cancer zone et insiste dans sa tête , elle tiendra pas face aux enfants seule !! Je decides d'appeler ma meilleure amie alors que les enfants ne sont pas dans la piece et lui demande si je peux venir , ou lui amener les enfants ,je sais plus et lui dis à elle l'horreur , d'ailleurs des sanglots essaient de sortir que je ravale . Mon fils sent quelque chose et je le vois bien inquiet , donc calmement ( je l'espere ) je leur dis que nous allons chez Z car je suis pas trop bien car je dois être opérée , qu'il faut pas s'inquieter .....Il pleure inquiet , alors je les prends dans mes bras et reexplique , dedramatise , mais il est temps que je sois plus seule avec eux .Direction chez l'amie où mon zhom me rejoindra car je lui ais relaissé un message .
Pendant 4 jours avant mon hospitalisation , je vais passer des moments calmes et posés où j'organise mon absence , rassures mes proches , enfin surtout mes enfants , fais des emplettes pour l'hopital , vais chez la coiffeuse , maitrise , maitrise l'angoisse , la peur , informe certains proches . J' ai passe une soirée complète à appeler mes nombreux freres et soeurs pour les prevenir , et leur dire qu'ils doivent eux aussi se faire examiner au vu de ce qui m'arrive ... J'ai voulu le faire moi , moi seule et je suis inquiete pour ceux que je sens rebelles à l'examen !!! Le vendredi soir ,je suis aller chercher seule mon fils ainé de 18 ans qui est interne , qui est mon fils à moi d'une autre union et qui lui etait au coutrant de l'examen du mercredi matin ; à lui je veux dire , le pauvre chéri est mal , il en avait parlé dans la semaine à ses copains d'internat qui avaient delirer sur le cancer et tout ça !!! Je me fais rassurante et confiante afin de l'aider .
J'ai appelé le college du second pour les avertir du soucis afin qu'ils soient vigilants si mon futur ado crise , j'ai fait pareil pour mon tout jeune adulte qui doit passer le bac et ais même prevenu son père , afin qu'il se montre plus present et je suis allée voir les instits de ma fifille pour les memes raisons . J'ai exigé d'attendre le retour d'un bon chirurgien dans ma petite ville , afin d'etre hospitalisée pres de chez moi ,que les enfants puissent venir me voir , bref je "maitrises " afin que les miens souffrent le moins possible ....
Le lundi matin mon mari et moi amenont la fille à l'ecole et depart pour l'hopital ................
Suivra une semaine d'examens pour deceler si oui ou non j'ai des metastases , le scanner tombe en panne .................


OH désolée ,je vous laisse là en panne car je laisse le pc à mon ado qui veut tchater avec ses ami(e)s , à tout à l'heure vers 21 30 ?.............................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Optimiste
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 4838
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: parcours difficile et pourtant , je m'en suis sortie et Vous   Mer 2 Mar 2005 - 8:55

Flûte ,et crotte de bique j'arrives pas à mettre tout mon titre !!!!
Donc : Parcours difficile et pourtant ,je m'en suis sortie , donc espoir pour vous aussi !!!!!!!!!!!!

Voilà ,je me suis "engagée " à vous conter mon "expérience ....Je veux le faire , je sais pas vraiment comment ; donc je vous demanderais un peu de clémence devant le style qui ne sera pas forcement correct , qui sera peut être un peu desordonné .....Je vais vous écrire cela un peu comme si vous étiez en face de moi ,donc j'aurais forcement des arrets des réactions actuelles sur des éléments d'hier .....Par contre comme j'ai pas envie de cacher des choses qu'elles soient bonnes ou pas ,cela risque d'être un peu long ,donc je m'y prendrais en plusieurs envois .....
Si je fais ce témoignage ,c'est un peu pour moi , mais beaucoup pour vous , vous qui serez ou pas en relation avec quelqu'un touché par le cancer , vous qui pourriez ,hélas , être touché par le cancer , vous qui vous posez des questions , vous qui avez peur , Vous quoi .....


Pour moi c'est arrive alors que je me pensais en bonne santé , alors que j'avais 44 ans , alors que j'etais tres active , alors que j'avais arrêté de fumer depuis deux ans , persuadée que j'etais de mourrir d'un infartus comme trop des miens trop jeunes ....Bien sur ,il n'y avais jamais eu de cancer dans ma famille . J'avais quelques symptomes legers depuis presque 6 mois , mais etant dure avec moi même ( jamais d'arret maladie en 24 ans de travail ) je m'etais pas ecoutée et le lieu du soucis m'etait difficile à exposer vu ma pudeur ....
En debut d'année 2003 je consultes donc enfin ,car je saigne plus qu'avant et commence à souffrir plus fort de maux de ventre , mais je reste persuadée que je consulte pour des hémorroides ou au pire cette maladie begnine mais pénible où l'on a des hernies aux intestins .

Je suis encore allongée sur la table d'auscultation , où le gastroentérologue vient de me faire un examen assez douloureux , que je lui demandes enjouée : alors docteur qu'est ce que j'ai ?!
Il est tres sérieux et tres "mal " dans la penombre ( l'examen se fait dans une certaine obscurité , afin qu'il voit mieux et menager notre pudeur à nous patients ) et me repond : madame X ,c'est un cancer , je suis desole c'est un cancer ......
Il continue de parler sans doute inconscient que je l'ecoute plus vraiment ! Heureusement que je suis encore allongée ....Comment decrire , cela me parait difficilement imaginable : vous savez comme quand on pas dit que le sang ne fait qu'un tour , ou quand on dit j'ai senti mes cheveux blanchir d'un coup , ou mon coeur est tombé dans mes chaussettes ....Bref , je sais pas mieux vous le dire que c'est comme tombé dans un autre monde , un voile vous tombe dessus ....
Je me ressaisis vite , c'est mon style de maitriser en apparence , il me "calme " car le choc etant rude mes jambes flagellent . Suit ,une longue séance dans son bureau où il parle durant 1/2 h pour m'envelopper de mots je suppose apres coup , pour m'expliquer l'opération urgente , le traitement , le risque de l'anus artificiel , l'hopital ..................Moi je n'ecoute que d'une oreille ( mais j'ecoute !) et pense àmes plus jeunes seuls à la maison , à mon homme que je voudrais là pres de moi , au mot cancer , cancer pas possible , il a dit cancer , les miens vite , vite avec les miens , prevenir ..................................
Apres differantes informations , le medecin qui a du "voir " une partie de mon absence , me confie la lettre pour le chirurgien , le flacon de cet echantillon de saloperie d ' adenocarcinome à aller poster moi même à la poste !!!! ( et oui je suis en cabinet privé !) . Essayer d'imaginer d'aller poster cela vous meme , de reprendre seule la voiture afin de retrouver sa vie à 5 -6 kms , je vous dit pas l'état d'esprit ................


Bon je vais déjà m'arreter là , non pas parce que je suis angoissée ou triste d'écrire cela , mais parce que j'ai des choses de maman bien vivante à faire ...........sourires .
Je pense reprendre ce soir ou peut être avant en fin d'apres midi .
Par contre si vous trouvez mon propos trop long , trop dur à lire , dites le moi et j'abregerais ma façon de narrer car je veux pas vous mettre les boules comme disent les jeunes , ni vous alarmer , juste aider ceux que je peux ...............Je veux pas faire du misérabilisme , ni non plus faire croire que ce fut facile , je veux juste être dans le vrai au plus pres de la façon dont je l'ai vécu ..............................
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: parcours difficile et pourtant , je m'en suis sortie et Vous   

Revenir en haut Aller en bas
 
parcours difficile et pourtant , je m'en suis sortie et Vous
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» parcours difficile et pourtant , je m'en suis sortie et Vous
» salut je suis nouvelle avec vous.
» Je suis heureuse de vous avoir trouvé...
» Comment je m'en suis sortie...
» Bonjour, je suis nouveau parmis vous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Témoignages-
Sauter vers: