AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Abagovomab

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Abagovomab   Jeu 22 Jan 2009 - 7:18

Une voie thérapeutique originale : l’immunothérapie
La molécule CA125 est un antigène présent habituellement en petite quantité dans l’épithélium. Sa présence en grande quantité dans 80% des cancers de l’ovaire, dans le sang circulant, en a fait jusque-là un marqueur tumoral intéressant : son dosage est une indication du développement tumoral, utilisé pour poser le diagnostic de cancer de l’ovaire ou suivre les traitements. Mais c’est la présence à haute densité du CA125 à la surface des cellules tumorales qui est exploitée dans la stratégie immunothérapeutique. La première approche testée a été de fabriquer un anticorps dirigé contre cet antigène. Plusieurs études réalisées avec cet anticorps anti-CA125 n’ont pas pu montrer de bénéfice en matière de contrôle tumoral. Ce qui suggère que cet anticorps est incapable d’induire la destruction des cellules tumorales cibles.

« L’approche de l’Abagovomab se différencie de cette première stratégie par une subtilité », explique avec enthousiasme le Professeur Pujade-Lauraine. « Il s’agit d’un anticorps anti-idiotypique, conçu pour induire une réaction immunitaire de la patiente elle-même contre le CA125. Normalement, cette molécule étant une molécule du soi, elle n’est pas reconnue comme étrangère par le système immunitaire. Ceci est d’autant plus vrai que, même présente en quantités importantes lors des stades avancés de cancer de l’ovaire, cette molécule a la propriété intrinsèque de n’être que très faiblement immunogénique. De ce fait, elle n’induit spontanément que de très faibles réactions immunitaires. Mobiliser le système immunitaire de la patiente contre le CA125 constituait donc un véritable défi scientifique. L’objectif était de contourner la tolérance vis-à-vis de cet antigène. L’astuce a consisté à concevoir un antigène ‘CA125-like’, très similaire à l’antigène natif présent sur les cellules tumorales, mais qui en diffère légèrement de manière à pouvoir induire une réponse immunitaire ».

L’activité et la bonne tolérance de l’Abagovomab (nom de ce traitement immunothérapeutiique) ont été montrées au cours de différents essais cliniques. Le Professeur Pujade-Lauraine fait néanmoins remarquer que ces résultats préliminaires ne prouvent pas que la réaction immunitaire a permis l’éradication des cellules tumorales. « Ces observations étaient néanmoins très encourageantes et permettaient de confronter le modèle théorique à l’expérimentation en mettant en évidence la production d’anticorps par les patientes. En outre, ces études ont également permis d’affiner le protocole d’injection. Il a ainsi été montré qu’une administration prolongée en sous-cutanée présentait la plus grande efficacité ».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Abagovomab
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Abagovomab

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: