AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les omégas-3 seraient même bon pour faire une chimio.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les omégas-3 seraient même bon pour faire une chimio.   Sam 23 Avr 2011 - 11:46

Il est bon mon poisson !

Contrairement aux canons féminins, le bon poisson se doit d’être gras (saumon, sardine, maquereau...), le maigre ne disposant pas des qualités de son alter adipeux. Une sardine peut contenir de 20 à 30 fois plus d’oméga 3 qu’une sole ou une morue. Ces acides gras oméga 3 d’origine animale, plus efficaces que ceux d’origine végétale, représentent un atout essentiel pour notre santé. Une enquête suédoise, menée sur quinze ans par des chercheurs du Karolinska Institut et de Stockholm sur les habitudes alimentaires de plus de 60 000 femmes âgées de 40 à 76 ans tend à démontrer leur action préventive sur le cancer du , en inhibant la croissance de cellules cancéreuses et la formation de métastases.

Les résultats sont éloquents : celles qui incluaient au moins une fois par semaine du poisson gras à leur menu voyaient le risque de cancer du rein se réduire de plus de 40%. Les consommatrices excessives voyaient même ce risque diminuer de 75% comparativement aux femmes qui n’en mangeaient jamais. Le bémol : d’aucuns restent circonspects sur les vertus du poisson, possiblement contaminé aux métaux lourds, et préconisent d’éviter certaines espèces comme le brochet, le requin, l’espadon, le flétan ou le thon. De son côté, l’Afssa [1] (qui vient de lancer une étude sur les teneurs en PCB des poissons d’eau douce) recommande aux femmes enceintes ou allaitantes de ne pas consommer de poissons prédateurs plus d’une fois par semaine, mais affirme qu’il n’y a pas de danger pour les autres populations d’en manger davantage.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les omégas-3 seraient même bon pour faire une chimio.   Jeu 8 Juil 2010 - 12:35

Regular use of fish oil supplements, which contain high levels of the omega-3 fatty acids, EPA and DHA, was linked with a 32 percent reduced risk of breast cancer. The reduction in risk appeared to be restricted to invasive ductal breast cancer, the most common type of the disease.


Une utilisation régulière d'une huile de poisson en suppléments laquelle contiendrait de hauts niveaux d'oméga-3, de l'EPA et du DHA réduirait le risque de cancer du La réduction du risque apparait être limitée cependant aux conduits (qui amène le lait ) dans le cancer du
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les omégas-3 seraient même bon pour faire une chimio.   Ven 26 Mar 2010 - 14:24

26 mars 2010 – Un supplément en particulier d’oméga-3 d’origine marine a permis de réduire le nombre et le diamètre de polypes chez des personnes souffrant de polypose adénomateuse familiale (PAF), une maladie génétique pouvant mener à un cancer du côlon.

C’est ce qu’ont découvert des chercheurs anglais à l’issue d’une étude impliquant 55 patients atteints de cette maladie et ayant déjà subi une colectomie – une chirurgie au cours de laquelle on procède à l’ablation partielle ou totale du côlon.

Chaque jour, pendant 6 mois, la moitié des participants prenait un supplément de 2 g d’acide eicosapentaénoïque (AEP), l’un des 2 types d’oméga-3 qu’on retrouve dans les poissons gras et certains fruits de mer2. Ce supplément n’est pas encore commercialisé. Les autres participants prenaient un supplément placebo.

Résultats? Une réduction de 12 % du nombre moyen de polypes précancéreux chez ceux qui prenaient le supplément d’oméga-3, contre une augmentation de 9,7 % chez les autres, soit une différence totale de 22,4 %.

Par ailleurs, le diamètre des polypes a diminué de 12,6 % chez ceux traités avec les oméga-3 de type AEP, tandis qu’il a crû de 17,2 % dans le groupe traité avec le placebo, dénotant une différence de 29,8 % entre les 2 groupes.

Pour le gastroentérologue Michel Boivin, ces résultats sont très encourageants.

« L’effet thérapeutique des oméga-3 de type AEP équivaut à ce qu’on obtient en pareilles circonstances avec les anti-inflammatoires inhibiteurs de COX-2 – le Célébrex - qu’on n’utilise pratiquement plus en raison des risques cardiovasculaires qu’il présente », affirme le spécialiste qui est aussi professeur titulaire à la Faculté de médecine de l’Université de Montréal.

Pour prévenir le cancer colorectal à grande échelle?
Selon le Dr Boivin, les résultats de cette étude évoquent la possibilité que les oméga-3 puissent prévenir le cancer colorectal tant auprès des personnes atteintes de polypose adénomateuse familiale que dans la population en général.

« La présence de polypes est très fréquente et même s’il s’agit de tumeurs bénignes dans la plupart des cas, de 20 % à 30 % deviennent cancéreuses », précise-t-il.

Puisque le cancer colorectal trouve son origine dans les polypes intestinaux, les oméga-3 de type AEP constituent, selon Michel Boivin, « une avenue intéressante pour diminuer la progression des polypes et peut-être même les éradiquer ».

Le cancer colorectal touche de 3 % à 6 % de la population canadienne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les omégas-3 seraient même bon pour faire une chimio.   Mar 2 Mar 2010 - 8:18

Dans cet article on mentionne que les acides gras oméga-3 et les dérivés seraient bons pour tuer les cellules cancéreuses du cancer du mais aussi de d'autres cancers



(Mar. 2, 2010) — The next treatment for cancer might come from fish says a new research report published in the March 2010 print edition of the FASEB Journal. In the report, scientists show that the omega-3 fatty acid, "docosahexaenoic acid" or "DHA," and its derivatives in the body kill neuroblastoma cancer cells. This discovery could lead to new treatments for a wide range of cancers, including neuroblastoma, medulloblastoma, colon, breast, and prostate cancers, among others.

"We hope that this study can provide a deeper understanding of the actions of omega-3 fatty acids and their products in cancer cells, and why they can be of such high importance in treatment of the disease," said Helena Gleissman, Ph.D., co-author of the study from the Childhood Cancer Research Unit of the Karolinska Institutet in Stockholm, Sweden. "Ultimately, we hope that we can be able to cure more children with neuroblastoma, and possibly other cancers."

Scientists administered DHA to neuroblastoma cells from the nervous system and analyzed the cells for byproducts as the DHA was metabolized into the cells. Researchers then examined the affect of both DHA and its derivatives on the growth of cancer cells. Results showed that DHA killed the cancer cells, but that the toxic derivatives produced by DHA were even more effective at killing the cancer cells. This suggests that DHA could become a new agent for treating neuroblastoma and possibly many other cancers.

"This is good news for those looking to stop cancer. We now know that DHA plays both offense and defense when it comes to protecting our health," said Gerald Weissmann, M.D., Editor-in-Chief of the FASEB Journal. "It's ability to help prevent numerous diseases is well documented, but now we see that DHA or one of its byproducts might serve as the starting point for a new class of anti-cancer drugs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les omégas-3 seraient même bon pour faire une chimio.   Ven 1 Jan 2010 - 14:53

28 décembre 2009 – Une consommation élevée de poissons et de crustacés riches en oméga-3 pourrait aider à prévenir le cancer du , selon une étude préliminaire américaine1.
Les chercheurs ont analysé les données sur la consommation d’acide gras oméga-3 de 1 878 participants à l’étude, dont 929 avaient un cancer colorectal.
Selon les résultats, les personnes qui avaient consommé le plus d’oméga-3 avaient 39 % moins de risque d’être atteints d’un cancer colorectal par rapport à ceux qui en consommaient le moins.
À l’aide des questionnaires, les chercheurs ont évalué la fréquence et la quantité des différents acides gras polyinsaturés contenus dans les aliments consommés par les sujets durant les 12 derniers mois.
Selon les auteurs de l’étude, ces résultats viennent appuyer l’hypothèse que les acides gras polyinsaturés joueraient un rôle bénéfique dans la prévention du cancer colorectal.

Carole Boulé – PasseportSanté.net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Les omégas-3 seraient même bon pour faire une chimio.   Ven 3 Avr 2009 - 12:25



(Apr. 3, 2009) — Docosahexanoic acid (DHA), an omega-3 fatty acid found in fish oils, has been shown to reduce the size of tumours and enhance the positive effects of the chemotherapy drug cisplatin, while limiting its harmful side effects. The rat experiments provide some support for the plethora of health benefits often ascribed to omega-3 acids.

Les omégas 3 trouvés dans les poissons réduisent la taille des tumeurs et rehaussent les effets positifs de la chimio à base de cisplatine tout en limitant les effets secondaires. Des expériences sur des rats supportent les nombreux bénifices associés avec la prise d'oméga-3.


Professor A. M. El-Mowafy led a team of researchers from Mansoura University, Egypt, who studied DHA's effects on solid tumours growing in mice, as well as investigating how this fatty acid interacts with cisplatin, a chemotherapy drug that is known to cause kidney damage. El-Mowafy said, "DHA elicited prominent chemopreventive effects on its own, and appreciably augmented those of cisplatin as well. Furthermore, this study is the first to reveal that DHA can obliterate lethal cisplatin-induced nephrotoxicity and renal tissue injury."

De plus, cette étude révèle pour la première fois que le DHA annulle les effets néfastes et mortels de la cisplatine sur les reins.

DHA is an omega-3 fatty acid that is commonly found in cold-water fish oil, and some vegetable oils. It is a major component of brain gray matter and of the retina in most mammalian species and is considered essential for normal neurological and cellular developments. According to the authors, "While DHA has been tentatively linked with protection against cardiovascular, neurological and neoplastic diseases, there exists a paucity of research information, in particular regarding its interactions with existing chemotherapy drugs". The researchers found that, at the molecular level, DHA acts by reducing leukocytosis (white blood cell accumulation), systemic inflammation, and oxidative stress – all processes that have been linked with tumour growth.

Les chercheurs ont découverts que la DHA réduit les accumulations de cellules blanches, le stress oxydatif et l'inflammation systémique tous ces processus étant reliés avec la croissance des tumeurs.

El-Mowafy and his colleagues have called for greater deployment of omega-3 in the fight against cancer. They write, "Our results suggest a new, fruitful drug regimen in the management of solid tumors based on combining cisplatin, and possibly other chemotherapeutics, with DHA".

----------

recette pour cuire le saumon :

3 lbs (1.4 kg) saumon entier
Beurre
1 c.à thé (5 ml) beurre à l'ail
1 c.à soupe (15 ml) moutarde de Dijon
1 oignon
Sel
Poivre
EtapesPréchauffer le four à 400°F (200°C).


Beurrer un papier en aluminium assez grand pour envelopper le saumon. Coucher le poisson sur le papier en aluminium.


Dans un petit bol, mêler le beurre à l'ail et la moutarde. Etendre sur le saumon.


Ajouter les oignons en rondelles. Saler et poivrer au goût.


Bien refermer le papier en aluminium et sceller. Cuire au four à 400°F (200°C). Calculer 15 minutes par pouce d'épaisseur de votre saumon (1 pouce = 2,5 centimètres).


Pour un morceau de saumon: Suivre le même procédé mais diminuer à 1/2 c.à thé (2 g) de beurre à l'ail mêlé a 1 c.à thé (5 ml) de moutarde de Dijon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les omégas-3 seraient même bon pour faire une chimio.   Aujourd'hui à 16:35

Revenir en haut Aller en bas
 
Les omégas-3 seraient même bon pour faire une chimio.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les omégas-3 seraient même bon pour faire une chimio.
» Pour ceux qui seraient intéressés à Proraris
» Pour ceux et celles qui seraient restés bloqués ici...
» Les crânes de cristal mayas seraient... allemands
» Trois vaisseaux gigantesques seraient positionner sur les anneaux de SATURNE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Alimentation-
Sauter vers: