AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 tarte à la tomate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16455
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: tarte à la tomate   Sam 13 Mai 2017 - 15:28

A new study shows that whole tomato extracts from two different Southern Italy cultivars inhibit gastric cancer cell growth and malignant features, paving the way for future studies aimed at implementing lifestyle habits not only for prevention, but potentially as a support to conventional therapies.

"Their antitumoral effect seem not related to specific components, such as lycopene, but rather suggest that tomatoes should be considered in their entirety," says Daniela Barone, researcher at the Oncology Research Center of Mercogliano (CROM), and one of the authors of the study.

Experiments analyzed whole tomato lipophilic extracts for their ability to tackle various neoplastic features of gastric cancer cell lines. Extracts of both the San Marzano and Corbarino tomato varieties were able to inhibit the growth and cloning behavior of malignant cells. Treatment with the whole tomato extracts affected key processes within the cells hindering their migration ability, arresting cell cycle through the modulation of retinoblastoma family proteins and specific cell cycle inhibitors, and ultimately inducing cancer cell death through apoptosis.

The study, published in the Journal of Cellular Physiology, details findings by Daniela Barone and Letizia Cito, from the research group directed by Prof. Antonio Giordano at the National Cancer Institute of Naples, Pascale Foundation, CROM.

"Our results prompt further assessment of the potential use of specific nutrients not only in the cancer prevention setting but also as a supportive strategy along with conventional therapies," says Prof. Antonio Giordano, Director of the Sbarro Institute for Molecular Medicine, Temple University and Professor of Pathology and Oncology at the University of Siena, Italy.

"Distinct species may exert different effects, in different stages of a certain neoplasm," adds Barone.

Gastric cancer is the fourth most common type of cancer worldwide and has been associated with genetic causes, Helicobacter pylori infection, and eating habits, such as consumption of smoked and salted food.

Tomatoes are consumed worldwide and are a staple of the Mediterranean diet, which is popularly thought to lower cancer risk. Various tomato components have also been analyzed for their ability to counteract tumor growth in experimental systems, although few studies have analyzed the effects of tomatoes in their entirety.

The study authors worked in collaboration with researchers from Prof. Barbara Nicolaus' group and Dr Rocco De Prisco at the National Research Council of Pozzuoli, Italy.

"This work stems from the SHRO research programme performed through a longstanding collaboration with the Department of Medicine, Surgery and Neuroscience, University of Siena, and the Pascale Institute, CROM of Mercogliano. On the wake of these results Dr Attilio Bianchi, General Director of the Pascale Institute and CROM, and I teamed up to renew the collaboration with SHRO implementing the nutrigenomics studies for the benefit of cancer patients," concludes Giordano.

---

Une nouvelle étude montre que les extraits de tomate entiers de deux cultivars différents du sud de l'Italie inhibent la croissance des cellules cancéreuses gastriques et les caractéristiques malignes, ouvrant la voie à de futures études visant à mettre en œuvre des habitudes de vie non seulement pour la prévention, mais potentiellement comme un soutien aux thérapies conventionnelles.

"Leur effet antitumoral ne semble pas lié à des composants spécifiques, comme le lycopène, mais suggère plutôt que les tomates soient considérées dans leur intégralité", affirme Daniela Barone, chercheur au Centre de recherche en oncologie de Mercogliano (CROM) et l'un des auteurs de l'étude.

Les expériences ont analysé des extraits lipophiles entiers de tomate pour leur capacité à aborder diverses caractéristiques néoplasiques des lignées cellulaires de cancer gastrique. Les extraits des variétés de tomates de San Marzano et Corbarino ont pu inhiber le comportement de croissance et de clonage des cellules malignes. Le traitement avec l'ensemble des extraits de tomates a affecté les processus clés dans les cellules qui entravent leur capacité de migration, l'arrêt du cycle cellulaire grâce à la modulation des protéines de la famille des rétinoblastomes et des inhibiteurs spécifiques du cycle cellulaire, et finalement induisant la mort de cellules cancéreuses par apoptose.

L'étude, publiée dans le Journal of Cellular Physiology, décrit les découvertes de Daniela Barone et Letizia Cito, du groupe de recherche dirigé par le professeur Antonio Giordano au National Cancer Institute de Naples, Fondation Pascale, CROM.

«Nos résultats permettent d'évaluer plus avant l'utilisation potentielle de nutriments spécifiques non seulement dans le cadre de la prévention du cancer, mais aussi comme une stratégie de soutien avec les thérapies conventionnelles», explique le professeur Antonio Giordano, directeur de l'Institut Sbarro de médecine moléculaire, de l'université de Temple et Professeur de pathologie et d'oncologie à l'Université de Sienne, en Italie.

"Des espèces distinctes peuvent exercer des effets différents, à différents stades d'un certain néoplasme", ajoute Barone.

Le cancer gastrique est le quatrième type de cancer le plus courant dans le monde et a été associé à des causes génétiques, à une infection à Helicobacter pylori et à des habitudes alimentaires telles que la consommation de nourriture fumée et salée.

Les tomates sont consommées dans le monde entier et sont un élément de base du régime méditerranéen, qui est généralement considéré comme une baisse du risque de cancer. Divers composants de la tomate ont également été analysés pour leur capacité à contrecarrer la croissance tumorale dans les systèmes expérimentaux, bien que peu d'études aient analysé les effets des tomates dans leur intégralité.

Les auteurs de l'étude ont travaillé en collaboration avec des chercheurs du groupe du professeur Barbara Nicolaus et du Dr Rocco De Prisco au Conseil national de recherches de Pozzuoli, en Italie.

"Ce travail provient du programme de recherche SHRO réalisé grâce à une collaboration de longue date avec le Département de médecine, chirurgie et neuroscience, Université de Sienne et l'Institut Pascale, CROM de Mercogliano. À la suite de ces résultats, le Dr Attilio Bianchi, Directeur général de L'Institut Pascale et CROM, et je me suis associé pour renouveler la collaboration avec SHRO mettant en œuvre les études de nutrigénomique au profit des patients atteints de cancer », conclut Giordano.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16455
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: tarte à la tomate   Mar 29 Mar 2016 - 13:37

Le lycopène, présent dans la tomate est un caroténoïde qui donne sa couleur à la tomate, et qui permettrait de combattre le cancer.
D'après certaines études, les grands consommateurs de tomates et de produits qui en sont dérivés, connaissent une diminution de 10% à 20% de leur risque de développer un cancer de la , du et de l'estomac comparativement aux personnes qui en consomment peu. La simple consommation à base de sauce tomates 2 fois par semaine peut réduire de 25% les risques de développer un cancer de la prostate. La pelure de tomate étant plus riche en antioxydants (phénoliques, vitamine C et lycopène) que sa chair et ses graines.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16455
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: tarte à la tomate   Mer 27 Aoû 2014 - 15:37

Men who eat over 10 portions a week of tomatoes have an 18 per cent lower risk of developing prostate cancer, new research suggests.

Les hommes qui mangent 10 portions de tomates ont 18% moins de risques de développer le cancer de la selon une nouvelle recherche

_________________


Dernière édition par Denis le Sam 13 Mai 2017 - 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16455
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: tarte à la tomate   Sam 26 Déc 2009 - 14:28

De nombreux essais cliniques, enquêtes cas témoins ou études de cohorte, sont parvenus à la même conclusion : les tomates jouent un rôle non négligeable dans la prévention des cancers de la . Ces tumeurs masculines sont significativement moins fréquentes chez les gros consommateurs des pommes d'or et de leurs produits dérivés que chez ceux qui en mangent peu. L'effet protecteur s'expliquerait par la richesse des tomates en lycopène, un pigment rouge présent aussi en bonne quantité dans d'autres fruits rouges tels que les pastèques et les pamplemousses. Le lycopène, qui appartient à la famille des caroténoïdes, est en effet un antioxydant puissant (voir ci-dessus). Il serait même le plus puissant antioxydant de l'organisme, selon le rapport du WCRF. Ce composé étant libéré lors de la cuisson, les préparations à base de tomate (sauces, jus, soupes, ketchup) sont beaucoup plus concentrées en lycopène que le fruit frais. Une équipe irlandaise a récemment suggéré qu'un régime riche en lycopène atténuait les symptômes urinaires chez des sujets atteints de cancer de la prostate (publiés dans Prostate Cancer and Prostatic Diseases), mais les preuves sont insuffisantes pour proposer une supplémentation des malades, concèdent les auteurs. Des expériences chez l'animal suggèrent aussi que ce composé pourrait combattre d'autres tumeurs, notamment celle du foie, mais rien n'est prouvé chez l'humain.


Dernière édition par Denis le Sam 13 Mai 2017 - 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur
avatar

Nombre de messages : 16455
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: tarte à la tomate   Mer 24 Juin 2009 - 16:04






Ingrédients pour 4 personnes
1 pâte à tarte brisée de 23 cm, moutarde de Dijon, 150gr de mozzarella ou de cheddar, 4 tomates mûres, 2 gousses d’ail, ciboulette, basilic.
Préparation
1. Préchauffer le four à 180°C. Badigeonner le fond de la pâte avec la moutarde. Ajouter le fromage.
2. Superposer les tranches de tomate. Saler, poivrer, ajouter l’ail haché.
3. Cuire 20 à 30 minutes, jusqu’à ce que la pâte soit dorée.
4. Sortir du four. Ajouter la ciboulette et le basilic haché, un filet d’huile d’olive.
Atout santé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: tarte à la tomate   

Revenir en haut Aller en bas
 
tarte à la tomate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» tarte à la tomate
» Tartes tomate chèvres
» Tarte à la tomate tec et doc
» Tarte tomate / poivron
» Tarte provençale à la tomate et courgettes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Alimentation-
Sauter vers: