AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La fondation québécoise du cancer et certains de leurs services.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15768
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: La fondation québécoise du cancer et certains de leurs services.   Lun 14 Sep 2009 - 0:19

On a beau avoir un bon filet social, au Québec, lorsque la maladie frappe, nombre de personnes se retrouvent démunies financièrement.

À la Fondation québécoise du cancer, les appels sont fréquents de gens touchés par le cancer qui ne parviennent plus à joindre les deux bouts. « Ce sont très souvent de petits salariés, n’ayant pas d’assurance collective, qui doivent s’absenter du travail pendant plusieurs mois. Leur plus grande préoccupation est de pouvoir payer leur loyer et leurs médicaments. L’argent, c’est le nerf de la guerre. La personne atteinte de cancer a beaucoup de dépenses, ne serait-ce pour ses déplacements à l’hôpital et le stationnement », soulève Susan Bouchard, de la Fondation québécoise du cancer. Réginald Petitclerc, de Donnacona, se considère comme chanceux de bénéficier de l’assurance collective de sa conjointe, retraitée de l’enseignement. Atteint d’un cancer du poumon, il a pris pendant 13 mois un médicament onéreux, le Tarceva, dont le coût s’élève à près de 3 000 $, mensuellement.

« Les traitements pour le cancer s’échelonnent souvent sur six mois, voire un an. Or le programme de l’assurance-emploi couvre 17 semaines, ce qui n’est pas assez long. C’est sans compter l’attente avant de recevoir les premières prestations. Bien des gens ne sont pas en mesure de se constituer un coussin financier et ils sont pris au dépourvu durant ces délais. C’est un stress qui vient d’ajouter à celui de la maladie », signale Mme Bouchard.

Selon cette dernière, la Coalition priorité cancer fait des représentations auprès du gouvernement, afin qu’on étende la couverture d’assurance-emploi.

Aide aux entreprises
À Québec, la ligne-info cancer de la Fondation traite 1 500 appels annuellement. L’organisme est à monter un programme d’aide aux entreprises, sous forme de rencontres avec des dirigeants et de midi-conférences en milieu de travail, sur le thème Quoi dire et quoi faire lorsqu’un collègue souffre de cancer.

« Il n’est pas facile, pour bien des gens, d’aborder la question du cancer avec un proche ou un collègue atteint, car cela nous place devant notre propre fin. Comme c’est une maladie arbitraire, on se dit : cela pourrait m’arriver à moi aussi », note France Lucas, directrice générale de la Fondation québécoise du cancer.

Jumelage apprécié
L’organisme offre en outre un service de jumelage, très apprécié, qui permet de mettre en contact une personne atteinte de cancer avec une autre qui a combattu le même type de cancer. Ce service est disponible partout au Québec.

Sachez également que la fondation fait la location, à un coût symbolique de 20 $, de prothèses capillaires, dont le choix est très varié. « Ce service est méconnu. Les gens en apprennent l’existence après avoir déboursé 600 $ pour une prothèse capillaire », mentionne Mme Lucas.

johanne.roy@journaldequebec.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La fondation québécoise du cancer et certains de leurs services.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le site de la Fondation Brigitte Bardot
» La Fondation Helga Heidrich a vraiment besoin de nous tous!!
» St Symphorien sur Coise
» Mon observatoire (phase 1) Prélude à Fondation
» Mon histoire pour peut etre en aider certains...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Société-
Sauter vers: