AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15757
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Mar 2 Fév 2016 - 18:06

Le regroupement des citoyens de Shannon veut soumettre une nouvelle preuve à la Cour d'appel dans le dossier de l'eau contaminée au trichloréthylène, le TCE. Se basant sur une étude réalisée par la Direction de la santé publique, un expert soutient que les risques de développer un cancer à Shannon étaient 3,5 fois plus élevés en raison de la présence de contaminants dans la nappe phréatique.

Il s'agirait des premières données qui confirment le lien entre la présence de TCE et les nombreux cas de cancer à Shannon, affirme la présidente du Regroupement des citoyens de Shannon, Marie-Paule Spieser. La femme se bat depuis 16 ans dans ce dossier.

« Finalement, il y a un rapport qui sort et qui dit oui, il y a un excès de cancer et il n'est pas moindre là. On a 249 % plus de risques de souffrir d'un cancer selon où on a habité à Shannon, c'est très important. »

Les résultats préliminaires de l'étude épidémiologique, menée auprès des personnes ayant habité à Shannon entre 1987 et 2001, ont été remis en novembre dernier au Directeur de la santé publique.

L'expert du Regroupement des citoyens de Shannon, le Dr Claude Tremblay, en a ensuite tiré ses propres conclusions. Il siégeait lui-même au comité qui n'a pas encore terminé ses travaux.

Une « interprétation »

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Capitale-Nationale affirme qu'il s'agit d'une interprétation des résultats de l'étude de la Santé publique et invite à la prudence.

L'adjoint au PDG-relations médias du CIUSSS, René Bouchard, souligne que le rapport final du comité d'experts chargé de l'étude ne sera publié qu'en mars ou en avril.

« M. Tremblay a interprété des données qui sont dans un document qui n'est pas validé à ce moment-ci. Il y a un rapport final qui est actuellement entre les mains du comité d'experts au moment où on se parle. Il sera rendu public au moment où les travaux du comité seront terminés. »

L'expert du regroupement des citoyens établit des liens directs sur l'incidence des contaminants déversés dans l'environnement par l'armée et les cas de cancer répertoriés.

Il note par exemple que « les risques estimés pour développer un cancer du rein, du foie et un lymphome non hodgkinien sont largement supérieurs dans le secteur de Shannon nommé « le triangle rouge », qui a été fortement exposé au TCE. »
Le trichloréthylène est un dégraissant cancérogène utilisé pendant des années sur la base militaire de Valcartier. Il a contaminé les sols et les nappes phréatiques. La municipalité de Shannon a réglé le problème en 2010 en branchant les résidents à de nouvelles sources souterraines d'eau potable.

Du poids à la preuve

L'avocat du regroupement de citoyens, Me Simon Pelletier, affirme que les résultats de l'étude sont « nouveaux parce que la base de données est complètement nouvelle. » Le 8 février, il déposera une requête devant la Cour d'appel au nom des citoyens afin que cette preuve soit prise en compte.

Le CIUSSS promet pour sa part d'envoyer un avis à la Cour en vue du dépôt de la requête devant le tribunal. « Nos procureurs vont transmettre une information à la Cour d'appel en disant que ces données-là peuvent être utilisées, mais avec toute la réserve qui s'impose », explique René Bouchard.

Les citoyens de Shannon ont décidé de porter en appel le jugement de la Cour supérieure rendu en juin 2012 qui leur donne raison en partie. Le juge Bernard Godbout avait estimé que seules les personnes ayant vécu dans un territoire très limité, et en 2001 seulement, avaient droit à un dédommagement maximal de 15 000 $.

Selon le jugement, la preuve n'avait pas été faite que la contamination était à l'origine des nombreux cas de cancer constatés chez les résidents du secteur.

La cause doit être entendue le 22 février devant la Cour d'appel au palais de justice de Québec.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15757
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Ven 17 Mai 2013 - 11:18

Québec - Les inquiétudes des citoyens de Shannon quant au nombre élevé de cancers du cerveau recensés autour de la garnison Valcartier sont justifiées, convient la Santé publique. Un comité d'experts internationaux a été constitué afin d'évaluer si la prévalence de la maladie y est effectivement plus importante qu'ailleurs au Québec et, dans l'affirmative, si la contamination de la nappe phréatique par les rejets de TCE de la Défense nationale et un sous-traitant peut être accusée.

«Quand on regarde les données brutes [...], je pense que les citoyens ont raison d'être préoccupés par les cancers du cerveau. [...] Juste en regardant les données, est-ce qu'on a l'impression qu'il se passe quelque chose? Je vais vous répondre : oui», déclare au Soleil la Dre Isabelle Goupil-Sormany, médecin-conseil en santé et environnement à la Direction régionale de santé publique de la Capitale-Nationale (DRSP). «Donc, on a jugé sur la base des données que ça valait la peine d'aller chercher davantage de financement, d'expertise, de ressources pour qualifier ce qu'on voit.»

Attention! Ce n'est que le début d'une longue analyse. Rien ne démontre, pour l'instant, un surnombre de cancers, encore moins un lien de causalité avec la pollution de l'eau souterraine du secteur. Les spécialistes devront soupeser chaque dossier médical scientifiquement puis déterminer si l'aquifère souillé peut être incriminé.

Ces déclarations sont néanmoins surprenantes puisque les autorités sanitaires ont témoigné devant le tribunal qu'il n'y a pas plus de cancers à Shannon qu'ailleurs. Et que le TCE ne peut être accusé d'avoir empoisonné les résidants au point de les rendre malades.

La saga connaît donc un nouveau rebondissement. Souvenons-nous qu'un recours collectif est toujours devant les tribunaux; il est maintenant soumis à la Cour d'appel. Grossièrement, résumons que des citoyens de Shannon, au nord de Québec, sont convaincus que le trichloroéthylène (TCE), un dégraissant industriel cancérogène dispersé dans la nature par la Défense nationale et une ancienne usine du coin, est la mère de leurs maux. En première instance, le juge a reconnu la contamination par l'armée, mais pas de corrélation avec les maladies recensées.

Études spécifiques

Durant le procès, trois études de la Santé publique ont servi d'assise à la défense pour décomposer l'amalgame du TCE et des centaines de dossiers médicaux consignés par la poursuite. «Les rapports qui ont été déposés par la Direction de santé publique et l'Institut [national de santé publique] tenaient compte de l'adresse de résidence au moment du diagnostic. Et pour le nombre de cancers attendus - parce que pour dire s'il y a un excès, on regarde ce qui est attendu versus ce qui est observé - il n'y avait pas de différence importante par rapport à la moyenne dans la population québécoise. [...] On a fait trois études spécifiques qui ont amené les conclusions qu'il n'y avait pas d'excès.»

La Cour avait toutefois enjoint les citoyens de Shannon à remettre leurs quelque 500 dossiers médicaux à la Santé publique pour qu'elle puisse déclencher une nouvelle investigation. «On les a obtenus il y a un an à peu près. [...] Les citoyens nous ont dit être particulièrement préoccupés par les cancers du cerveau, donc on s'est engagé à [...] les regarder.»

Huit types de cancer

Huit types de cancer sont sous la loupe de la DRSP, «font l'objet d'une surveillance» : des affections du sang, du foie, des reins, du col de l'utérus. «À ça, on ajoute le cancer du cerveau.» Les experts concentrent maintenant leur attention sur ce dernier. Les autres suivront.

«Pour l'instant, on investigue24 cancers du cerveau.» La plupart des victimes ont logé dans les résidences de militaires, seulement trois habitent ou ont habité à Shannon même. Alors, le nombre élevé pourrait s'expliquer parce que beaucoup de soldats ont fait un séjour à la base au fil des ans, donc qu'on risque de débusquer plus de maladies simplement parce qu'ils sont nombreux. «On est face à un casse-tête qu'il faut résoudre et ce n'est pas simple», laisse tomber la Dre Goupil-Sormany.

«Votre probabilité de faire un cancer dans votre vie est d'une chance sur deux, peu importe où vous avez habité. On sait aussi qu'une personne sur trois va décéder d'un cancer, peu importe où elle a résidé. Le cancer est une maladie extrêmement fréquente. Donc, toutes les personnes qui ont séjourné à Shannon au cours de leur vie risquent de développer la maladie.»

Et ils sont nombreux les ex-Shannonites! Ville militaire, la moitié de la population part dans les cinq ans suivant son arrivée. Alors, les experts internationaux doivent résoudre l'énigme : «Le fait d'être passé par une place [Shannon], est-ce que ça augmente ta probabilité de faire un cancer versus si tu étais passé par plein d'autres places au Québec», vulgarise Isabelle Goupil-Sormany. Ensuite, seulement ensuite, ils tenteront de coincer un coupable. Le TCE est un cancérogène avéré, la littérature scientifique est formelle. Mais sa présence dans votre environnement ne signifie pas que vous aurez nécessairement un cancer.

Un grand défi

Une troupe érudite tente donc d'établir un protocole clair pour trancher le débat. «Quand on consulte les experts internationaux, ils nous disent : "Ça va être difficile à faire".» Le défi est si relevé que notre interlocutrice évalue qu'il faudra encore un an et demi avant d'aboutir.

Le comité conseil est composé de huit scientifiques, des experts en santé publique, neurologie, écotoxicologie, toxicologie, épidémiologie, oncologie. Un vient de la Colombie-Britannique, une de France, plusieurs du Québec. Les Centers for Disease Control de l'Oncle Sam sont aussi dans le coup. «On a mis tous les

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15757
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Ven 28 Déc 2012 - 17:04

La centrale Gentilly-2, exploitée depuis 1983 à Bécancour, dans le Centre-du-Québec, a cessé de produire de l'électricité vendredi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15757
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Mar 11 Sep 2012 - 10:01

Ce soir, peu importe pour qui vous avez voté et peu importe si vous avez gagné ou perdu vos élections, vous êtes invités au cinéma Beaubien. Dominic Champagne et des membres du mouvement Sortir le Québec du nucléaire vous y attendent pour la première de Gentilly Or Not To Be.

Le titre du documentaire a l'air amusant comme ça. Le propos l'est beaucoup moins. Pour le commun des mortels qui n'a pas de doctorat en physique nucléaire ou même un bac en développement durable, c'est un propos accablant, épeurant, terrifiant. Pendant 54 minutes, les réalisateurs Guylaine Maroist et Éric Ruel cherchent à nous prouver que la centrale nucléaire Gentilly-2 à Bécancour, celle qui devait fermer définitivement en 2008 et dont le gouvernement Charest a décidé d'entreprendre la réfection, est un désastre en préparation: la chronique d'une catastrophe annoncée.

Toutes sortes de sommités défilent dans le film, dont le ministre allemand de l'Environnement et de la Sécurité nucléaire, qui confirme que l'Allemagne va fermer ses 17 centrales nucléaires. Pourquoi? À cause des études démontrant une hausse des taux de cancer, non seulement à cinq kilomètres des centrales, mais jusqu'à 70 km de distance! On y entend aussi le docteur Ian Fairlie, spécialiste britannique des radiations qui a déjà siégé au Parlement européen pour les verts, affirmer calmement que ces études sont intéressantes pour le Canada, car les réacteurs allemands émettent les mêmes vapeurs d'eau radioactives - le tritium - que les centrales canadiennes, avec la nuance qu'au Canada, leur radioactivité est de 20 à 30 fois supérieure!

C'est le même docteur Fairlie qui lance cette phrase dévastatrice: si vous voulez fonder une famille, ne le faites pas à Bécancour, ajoutant que toutes les femmes en âge de procréer devraient quitter la région illico. Quant à ceux qui restent, il leur conseille fortement de ne jamais manger les légumes de leur potager ni de boire le lait des vaches du coin.

Alarmiste? Peut-être. Militant? Absolument. Mais dans les circonstances de la réfection inutile et nuisible de Gentilly-2, je préfère l'entendre lui que Nathalie Normandeau. Ah Nathalie! La voir à l'écran dans ses tenues chic répéter à l'Assemblée nationale comme dans les couloirs du parlement que Gentilly est parfaitement sécuritaire, c'est entendre Yves Desgagnés prétendre sur la scène du Métropolis que tout va bien et qu'on s'est énervés pour une banale bombe assourdissante. Mais Nathalie persiste et signe sans autre preuve que sa parole qui, bien franchement, a perdu son vernis et ses réserves de crédibilité. C'est aussi un peu le cas de Thomas Mulcair, qui affirme dans le film que le maintien de Gentilly est arrangé avec le gars des vues et qu'il ne vise qu'un but: faire du Québec la poubelle nucléaire du Canada.

C'est une affirmation énorme et lourde de sens. Elle fait surgir toutes sortes d'images d'horreur, dont celle d'un vaste complot du Canada contre le Québec. Mulcair n'utilise pas le mot complot, mais c'est tout comme. Ironiquement, depuis, le chef du NPD refuse d'entrer dans les détails sur cette question, comme l'a appris à ses dépens mon camarade Patrick Lagacé.

Or, la vérité est tout autre. Selon un article assez fouillé du Toronto Star, il ne s'agit pas d'un complot, mais plutôt d'un concours qui fait saliver le reste du Canada. Sur la rive est du lac Huron comme à Eliott Lake, au nord de l'Ontario, capitale mondiale de l'uranium, ça se bouscule au portillon pour devenir la poubelle nucléaire du Canada et enfouir en un seul lieu tous les déchets nucléaires du pays, un projet dont le budget oscille entre 16 et 24 milliards! Autant dire que les chances que le Québec remporte le concours sont pratiquement nulles.

J'aurais souhaité que le film fasse cette nuance avec Thomas Mulcair ou avec un autre. Ce n'est pas le cas et c'est dommage.

Gentilly Or Not To Be, vous l'aurez deviné, n'est pas un film entièrement objectif. C'est un film militant, biaisé, un brin manipulateur, conçu pour secouer, voire choquer le grand public qui n'est pas au fait du dossier nucléaire. Et c'est tant mieux. Car à quoi bon faire des films sur un sujet aussi controversé que le nucléaire, si ce n'est pour faire jaser les gens et surtout les intéresser à une question complexe? En principe, le PQ s'est engagé à fermer la centrale, mais le cas échéant, ce film, qui sera diffusé à Télé-Québec le 17 septembre, ne manquera pas d'apporter de l'eau (radioactive) au moulin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15757
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Sam 1 Sep 2012 - 12:18

Ceci est un article en marge de la campagne électorale au Québec au sujet de l'utilisation du nucléaire.


(Saint-Ferdinand et Saguenay) François Legault et Jean Charest restent sceptiques face aux taux de cancers infantiles élevés autour de la centrale nucléaire Gentilly-2. Ce taux dépasse de 27% la moyenne québécoise, selon ce que rapporte le documentaire engagé Gentilly or Not to be.

Télé-Québec diffusera ce documentaire après l'élection, le 17 septembre. Ces chiffres proviennent de l'Agence de la santé et des services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec (résumé de l'étude).

«Je ne crois pas pour l'instant à ce documentaire. Les spécialistes et les scientifiques que j'ai consultés me disent exactement le contraire. Maintenant, attendons d'avoir les études. Nous, on n'est pas dogmatique comme le Parti québécois qui a pris la décision (de fermer la centrale) avant d'avoir les études», a affirmé le chef de la Coalition avenir Québec ce matin à Saint-Ferdinand.

«Les gens que j'ai consultés me disent que rien n'est prouvé. Il n'y a aucune relation directe entre la centrale et les problèmes de santé des gens», a-t-il ajouté. Il promet que la CAQ ne ferait «pas de compromis, ni sur la sécurité, ni sur l'environnement.»

M. Charest a affirmé qu'il ne détient aucune information selon laquelle la centrale n'est pas sécuritaire ou menace la santé publique. «À ce jour, il n'y a personne qui a relevé une situation qui pourrait nous amener à s'interroger là-dessus», a affirmé le chef du Parti libéral (PLQ), lors d'un passage à Saguenay.

Il a également démenti les propos que tient dans le documentaire son ancien ministre de l'Environnement et aujourd'hui chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Muclair. Ce dernier soutient que la centrale ferait partie d'un «plan bien arrêté» pour faire du Québec la «poubelle» nucléaire du Canada. «C'est arrangé avec le gars des vues! dénonce-t-il. Il n'y a aucune justification possible (à relancer Gentilly 2) autre que le fait qu'on cherche à utiliser le Québec comme poubelle ultime pour les déchets (nucléaires) de l'ensemble du Canada.»

M. Charest a affirmé sans détour que cette affirmation est fausse: «Non, jamais.»

Un réacteur à arrêter d'ici 2013

Gentilly-2 fournit environ 3% de l'électricité québécoise. La fin de la durée de vie de ses réacteurs est prévue pour l'été 2013. La Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN) demande à Hydro-Québec de mettre le réacteur en arrêt d'ici le 31 décembre 2012. Il faudra alors choisir entre la réfection, pour relancer la centrale durant un autre 25 ans. Ou son déclassement -une longue opération qui mènera à sa fermeture.

Le projet de réfection avait été lancé en 2008. Mais il est censé être sur la glace. Le gouvernement Charest veut attendre deux rapports. La CAQ reprend cette position. Le premier rapport vient de la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN), qui réévaluera les risques à la suite de la catastrophe à Fukushima, l'année dernière au Japon. Sa publication a été reportée à plusieurs reprises.

L'autre vient d'Hydro-Québec. Il exposera les coûts de la réfection. Pour la centrale jumelle de Gentilly-2, celle de Point Lepreau au Nouveau-Brunswick, les dépassements de coûts ont été de 50%. Cela équivaut à plus d'un milliard $. Les retards ont dépassé trois ans.

Cet hiver, La Presse révélait que les dépassements de coûts sont déjà importants à Gentilly-2. Les coûts dépassent 3 milliards $, c'est-à-dire environ le double de l'estimé initial en 2008. Plus 800 millions $ ont déjà été engagés pour la réfection.

Quelque 800 emplois sont en jeu. La Chambre de commerce de la région s'est mobilisée pour faire pression sur les politiciens. Le Parti québécois, Option nationale et Québec solidaire veulent fermer la centrale. Ils promettent de compenser la région avec un fonds pour diversifier son économie. Ils ajoutent que le déclassement, qui durera plusieurs années, permettra de maintenir des emplois. Le déclassement coûtera environ 1,5 milliard $. C'est un coût qui serait reporté, mais qui devrait néanmoins être payé plus tard si on faisait la réfection de la centrale.

«Dire que vous allez faire du nucléaire pour 800 emplois, c'est totalement absurde. Hydro-Québec, le gouvernement du Québec, les grandes sociétés d'ingénieurs et l'industrie nucléaire travaillent avec des ressources inimaginables pour s'assurer qu'il n'y ait même pas de débat public», soutient M. Mulcair dans le documentaire.

Préjugé favorable

Tout en disant attendre ces rapports, le PLQ et la CAQ ont déjà clairement indiqué leur «préjugé favorable» pour la réfection. «Si c'est possible de le faire, ce serait souhaitable, car on a besoin de formes d'énergies additionnelles», a avancé ce matin M. Legault. Jeudi, il a affirmé que la fermeture de Gentilly-2 serait «irresponsable».

Pour les risques de dépassement de coûts, M. Legault se dit «inquiet». «Ça doit être démontré que c'est économiquement rentable. La chance qu'on a, c'est qu'il y a une usine jumelle qui a été rénovée dans les Maritimes. C'est possible de partir de cet exemple pour avoir des chiffres qui sont plus précis», a-t-il avancé

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15757
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Mer 16 Nov 2011 - 10:57

QUÉBEC - Le procès pour le recours collectif des citoyens de Shannon sur la contamination de leur eau par du trichloréthylène (TCE) se terminera cette semaine, après 11 ans de démarches.

Les avocats du gouvernement canadien et de la multinationale Dynamics amorcent leurs plaidoiries lundi matin. Cinq jours leur sont alloués.

L’avocat du Regroupement des citoyens de Shannon, Charles Veilleux, a conclu ses plaidoiries la semaine dernière.

Le procès perdure depuis le 10 janvier. Plus de 120 témoins ont été entendus par le juge Bernard Godbout.

«J’ai bon espoir que le tribunal reconnaîtra les dommages que vous avez subis», a lancé Charles Veilleux à la soixantaine de citoyens de Shannon qui participaient, dimanche, à une marche de commémoration pour les victimes du TCE.

L’avocat fait savoir que l’indemnisation pourrait atteindre des centaines de milliers de dollars, un montant qui pourrait prendre du temps avant d’être versé. «Si nous gagnons, probablement que le gouvernement canadien décidera de porter la cause en appel», a dit M. Veilleux.

Le procès a jusqu’à ce jour coûté plus de 4 millions $ au Regroupement des citoyens de Shannon. L’argent provient en grande partie du Fonds d’aide aux recours collectifs du Québec.

Onze ans après avoir appris que leur eau était contaminée par du TCE, un solvant utilisé pour nettoyer les munitions notamment, les citoyens de Shannon vivent toujours dans la peur.

Candide Trottier, qui vit maintenant à Sainte-Foy, est convaincue que le TCE est responsable de la mort de son mari. «Il est décédé à 62 ans d’une tumeur au cerveau après 39 jours de maladie», a confié la dame, qui a elle-même dû combattre trois cancers.

Yvon Bélanger a perdu sa femme, qui a lutté pendant 14 ans contre un cancer. «Et moi j’ai eu le cancer de la prostate», a-t-il révélé.

Lucie Juneau, la fille du médecin Claude Juneau, très impliqué dans le recours collectif, dit vivre chaque jour dans l’inquiétude. «On n’a jamais l’esprit en paix,a-t-elle dit. J’ai un rein qui fonctionne à 10 %, l’autre à 50 %. Mes enfants ont eu des problèmes urinaires qui ont nécessité des opérations. C’est un paquet d’anomalies.»


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diane2



Nombre de messages : 2424
Age : 71
Localisation : L'île Val D'Or à Champlain QC.
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Mer 23 Mar 2011 - 15:55

Lévesque en a juste parlé mais n'a rien fait. Parizeau qui a fait des super de bonnes choses du temps qu'il était là, (et Lévesque aussi) mais il a loupé en voulant construire 5 centrales...

Oui j'ai vu dans la Presse l'article...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15757
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Mer 23 Mar 2011 - 15:43

Je pensais plus que c'était Parizeau qui poussait pour ça. ?!

D'ailleurs sur cyberpresse aujourd'hui, il parle un peu de ça...quelqu'un demande des excuses au p.q.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diane2



Nombre de messages : 2424
Age : 71
Localisation : L'île Val D'Or à Champlain QC.
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Mer 23 Mar 2011 - 15:31

C'est quand même spécial hein? René Lévesques préconisait de faire 30 centrales à travers le Québec, plus tard, Parizeau en voulait 5, maintenant on en a une de trop...

A suivre... C'est encourageant en tout cas. Je sens qu'on vient de loin loin loin...je me rappelle avoir pris le micro a des assemblées dans lesquelles on faisait presque rire de nous et au Bape j'ai posé une question qui les a fait rougir, a propos des plans d'urgence ou rien de ce qu'ils avaient dit n'avait été fait (et ne l'est pas encore aujourd'hui)

Enfin, on verra bien. S'ils réaménagent ça sera sous très haute surveillance c'est au moins ça de gagné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15757
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Mer 23 Mar 2011 - 13:39

Citation :
Hydro-Québec n'exclut pas de renoncer au projet de réfection de Gentilly-2, ni même de fermer la centrale nucléaire, a révélé mercredi le président-directeur général de la société d'État, Thierry Vandal.
Hydro fournira «toutes les informations au gouvernement pour qu'une décision éclairée et réfléchie puisse être prise» à ce sujet, a-t-il déclaré au cours de la conférence de presse tenue à Montréal pour dévoiler les résultats financiers 2010 de l'entreprise.

On tiendra notamment compte de la façon dont se déroule la réfection de centrales semblables au Nouveau-Brunswick et en Corée du Sud, du processus de vente d'Énergie atomique du Canada (ÉACL), propriétaire de la technologie des réacteurs CANDU, ainsi que des récents incidents nucléaires survenus au Japon, a expliqué le pdg.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diane2



Nombre de messages : 2424
Age : 71
Localisation : L'île Val D'Or à Champlain QC.
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Lun 21 Mar 2011 - 18:46

Oui elle le comprend très bien parce qu'elle me connaît tellement. Et le dernier cancer que j'ai eu c'était le même qu'elle en fait.

Je vais marcher avec elle tous les jours et elle veut y aller demain si elle peut, pour elle, si elle réussit à prendre une marche elle se sent vivre. Sa chimio ne sera pas trop forte alors j'espère qu'elle n'aura pas trop de réactions négatives.

Alors demain si elle peut on ira; je l'accompagnerai dans ça mais discrètement. Elle sait que je suis là au besoin, qu'elle peut demander n'importe quand. Sinon ça peut devenir étouffant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15757
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Lun 21 Mar 2011 - 18:29

-Oui c'était un peu mal écrit, j'ai resté à Québec pas mal toute ma vie et Shanon n'est pas très loin donc je connais. Je voulais faire une énumération en fait : Shanon, cet (autre) endroit en France dont j'ai parlé qui s'appelle Espéraza dans l'aube et les environ de Gentilly2...

-C'est Parizeau qui tenait à l'énergie nucléaire je crois. "Monsieur" était dans l'erreur pas à peu près là-dessus et c'est étrange après son travail pour nationaliser l'électricité avec Lévesque, il devait être au courant du dossier pourtant.

-Oui c'est très injuste le cancer, même s'il ne nous tue pas, il prends une bonne partie de notre vie et on a des deuils à faire. Chacun réagit comme il peut et ce n'est pas anormal de pleurer. Parfois je regarde la télé et il parle du cancer et j'ai le réflexe de zapper tout de suite en entendant le mot.
C'est comme une peur permanente et comme on ne sort jamais de cette peur tout à fait on est fragile soi-même.

C'est très difficille en fait de dire quelque chose à une autre personne sur son cancer, c'est délicat si tu est trop optimiste, la personne pense que tu ne prends pas sa douleur en compte et si tu es trop pessimiste ça n'est pas bon non plus. Mais juste être là avec elle est "ben correct".

Je suis sûr que tu es très sensible sur le sujet et que ton amie va comprendre ce que tu vis par rapport au cancer.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diane2



Nombre de messages : 2424
Age : 71
Localisation : L'île Val D'Or à Champlain QC.
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Lun 21 Mar 2011 - 18:03

Denis a écrit:



Merci Diane mais je n'ai pas trop d'énergie et de capacité de concentration. Dans ce fil, je me contente de copier certains articles qui pointent du doigt des lieux qui pourraient être dangeureux pour attraper le cancer : Shannon, cet endroit en France ou il y a peut-être plus de cancers que dans une autre région et cet article ce matin qui parlait de la région près de la centrale.


Shannon n'est pas en France c'est ici au Québec près de Val Cartier...mais j'y pense tu voulais sans doute dire Shanon et cet autre encroit en France???

C'est extrêmement difficile de se battre contre des géants. Voire impossible.

C'est curieux, le PQ qui demande la fermeture de la centrale, ce sont eux du temps de René Lévesques qui ont commencé cette centrale avec l'idée d'en faire 33 autres le long du fleuve et dans le québec... heureusement pour nous le gouvernement a changé pour les horribles libéraux qui ont terminé cette centrale (ça faisait bien leur affaire au fond) mais ont stoppé les projets de 33 autres centrales.

J'ai été voir ma voisine et amie de marche aujourd'hui, elle commençait sa chimio, et de la voir avec son cathéter, sa bouteille de chimio, je me suis mise à pleurer à ma grande honte au lieu de l'encourager... c'est con hein? ça me rappelait bien des souvenirs et ça ranimait des peurs aussi! C'est tellement con d'avoir un comportement comme ça, j'aurais voulu lui épargner ça, qu'elle ne vive pas ça...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15757
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Lun 21 Mar 2011 - 14:18

Citation :
j'ai reçu le Verbatim de l'audience du 10 décembre et le plan de match proposé pour continuer le combat...

Si tu les veux Denis je peux te les expédier sans problème...


Merci Diane mais je n'ai pas trop d'énergie et de capacité de concentration. Dans ce fil, je me contente de copier certains articles qui pointent du doigt des lieux qui pourraient être dangeureux pour attraper le cancer : Shannon, cet endroit en France ou il y a peut-être plus de cancers que dans une autre région et cet article ce matin qui parlait de la région près de la centrale.

Je me rappelle maintenant que tu en avais déja parlé de ta lutte contre cette centrale. Je t'en félicite. C'est difficille ces luttes, il a des experts et des contre-experts. Pour Shannon, je lisais hier ou avant-hier que non...il n'y avait pas plus de cancers là qu'ailleurs...etc. Il y a des intérêts écomiques en jeux et les plus riches peuvent se payer plus d'experts, on dirait.

C'est révoltant en effet pour la personne qui a le cancer et qui ne peut prouver que c'est tel compagnie qui lui a refilé ça tout en en étant intimement perrsuadé. J'ai travaillé dans des usines avec des produits reconnus maintenant cancérigènes et c'est peut-être ça qui m'a donné mon cancer mais je ne peux le prouver parce que c'est difficille à prouver, il faudrait retrouver les gens qui travaillaient avec moi pour voir s'ils ont développé des cancers etc.

D'une façon générale, les cancers sont en augmentations et c'est sûrement dû en partie au développement des industries et de la dégradation de l'environnement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diane2



Nombre de messages : 2424
Age : 71
Localisation : L'île Val D'Or à Champlain QC.
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Lun 21 Mar 2011 - 14:03

Je vis près de cette foutue centrale située de l'autre côté du fleuve sur la rive sud...
J'ai fondé le mouvement zéro-nucléaire avec5 personnes de la région ici. Mais ça me coûtait trop cher à la fin pour imprimer les tracks, les faire passer dans tous les domiciles, les poster partout. Bref on en a conscientisé du monde. Un des types fondateur a travaillé à la centrale et a un cancer incurable. Il se bat pour faire reconnaître son cancer et bien sûr Hydro a l'argent qu'il faut pour le faire taire.

Maintenant je vais aux réunions avec le mouvement vert. J'ai fait quelques entrevues télévisées dont la plus pénible à faire était en anglais à CBC. à cause de l'anglais et de ma nervosité...je n'en fais plus, la dernière étant à Québec Science il y a deux ans, je me suis mise à la retraite mais je continue de protester.

Depuis la catastrophe au Japon les gens se conscientisent au fait que oui une fuite peut arriver... avant souvent on parlait dans le désert ou à des gens qui étaient conscients mais peu enclins à s'impliquer.

Dernièrement j'ai refusé une entrevue avec la revue Actualité parce que je ne veux plus m'énerver à ce point mais toujours je leur donne des noms de gens qui eux répondront avec plaisir. Moi je continue de manifester, j'irai sans doute le 13 à Bécancour...j'ai reçu le Verbatim de l'audience du 10 décembre et le plan de match proposé pour continuer le combat...

Si tu les veux Denis je peux te les expédier sans problème...

Dès qu'il y a une vapeur ou quoique ce soit, je sors mon zoom et je photographie j'envoie ces photos a Philippe Giroul qui les achemine à bon escient pour des parutions ou autre. Il est chargé des communications pour le MSQN.

Tu sais la centrale rejette 78 nucléïdes dans l'eau du fleuve TOUS LES JOURS et très "légalement" en plus.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15757
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Lun 21 Mar 2011 - 13:37

Au Québec, le principal parti d'opposition dit qu'il va fermer la centrale nucléaire s'il prend le pouvoir. Je n'y connait rien mais il parait que ça peut donner le cancer de vivre proche d'une centrale nucléaire au Canada :

Citation :
Le Dr Michael Dworkin, des Professionnels de la santé pour la survie mondiale, a souligné que les centrales de type CANDU, comme celle de Gentilly-2, émettent continuellement du tritium radioactif dans l'air et dans l'eau. « Le tritium est produit en très grande quantité au Canada et il est toléré à trop forte dose dans l'eau », dit-il, ajoutant qu'il y a un lien entre le fait de vivre à proximité d'une centrale et une incidence accrue de la leucémie chez les enfants, selon les recherches les plus récentes.

ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kary0615MC



Nombre de messages : 43
Age : 62
Localisation : France
Date d'inscription : 01/03/2011

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Mer 9 Mar 2011 - 12:17

Donc je rectifie : merci Denis pour toutes ces nouvelles

ok

Chez nous en France, on ne fait guère la différence, quand on a des nouvelles, on dit également qu'on a eu des informations

Simple question de vocabulaire, je sais qu'au Canada, il y a des expressions que vous dites et que nous ne comprenons pas et réciproquement....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15757
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Lun 7 Mar 2011 - 23:12

Je ne pense pas que ce sont des informations dans ce forum spécifiques mais il s'agit plus de nouvelles qui concernent le cancer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kary0615MC



Nombre de messages : 43
Age : 62
Localisation : France
Date d'inscription : 01/03/2011

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Lun 7 Mar 2011 - 19:07

Merci Denis pour toutes ces informations qui redonne un peu d'espoir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15757
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Ven 4 Mar 2011 - 13:55

Pour l'instant, il ne s'agit que d'un e alerte. Mais elle est prise suffisamment au sérieux pour que l'Agence régionale de santé ait confié à la cellule interrégionale d'épidémiologie (CIRE) une étude appronfondie.

Tout est parti du signalement d'un médecin généraliste d'Espéraza, qui a relevé quatre cas de cancers de la vessie dans l'espace de onze mois. Une première enquête rapide de l'Institut de veille sanitaire a mis en exergue deux autres cas, soit six au total, à Espéraza et dans les communes environnantes. « A partir de ce qui est,
OAS_AD('Position1');


cachePubVide('pubCarreEdit');
pour l'instant, le ressenti d'un médecin, nous allons voir si les chiffres confirment un excès de ce type de cancers dans la région »
, explique Amandine Cochet, épidémiologiste à la CIRE.



Déterminer les causes
C'est ainsi que l'ARS a défini un périmètre d'étude de 10 communes (*), dans lesquels vont être recensés tous les cas de cancers de la vessie. « Nous les comparerons ensuite aux données de références. Comme l'Aude ne possède pas de registre des cancers, les comparaisons seront faites avec les données nationales et celles du département de l'Hérault, qui, à partir de son registre, fait des projections sur l'Aude », poursuit Amandine Cochet.

S'il est bien établi qu'il existe un excès de cancers de la vessie dans le secteur, il conviendra de « déterminer s'il existe une OU plusieurs causes à ce regroupement de cas », souligne un communiqué de l'ARS, rendu public hier.

« Ce signalement intervient dans un contexte sensible », reconnaît-on à l'ARS : celui des éventuelles conséquences sanitaires de l'exploitation de l'usine de mousses polyuréthanes Efisol (lire ci-dessous). C'est pourquoi l'administration a pris la décision de « jouer la transparence » et de former un comité de pilotage de l'étude où siègent des élus et des représentants d'associations du secteur, aux côtés des médecins et des services de l'Etat.



Etude longue
Une première réunion a eu lieu vendredi dernier, aux cours de laquelle il a surtout été question du périmètre géographique de l'étude (*). « Il ne fallait pas le faire trop large, au risque de diluer les résultats, ni trop petit, afin que l'étude veuille dire quelque chose », explique Jean Torrent, le maire d'Espéraza, qui juge « très important d'informer la population. A l'issue, soit on rassurera tout le monde, soit on mettra en place un dispositif de surveillance », poursuit le maire.

Mais l'étude prendra du temps. La prochaine réunion du comité est prévue en septembre. Et à cette date, la CIRE espère avoir réussi au moins à chiffrer le nombre de cas. Un début.


Laurent Rouquette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15757
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Dim 15 Nov 2009 - 14:38

Les résidents de Shannon, dans la région de Québec, veulent obtenir justice. En attendant, ils se sont recueillis, samedi, à la mémoire des 225 personnes mortes du cancer dans la région.

Plusieurs citoyens sont convaincus que ce nombre anormalement élevée de cancers est directement liée à la contamination de l'eau des puits par le trichloréthylène (TCE).

Le TCE, auparavant utilisé comme solvant par la base militaire de Valcartier et une usine située à proximité, s'est infiltré pendant des années dans la nappe phréatique.



Le symbole de la lutte des résidents de Shannon demeure Alexandre, mort d'un cancer du cerveau à 18 ans. Pour son groupe d'amis, la peine s'est transformée en frustration. « Malgré tout, la base et le gouvernement continuent de nier. Je trouve ça dévalorisant. Ça dévalorise ce que notre ami a vécu. »
Le groupe de citoyens, qui a intenté un recours collectif en 2007 contre le gouvernement fédéral et une filiale de SNC-Lavalin, n'est pas au bout de ses peines. Ottawa entend demander une révision du jugement autorisant ledit recours collectif. Celui-ci pourrait dépasser les deux milliards de dollars et toucher 3000 requérants.

L'avocat du groupe, Charles Veilleux, se désole de ce qu'il considère être une « stratégie de diversion » du gouvernement. Le procès, prévu pour le printemps, ne débutera pas avant au moins un an.


Dernière édition par Denis le Mar 11 Sep 2012 - 10:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?   Aujourd'hui à 19:53

Revenir en haut Aller en bas
 
Des personnes mortes du cancer suite à de l'eau contaminée ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rêves fréquents de Morts
» reve étranges
» événement du 11 juillet
» Que voyez vous sur cette photo ?
» Neuvaine pour les Personnes malades

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Société-
Sauter vers: