AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rester féminine même quand on a perdu ses cheveux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Rester féminine même quand on a perdu ses cheveux   Ven 14 Oct 2011 - 10:30

Le cancer peut faire peur, mais personne n’est seul
Le Journal de Chambly - 14 octobre 2011

Communautaire > Divers

La Société canadienne du cancer (SCC) est présente dans la communauté pour répondre aux questions, offrir différents services et pour apporter du soutien aux personnes touchées par le cancer. Des prêts de prothèses capillaires et mammaires, des services régionaux de soutien, en passant par la documentation et l’écoute, la SCC Richelieu/Yamaska s’avère une ressource essentielle pour toute personne devant faire face à la maladie, que ce soit les aidants, les personnes atteintes, les familles et les amis.

Certains traitements contre le cancer entraînent une perte de cheveux temporaire. Aussi, la Société canadienne du cancer offre à sa clientèle le prêt de prothèses capillaires, moyennant un dépôt de 20$. Avec un vaste choix de couleurs et de styles, la SCC peut répondre aux goûts et désirs de chacun. Il suffit de prendre rendez-vous.

La Société canadienne du cancer offre la possibilité d’assister gratuitement à trois types de rencontre pour des échanges et partages d’expériences avec des personnes qui vivent une situation similaire, dans le but d’améliorer leur bien-être. Les groupes de soutien mensuel, la visualisation et l’expression par les arts ont été développés pour répondre aux besoins des personnes atteintes et des aidants. On peut communiquer avec la SCC Richelieu/Yamaska pour connaître le groupe le plus près de chez soi.

Les personnes qui viennent d’apprendre le diagnostic, qui ont des préoccupations, qui cherchent des ressources, qui veulent donner de leur temps et de leur cœur sont invitées à communiquer avec Magalie Taillon, agente de services à la communauté, au 450.773.1003 ou 1.877.222.1665

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Rester féminine même quand on a perdu ses cheveux   Mer 9 Fév 2011 - 14:31




Catherine Le Banner est prothésiste capillaire. Les têtes nues par la « chimio » défilent dans son salon. Des femmes devenues la cible d'un certain marché, que dénonce la coiffeuse guingampaise.
Reportage

Sur un rebord de placard, elles s'alignent. Des têtes coiffées de perruques. Non, pas « perruques », ça fait trop... festif. Dans son salon mixte, elle accueille des femmes qui vont perdre leurs cheveux. Conséquence visible du traitement contre le cancer. « Je suis à ma 14e prothèse capillaire posée depuis août. » Catherine Le Banner, la coiffeuse de la rue du Vally a des doigts de fée et surtout une envie d'aider les gens. Elle a été coiffeuse et perruquière pour homme il y a plus de dix ans à Plouha. Après une pause, elle a repris cette activité depuis moins d'un an à Guingamp.

Pas de cancans

« Quand j'ai un rendez-vous pour une perruque, je baisse les stores. Je reste 1 h 30 avec la personne », raconte Catherine Le Banner. Comme une coiffeuse normale, elle discute avec sa cliente. Pas de cancans, mais un échange humain et profond. « Après un rendez-vous comme ça, je suis lessivée. Mais je veux qu'elle reparte avec le sourire. »

Elle fait tout pour que ces femmes se sentent bien. « Je ne vends jamais de perruques, juste en disant aurevoir et merci. » Catherine passe du temps sur les têtes nues de ses clientes. Elle fait essayer des perruques, mais « elles ne sont pas comme il y a vingt ans ». Cela peut aller jusqu'à quatre ou cinq modèles. « Certaines essaient de retrouver ce qu'elles avaient avant. D'autres veulent changer radicalement de looks », dit-elle en sortant un carré blond d'une boîte. Après la pose, Catherine fait son travail de coiffeuse, ciseaux en main ! Comme pour les vrais cheveux, elle retravaille la coupe des prothèses capillaires.

Comment ont-elles trouvé Catherine ? Elle sourit timidement. « J'ai déposé des petites revues à l'hôpital et à la clinique radiologique. » La coiffeuse est aussi agréée par la sécurité sociale. La caisse rembourse 125 € sur la prothèse capillaire, certaines mutuelles le font aussi. Catherine a signé une charte avec la Ligue contre le cancer. Elle est donc répertoriée sur une liste de professionnels spécialisés.

Contre les profiteurs

Pour Catherine, cette charte avec la Ligue, c'est autre chose. « Je me suis engagée à ne pas profiter de la détresse psychologique des personnes. » Les cheveux de Catherine : entre 200 et 530 €. Cela dépend de la fabrication machine ou main de la prothèse. « Je me bats contre les salons qui vendent plein de produits à ces femmes, proteste-t-elle. Je connais des salons, comme à Perros-Guirec ou Erquy, qui n'hésitent pas à facturer une prothèse simple pour 800 € ! » Le double de son salon.

Un abus de faiblesse à ses yeux. Elle ne décolère pas. « Les malades sont déjà atteints psychologiquement et financièrement. » Et de parler du cas de cette femme aidée financièrement par l'antenne départementale de la Ligue contre le cancer. Elle touchait les minimas sociaux, à peine 850 € par mois. Le prothésiste n'a pas hésité à lui vendre une perruque à 800 €.

Son métier, elle ne l'a pas choisi. L'une de ses femmes aux têtes nues lui a demandé où elle l'avait appris. « Ce n'est pas mon métier, j'aime tout simplement aider les gens. »



Angélique GOYET
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
sandralm91



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 27/01/2010

MessageSujet: Rester féminine même quand on a perdu ses cheveux   Mer 27 Jan 2010 - 17:31

Bonjour à toutes!
Je viens de lire certains messages et je peux peut-être vous aider. Soucieuse du bien-être des gens malade et en particulier des femmes atteintes du cancer et qui perdent leurs cheveux, je propose des perruques synthétiques à très bon prix (les prix débutent à 62€ jusqu'à environ 90€). C'est un excellent rapport qualité prix, elles font très naturel, moi-même j'en porte pour aller voir mes clientes. Il y a un large choix de couleurs et certains modèles existent en cheveux naturels à environ 120€ selon les modèles. Si vous êtes interressées, n'hésitez pas à me contacter, je me ferai un plaisir de vous conseiller. A bientôt. Sandra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rester féminine même quand on a perdu ses cheveux   Aujourd'hui à 14:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Rester féminine même quand on a perdu ses cheveux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rester féminine même quand on a perdu ses cheveux
» reprendre après un arrêt maladie quand on a perdu ses cheveux.
» Pourquoi maigrit-on en mangeant à sa faim?
» le corps qui "stocke"..
» L'impression que cette foutu phobie revient ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Société-
Sauter vers: