AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La rhubarbe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La rhubarbe   Ven 23 Oct 2015 - 16:47

23-10-2015 | 11h47

Le pigment de la rhubarbe présente des propriétés chimiques intéressantes pour bloquer la croissance des cellules tumorales, rapporte une nouvelle étude de recherche américano-chinoise.

Une équipe de chercheurs de l'Université d'Emory à Atlanta, aux États-Unis, d'instituts de recherche américains et de la Peking University de Pékin, en Chine, ont découvert que la rhubarbe possède un pigment capable d'inhiber une protéine déjà connue et essentielle à la croissance des tumeurs.

Les chercheurs ont travaillé à partir d'une formule concentrée de ce pigment dénommé physcion ou pariétine et qui donne aux tiges de rhubarbe sa couleur rouge.

En laboratoire, la substance chimique issue de ce concentré a été ajoutée à des cellules leucémiques. Les résultats ont montré qu'au bout de 48 heures, 50 % d'entre elles disparaissaient.

L'équipe a ensuite travaillé sur une autre forme de physcion testée sur des souris à qui des cellules cancéreuses humaines avaient été injectées pour les besoins de cette nouvelle expérience. Elle a également constaté la réduction de la croissance de ces cellules.

Les pigments auraient une action de blocage de la protéine 6PGD, qui participe activement à la croissance des cellules tumorales, un processus déjà connu et identifié sous le nom de Pentose Phosphate Pathway, expliquent les chercheurs. La protéine lui apporterait une contribution essentielle. Or, sans 6PGD, la prolifération des cellules et la croissance tumorale est ralentie ont observé les scientifiques.

Pour parvenir à ces résultats, publiés dans la revue Nature Cell Biology, l'équipe a d'abord testé près de 2000 composés chimiques pour voir lesquels seraient susceptibles d'avoir un impact sur la protéine 6PGD et stopper la croissance tumorale sans pour autant s'attaquer aux autres cellules.

Si les résultats sont encourageants, des études complémentaires devront être menées. L'expérience s'étant en effet déroulée en laboratoire, ce composé chimique doit ensuite être testé au sein de l'organisme humain pour vérifier que toutes les conditions de son efficacité et de sa sécurité sont réunies, conclut cette étude.

De précédents travaux universitaires avaient déjà démontré que la rhubarbe, comme beaucoup de fruits et légumes de couleur rouge, notamment cuits, est riche en polyphénols, une famille de molécules organique connue pour ses propriétés anti-cancer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: La rhubarbe   Lun 19 Oct 2015 - 15:57

An orange pigment found in lichens and rhubarb called parietin may have potential as an anti-cancer drug, scientists at Winship Cancer Institute of Emory University have discovered.

The results are scheduled for publication on October 19 in Nature Cell Biology.

Parietin, also known as physcion, could slow the growth of and kill human leukemia cells obtained directly from patients, without obvious toxicity to human blood cells, the authors report. The pigment could also inhibit the growth of human cancer cell lines derived from lung and head and neck tumors when grafted into mice.

A team of researchers led by Jing Chen, PhD, discovered the properties of parietin because they were looking for inhibitors for the metabolic enzyme 6PGD (6-phosphogluconate dehydrogenase). 6PGD is part of the pentose phosphate pathway, which supplies cellular building blocks for rapid growth. Researchers have already found 6PGD enzyme activity increased in several types of cancer cells.

"This is part of the Warburg effect, the distortion of cancer cells' metabolism," says Chen, professor of hematology and medical oncology at Emory University School of Medicine and Winship Cancer Institute. "We found that 6PGD is an important metabolic branch point in several types of cancer cells."

This work represents a collaboration among three laboratories at Winship led by Chen, Sumin Kang, PhD, assistant professor of hematology and medical oncology, and Jun Fan, PhD, assistant professor of radiation oncology. Co-first authors are postdoctoral fellows Ruiting Lin, PhD, and Changliang Shan, PhD, and former graduate student Shannon Elf, PhD, now at Harvard.

The Winship team obtained cancer cells from a patient with acute lymphoblastic leukemia, and found doses of physcion/parietin that could kill half the leukemia cells in culture within 48 hours, while the same doses left healthy blood cells unscathed. A more potent derivative of the pigment called S3 could cut the growth of a lung cancer cell line by a factor of three over 11 days, when the cells were implanted into mice.

Although 6PGD inhibitors appear to be nontoxic to healthy cells, more toxicology studies are needed, both to assess potential side effects and to see whether people with inherited conditions would be more sensitive to the drugs. Parietin is present in some natural food pigments, but has not been tested as a drug in humans.


---


Un pigment orange trouvé dans les lichens et la rhubarbe appelé pariétine peut avoir un potentiel comme médicament anti-cancer, selon ce que les scientifiques de Winship Cancer Institute de l'Université Emory ont découvert.

Les résultats sont prévus pour publication le 19 Octobre dans Nature Cell Biology.

La pariétine, aussi connu comme physcion, pourrait ralentir la croissance et de tuer les cellules leucémiques humaines obtenues directement auprès des patients, sans toxicité évidente pour les cellules sanguines humaines, les auteurs du rapport. Le pigment peut également inhiber la croissance de lignées cellulaires de cancer humain dérivées de et les tumeurs de lorsque greffé à des souris.

Une équipe de chercheurs dirigée par Jing Chen, Ph.D., a découvert les propriétés de pariétine parce qu'ils étaient à la recherche d'inhibiteurs de l'enzyme métabolique 6PGD (6-phosphogluconate déshydrogénase). 6PGD fait partie de la voie des pentoses phosphates, qui fournissent des blocs de construction pour la croissance cellulaires rapides. Les chercheurs ont déjà trouvé que l'activité de l'enzyme 6PGD est accrue dans plusieurs types de cellules cancéreuses.

"Cela fait partie de l'effet Warburg, la distorsion du métabolisme des cellules cancéreuses», dit Chen, professeur d'hématologie et d'oncologie médicale à l'école de l'Université Emory de médecine et Winship Cancer Institute. "Nous avons constaté que 6PGD est un point important de la branche métabolique dans plusieurs types de cellules cancéreuses."

Ce travail représente une collaboration entre trois laboratoires à Winship dirigées par Chen, Kang Soumine, PhD, professeur adjoint de l'hématologie et de l'oncologie médicale, et Jun Fan, PhD, professeur adjoint de la radio-oncologie. Co-auteurs de la première sont des stagiaires postdoctoraux Ruiting Lin, Ph.D., et Changliang Shan, Ph.D., et ancien étudiant diplômé Shannon Elf, PhD, maintenant à Harvard.

L'équipe Winship obtenu les cellules cancéreuses d'un patient atteint de leucémie lymphoblastique aiguë, et a trouvé que des doses de physcion / pariétine pourraient tuer la moitié des cellules leucémiques en culture dans les 48 heures, alors que les mêmes doses laissaient les cellules sanguines saines indemnes. Un dérivé plus puissant du pigment appelé S3 pourrait réduire la croissance d'une lignée de cellules de cancer du par un facteur de trois sur une période de 11 jours, lorsque les cellules ont été implantées dans les souris.

Bien que les inhibiteurs 6PGD semblent être non toxique pour les cellules saines, plus d'études de toxicologie sont nécessaires, à la fois pour évaluer les effets secondaires potentiels et de voir si les gens souffrant de maladies héréditaires seraient plus sensibles aux médicaments. La Pariétine est présent dans certains pigments alimentaires naturels, mais n'a pas été testé comme un médicament chez l'homme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15769
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: La rhubarbe   Ven 12 Fév 2010 - 9:55

(Le 12 février 2010) - Manger de la rhubarbe cuite dans un crumble est non seulement délicieux mais cela pourrait également être le meilleur moyen de profiter de ses bienfaits pour la santé, et pourrait conduire au développement de nouveaux traitements anticancéreux.

Les chercheurs ont constaté que la cuisson de rhubarbe du jardin britannique pendant 20 minutes augmente considérablement ses niveaux de produits chimiques anti-cancéreux. Les conclusions des universitaires à la Sheffield Hallam University, en collaboration avec l'Institut Scottish Crop Research, ont été publiés dans la revue Food Chemistry.

Ces produits chimiques, appelés polyphénols, ont été capables de tuer sélectivement ou empêcher la croissance des cellules cancéreuses, et pourrait être utilisé pour développer de nouveaux traitements moins toxiques contre le cancer, même dans les cas où les cancers se sont révélés résistants aux autres traitements.

Les Universitaires espèrent désormais d'utiliser les résultats pour étudier l'effet des polyphénols de rhubarbe sur la leucémie. Elles visent à découvrir la meilleure combinaison des polyphénols et des agents de chimiothérapie pour tuer les cellules leucémiques, même ceux déjà résistants au traitement.

C'est la première fois que les avantages de la rhubarbe de jardin britannique, plus précisément une variété cultivée dans le sud du Yorkshire, ont été étudiés. Des recherches antérieures ont mis l'accent sur la rhubarbe médicinales orientales, qui a été reconnue pour ses bienfaits sur la santé et est utilisée en médecine traditionnelle chinoise depuis des milliers d'années.

Le Docteur Nikki Jordan-Mahy, de la recherche biomédicale Sheffield Hallam University's Centre, a déclaré: «Notre recherche a montré que la rhubarbe britannique est une source potentielle d'agents pharmacologiques qui pourrait être utilisé pour développer de nouveaux médicaments anti-cancéreux."

"Les traitements actuels ne sont pas efficaces dans tous les cancers et la résistance est un problème commun. Le cancer touche une personne sur trois au Royaume-Uni il est donc très important de découvrir de nouvelles thérapies, moins toxiques et des traitements qui peuvent vaincre la résistance au cancer».


-------

J'ai pris cette recette de cruble au hasard sur internet, il faut faire attention au sucre naturellement peut-être employé des substituts :


Crumble à la rhubarbe :
◦700 g de Rhubarbe
◦80 g de Sucre Semoule
◦50 g de Cassonade
Appareil à crumble
◦1 sachet de Sucre Vanillé
◦150 g de Beurre
◦200 g de Farine de Blé
◦1 pincée de Sel
◦100 g de Cassonade

Préparation de la recette:
1.Pelez, lavez et coupez les tiges de rhubarbe en tronçons de 2cm. Mettez-les dans une passoire. Saupoudrez-les de sucre semoule et laissez dégorger 1 heure.
2.Préchauffez le four à 200°C (th. 6/7). Beurrez un plat à gratin.
Préparez l'appareil à crumble :
3.Dans un saladier, mélangez du bout des doigts le beurre, la farine, le sel, la cassonade et le sucre vanillé. Vous devez obtenir un sable grossier.
4.Égouttez la rhubarbe. Répartissez-la dans le plat à gratin. Saupoudrez-la du reste de cassonade. Couvrez de pâte à crumble. Enfournez pour 25 minutes jusqu'à l'obtention d'une croûte bien dorée.
5.Servez tiède.


Dernière édition par Denis le Sam 24 Oct 2015 - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La rhubarbe   Aujourd'hui à 2:01

Revenir en haut Aller en bas
 
La rhubarbe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» confiture de rhubarbe
» Chaussons à la compote de rhubarbe
» LA RHUBARBE
» crumble fraise/rhubarbe
» rhubarbe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Alimentation-
Sauter vers: