AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Équipement nouveau pour la lutte contre le cancer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Équipement nouveau pour la lutte contre le cancer.   Dim 26 Aoû 2012 - 20:03

Le «Tricorder » : c’est le nom de ce nouveau gant ultrasensible, invention technologique capable de diagnostiquer de nombreuses anomalies. Mis au point par un étudiant d’Harvard associé à deux ingénieurs, ce gant pourrait notamment permettre à une femme de dépister un potentiel cancer du sein sans aide extérieure ni examen médical.

Le Tricorder est constitué de multiples capteurs qui analysent, par pressions du gant, la température, les sons et les vibrations, et il est programmé pour sonner si une partie du corps nécessite un examen plus approfondi. Sans fil, il transmet les informations recueillies à un dispositif extérieur. Le Tricorder peut donc diagnostiquer un cancer du sein en évaluant la taille et l’emplacement d’une tumeur, mais aussi étudier les ganglions ou une hypertrophie du foie. Ses inventeurs devraient prochainement le rendre capable de détecter les anomalies cardiaques en lui ajoutant un capteur à ultrasons.

Mais le gant est également capable de rectifier l’utilisation qu’en fait la personne, si l’usager effectue par exemple des pressions trop fortes ; ainsi, s’il est à l’origine destiné à faciliter les examens des médecins, l’idée de ses créateurs est de le rendre accessible ensuite à un public plus large, pour permettre aux femmes de vérifier elles-mêmes la présence de tumeur éventuelle dans leurs seins.

En rendant possible un diagnostic plus précoce, rapide et individuel, ce gant permettrait de réduire la mortalité due au cancer du sein en prenant en charge les femmes porteuses de tumeur plus tôt. Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes en France, il a tué 11 500 personnes en 2011, tandis que 53 000 cas étaient détectés la même année, selon l’Institut de veille sanitaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Équipement nouveau pour la lutte contre le cancer.   Mer 23 Fév 2011 - 16:46

Selon la direction du CHUS, le scalpel gamma est le meilleur appareil de radiochirurgie pour traiter des tumeurs cérébrales (métastases, méningiomes) et des lésions bénignes comme des malformations vasculaires ou une névralgie du trijumeau. Ces traitements s’effectuent à l’aide de radiations ionisantes et ne nécessitent aucun geste chirurgical. Ils sont extrêmement précis, indolores, durent beaucoup moins longtemps qu’une chirurgie conventionnelle et comportent peu ou pas d’effets secondaires. Aucune période de convalescence n’est requise et les risques d’hémorragie et d’infection sont nuls.

Contrairement à la radiothérapie, un seul traitement suffit. Cette technologie présente une excellente alternative à la chirurgie et à la radiothérapie. Il peut guérir le patient ou, dans le cas de métastases, ralentir la progression du cancer.

Traitement efficace
À ce jour, on note qu’environ 90 % des métastases provenant des poumons répondent bien au traitement. « Désormais avec le Perfexion, nous pourrons traiter n’importe quelle zone de la tête, particulièrement les régions profondes ou difficiles d’accès. Même certaines lésions inopérables ou comportant un risque élevé durant la chirurgie pourront être soignées », ajoute le Dr David Mathieu, neurochirurgien et chef médical du Service de radiochirurgie au CHUS.

Effectués sur une base ambulatoire, ces traitements sont non invasifs. « Cette technologie permet de récupérer du temps opératoire, en plus d’éviter l’hospitalisation dans de nombreux cas. En comparaison avec les modèles précédents, le Perfexion est entièrement automatisé et élimine les manipulations et déplacements du patient en cours de traitement. Le patient est ainsi plus confortable durant l’examen et le personnel évolue dans un environnement de travail plus ergonomique, ce qui entraîne donc un meilleur service à la clientèle », rapporte la Annie Ebacher, chef médicale du Service de radio-oncologie.

Le scalpel gamma a coûté 2,9 millions $. Le ministère de la Santé et des Services sociaux ainsi que l’Agence de la santé et des services sociaux, le CHUS et sa Fondation se partagent cet investissement.

Près de 400 patients pourront être traités annuellement avec le nouveau scalpel gamma, contrairement à 300 avec l’ancien.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Équipement nouveau pour la lutte contre le cancer.   Lun 15 Nov 2010 - 11:47

Strasbourg s'équipe d'un appareil de pointe pour soigner le cancer
STRASBOURG - Le centre régional de lutte contre le cancer Paul-Strauss de Strasbourg s'est doté d'un système de radiochirurgie de dernière génération afin de soigner certains types de cancer, a-t-il annoncé lundi.

Le "Novalis Tx", un appareil pour l'instant unique en France selon le centre, permet de délivrer en une seule fois de très hautes doses de rayons. Les organes sensibles situés à proximité des tumeurs sont protégés car le patient est maintenu "au millimètre près" dans la position adéquate pour le traitement.

Les tumeurs cérébrales, pulmonaires ou hépatiques notamment peuvent être ainsi efficacement combattues sans avoir à recourir à la chirurgie traditionnelle.

"Accueillir cette nouvelle technologie a représenté un effort important pour nous puisqu'il a fallu construire un bunker supplémentaire: l'investissement global s'est monté à 5,8 millions d'euros", a expliqué Patrick Dufour, le directeur général du centre, lors d'une conférence de presse.

L'appareil en lui-même a coûté 3,7 millions d'euros et les travaux d'installation 2,1 millions, a-t-il précisé.

L'imposant appareil, qui a nécessité 40 jours d'installation et 4 mois de réglages, fonctionne depuis le mois d'avril.

Le patient, allongé sur une plate-forme, est équipé d'un casque ou d'un masque selon les cas qui le maintient fermement en position: étant donné les doses de rayons, il ne faut surtout pas qu'ils atteignent des zones saines.

La machine tourne ensuite lentement autour du malade et envoie ses doses de rayons, jusqu'à 10 fois la dose appliquée dans une machine de la génération précédente, pour une efficacité sans précédent.

Le traitement peut être fait en une seule ou plusieurs séances à raison d'environ 20 à 30 minutes par métastase. La machine s'attaque aux tumeurs d'une grosseur comprises entre 2 millimètres et 3 centimètres.

"Nous millimétrons le dépôt de la dose. Les avantages sont qu'on a besoin de moins de séances de traitement, on améliore le contrôle de la maladie et on augmente la durée de vie des patients", a souligné le professeur Georges Noël, le chef du département de radiothérapie en se félicitant de l'efficacité de ce nouvel outil.

"Jusque-là, nous avons 100% de réponse au traitement. Pour les gens avec des métastases cérébrales, qui ont une espérance de vie limitée, nous doublons ou triplons l'espérance de vie, même si cela reste bien sûr toujours trop court. Ce traitement a aussi révolutionné la radiothérapie des petits cancers pulmonaires", a-t-il ajouté.

Le "Novalis Tx" est également en cours d'installation à Reims. Clermont-Ferrand et l'Institut Gustave-Roussy de Villejuif (Val-de-Marne) seront également équipés, mais pas avant 2011.

L'unité de radiothérapie du centre Paul-Strauss de Strasbourg traite plus de 2.500 malades par an. Environ 44.000 séances d'irradiation y ont été pratiquées en 2009.

(©AFP / 15 novembre 2010 16h12)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15761
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Équipement nouveau pour la lutte contre le cancer.   Ven 10 Sep 2010 - 11:51

D'ici peu, le centre de médecine nucléaire du Morbihan se dotera d'un équipement à la pointe du progrès.Il permettra de diagnostiquer les tumeurs « de manière plus pertinente ».
Son nom ? Tep. Son prix ? 2,5 millions d'euros environ. Sa mission ? Intensifier et améliorer la lutte contre les cancers. Après Brest, Rennes et Nantes pour le Grand-Ouest, cette caméra sophistiquée ¯ offrant une bien meilleure qualité de l'image ¯ arrivera très bientôt au centre hospitalier Bretagne-Atlantique. Une première (ou quasiment) pour une ville moyenne.

Ce nouvel équipement sera installé, d'ici à quelques semaines, dans les nouveaux locaux du centre de médecine nucléaire du Morbihan. Un grand bâtiment est, actuellement, en construction à l'arrière de Chubert, pas très loin de l'Étang au duc, au-dessus de l'immeuble occupé par l'Établissement français du sang. Il sera livré à la fin du mois de décembre.

Alzheimer, Parkinson...

Grâce à cette caméra Tep, autorisée en France depuis 2004, les médecins pourront diagnostiquer les tumeurs « de manière plus pertinente ». Ils pourront également évaluer l'impact des différents traitements mis en place pour lutter contre la maladie et détecter plus précocement toute récidive.

« En ce qui concerne les chimiothérapies, nous pourrons jauger très vite leurs effets sur les patients et donc changer rapidement de produits si les précédents ne s'avèrent pas assez efficaces, » notent les docteurs Arnaud Andrieux et Joël Trémolières. Chaque malade bénéficiera d'un bilan de santé plus précis.

Un nouveau médecin

Si elle est dédiée « dans 90 % des cas » à la cancérologie, cette caméra Tep pourra aussi être utilisée pour d'autres affections. Ainsi, d'ici deux ans, via l'arrivée de nouvelles molécules, il devrait être possible de réaliser « un dépistage plus fin » des maladies d'Alzheimer et de Parkinson, des problèmes cardiaques...

Avec l'arrivée de ce nouvel appareil et le déménagement dans un cabinet « trois fois plus grand » que celui occupé aujourd'hui, le centre de médecine nucléaire va renforcer son équipe. Actuellement trois, les médecins accueilleront un quatrième praticien dès le 1er octobre, en provenance du CHU d'Angers.

Tous continueront à partager leur temps entre le centre hospitalier de Vannes et la clinique du Ter, basée à Ploemeur près de Lorient. « Notre équipe de secrétaires et de manipulateurs va également s'étoffer avec l'arrivée d'une ou de deux personnes supplémentaires. »

En faisant l'addition des moyens techniques et humains de Vannes et Lorient, le centre de médecine nucléaire du Morbihan n'a absolument rien à envier à ses deux homologues bretons, de Brest et de Rennes. En terme d'imagerie médicale, Vannes est même au top du top ! « L'évolution des caméras que nous utilisons nous permet d'aller plus vite et d'injecter moins de produits aux patients. »



Yves-Marie ROBIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Équipement nouveau pour la lutte contre le cancer.   Aujourd'hui à 22:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Équipement nouveau pour la lutte contre le cancer.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Associations de lutte contre l'illettrisme
» Le plan de lutte contre les addictions
» Bébé 5 mois lutte contre le sommeil le jour
» Lutte contre les phénomènes sectaires
» UNADFI, passe droit au nom de la lutte contre les "sectes"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Société-
Sauter vers: