AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cancer de la prostate : un médicament pour augmenter le taux de survie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Cancer de la prostate : un médicament pour augmenter le taux de survie   Jeu 2 Jan 2014 - 0:58

Le radium, élément chimique découvert par Pierre et Marie Curie, n’en finit pas de nous surprendre. En 1911, Marie Curie recevait le prix Nobel de chimie pour ses travaux sur le polonium et le radium.

Plus d'un siècle après cette découverte, les scientifiques découvrent toujours de nouvelles applications thérapeutiques pour cet élément. C'est ainsi qu'un essai clinique sur l'homme a montré récemment que le radium-223 (dont la dénomination commerciale est Xofigo) augmente la survie et réduit la douleur chez les patients atteints de cancer de la prostate métastatique résistant au traitement hormonal.

L'efficacité de ce nouveau traitement tient au fait que le radium, lorsqu'il est injecté par voie intraveineuse, va se fixer préférentiellement au niveau des métastases osseuses qu'il va alors pouvoir détruire plus efficacement.

Fort de ce succès, les chercheurs poursuivent leurs travaux et vont à présent essayer de voir dans quelle mesure ce nouvel outil thérapeutique ne pourrait pas être étendu dans le traitement des métastases provoquées par d'autres types de cancer, comme le cancer du sein par exemple.

Article rédigé par Georges Simmonds pour RT Flash

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Cancer de la prostate : un médicament pour augmenter le taux de survie   Ven 15 Nov 2013 - 17:22

La Commission européenne a approuvé le 15 novembre la commercialisation par le laboratoire allemand Bayer de son traitement Xofigo pour les malades atteints d'un cancer de la prostate.

L'un des produits phares de l'allemand Bayer va pouvoir être commercialisé en Europe. Le Xofigo (ou Alpharadin), développé pour soigner des patients atteints d'un cancer de la prostate, a été approuvé par la Commission européenne, a annoncé le laboratoire pharmaceutique le 15 novembre.

Xofigo "agit sur les métastases osseuses en détruisant de manière ciblée les cellules et de cette façon peut prolonger la vie du patient. Cela signifie un progrès très prometteur dans le traitement contre le cancer", a indiqué Christopher Parker, directeur de l'étude de phase III dédiée à ce traitement chez Bayer, dans le communiqué relayé par l'AFP.

La phase d'essais concluante a déjà porté ses fruits aux Etats-Unis avec, en mai, une feu vert de l'agence américaine des médicament pour la commercialisation du traitement de Bayer.

Xofigo, un traitement par injection, s'adresse aux hommes adultes souffrant d'un cancer de la résistant à la castration accompagné de métastases osseuses et sans métastases viscérales connues, indique le groupe dans un communiqué.

Près de 900 000 patients dans le monde avaient déjà souffert d'un cancer de la prostate en 2008.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Cancer de la prostate : un médicament pour augmenter le taux de survie   Mer 23 Oct 2013 - 9:45

Dans un essai, Chris Parker et ses collègues ont comparé l'émetteur alpha du radium -223 dichlorure ( Xofigo ) avec le meilleur niveau de soins chez les hommes avec résistant à la castration cancer de la prostate et metastases dans les os. L'analyse intermédiaire a montré que le radium -223 a été associée à une survie globale significativement prolongée, entraînant la fin de l'essai. Une analyse de mise à jour effectuée avant croisement du groupe de contrôle de radium -223 traitement, a confirmé l'avantage de survie globale .

Détails de l'étude

Dans cette étude en double aveugle de phase III, 921 patients qui avaient reçu, ou n'étaient pas admissibles à recevoir , ou ont diminué docétaxel ont été assignés au hasard à recevoir six injections de radium -223 à une dose de 50 kBq / kg ( n = 614) ou correspondant placebo ( n = 307) , une injection toutes les 4 semaines , tous les patients recevant également le meilleur niveau de soins .

Les patients du radium -223 et le groupe placebo étaient bien appariés pour l'âge (médiane de 71 ans dans les deux), la race (blanche dans les deux 94%) , le total des taux de phosphatases alcalines ( <220 U / L dans 57% et 55%) , utilisation actuelle de bisphosphonate ( 41% et 40%), l'utilisation précédente du docétaxel (57% dans les deux), le statut de performance ECOG (0 ou 1 à 87 % et 86% ), l'OMS cancer score de l'échelle de la douleur ( 1 à 42 % et 45 %) , l'étendue de la maladie ( 6-20 métastases dans 43% et 48% , > 20 à 32% et 30%), et la réception de la radiothérapie par faisceau externe dans les 12 semaines après le dépistage (16% dans les deux). Les niveaux médians d'hémoglobine , l'albumine , de la phosphatase alcaline totale et l'antigène prostatique spécifique ( PSA ) étaient similaires au départ.

Améliore significativement la survie globale

Une analyse intermédiaire pré-spécifiée impliquant 809 patients a montré que le radium -223 a été associée à une survie globale significativement prolongée par rapport au placebo (médiane 14,0 vs 11,2 mois , hazard ratio [HR ] = 0,70 , p = .002 ) . Une analyse actualisée dans tous les 921 patients , effectuées avant croisement du placebo à radium -223 , a montré un avantage de survie similaire pour le radium -223 traitement (médiane 14,9 vs 11,3 mois , HR = 0,70 , p <.001 ) .

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Cancer de la prostate : un médicament pour augmenter le taux de survie   Dim 19 Mai 2013 - 12:02

17 mai 2013

Silver Spring, Etats-Unis- Aux Etats-Unis, patients et médecins devraient bientôt disposer d'un nouveau traitement radiopharmaceutique du cancer de la prostate avec métastases osseuses.

L'agent, le radium-223 dichloride (connu sous le nom d'alpharadin), a reçu une autorisation de mise sur le marché (AMM) de la Food and Drug Administration (FDA) le 15 mai [1]. Il sera commercialisé par les laboratoires Bayer sous le nom de Xofigo® dans le traitement du cancer de la prostate avec métastase(s) osseuse(s) uniquement, chez les hommes ayant préalablement bénéficié d'une autre thérapie visant à influer sur le taux de testostérone.

La FDA a approuvé le Xofigo® plus de trois mois avant la date prévue. Le produit devait recevoir une autorisation à la mi-août.

En Europe, le dossier d'AMM a été déposé en décembre 2012.

En quelques mois, il s'agit du second traitement autorisé par la FDA à avoir montré un bénéfice sur la survie des patients atteint d'un cancer avancé de la prostate. En août 2012, la FDA a approuvé le Xtandi® indiqué dans les cancers de la prostate résistants aux traitements hormonaux, métastatiques ou en rechute, chez les hommes qui ont déjà reçu du docétaxel.
Premier traitement radiopharmaceutique ciblé des métastases osseuses


Le radium-223 dichloride « se lie à des minéraux situés dans l'os et délivre ainsi des rayons directement aux métastases osseuses, ce qui permet de limiter l'altération des tissus sains alentours », a expliqué le Dr Richard Pazdur (Directeur à la FDA du bureau des produits en hématologie et en oncologie, Centre d'évaluation et de recherche sur les médicaments, Etats-Unis).

Le produit, administré mensuellement par injection intraveineuse contient du radium qui est absorbé par les ostéoblastes et qui émet des rayons alpha. Par ce mécanisme, il endommage la double hélice d'ADN des cellules cancéreuses prostatiques et provoque leur destruction aux sites où le remodelage osseux est augmenté par le cancer.

Dans un commentaire vidéo posté sur Medscape.com, le Dr Johann de Bono (Royal Marsden NHS Foundation Trust, Sutton, Royaume-Uni), explique que le radium-223 dichloride a un effet myélosuppresseur limité, qu'il est très bien toléré et qu'il montre un bénéfice impressionnant sur la survie globale.

Les données de survie globale proviennent de l'essai pivot de phase 3 ALSYMPCA qui a porté sur 809 patients résistants au traitement hormonal et qui avaient au moins deux métastases osseuses. L'ensemble des participants a reçu un traitement standard mais les hommes qui avaient reçu du radium-223 dichloride en plus ont vécu plus longtemps. Une analyse intermédiaire a montré que la survie globale moyenne était de 14 mois avec le radium-223 dichloride vs 11,2 mois (RR=0,695, p=0,00185) avec le traitement standard seul. Ce bénéfice a mené à un arrêt de l'essai. En d'autres termes, le taux de décès était inférieur de 30 % dans le groupe traitement actif.

D'après la FDA, une analyse exploratoire actualisée a confirmé la capacité du produit à prolonger la survie globale.

Concernant la tolérance, les effets secondaires les plus fréquemment observés dans les essais sont la nausée, la diarrhée, les vomissements et des gonflements aux jambes, chevilles ou pieds.
Un intérêt dans d'autres cancers ?


Le radium-223 dichloride a une forte affinité pour les métastases osseuses, il est donc possible qu'il ait un intérêt dans d'autres cancers qui s'étendent à l'os, quel que soit le site de la tumeur primaire, explique l'auteur principal de l'étude, le Dr Chris Parker (oncologue, Royal Marsden Hospital, Royaume-Uni).

D'après le Dr Parker, le cancer de la prostate a été étudié en premier parce qu'il a une forte propension à s'accompagner de métastases osseuses. Il indique que près de 90% des patients qui souffrent d'un cancer avancé de la prostate développeront des métastases osseuses et que dans beaucoup de cas, il n'y aura pas de métastases détectables ailleurs.

Interrogé par Medscape France lors de la présentation des résultats préliminaires de l'essai ALSYMPCA, le Pr Jean-Charles Soria (Institut Gustave Roussy, Villejuif) indiquait : « ce traitement pourrait changer la pratique et devenir une référence, dès que les autorisations seront accordées par les autorités sanitaires. On peut même imaginer coupler ce traitement avec d'autres médicaments utilisés dans la prise en charge du cancer de la prostate. Et pourquoi pas l'utiliser pour d'autres cancers à tropisme osseux en cas de localisation secondaires exclusives ».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Cancer de la prostate : un médicament pour augmenter le taux de survie   Ven 17 Mai 2013 - 20:17

La FDA approuve la mise en marché d'un nouveau médicament qui lutte contre des formes avancées du cancer de la .

La FDA américaine (Food and Drugs Administration) vient de donner son aval à un nouveau traitement prometteur contre le cancer de la prostate, selon un communiqué publié sur le site web de l'organisation.

Le traitement, baptisé Xofigo, permettrait de lutter contre les formes avancées de cette terrible maladie, jetant ainsi un nouvel espoir pour les hommes qui voient leur cancer proliférer.

Agissant notamment sur les os, qui sont souvent touchés lorsque la maladie progresse, le traitement semble véritablement efficace. C'est du moins ce que croient certains spécialistes, à commencer par le Dr Richard Pazdur qui travaille au Bureau d'Hématologie et d'Oncologie de la FDA.

« Xofigo travaille en symbiose avec les minéraux des os et pour délivrer une radiation dirigée vers les tumeurs osseuses, limitant ainsi les dommages des tissus normaux environnants. Xofigo est le deuxième traitement approuvé par la FDA depuis un an, qui démontre une capacité à allonger la durée de vie des patients masculins aux prises avec un cancer de la prostate », explique Pazdur.

On souhaite que cette nouvelle étape en soit une qui ouvre la porte à un traitement définitif de cette forme de cancer, qui s'avère un véritable fléau pour la gent masculine.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diane2



Nombre de messages : 2424
Age : 71
Localisation : L'île Val D'Or à Champlain QC.
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Cancer de la prostate : un médicament pour augmenter le taux de survie   Ven 4 Nov 2011 - 12:11

C'est le mois de recherche sur le cancer de la prostate et mon neveu amasse des fonds, il se fait aussi pousser la moustache.
Je suis bien fière de lui. J'ai envoyé deux petits dons, un à mon nom, un autre au nom de mon chum.

C'est un site un peu flyé mais ça va bien les dons à date. Pour seulement deux jours d'existence. http://ca.movember.com/mospace/1701606/ je met l'adresse non pour inciter au don, PAS DU TOUT HEIN mais pour voir ce que des jeunes font quand ils s'impliquent.

Yan n'a jamais eu de moustache, il dit qu'il va copier celle de mon Denis rire C'est en anglais en majeure partie.

Il a 36 ans, deux enfants, faudrait peut-être que j'arrête de l'appeler "mon beau bébé d'amour" love
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Cancer de la prostate : un médicament pour augmenter le taux de survie   Ven 4 Nov 2011 - 10:12

Growing cells need an essential nutrient, the amino acid called leucine, which is pumped into the cell by specialised proteins. And this could be prostate cancer's weak link.

Les cellules grossissantes ont besoin d'un nutriment essentiel, l'acide aminé appelé leucine qui est pompé à l'intérieur de la cellule par des protéines spécialisées. Et cela pourrait être le point faible du cancer de la

Dr Jeff Holst and his team at the Centenary Institute found, in a study to be published this month in Cancer Research, that prostate cancer cells have more pumps than normal. This allows the cancer cells to take in more leucine and outgrow normal cells.

Le docteur Jeff Holst a découvert que les cellules du cancer de la prostate ont plus de pompes que la normale. Cela permet au cellules cancéreuses de prendre plus de leucine et de grossir plus que les cellules normales.

"This information allows us to target the pumps -- and we've tried two routes. We found that we could disrupt the uptake of leucine firstly by reducing the expression amount of the protein pumps, and secondly by introducing a drug that competes with leucine. Both approaches slowed cancer growth, in essence 'starving' the cancer cells," Dr Holst says.

Cette information nous permet de cibler les pompes et nous avons essayer deux moyens. Nous avons trouvé que nous pouvions suspendre l'entrée de leucine premièrement en réduisant l'expression de la protéine qui pompe la leucine en dedans de la cellule et deuxièmement en introduisant un médicament qui compétitionne avec la leucine.Les deux approches ralentissent la croissance du cancer.

First author Dr Qian Wang says by targeting different sets of pumps, the researchers were able to slow tumour growth in both the early and late stages of prostate cancer. "In some of the experiments, we were able to slow tumour growth by as much as 50 per cent. Our hope is that we could develop a treatment that slows the growth of the cancer so that it would not require surgical removal. If animal trials are successful over the next few years then clinical trials could start in as little as five years," he says.

En ciblant par différents moyens ces pompes, les chercheurs ont été capables de ralentir la croissance de la tumeur dans les cancers à la leur premiers stages aussi bien qu'à leurs derniers. Dans quelques expérience on a été capable de ralentir le cancer par 50% . Notre espoir est qu'on puisse développer un traitement qui ralentirait la croissance du cancer de manière à ce qu'on ait pas beosin de l'enlever par chirurgie. Si les esais sur les animaux sont couronnés de succès dans les prochaines années, les essais cliniques pourront commencer dans 5 ans.


Dr Holst says one of the other spin-offs of the discovery is a better understanding of the links between prostate cancer and eating foods high in leucine. "Diets high in red meat and dairy are correlated with prostate cancer but still no one really understands why. We have already begun examining whether these pumps can explain the links between diet and prostate cancer."

Le docteur Holst dit qu'une des bonnes choses de la découverte c'est une meilleure compréhension des liens entre le cancer de la prostate et de manger des nourriture avec beaucoup de leucine. Les diètes avec de la viande rouge et du lait sont corrélés avec le cancer de la prostate sans que l'on comprenne pourquoi. Nous commencons à examiner s'il y a un lien avec ces pompes à leucine.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Cancer de la prostate : un médicament pour augmenter le taux de survie   Dim 13 Fév 2011 - 9:18

Merci Marie pour tes recherches,

Je ne savais pas pour cet ensemble de médicaments, j'espère qu'ils seront efficaces et qu'ils pourront trouver une parade avant que j'ai une rechute.

À défaut, j'espère que quelqu'un continuera ce site. On a un peu tendance à se lasser lorsqu'on est seul mais je m'imagine toujours que quelqu'un doit réunir en un endroit tous les espoirs que la médecine propose et il me semble que je ne trouve pas mieux que "Espoirs". Bien sûr, ce site n'est pas parfait et des informations m'échappent la preuve ce que tu amènes aujourd'hui.

per2

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie



Nombre de messages : 398
Age : 57
Localisation : Picardie France
Date d'inscription : 22/05/2006

MessageSujet: Cancer de la prostate : un médicament pour augmenter le taux de survie   Dim 13 Fév 2011 - 7:05

Cancer : toutes les nouvelles découvertes

Le 04/02/2011 - Karen Jégo - Validé par Pr Jean-François Morere, chef du service d'oncologie à l'hôpital Avicenne (93)


Un traitement à base d'abiraterone et de prednisone améliorerait le taux de survie des patients atteints de cancer de la prostate métastatique. L’abiraterone est une nouvelle hormonothérapie capable d’inhiber la synthèse des hormones mâles qui contribue à "alimenter" le cancer. Le prednisone est un corticostéroïde aux vertus anti-inflammatoires et immunosuppressives déjà disponible en pharmacie.
Une étude (3) présentée lors du 35ème congrès de l'European Society of Medical Oncology montre en effet une réduction du risque de décès de 36% avec cette nouvelle combinaison.

Quand cette nouvelle combinaison de molécule sera-t-elle disponible ? Ce médicament devrait être disponible courant 2011. Il est en attente de sa certification AMM (Autorisation de mise sur le marché) par l’Afssaps (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé)

L’avis du Pr Jean-François Morere, cancérologue : "On attend ça avec impatience parce que ça correspond à un besoin de nos patients qui au bout d’un certain nombre d’années vont être en échec de l’hormonothérapie (traitement classique). La chimiothérapie vient en général en relais, mais quand ça ne suffit plus, ce sera une réponse à ce manque."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cancer de la prostate : un médicament pour augmenter le taux de survie   Aujourd'hui à 15:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Cancer de la prostate : un médicament pour augmenter le taux de survie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques techniques pour augmenter le taux vibratoire :
» Mise au point d'un nouveau médicament pour lutter contre les AVC
» Nouveau médicament pour la BPCO
» Médicament pour le glioblastome
» Bientôt un nouveau médicament pour arrêter de fumer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: