AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Dim 25 Sep 2016 - 12:58



Environ 200 personnes ont participé à la Marche Myélome multiple à Québec sur la promenade Samuel-De Champlain, dimanche matin. Les organisateurs espèrent amasser 45 000 dollars avec cette activité pour financer la recherche sur cette rare forme de cancer.

« C'est un cancer qui provient principalement de la moelle osseuse et qui évolue ensuite vers le sang, donc on considère que c'est un cancer du sang, le deuxième en importance, après la leucémie », explique Olivier Jérôme, directeur des opérations pour Myélome Canada.

L'organisme indique que 7500 personnes sont atteintes de ce cancer au Canada et que plus de 2000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année.

L'an dernier, la Marche myélome multiple a permis d'amasser plus de 39 000 dollars.

Au-delà d'amasser des fonds pour la recherche, la marche a aussi pour objectif de sensibiliser la population à l'existence de cette maladie méconnue.

Myélome multiple Canada organise des marches à travers tout le pays depuis 2009. Ces activités ont permis d'amasser plus de deux millions de dollars.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Dim 18 Sep 2016 - 15:56



Une centaine de personnes et de chiens ont participé à la cinquième édition du marche-o-thon des Pattes de l'espoir au parc de la Rivière-du-Moulin à Saguenay, dimanche matin.

L'événement est une source de financement pour le bureau régional de la Société canadienne du cancer.

En plus de payer des frais d'inscription de 10 $, chaque participant devait amasser une somme de 100 $.

Au total, 9300 $ ont été amassés pour la prévention, la recherche et le soutien aux personnes atteintes de cancer dans la région.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Sam 3 Sep 2016 - 15:08



FINANCEMENT. Les deux jeunes Jérômiens Marianne Poulin et Jean-Christophe Poulin ont respectivement 11 ans 1/2 et 10 ans. Ce sont les deux aînés d'une famille de quatre enfants. Choyés par la vie, en santé et plein de vitalité, ils ont eu comme idée d'offrir leurs cheveux pour la Société canadienne du cancer pour la fabrication de perruques.


Leur maman, Ildiko Horvath, nous explique que ce projet mijotait déjà depuis un certain temps. «Nous avons donc décidé d'utiliser les différentes ressources pour amasser l'argent». Les fonds recueillis aideront à financer les projets de recherche sur le cancer, à fournir des services d’information et des programmes de soutien dans la communauté, ainsi qu’à plaider en faveur de politiques publiques qui préviennent le cancer et aident les personnes touchées par la maladie. Leur objectif est de 500$. 

«Une fois notre objectif atteint, nos deux vedettes se feront couper les cheveux! Depuis 3 ans, Jean-Christophe a obtenu notre permission pour se faire pousser les cheveux. Son objectif: les remettre pour en faire des perruques aux gens qui souffrent et subissent des traitements contre le cancer», nous raconte la maman. Cette dernière ajoute que la grande soeur, ayant des cheveux qui poussent aussi rapidement, s’est laissée prendre au jeu et a décidé de participer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Mer 6 Juil 2016 - 15:33



Mylène Riva, Christopher Fletcher*

Nous vous faisons part d'une bonne semaine dans la vie d'une communauté qui est proactive pour améliorer la qualité de vie de ses citoyens, mais aussi celle de tous les Canadiens.

Nous sommes à Puvirnituq, municipalité nordique du Nunavik. Au début juin, la mobilisation communautaire a culminé pour faire du Relais pour la vie un succès.

Le Relais pour la vie est une initiative de la Société canadienne du cancer visant à amasser des fonds afin de contribuer à la recherche et appuyer les personnes luttant contre la maladie. Le cancer touche de nombreux Nunavimmiuts (Inuits du Nunavik) et Qallunaats (Blancs).

Dans la maison de la famille, ça bourdonnait d'activités.

Une journée de préparation a été nécessaire pour offrir un souper traditionnel aux survivants de la maladie.

Toute la semaine, plusieurs bénévoles, jeunes et aînés, ont mis la main à la pâte (littéralement !) pour préparer banniques, desserts et pains devant être vendus aux visiteurs de passage, ou à la Coop, afin d'amasser des fonds. Diverses campagnes de financement se sont également déroulées dans toute la communauté.

Sur le terrain de baseball, des charpentiers se sont activés à monter une scène pour les artistes de la région devant animer la marche nocturne. Lors de cette marche, des lampions ont été allumés et des équipes ont marché de 19 h à 7 h pour commémorer ceux ayant succombé au cancer et honorer ceux qui se battent contre la maladie. Rappelons qu'à ce temps-ci de l'année, les nuits sont très courtes, voire inexistantes.

Tous ces efforts ne sont que la pointe de l'iceberg, puisque cela fait déjà des semaines, voire des mois que la communauté s'active, sous l'initiative de la maison de la famille, à amasser des fonds pour la Société canadienne du cancer.

PILIER DE LA COMMUNAUTÉ

Cette maison de la famille, c'est un pilier de la communauté, un lieu qui n'aspire qu'à améliorer la vie des Puvirnitumiuts. Cette fois-ci, l'effort dépasse les frontières du Nunavik puisque tous les fonds vont à la Société canadienne du cancer.

Les succès des communautés du Sud dans le cadre du Relais pour la vie sont souvent soulignés dans les médias, mais ceux du Nord restent oubliés. Pourtant, la contribution de Puvirnituq est magistrale. Cette municipalité d'environ 1700 habitants a réussi, depuis décembre dernier, à amasser une somme qui dépasse 40 000 $ et qui sera remise à la Société.

Bien que l'argent soit important, c'est la mobilisation sur le plan communautaire qui est remarquable.

Nous trouvons malheureux que la majorité de ce qui est rapporté dans les médias concernant le Grand Nord décrit des situations difficiles qui certes existent, mais qui ne représentent qu'une dimension de la vie nordique.

La joie quotidienne ne fait pas la une souvent.

Cette semaine à Puvirnituq nous a rappelé que la beauté émerge de la souffrance et la communauté peut se rallier autour des problèmes qui touchent toutes les familles. C'est inspirant de voir qu'une petite municipalité aux prises avec diverses souffrances contribue à améliorer la qualité de vie non seulement des membres de sa communauté, mais aussi de tous les Canadiens.

*Respectivement professeure adjointe et professeur titulaire, département de médecine sociale et préventive, Axe santé des populations et pratiques optimales en santé du Centre de recherche du CHU de Québec-Université Laval

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Mar 5 Juil 2016 - 15:01




The Pink is the name of a softball tournament organized by female softball players in the West Island. The inaugural tournament will take place at St-Charles Park in Dorval, July 8-10.

Proceeds from free-will donations, a silent auction and concession sales will go to the Royal Victoria Hospital Breast Centre toward the purchase of a Tomosynthesis unit — a state-of-the-art 3D breast-imaging machine.

Organizer Kathy Kennedy is watching the weather forecast carefully. It calls for a possible thunderstorm Friday, rain on Saturday and showers on Sunday. The tournament will play if it is drizzling, but won’t if there is rain or lightning.

Women’s softball teams on the West Island had been having annual memorial games to honour players, family and friends who had died of women’s cancers, but there had never been anything as formal as The Pink tournament.

“We’ve come together to work as one,” Kennedy said of the push to bring the tournament to Dorval. “We hope this is the first a long line of Pink tournaments.”

The tournament begins Friday at 6:30 p.m. Saturday’s schedule is 8 a.m. to 10 p.m. with live music from 4 p.m. to 6 p.m. Sunday games run from 8 a.m. to 7 p.m. Admission is free. St-Charles Park is on St-Charles Ave., below Lakeshore Dr. in Dorval.

For more information, visit www.thepink.ca.

---

Le Pink est le nom d'un tournoi de softball organisé par les joueurs de softball féminins dans le West Island. Le tournoi inaugural aura lieu à St-Charles Park à Dorval, du 8 au 10.Juillet

Le produit des dons libres d'un encan silencieux et les ventes de concession iront au Centre du sein de l'Hôpital Royal Victoria pour l'achat d'une unité tomosynthèse - une machine d'imagerie 3D pour le cancer du sein.

L'organisatrice Kathy Kennedy regarde les prévisions météo attentivement. On prévoit un possible orage vendredi, de la pluie le samedi et le dimanche des averses. Le tournoi va jouer si c'est une pluie fine, mais pas s'il y a la pluie ou de la foudre.

Les équipes de softball de femme sur l'ouest de l'île avaient été ayant des jeux annuels commémoratifs pour honorer les joueurs, la famille et les amis qui étaient mortes de cancers féminins, mais il n'y avait jamais rien eu d'aussi formel que Le tournoi rose.

«Nous nous sommes réunis pour travailler comme une seule", a déclaré Kennedy et poussé pour amener le tournoi à Dorval. "Nous espérons que ce sera la première d'une longue lignée de tournois roses."

Le tournoi commence vendredi à 18h30 l'horaire de samedi est 8 heures-22 heures avec de la musique en direct de 16 heures à 6 p.m. les jeux dimanche seront de 8 heures à 19 heures L'entrée est gratuite. Le parc St-Charles est sur St-Charles Ave..

Pour plus d'informations, visitez le site www.thepink.ca.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Sam 18 Juin 2016 - 13:25




SOLIDARITÉ. Les femmes de 50 ans et plus de la banlieue nord de Montréal ont dorénavant accès à proximité à des tests permettant un dépistage précoce du cancer de l'ovaire et de l'endomètre. La Place des aînés accueille une nouvelle clinique satellite du projet DOvEE (Diagnostic précoce du cancer de l'ovaire et de l'endomètre) du Centre universitaire de santé McGill (CUSM).
   
«Le cancer de l'ovaire et de l'endomètre est la quatrième cause de décès par cancer chez les femmes, indique Kris Jardon, gynécologue-oncologue au CUSM et membre du projet DOvEE. On souhaite inviter les femmes quand elles ressentent l'un des signes sournois de la maladie pendant quelques semaines consécutives à ne pas hésiter à prendre rendez-vous.»

Toutes les femmes de 50 ans et plus qui ressentent un ou plusieurs symptômes depuis plus de deux semaines, mais moins d'un an, peuvent prendre rendez-vous sans avoir de référence médicale au préalable. À la première visite, une rencontre avec une infirmière clinicienne permettra de remplir un questionnaire santé. Ensuite, une prise de sang et une échographie endovaginale seront réalisées par une assistante à la recherche. Six semaines plus tard, la patiente sera invitée à retourner à la clinique pour une deuxième prise de sang. Un suivi post-examen est également prévu six mois après la visite s'il y a lieu. Ces examens sont couverts par la Régie de l'assurance maladie du Québec.

Difficile à détecter

Des années de recherche ont permis de comprendre que le cancer de l'ovaire débute les trois quarts du temps dans les trompes de Fallope et qu'un examen de routine chez le gynécologue pourrait ne pas le détecter. «Les gynécologues n'ont pas accès aux examens de dépistage que nous avons et dans les tests sanguins de routine, il n'est pas possible de cocher celui pouvant détecter le marqueur CA-125, lié à ce cancer féminin», explique Dr Jardon.

Selon l'équipe du projet, dans 70 % des cas, le cancer, lorsqu'il est détecté, est déjà répandu aux organes pelviens, à la couche de gras qui recouvre l'abdomen et sa paroi. La très grande majorité des femmes touchées seront diagnostiquées à un stade avancé, réduisant leurs chances de survie à trois ans. Elles devront subir une chirurgie importante et de la chimiothérapie. Par un diagnostic précoce, le taux de survie est trois fois plus élevé. «Notre objectif est d'éviter les traitements lourds», mentionne Joëlle Malek, infirmière au CUSM et responsable du projet DOvEE.

Pour l'instant, la clinique sera ouverte le 3e jeudi de chaque mois, mais rapidement, lorsque son existence sera mieux connue, elle devrait être ouverte chaque semaine comme c'est le cas dans les autres cliniques satellites du projet, situées sur l'île de Montréal et la Rive-Sud. Jusqu'à huit patientes pourront être accueillies chaque jour.

Le projet DOvEE

Créé en 2008, à l'Hôpital Royal Victoria du CUSM, le projet DOvEE est une étude clinique spécialisée dans le diagnostic précoce du cancer de l'ovaire. Toutes les données recueillies sont conservées dans le but de créer éventuellement d'autres tests de dépistage plus poussés. Le projet est subventionné par les Instituts de recherche en santé du Canada et la Fondation du Centre universitaire de santé McGill. Pour savoir si l'on est admissible et prendre rendez-vous: 1 866 716-3267.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Mer 18 Mai 2016 - 15:58

Retour du Défi Félix-Deslauriers-Hallé

La sixième édition du Défi Félix-Deslauriers-Hallée aura lieu les 9 et 10 juillet prochains au parc Jacques-Cartier de Sherbrooke. Les fonds amassés lors des dernières éditions ont permis à la Fondation québécoise du cancer d'adapter des services qu'elle offre aux jeunes et à leurs proches (Chambre Félix à l'Hôtellerie du cancer de Sherbrooke, massothérapie, kinésiologie, etc.).

http://felixdeslauriershallee.org/le-defi-felix/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Mer 27 Avr 2016 - 18:40


Le défi était de taille dimanche pour ceux qui se sont présentés à 6 h 30 au Centre sportif de l'École nationale du police du Québec : nager 12 h à relais et amasser le plus d'argent possible à l'occasion du quatrième défi « Mouille-toi pour le cancer ».

Cette année, pas moins de 200 nageurs qui faisaient partie de 36 équipes ont pris part au défi organisé depuis le tout début par Martine Côté.

En fin de journée dimanche, l'objectif de 40 000 $ était atteint à 75 %, mais des dons continueront de s'accumuler au cours des prochains jours. L'an passé, le défi « Mouille-toi pour le cancer » avait permis d'amasser 38 040 $ et l'organisatrice a bon espoir de se rendre au moins au même montant.

Un défi qui grandit

Martine Côté a commencé cette aventure il y a quatre ans, alors que sa propre soeur était atteinte d'une leucémie et qu'elle n'était pas éligible comme donneuse. « J'ai donc décidé de créer un défi », raconte-t-elle.

De son propre aveu, le défi « Mouille-toi pour le cancer » a commencé très modestement, avec à peine 20 équipes. Au fil des années, le défi a pris de plus en plus d'ampleur, devenant une campagne de financement majeure dans la cause de la lutte contre le cancer.

« Moi j'ai fait une promesse, confie-t-elle. J'ai un beau-frère qui est décédé du cancer il y a 12 ans, pis je lui ai fait une promesse, je lui ai dit que je ferais la différence dans la vie. Alors c'est ce que j'essaie de faire. »

Comme chaque année, l'argent récolté sera remis au Relais pour la vie de Nicolet-Bécancour, pour la Société canadienne du cancer. Ce sont d'ailleurs pour ces personnes atteintes du cancer que Martine Côté revient à la charge année après année.

« Moi j'ai appris en l'espace d'une semaine quatre nouveaux cas de cancer, des connaissances à moi, des amis proches, alors quand tu penses que tu tournes le coin de rue et que tu croises quelqu'un atteint du cancer, tu te dis que ça prend des gens pour organiser des activités comme ça. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Jeu 14 Avr 2016 - 15:52



© Photo TC Media - Audrey Leblanc

Luce Girard, directrice générale de la Fondation québécoise du cancer, section Mauricie, et Francine Lacroix, coordonnatrice du développement et des bénévoles.

---

DÉFI. Du 4 au 12 juin, 15 personnes entreprendront un défi bien spécial au profit de la Fondation québécoise du cancer, soit celui de marcher 200 kilomètres reliant Trois-Rivières à Sainte-Anne-de-Beaupré.

Le projet Le Chemin des Sanctuaires consiste à parcourir la distance entre le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap et celui de Sainte-Anne-de-Beaupré. «C'est un projet que l'on fait en collaboration avec nos collègues de Québec», indique Luce Girard, directrice générale de la Fondation québécoise du cancer, section Mauricie.

«L'idée de ce projet découle de notre activité Compostelle en tandem que l'on fait depuis 7 ans, ajoute cette dernière. Faire Compostelle, ce n'est pas accessible à tous, alors on a eu l'idée de faire quelque chose au Québec.»

Ce défi est proposé aux gens dans le cadre du Grand défoulement contre le cancer. Sur les 15 places disponibles, huit sont déjà prises.

«Il y a un engouement pour ce type de marche parce que c'est une occasion de relever un défi et de se ressourcer en même temps. C'est ouvert à tout le monde, peu importe l'âge, et c'est adapté à la condition des gens. Il y a de l'encadrement, du support et de l'aide apportée pour la préparation au défi», mentionne Francine Lacroix, coordonnatrice du développement et des bénévoles.

    «C'est ouvert à tout le monde, peu importe l'âge, et c'est adapté à la condition des gens.»

Le coût pour participer à l'événement Le Chemin des Sanctuaires est de 675 $. Cela comprend les repas, l'hébergement, l'accompagnement et la préparation au défi. Chaque participant doit amasser 500 $ en dons pour la Fondation québécoise du cancer.

Pour information ou pour s'inscrire : 819 693-4242 ou flacroix@fqc.qc.ca

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Ven 26 Fév 2016 - 11:52



Il y a deux ans, Nicolas Descôteaux, 14 ans, a souffert d'une tumeur à la cuisse. Aujourd'hui en rémission, il s'apprête à partir en expédition thérapeutique avec la Fondation Sur la pointe des pieds. « J'y vais pour explorer, essayer quelque chose de nouveau, découvrir le traîneau à chiens et le camping d'hiver », raconte-t-il à Alain Gravel. « Les médecins permettent aux jeunes de guérir de leur cancer, mais l'expédition leur permet de guérir complètement », souligne pour sa part Marc-André Galbrand, chargé de projet pour la Fondation.

Il explique que les jeunes viennent souvent pour l'aventure, mais qu'ils en ressortent avec beaucoup plus que ce pour quoi ils sont venus. Nicolas Descôteaux se réjouit d'avance de cette expérience : « Ça va être bien de rencontrer d'autres jeunes du Canada qui ont vécu la même chose que moi parce qu'on va se comprendre. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Mer 24 Fév 2016 - 13:48




La quatrième soirée Les vins de Sophie a donné lieu samedi à un élan de générosité sans précédent, à Sherbrooke. Près de 75 000 $ ont été amassés pour Leucan Estrie et la fondation Claude Durocher qui vient en aide aux personnes atteintes de cancer.

Le comité de la soirée de financement avait de grandes ambitions pour cette soirée, selon le docteur Yannick Poulin du comité organisateur des Vins de Sophie.

«C'est bien parti. Est-ce qu'on a créé un monstre? Est-ce qu'on est victime de notre succès? Tant mieux», a dit le pneumologue intensiviste.

Raphaël Boudreau, 5ans, et Félix Bélanger, 7 ans, qui sont en rémission d'un cancer, ont participé à la soirée.

«On n'a pas voulu, on a subi, a expliqué le père de Raphaël, Carl Boudreau. On est content que des gens nous supportent.»

La mère de Félix, Nadia Hébert, affirme que d'autres enfants auront besoin d'un coup de pouce.

«C'est plusieurs mois de combat et de nombreuses nuits blanches. C'est une longue bataille qu'on a gagnée, a raconté la mère. D'autres enfants devront traverser cette épreuve.»
Défi têtes rasées

L'homme d'affaires Mario Beaudoin, ses trois fils et son partenaire se sont fait raser les cheveux durant la soirée. Ils ont amassé à eux seuls 30 000 $.

«Je voyais les petits garçons pleins de joie tout à l'heure, après avoir subi des problèmes de santé. Pour nous, ce n’est rien de se faire cela pour la cause», a expliqué M. Beaudoin.

Trois médecins du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke ont aussi relevé le défi. En moins d'une demi-heure, ils ont récolté 10 000 $.

«Je suis contente que ça puisse profiter à d'autres jeunes qui ont vécu ce que j'ai traversé"», a souligné Sophie Larivée, pour qui l'événement a été organisé. La jeune femme a combattu un cancer en 2008.

_________________


Dernière édition par Denis le Mar 5 Juil 2016 - 15:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Mer 30 Déc 2015 - 17:28



(Sept-Îles) Ça placote fort dans la petite cuisine de la maison des organismes communautaires. Une bonne dizaine de femmes ont les deux mains dans la farine. Le sourire aux lèvres, elles préparent sucreries et douceurs pour les Fêtes. Ensemble, autour de la table de travail, elles sont fortes, assez pour vaincre le cancer.

Perce-Neige organise deux à trois activités par mois pour les personnes vivant ou ayant vécu avec le cancer et leurs proches. La popote des Fêtes est l'un des ateliers les plus populaires. «Il y a une énergie qui circule, j'entends des rires, de la musique de Noël, je me sens vivre», confie Lise, qui bataille contre la maladie.

«Je peux partir n'importe quand, on sait jamais quand ça frappe», poursuit-elle difficilement. Une autre va l'étreindre. Lise reprend. «Un problème partagé est moins lourd à porter. Ici, il n'y a que des femmes extraordinaires. Un groupe comme ça, c'est important pour se sentir aimée, accueillie dans ce qu'on est, dans ce qu'on vit.»

L'organisme parrainé par l'Association du cancer de l'Est-du-Québec arrive à faire des petits miracles avec une subvention annuelle de 500 $. Des professionnels allant du notaire au pharmacien et du nutritionniste au professeur de yoga offrent des ateliers bénévolement. Des particuliers versent aussi des dons, selon les besoins.

Cours de mise en forme, bricolage ou broderies sur carte, tous les efforts sont déployés par les Perce-Neige pour favoriser le partage, briser l'isolement. «C'est tellement agréable de faire du social», exprime Denise, une survivante depuis huit ans. «C'est encourageant aussi de voir des femmes qui passent au travers.»

Denise n'est d'ailleurs pas la seule à être restée accrochée à Perce-Neige après avoir gagné sa lutte. Carole a combattu le cancer en 2006. Aujourd'hui, c'est la «téléphoneuse» du groupe, pour confirmer la présence à un atelier, pour prendre des nouvelles ou pour jaser au conjoint. «C'est notre petite voix qui appelle», louange Lise.

«J'en retire beaucoup. On fait une belle équipe, on s'entraide, on se soutient et, en plus, on découvre de nouvelles recettes», renchérit Denise, ajoutant une tasse de mélasse au mélange de Carole. Est-ce difficile quand l'une d'entre elles perd son combat? Ce n'est pas le temps d'en parler, la cuisine déborde de joie de vivre.

Le perce-neige pousse au printemps, il est assez solide pour émerger des dernières neiges. «Imaginez la puissance de cette fleur-là: elle se lève, elle se bat. Je rêve à cette fleur, à cette percée», illustre Lise, terminant de décorer les carrés au chocolat. Une odeur sucrée, réconfortante, embaume maintenant la pièce.

L'impressionnante production sera distribuée entre elles, mais des portions iront aussi aux patients d'oncologie de l'hôpital et à ceux de la maison de soins palliatifs. Ça placote toujours autant dans la cuisine, ça rit fort aussi. La vie est là pour rester, c'est évident.






_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Lun 19 Oct 2015 - 12:50



Le marathon de l'espoir se tient au mois d'avril

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Mar 29 Sep 2015 - 8:18



Mable Tooke, une enfant de six ans atteinte du cancer, a connu le personnage de Spider-Man à l'hôpital. Il est rapidement devenu son superhéros favori, parce que - bien sûr -ils ont tous deux du sang radioactif.

Lorsque la fondation Rêves d'enfants a offert un cadeau de son choix à Mable, elle a levé le nez sur Disneyland et a plutôt choisi de passer la journée à combattre le crime en compagnie de l'homme-araignée.

Lundi matin à son réveil, elle a regardé un faux reportage télévisé dans lequel la police d'Edmonton faisait appel à Spider-Mable pour aider à sauver la ville et à libérer le capitaine des Oilers d'Edmonton, Andrew Ference, ayant été kidnappé!

D'après sa mère, Lisa Tooke, la petite Mable a dû regarder à deux reprises le reportage parce qu'elle n'était pas certaine qu'il s'adressait à elle.

Au départ, a-t-elle raconté, ses yeux trahissaient son doute. Puis un sourire s'est lentement dessiné sur son visage, puis elle s'est écriée: «On y va!».

Vêtue de son déguisement d'homme-araignée, Spider-Mable s'est déplacée d'un bout à l'autre de la ville en limousine et a joint Spider-Man dans diverses aventures. Elle a notamment fait de la tyrolienne au-dessus du parc aquatique du West Edmonton Mall pour sauver une chatte superhéroïne.
Mable Tooke, une enfant de six ans atteinte du cancer, a connu le... (PHOTO PC) - image 2.0

Après avoir mangé son lunch, la petite s'est adressée aux journalistes. «Nous avons reçu un indice sur où nous nous rendons maintenant, a-t-elle relaté. Nous allons recevoir une formation de superhéros et après nous allons retrouver Mysterio et l'attraper.»

Elizabeth LoPresti, de l'organisme Rêves d'enfants, affirme que ce rêve d'enfant était le plus élaboré jamais organisé par la fondation. Andrew Ference, plusieurs policiers, et le maire, Don Iveson, ont participé au scénario, ainsi que Spider-Man lui-même, qui a agi comme le complice de Mable pour la journée, discutant avec elle de sa vie à New York.

Selon Mme LoPresti, l'idée a possiblement découlé d'un événement semblable organisé pour Batkid, un garçon de cinq ans souffrant de la leucémie, dont la mission a été de sauver San Francisco, en 2013.

Mable a aimé l'expérience, mais a trouvé que sa journée lui avait pris beaucoup d'énergie. La petite recevait des traitements réguliers de chimiothérapie depuis son diagnostic de leucémie, en 2013. Les pronostics sont bons, mais cette journée spéciale lui a donné un regain d'espoir dont elle avait besoin.

«La fin de son traitement approche. C'est devenu une incroyable corvée», a confié sa mère.

Mais lundi, Mable n'a pas pensé à cela. Elle a sauté non seulement sa journée de classe de première année, mais aussi son comprimé quotidien de chimiothérapie, parce qu'il y avait beaucoup trop de crimes à combattre!

Son père, Neil Tooke, était abasourdi par l'ampleur de l'événement. Il a affirmé qu'il n'était pas sûr si Mable savait que c'était un jeu. «Je ne sais pas si elle y croit ou non, mais elle joue le jeu», a-t-il commenté.

M. Tooke a dit espérer que cette journée l'avait aidée «à oublier l'hôpital, oublier les traitements, à simplement être une enfant».

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Mer 5 Aoû 2015 - 17:37

Des familles frappées par le cancer reprennent leur souffle à Lac-Beauport




Zoé, 8 ans, sort de la piscine et retrouve sa maman Josée Desmarais. Le diagnostic est tombé quand elle avait 6 ans : leucémie lymphoblastique aiguë. C'est l'un des cancers pédiatriques qui se guérit le mieux. Elle est en rémission depuis le 5 mai. Il lui a fallu tout de même deux ans de traitements de chimiothérapie et manquer souvent l'école. Du jour au lendemain, la vie de toute la famille a changé.



Ce matin-là, Louick participe à l'activité de tir à l'arc. Malgré son manque de force parfois, il compte bien profiter le plus possible des activités proposées : hébertisme, camping, escalade, chaloupe, petits spectacles... Sa tumeur au cervelet, à l'arrière de sa nuque, s'est déclarée alors qu'il avait 11 ans. Il a bon espoir d'aller beaucoup mieux cet automne, à la fin de sa chimio.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Lun 20 Juil 2015 - 12:41


Pour une septième année, des femmes ont parcouru samedi, à bord de leur motocyclette, les routes de la Mauricie. L'événement « Ride de filles » rassemble des femmes de partout au Québec et vise à amasser des fonds destinés à la Fondation du cancer du sein.

Au total, 200 femmes ont répondu à l'appel.

Les participantes ont parcouru environ 175 kilomètres. Elles sont parties de Brossard pour terminer leur parcours à Shawinigan.

Un parcours lucratif

Cette année, les participantes ont amassé au moins 50 000 dollars.

Depuis 2009, les motocyclistes ont remis plus de 180 000 dollars à la Fondation.

La Fondation du cancer du sein estime à 6000 le nombre de femmes québécoises qui ont reçu un diagnostic de cancer du sein en 2014. De ce nombre, 1350 femmes en décèderont selon la Fondation.

http://www.rubanrose.org/Ride_de_filles_2015-fr-238

_________________


Dernière édition par Denis le Mar 5 Juil 2016 - 15:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Mar 9 Juin 2015 - 7:34

L’Association du cancer de l’Est du Québec convie les personnes atteintes de cancer et leurs proches à sa prochaine conférence virtuelle intitulée « Bien se nourrir pour mieux combattre le cancer » qui aura lieu le vendredi 12 juin à 12 h.

Pour l’occasion, Vicky Rousseau, nutritionniste en oncologie à l’Hôpital régional de Rimouski du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) du Bas-Saint-Laurent, enseignera aux personnes atteintes de cancer et à leurs proches différentes stratégies nutritionnelles à mettre en pratique pour améliorer leur qualité de vie, tant pendant qu’après les traitements. Au moment de la diffusion en direct, les internautes pourront poser leurs questions à la conférencière grâce à un outil de clavardage.

Le fait de bien se nourrir favorise une meilleure récupération après les traitements, une meilleure cicatrisation, un renforcement du système immunitaire, le maintien du poids corporel, la prévention de la dénutrition et la prévention ou la diminution de la fatigue.

Un processus d’inscription simple et convivial

Les personnes intéressées sont invitées à s’inscrire en visitant la page d’accueil du site Web de l’Association, au www.aceq.org. Une fois l’inscription complétée, les participants recevront une confirmation par courriel ainsi que les instructions détaillées permettant de participer à la conférence virtuelle.

L’Association du cancer de l’Est du Québec, depuis plus de 30 ans

L’Association du cancer de l’Est du Québec réinvestit au Bas-Saint-Laurent, sur la Côte-Nord, en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine la totalité des dons qu’elle récolte. Elle travaille à mettre en place et à maintenir des services qui procurent un soutien réconfortant aux personnes touchées par la maladie, leur permettant de se sentir mieux physiquement et psychologiquement. Parmi la gamme des services qu’elle offre, on compte un accueil chaleureux à l’Hôtellerie Omer-Brazeau, de l’entraide et de l’accompagnement à toutes les étapes de la maladie, des publications qui présentent une information vulgarisée, une variété d’activités offertes sur le territoire et à son Centre de mieux-être Cendrine et Philippe situé à Rimouski, et d’autres services.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Mar 2 Juin 2015 - 19:51

Relais pour la vie en beauce



Relais pour la vie au Saguenay


http://ici.radio-canada.ca/regions/saguenay-lac/2015/06/01/007-cancer-relais-pour-la-vie.shtml

Alors que le mouvement des Relais pour la vie en appui à la recherche sur le cancer bat son plein un peu partout au Québec, quelques survivants ont accepté de raconter l'épreuve qu'ils ont traversée.

Parmi eux, Hélène Tremblay qui a appris à pareille date en 2013 qu'elle avait un cancer du sein. Cette année, elle est venue marcher au Relais pour la vie.

« Je vois des gens que ça fait moins longtemps, pas de cheveux, j'en vois d'autres que ça fait cinq, six, sept ans. Ça m'encourage », dit-elle.

Comme elle, Catherine Hubert et Rodrigue Bolduc ont marché côte à côte, comme ils le font depuis 46 ans. Elle a survécu à un cancer et il est aidant naturel.

« Il faut que tu ailles en avant sans regarder ce qui s'est passé en arrière, explique M. Bolduc. C'est sûr que l'union à deux, ça aide énormément. »

« On sait que la recherche avance beaucoup et c'est grâce à des soirées comme ce soir que l'argent se ramasse et qu'on peut donner à la recherche », ajoute Mme Hubert.

De son côté, Ève-Marie Poulin-Vallières s'est rendue au Relais pour la vie avec ses deux filles. On lui a diagnostiqué un cancer de la glande thyroïde par hasard il y a trois ans.

« Je ne peux pas me rouler en boule, raconte-t-elle. Je ne veux pas leur faire plus peur, leur faire plus mal, elles sont en pleine santé. C'est cette santé-là qu'on va chercher, toute l'énergie pour se guérir physiquement, parce que c'est beau de les voir aller, mais mentalement aussi. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Dim 24 Mai 2015 - 10:15



http://www.heberger-image.fr/images/63946_formation_conference_sante_aceq_cancer_001_620x348.jpg.html



Rivière-du-Loup - Les besoins en information faisant partie de ceux qui sont les plus fréquemment énoncés par les personnes atteintes de cancer et leurs proches, l’Association du cancer de l’Est du Québec (ACEQ) a présenté le mercredi 20 mai un nouvel outil à son offre de service : des conférences virtuelles.
 
Ces conférences gratuites seront accessibles sur le Web pour l’ensemble des communautés de l’Est-du-Québec.

Elles aborderont différents thèmes intéressant plus particulièrement les personnes touchées par la maladie de même que les bénévoles et intervenants qui gravitent autour d’elles : la nutrition en période de cancer, les questions et ressources d’aide financière, les impacts du cancer sur la vie sexuelle, et plus encore. Elles seront animées par des conférenciers spécialisés dans leur domaine.
 
La nutrition : premier thème abordé par les conférences virtuelles

Grâce à une plateforme de webdiffusion mise en place par PQM.net, une entreprise de la région, l’Association offrira une première conférence virtuelle en direct le vendredi 12 juin, à midi. Pour l’occasion, Vicky Rousseau, nutritionniste en oncologie à l’Hôpital régional de Rimouski du CISSS du Bas-Saint-Laurent, enseignera différentes stratégies nutritionnelles à mettre en pratique pour améliorer leur qualité de vie.

Au moment de la diffusion en direct, les internautes pourront poser leurs questions à la conférencière grâce à un outil de clavardage. Toutes les conférences virtuelles seront également accessibles en différé et disponibles en tout temps sur le site Web de l’Association.
 
Un processus d’inscription simple et convivial

Chacune des conférences virtuelles nécessite que le participant s’inscrive en ligne en visitant la page d’accueil du site Web de l’Association. L’inscription à un événement en direct s’effectue dans les jours précédant sa présentation. Une fois l’inscription validée par le système, chaque participant reçoit une confirmation par courriel ainsi que les instructions détaillées permettant de participer à la conférence virtuelle. Pour visionner le contenu en différé, seules quelques questions doivent être complétées au moment d’y accéder.

Pour participer, les personnes n’ont besoin que de l’un de ces appareils connecté au réseau Internet :
    •    un ordinateur muni de haut-parleurs ou d’un casque d’écoute;
    •    une tablette électronique (ex. : iPad, Samsung Galaxy Tab, etc.);
    •    un téléphone intelligent (ex. : iPhone, Samsung Galaxy, etc.).
 
Une fois inscrit, le participant peut tester son système informatique pour s’assurer que tout est fonctionnel avant le début de la conférence. Il est aussi possible de bénéficier facilement d’un soutien technique offert par PQM.net, si nécessaire.
 
Un accès facilité à de l’information permettant de mieux traverser un épisode de cancer
Les conférences virtuelles de l’Association du cancer de l’Est du Québec présentent de nombreux avantages. « Ce nouveau service facilite grandement l’accès à de l’information pertinente pour l’ensemble des communautés régionales, défiant ainsi les barrières géographiques », souligne Nadia Morin, directrice générale de l’Association.
 
Les internautes peuvent ainsi avoir accès à des renseignements pointus, à partir de l’endroit de leur choix, et interagir avec les conférenciers en posant les questions qui les préoccupent. « Plusieurs personnes touchées par le cancer cherchent de l’information. Un manque d’information contribue au sentiment d’inquiétude ressenti à la fois par la personne qui est en atteinte que par ses proches. Le besoin le plus fréquemment énoncé par ces gens est le besoin en information sur les impacts du cancer sur la vie personnelle », précise Mme Morin.
 
Outre le fait qu’elles soient accessibles gratuitement, les conférences virtuelles mettent à l’avant-plan des conférenciers qualifiés, recrutés pour leur connaissance approfondie des sujets abordés. Enfin, la grande facilité d’utilisation de l’interface fait en sorte que ces conférences pourront être accessibles à différents profils d’utilisateurs, incluant ceux qui sont moins familiers avec Internet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Mar 5 Mai 2015 - 15:56



Le Grand défoulement contre le cancer dans Lanaudière aura lieu du 1er au 30 juin prochain, où plusieurs activités pour les petits et les grands auront lieu, afin de sensibiliser la population à cette maladie et d’amasser des dons pour lutter contre le cancer.

L’Association du Québec à Compostelle de Lanaudière propose pour l’occasion, l’activité De Compostelle à Val Notre-Dame qui est une marche de sept kilomètres à travers les sentiers de la Montagne coupée à St-Jean-de-Matha pour se terminer à l’Abbaye Val Notre-Dame. Cette activité se déroulera le 13 juin prochain à 8 h 30. Cette dernière est accessible à tous les types de marcheurs et aura lieu peu importe la température. Le coût de cet évènement est de 10 dollars et les inscriptions se font sur le site de la Fondation québécoise du Cancer dans le Volet Le Grand défoulement.

La joaillère Eva-Maud Lavallée invite la population lanaudoise à participer à l’activité, Artiste pour la vie, ouverte à tous, qui consiste à fabriquer des bijoux en intégrant des mèches de cheveux de plusieurs artistes québécois, tels que les chanteurs Yann Perreau et Yves Lambert. La collection de bijoux réalisée par les gens, lors de l’événement du 27 juin prochain, sera ensuite mise à l’encan à cette même date dès 15 heures.

La ligne d’improvisation de Joliette (LIA) invite, le 6 juin prochain, les gens à venir s’amuser, lors d’un match d’improvisation qui a pour thème le défoulement et pour lequel les participants pourront utiliser un oreiller. Le coût de cet événement est de 10 dollars et se tiendra aux Galeries Joliette de 14 heures à 16 heures.

Les Chevaliers de Colomb reviennent le 13 juin prochain de 10 heures à 16 heures avec La fête de la famille au parc Lajoie de Joliette. Lors de cette journée spéciale, une course nommée, La course pour la vie, sera organisée et débutera à 14 heures.

Les gens sont aussi invités à se rendre sur le perron de l’église à Ste-Mélanie, afin de participer à l’activité Voix à l’unisson contre le crabe, le 21 juin prochain après la messe, soit à 11 h 45. Cet événement permettra aux gens de chanter en compagnie de Yves Lambert et de se rassembler autour de la musique. Il sera possible de verser des dons pour cette activité sur le site du Grand défoulement, lors de la présente activité à certaines personnes ou en achetant des liqueurs et des hot-dogs, lors de cette même journée.

D’autres activités sont présentement en préparation et il n’est pas trop tard pour ceux et celles qui souhaiteraient se joindre au Grand défoulement en proposant une activité de financement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Mar 28 Avr 2015 - 13:24

MONTRÉAL – Le tiers des Québécois atteints d’un cancer doivent se déplacer au-delà des frontières de leur ville en 2015 pour recevoir des traitements contre le cancer, a indiqué la Société canadienne du cancer (SCC), samedi.

Cette réalité touche des patients devant subir des traitements de radiothérapie et de chimiothérapie, des greffes de moelle osseuse, des chirurgies spécialisées ou des protocoles de recherches expérimentales.

II s’agit de 16 500 patients pour cette année, selon les estimations de la SCC.

Dans le cas de la radiothérapie, les patients doivent recevoir des traitements sur une base quotidienne sur une longue période de temps. Pour les patients qui vivent loin de la métropole, il est nécessaire de trouver un logis pendant les traitements.

La SCC vient en aide aux Québécois à ce chapitre par le biais de la Maison Jacques-Cantin, à Montréal. La SCC et le ministère de la Santé et des Services sociaux financent les deux tiers des coûts liés à l’hébergement des patients.

La Maison Jacques-Cantin a été nommée en l’honneur d’un chirurgien-oncologue qui a consacré sa vie à la lutte contre le cancer en donnant notamment de nombreuses heures de bénévolat pour la SCC.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Jeu 16 Avr 2015 - 7:43



Grâce aux dons recueillis, la Fondation du cancer du sein du Québec est en mesure cette année de consacrer 4,5 millions de dollars à neuf chercheurs d'ici.

« Ce sont les dons de Monsieur et de Madame tout le monde, ceux de nos partenaires corporatifs ou encore ceux offerts par des gens qui organisent des événements comme des soupers spaghettis qui rendent ça possible », explique Joëlle-Ann Blanchette, de la Fondation.

La recherche est plus que jamais essentielle, car, au Canada :

une femme sur 9 recevra un jour un diagnostic de cancer du sein;
de ce nombre, une sur 30 en mourra;
au Québec, il s'effectue 6000 diagnostics de cancer du sein chaque année;
au pays, ce nombre est de 24 000;
le taux de survie pour ce type de cancer est de 88 %.

Place à l'espoir... mais la partie n'est pas gagnée

Les 4,5 millions de dollars seront distribués pour la poursuite de neuf projets de recherche variés. L'un de ces projets vise à développer un vaccin.
Les chercheurs qui bénéficieront des 4,5 millions de dollars octroyés par la Fondation du cancer du sein du Québec Les chercheurs qui bénéficieront des 4,5 millions de dollars octroyés par la Fondation du cancer du sein du Québec Photo : Fondation du cancer du sein du Québec
« Quand on vaccine quelqu'un contre des molécules qui lui sont étrangères, à ce moment-là le système immunitaire réagit et peut rejeter la tumeur de la même façon que si on vaccine contre un virus, on va rejeter le virus en question. »
— Dr Claude Perreault, chercheur à l'Institut de recherche en immunologie et en cancérologie de l'Université de Montréal

Maxime Dumais, directeur de la recherche à la Fondation du cancer du sein du Québec, explique : « On va parler d'un vaccin de traitement. On veut aider le système immunitaire des gens atteints à combattre la maladie ».

Un cancer qui prend diverses formes

Certains cancers du sein restent localisés. D'autres forment d'insidieuses métastases qui s'en vont gruger d'autres organes.

L'un des projets de recherche financés dans le cadre de cette annonce est destiné à contrer l'apparition de métastases.

Un autre projet de recherche consiste à identifier quelle est la mutation, le lien héréditaire, qui permettra éventuellement d'expliquer pourquoi, dans une famille, on compte un nombre élevé de femmes atteintes du cancer du sein.

Depuis 20 ans, on comprend beaucoup mieux le lien entre l'hérédité et le cancer du sein, affirme Maxime Dumais.
Maxime Dumais, directeur de la recherche et de la promotion à la Fondation du cancer du sein du Québec Maxime Dumais, directeur de la recherche et de la promotion à la Fondation du cancer du sein du Québec
« Quand on peut, dans une même famille, identifier les individus qui sont porteurs d'une mutation ou d'un gène défectueux, on peut leur proposer des stratégies de réduction de risque. À la limite, dans certains cas, on peut même aller jusqu'à la médication. »
— Maxime Dumais, directeur de la recherche à la Fondation du cancer du sein du Québec

Le cas de l'actrice Angelina Jolie, très médiatisé, est très particulier, d'expliquer M. Dumais : « Dans son cas à elle, le risque était très élevé, jusqu'à 87 %, de développer la maladie, dans un horizon de 10 ans ».

Certains chercheurs avancent qu'on pourrait expliquer environ la moitié des cancers par l'hérédité. « On ne sait pas encore quels seraient les gènes impliqués », dit Maxime Dumais.

À la recherche d'un médicament

Le Dr Moulay Alaoui-Jamali, rattaché à l'Hôpital général juif de Montréal, fait de la recherche fondamentale destinée à jeter les bases de recherches futures pour trouver un médicament. Dans le cadre de sa recherche, ce médecin tente de reprogrammer la cellule devenue métastatique ou celle qui a le potentiel de devenir métastatique.

Le cancer du sein est la forme de cancer qui touche actuellement le plus grand nombre de femmes au Québec.

C'est la deuxième cause de mortalité par cancer chez les femmes.

À la Fondation du cancer du sein du Québec, qui célèbre cette année son vingtième anniversaire, on a jusqu'ici alloué plus de 25 millions de dollars à la recherche, dont font partie les sommes annoncées aujourd'hui.

Pour sélectionner les projets de recherche qui obtiendront ces fonds précieux, le comité d'experts de la Fondation du cancer du sein du Québec s'allie à celui de la Société de recherche sur le cancer, un organisme national, sans but lucratif, dont la mission depuis 1945 est de financer exclusivement la recherche sur tous les types de cancer.

En 2011, la Fondation du cancer du sein du Québec était parvenue à distribuer plus de 8 millions de dollars en subventions de recherche.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Lun 26 Jan 2015 - 12:18

Le Groupe Espérance et Cancer offrira gratuitement aux personnes atteintes d’un cancer et à leurs proches une série de 8 ateliers de « Gestion du stress par la pleine conscience ».

Ces rencontres se tiendront tous les mercredis du 4 février au 4 avril prochain au Centre de jour de Lac-Etchemin (CSSS), 331 place du Sanatorium à Lac-Etchemin.

Ces ateliers visent à favoriser l’amélioration de la condition physique et mentale ainsi qu’une diminution de la fatigue et du stress tout en respectant le rythme du participant.

Les personnes qui désirent plus d’informations ou qui souhaitent s’inscrire peuvent téléphoner au 418 625-2607 ou au 418 227-1607.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Mar 2 Déc 2014 - 17:02




La tradition s'est poursuivie dimanche pour Leucan Québec, qui tenait son traditionnel brunch de Noël pour les enfants atteints de cancer et les membres de leur famille.

Leucan Québec organise cet événement depuis une dizaine d'années dans plusieurs villes de la province afin de donner un répit aux enfants atteints d'un cancer ainsi qu'à leurs parents.

Cette année, le brunch de Leucan Québec se tenait au centre d'amusement RécréOFUN, dans le secteur de Sainte-Foy.

En plus du brunch, les enfants pouvaient participer à un atelier de bricolage et à des jeux.

Le père Noël et ses lutins ont aussi distribué des cadeaux aux enfants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Mer 26 Nov 2014 - 11:09

VICTORIAVILLE. Pas moins de 20 hommes souffrant du cancer de la prostate ont retrouvé ou retrouveront une dignité et une vie plus normale grâce à l'acquisition par la Fondation Hôtel-Dieu d'Arthabaska de bandelettes pour incontinence, problème fréquent chez les patients qui ont vécu l'ablation de la prostate, glande qui sécrète des hormones reliées à la fonction sexuelle.

L'achat de ces 20 bandelettes au coût de 3000 $ chacune représente ainsi un investissement de 60 000 $.

«Tout cela a été rendu possible grâce à des dons dédiés au département d'oncologie, certains provenaient aussi de campagnes de souscription en lien avec le Movember et le cancer de la prostate», a souligné la directrice générale de la Fondation HDA, Jacynthe Vallée, tout en faisant remarquer le bien-fondé de la démarche.

«Nous avions une liste d'attente. Le besoin est bien réel. La Fondation peut ainsi faire la différence pour ces hommes. Nous en sommes bien fiers et heureux que cela puisse se faire localement», a-t-elle précisé.

À ce jour, six hommes ont subi l'intervention. Onze autres y auront droit au cours de la prochaine année. Et trois autres bandelettes seront disponibles par la suite. Et une fois la liste d'attente épurée, les intervenants n'entendent pas abandonner

«On s'engage à continuer dans les prochaines années au nombre d'environ deux à trois interventions par année», a fait savoir le Dr Christian Vinette, médecin de famille et directeur des services professionnels et des affaires médicales à l'Hôtel-Dieu d'Arthabaska.

Le médecin a expliqué, en conférence de presse, en quoi consiste l'opération, l'installation de la bandelette sur l'urètre. Une intervention très simple, selon lui. «En incluant la préparation du patient, cela dure une heure et demie. Mais l'installation de la bandelette, elle, prend environ 30 minutes. Et en principe, l'intervention corrige le problème pour toute la vie», a-t-il souligné.

Reste que pour la majorité des patients, la légère incontinence se résorbe en trois mois environ. «Les problèmes sévères ne constituent que de 1% à 5% des cas», a fait savoir le Dr Vinette.

L'intervention, assure-t-il, présente un taux de succès de plus de 90%. «Mais dans tous les cas, il y a 100% d'amélioration», a-t-il noté.

Éloquent témoignage

La maladie a frappé de plein fouet Michel Langlois, un cinéaste de métier et résident d'Irlande près de Saint-Ferdinand.

C'était il y a 10 ans. Il avait 59 ans à ce moment. «Si j'accepte de témoigner, a-t-il confié, c'est un peu au nom des hommes qui ne peuvent ou qui n'osent le faire parce que le cancer de la prostate touche à des zones intimes. Et bien des gens n'aiment pas parler de ces choses-là.»

Si la bandelette assure la réhabilitation physique, il en va autrement de la réhabilitation psychologique. «Ce sera un travail pour le restant de ma vie. Comme n'importe qui subit un cancer, on vit avec le reste de nos jours», a-t-il observé.

Une descente aux enfers

Michel Langlois a reçu comme un coup de poing le diagnostic, d'autant plus que le médecin montréalais qui lui a appris la nouvelle l'a fait sans ménagement. «Sans me regarder, il m'a dit : avec une prostate comme ça, ça m'étonnerait que ça ne soit pas cancéreux. Et quand je lui ai demandé ce à quoi je pouvais m'attendre, il a répondu bêtement : est-ce que je sais moi? Il faudra voir si vous en avez pas dans les os», a relaté le cinéaste.

En état de choc, il a quitté l'hôpital et s'est même perdu dans la Métropole. Des amis ont dû aller à sa rencontre.

«Je dis aux hommes d'aller voir le médecin dès qu'ils éprouvent des problèmes urinaires ou qu'ils sentent quelque chose. On peut leur sauver la vie, mais aussi on peut sauver leur vie sexuelle.» Michel Langlois

Au départ, Michel Langlois pensait qu'il serait tiré d'affaire une fois la prostate enlevée. Mais il lui a fallu six mois avant de se décider, ses proches l'incitant à agir et à ne pas se laisser mourir. «Parce que j'avais lu que je ne banderais plus, que je ne pourrais plus faire l'amour, que je deviendrais impuissant et le sujet de moquerie. Bref, que je ne serais plus un homme. Au bout de six mois, j'ai craqué», a-t-il raconté.

«Le cancer de la prostate, a-t-il ajouté, tue une partie de l'homme, sa virilité, sa masculinité, sa sexualité et sa libido. Le drame n'est pas assez pris en considération.»

Michel Langlois a subi l'ablation de la prostate le 20 avril 2005, puis il a pu reprendre ses activités professionnelles. «Mais le véritable drame a commencé. J'ai dû apprendre à vivre une morne réalité d'état de chapon. Je n'avais plus rien en bas de la ceinture», a-t-il confié.

Un tel état d'impuissance ne constitue pas, a-t-il dit, le meilleur ciment pour un couple gai. Aussi, il a vécu par la suite une rupture avec l'homme avec qui il vivait.

Michel Langlois a alors entrepris le dur apprentissage de la vie sans amoureux, sans sexualité. «Depuis 10 ans, je ne suis jamais retourné au lit avec quelqu'un. Et je n'ai pas l'intention de le refaire non plus», a-t-il soutenu.

Par la suite, le sexagénaire a vécu des épisodes dépressifs en suivant des traitements d'hormonothérapie. Une médication suggérée par la Dre Marguerite Lemieux, urologue à l'Hôtel-Dieu-d'Arthabaska lui a permis de résoudre la situation.

C'est aussi la Dre Lemieux qui a suggéré à Michel Langlois l'intervention de la bandelette.

Auparavant, l'incontinence avait de quoi perturber sa vie. «On a toujours peur de dégager une odeur d'urine et d'avoir le pantalon mouillé. Je n'osais plus sortir de chez moi ou encore avec une montagne de sous-vêtements», a-t-il souligné.

Aujourd'hui, la bandelette, développée pour les hommes depuis environ cinq ans, fait toute la différence. «Depuis, plus rien. J'urine comme tout le monde. Je ne mouille plus mon pantalon. Ça vaut vraiment le coup», a confié celui qui a été un des premiers à en profiter, ici.

Le message qu'il souhaite lancer aux hommes, c'est de ne pas hésiter à consulter. «Je dis aux hommes d'aller voir le médecin dès qu'ils éprouvent des problèmes urinaires ou qu'ils sentent quelque chose. On peut leur sauver la vie, mais aussi on peut sauver leur vie sexuelle. Si j'avais été détecté plus tôt, peut-être que l'opération aurait été moins drastique et on ne m'aurait peut-être pas abîmé à ce point», a-t-il conclu.

Le cancer de la

Forme de cancer la plus répandue chez les hommes au Canada, le cancer de la prostate arrive au troisième rang des causes de décès de ce type.

En 2014, on estime que 23 600 hommes obtiendront un diagnostic de cancer de la prostate, ce qui représente 24% de tous les nouveaux cancers chez l'homme cette année.

La chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie et l'hormonothérapie constituent les traitements associés à ce cancer.

Organisations: Hôtel-Dieu d'Arthabaska, Movember, Fondation HDA

Lieux géographiques: Irlande, Saint-Ferdinand, Métropole Canada

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.   Aujourd'hui à 13:08

Revenir en haut Aller en bas
 
Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Évênements, petite organisations et autres au Québec ou au Canada.
» petite entrée facile à faire
» Enigme posée par une petite fille qui ne grandit pas ou le gène de l'immortalité
» Prière pour nous édifier les un les autres.
» [Osmia sp. & Xylocopa sp.] Petite et grosse abeille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Société-
Sauter vers: