AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'usage du mot "cancer" par les politiciens.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: L'usage du mot "cancer" par les politiciens.   Lun 3 Oct 2011 - 10:49



Le Canadien Ralph Steinman, récompensé avec deux autres chercheurs par le prix Nobel de Médecine pour leurs travaux sur le système immunitaire, est malheureusement décédé trois jours plus tôt d'un cancer du pancréas. Le comité qui lui a décerné le prix ignorait cette situation, mais maintiendra sa décision.
«M. Steinman est décédé le 30 septembre», indique l'université Rockefeller à New York dans un communiqué, ajoutant que le chercheur, âgé de 68 ans, souffrait d'un cancer du pancréas depuis quatre ans.

L'université souligne que Ralph Steinman, un biologiste cellulaire, avait pu prolonger sa vie grâce à ses propres recherches.

Les deux autres lauréats du prix Nobel de Médecine sont l'Américain Bruce Beutler, 55 ans, et le Français Jules Hoffmann, 70 ans.


«L'université Rockefeller se réjouit que la fondation du Nobel ait reconnu Ralph Steinman pour ses découvertes concernant les réponses du système immunitaire», déclare son président Marc Tessier-Lavigne dans le communiqué.

«Mais cette bonne nouvelle est assombrie par la nouvelle ce matin venant de la famille de Ralph selon laquelle il est décédé quelques jours plus tôt après une longue bataille contre le cancer», ajoute-t-il.

«Nous sommes tous touchés par le fait que les nombreuses années de travail de notre père soient reconnues par un prix Nobel», dit la fille du chercheur canadien Alexis Steinman.

«Les recherches de Ralph Steinman ont établi les fondations de nombreuses découvertes dans le champ d'importance critique que constitue l'immunologie, en conduisant à de nouvelles approches innovatrices pour traiter le cancer, des maladies infectieuses et des troubles du systèmes immunitaire», souligne Marc Tessier-Lavigne.

Lorsqu'il a identifié un type de globule blanc appelé cellule dendritique, le Dr Steinman a permis l'utilisation de ces cellules pour stimuler une réaction immunitaire face aux cellules cancéreuses et aux pathogènes, au rejet de greffes, aux maladies auto-immunes et aux infections comme le SIDA.

Ralph Steinman était né à Montréal le 14 janvier 1943. Diplômé de l'université McGill en 1963 à Montréal, il avait obtenu un diplôme de médecine de l'université Harvard (Massachusetts, nord-est des États-Unis) en 1968. Après avoir achevé son internat au Massachusetts General Hospital, il avait rejoint l'université Rockefeller en 1970 pour y faire son doctorat. Il était également rédacteur du Journal of Experimental Medicine et siégeait à de nombreux comités de rédaction et comités consultatifs.

Le comité Nobel maintient sa décision

Le comité qui a décerné le prix Nobel de Médecine a dit avoir ignoré que Ralph Steinman était décédé trois jours plus tôt et a décidé de maintenir son choix malgré une règle interdisant l'attribution du prix à titre posthume.

«Nous venons tout juste d'apprendre la nouvelle. Nous ne pouvons que regretter qu'il n'ait pas eu la joie» de recevoir le prix, a dit le secrétaire du comité Nobel de l'institut Karolinska, Göran Hansson, à l'agence suédoise TT.

Il a cependant assuré que ce décès ne remettait pas en cause l'attribution du Nobel. «Nous ne nommons pas de nouveau lauréat, c'est notre décision», a-t-il dit. «Nous devrons étudier comment la remise du prix se déroulera de façon pratique ... Nous étudions le règlement», a-t-il ajouté.

Deux autres lauréats

De leur côté, MM. Beutler et Hoffmann sont récompensés pour «leurs découvertes concernant l'activation de l'immunité innée». M. Steinman l'est pour «sa découverte de la cellule dentritique et son rôle dans l'immunité adaptative».

Le biologiste Jules Hoffmann a reçu le 22 septembre dernier la Médaille d'or du CNRS (Centre national de la recherche scientifique), la plus haute distinction scientifique en France, pour ses travaux dans l'étude de l'immunité chez les insectes. «Ses nombreuses découvertes dans le domaine ont fait émerger une vision nouvelle des mécanismes de défense que les organismes, des plus primitifs jusqu'à l'homme, opposent aux agents infectieux», selon le CNRS.

Président de l'Académie des sciences française en 2007 et 2008, Jules Hoffmann est également membre des Académies des sciences des États-Unis, d'Allemagne et de Russie. Il a reçu de nombreuses récompenses prestigieuses comme le Prix Rosenstiel pour l'Immunité (2010), le Prix Keyo de Médecine (2011), le Prix Gairdner 2011 en sciences médicales, et le Prix Shaw 2011 en sciences du vivant et médecine, précise le CNRS sur son site Web. Il est chevalier de la Légion d'honneur.

Les lauréats partagent le prix de 10 millions de couronnes (environ 1,5 million de dollars).

- Avec La Presse Canadienne et AFP

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: L'usage du mot "cancer" par les politiciens.   Sam 14 Mai 2011 - 15:59

Cet article faisait suite à quelque membre du gouvernement qui employait le mot "cancer" pour décrire une situation sociale malsaine. Or ce n'est pas très délicat vis-à-vis les personnes qui ont réellement le cancer d'employer ce mot pour désigner au peuple un problème. Les élus devraient être un peu plus attentif à l'usage de ce mot et le réserver pour son usage réell et non en métaphore pour tout ce qui va mal.

Le gouvernement français a réagi quand même, c'est bien :


_________________


Dernière édition par Denis le Mer 28 Déc 2011 - 8:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'usage du mot "cancer" par les politiciens.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du mauvais usage des statistiques par Nadine Morano
» Cherche bonne grammaire pour usage personnel
» PENSEES - 1985 : Pierre Desproges, Dictionnaire superflu à l'usage de l'élite et des bien nantis
» Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens
» Orthographe grammaticale et d'usage.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Société-
Sauter vers: