AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Tarceva un espoir pour le cancer du poumon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le Tarceva un espoir pour le cancer du poumon   Jeu 1 Sep 2011 - 2:36

01.09.2011

Roche: obtient homologation UE de Tarceva pour cancer du poumon NSCLC

Zurich (awp) - Les autorités européennes de contrôle des médicaments ont homologué Tarceva de Roche pour le traitement en premier recours d'un type génétiquement spécifique de cancer du poumon. L'homologation permet d'utiliser Tarceva comme monothérapie pour des patients atteints de cancer du localement avancé et métastasé NSCLC (non petites cellules), lorsque qu'il y a des mutations qui activent le récepteur de croissance épidermal (EGFR), a indiqué Roche jeudi dans un communiqué.


Les tumeurs avec ces mutations réagissent très bien au traitement avec Tarceva, selon Roche. Par rapport à la chimiothérapie, le nombre de patients pour lesquels les tumeurs ont diminué a plus que triplé. Tarceva a aussi permis de presque doubler le temps de rémission.

Voir aussi : http://espoirs.forumactif.com/t3122-nouvel-emploi-contre-le-cancer-de-medicaments-existant-pour-un-autre-usage

"Dans l'étude actuelle l'équipe a montré que la résistance pourrait être inversée en utilisant un diurétique simple et pas cher, une «pilule de l'eau», appelé acide éthacrynique."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le Tarceva un espoir pour le cancer du poumon   Mar 5 Juil 2011 - 10:49

In the first phase III study to include Western lung cancer patients, first-line treatment with erlotinib (Tarceva) nearly doubled progression-free survival compared with chemotherapy, according to research presented at the 14th World Conference on Lung Cancer in Amsterdam, hosted by the International Association for the Study of Lung Cancer (IASLC).

Dans la première étude de phase III incluant des occidentaux, le médicament en première ligne de traitement, le Tarceva (erlotinib), a presque doublé la survie sans la maladie dans le cancer du

Erlotinib is a tyrosine kinase inhibitor (TKI) that targets the epidermal growth factor receptor (EGFR). Non-small cell lung cancer (NSCLC) patients with EGFR activating mutations tend to respond well to TKI therapy.

L'Erlotinib est un inhibiteur de tyrosine kinase (TKI) qui cible le récepteur de facteur de croissance épidermique (EPGFR). Les patients avec un cancer du poumon qui a le EGGFR activé réponds bien aux thérapies avec les TKI.

"Although a growing body of evidence has been emerging about this type of lung cancer, almost all of the studies have been conducted in Asian patients, a group that historically has had significantly different results to NSCLC therapy compared to Western populations," said principal investigator Dr. Radj Gervais, M.D., of the Centre François Baclesse in Caen, France. "EURTAC is the first Phase III study with first-line erlotinib in Western patients with this genetically distinct type of advanced NSCLC."

Même si les preuves s'accumulaient au sujet du bienfait de ce médicament pour le cancer du poumon, les études n'étaient conduites que sur des patients orientaux. Eurtac est la première étude occidentale avec l'erlotinib en première ligne.

Researchers tested more than 1,000 patients over a five-year-period to find the study population of 174 patients, which were randomly assigned to receive erlotinib or platinum-based chemotherapy.

The response rate to erlotinib was 54.5%, compared with 10.5% to chemotherapy, according to preliminary results. Progression-free survival in the erlotinib arm was 9.4 months, compared with 5.2 months in the chemotherapy arm. Median survival was 22.9 months in the erlotinib arm and 18.8 months in the chemotherapy arm.

Le taux de réponse a été de 54.5% comparé à 10.5 % pour la chimio selon des résultats préliminaires. La survie sans la maladie a été de 9.4 mois avec l'erlotinib contre 5.2 mois avec la chimio. La survie totale de 22.9 mois avec l'erlotinib et de 18.8 mois avec la chimio.

"Our results showed that first-line erlotinib nearly doubled progression-free survival; that's a significant improvement over chemotherapy, with a better tolerability profile," Dr. Gervais said. "We now have results for the use of first-line erlotinib in Asian and Western EGFR mutation-positive patients with NSCLC, and so we can carry this knowledge into our daily practice. I think EURTAC really is a big step towards individualized lung cancer care."

Eurtac est un grand pas vers un traitement individualisé du cancer du poumon.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le Tarceva un espoir pour le cancer du poumon   Ven 3 Juin 2011 - 11:31

03/06/11 09:26 ROCHE : étude positive concernant le Tarceva


(AOF) - Le Tarceva a presque doublé la période pendant laquelle des personnes souffrant d'une forme génétiquement distincte de cancer du poumon ont vécu sans que la maladie ne progresse, a annoncé Roche citant les résultats de l'étude EURTAC. Il s'agit de la première étude de phase III à avoir été menée avec Tarceva (erlotinib) chez des occidentaux présentant une forme génétiquement distincte de cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC) avancé. Selon le groupe pharmaceutique bâlois, le Tarceva a significativement réduit, de 63%, le risque de progression par rapport à une chimiothérapie standard.
La forme génétiquement distincte de cancer du poumon analysée dans l'étude EURTAC (NSCLC à mutation activée par l'EGFR, récepteur du facteur de croissance épidermique) est observée dans environ 10 pour cent des cance rs bronchiques diagnostiqués en Occident et chez environ 30 pour cent des patients asiatiques.
Des résultats similaires ont été obtenus dans une autre étude de phase III (OPTIMAL), conduite chez des patients asiatiques présentant cette forme de NSCLC.
Roche a déposé auprès de l'Agence européenne du médicament (EMA) une demande visant à étendre dans l'UE le champ d'application actuel de Tarceva au traitement de première ligne de patients présentant un NSCLC avancé caractérisé par des mutations activatrices de l'EGFR.
Des discussions sont en cours avec la Food and Drug Administration (FDA) aux Etats-Unis en vue du dépôt d'une demande d'homologation avec un test compagnon destiné à faciliter le dépistage de patients avec mutations activant l'EGFR, qui sont des candidats appropriés au traitement par Tarceva.
Tarceva est un traitement attesté et bien établi du cancer du poumon avancé après chimiothérapie à base de platine. Il est le seul inhibiteur de l'EGFR approuvé à la fois par l'EMA et la FDA contre le NSCLC avancé ou métastatique, indépendamment du statut EGFR, dans le cadre d'une administration intervenant immédiatement après une chimiothérapie initiale (de première ligne) dans le but de garder le processus pathologique sous contrôle (traitement d'entretien) ainsi que chez les personnes dont la maladie a progressé après au moins une cure de chimitohérapie (deuxième ou troisième ligne).

AOF - EN SAVOIR PLUS

LEXIQUE
Essais cliniques (Phases I, II, III) : Phase I : test de la molécule à petite échelle sur les humains pour évaluer sa sécurité, sa tolérance, ses propriétés métaboliques et pharmacologiques.
Phase II : évaluation de la tolérance et de l'efficacité sur plusieurs centaines de patients pour identifier les effets secondaires.
Phase III : évaluation du rapport bénéfice / risque global auprès de plusieurs milliers de patients.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le Tarceva un espoir pour le cancer du poumon   Mar 31 Mai 2011 - 0:10

le 19/05/2011 à 07h17

Roche a publié ce matin les résultats définitifs d'une étude de phase II en double insu, multicentrique et randomisée, portant sur l'administration de MetMab, son médicament personnalisé expérimental, à des personnes ayant déjà été traitées pour cancer du non à petites cellules (NSCLC) avancé. "L'étude a montré que les personnes dont la tumeur exprimait Met à des concentrations élevées, déterminées par un test compagnon, ont vécu deux fois plus longtemps sans progression de la maladie lorsqu'elles ont reçu l'association MetMab plus Tarceva (erlotinib), par comparaison à une monothérapie par Tarceva", souligne le laboratoire suisse.

La survie globale a été évaluée en tant que critère exploratoire et l'étude a montré que MetMab plus Tarceva avait triplé la durée de vie des personnes présentant cette forme de NSCLC avancé par rapport à une monothérapie par Tarceva. Aucun élément nouveau n'a été relevé en termes de sécurité d'emploi avec l'association MetMab plus Tarceva et le profil d'innocuité de Tarceva s'est avéré correspondre à ceux enregistrés avec le médicament lors de précédentes études chez des personnes souffrant de tumeurs solides, précise encore Roche.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le Tarceva un espoir pour le cancer du poumon   Dim 31 Mai 2009 - 14:56

Cancer du poumon : un traitement combiné retarde la progression

Samedi,à l'occasion du congrès de l'ASCO, le Dr Vincent Miller, du Centre Memorial Sloan-Kettering sur le cancer à New York a présenté un essai clinique de phase 3 qui montre qu'un traitement avec une combinaison de deux anti-cancéreux a permis, après un traitement de chimiothérapie, de retarder la progression de cancers du poumon avancés. Les patients traités avec du Tarceva du laboratoire suisse Roche combiné à de l'Avastin, de sa filiale américaine Genentech, ont vu leur cancer progresser plus lentement que ceux du groupe de contrôle traités seulement avec de l'Avastin. Les patients soignés avec une combinaison de Tarcera/Avastin ont survécu en moyenne 4,8 mois avant que la maladie ne s'aggrave, comparativement à 3,7 mois pour le groupe témoin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le Tarceva un espoir pour le cancer du poumon   Sam 31 Mai 2008 - 9:51

ASCO/Roche: étude confirme efficacité de Tarceva pour le cancer du poumon
Bâle (AWP) - A l'occasion du congrès ASCO à Chicago, Roche a fait état d'une étude que confirme l'efficacité de son médicament Tarceva (erlotinib) dans le traitement du cancer du poumon. L'étude de phase IV a porté sur le traitement de patients atteints de cancer avancé non-petites cellules.

Selon Roche, l'étude a confirmé les résultats de l'étude de phase III BR.21. 7000 patients de 52 pays y ont participé, a précisé Roche. L'étude a aussi comparé les frais de traitement des effets secondaires en Allemagne, France et Grande-Bretagne, lorsque le produit est utilisé en combinaison avec Avastin et Interféron Alpha-2a par rapport au traitement avec Sutent de Pfizer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le Tarceva un espoir pour le cancer du poumon   Lun 22 Oct 2007 - 11:56

Un nouveau médicament homologué pour traiter le cancer du poumon

Le groupe pharmaceutique suisse Roche a reçu l'homologation au Japon pour son médicament Tarceva, destiné à traiter le cancer du poumon, a annoncé lundi le laboratoire helvétique dans un communiqué

Le Tarceva a été approuvé par les autorités japonaises pour traiter le cancer du poumon «non à petites cellules» (NSCLC) inopérable et récurrent, a précisé le groupe.

Cette homologation permet «de mettre à disposition des patients atteints de cancer du poumon au Japon une nouvelle option thérapeutique apportant un véritable bénéfice en terme de survie globale», a souligné Roche.

Plus d'un million de personnes dans le monde souffrent de NSCLC, forme la plus courante du cancer du poumon. En 2005, 85.000 nouveaux cas ont été recensés au Japon, selon le groupe suisse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le Tarceva un espoir pour le cancer du poumon   Mar 21 Fév 2006 - 10:59






En 2004, Christine Stewart, une jeune femme avec 2 petits enfants, a été diagnostiquée avec le cancer du poumon. Au moment du diagnostic, on avait donné à Christine 2% des chances de survivre.. Le cancer s'était répandu aux nodules lymphatiques, aus os et au cerveau. La bonne nouvelle lui avait dit son docteur c'est qui lui restait le temps de faire un voeu. Durant l'année suivante, Christine subit de la chinio de de la radio thérapie mais tout échoua et le cancer continua à se propager.

Un an après le diagnostic initial de cancer du poumon , on a prescrit du Tarceva à Christine, une nouvelle sorte de médicaments et 6 mois plus tard son cancer était en rémission. Christine dit qu'elle a fait une promesse à Dieu, que, si elle retrouvait la santé, elle aiderait les autres qui ont le cancer. Son site inspiré de son livre (Practical truism) remplit cette promesse.


Dernière édition par le Lun 22 Oct 2007 - 11:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le Tarceva un espoir pour le cancer du poumon   Jeu 22 Déc 2005 - 15:16



Tarceva® autorisé pour le traitement du cancer du pancréas aux Etats-Unis
Tarceva® (erlotinib), inhibiteur du récepteur du facteur de croissance épidermique humain développé par OSI Pharmaceuticals, Genentech et Roche a été homologué par la FDA dans une nouvelle indication. L'autorisation délivrée concerne le traitement, en première intention et en association avec une chimiothérapie par la gemcitabine, du cancer du pancréas évolué. Une demande similaire a été déposée par Roche auprès de l'EMEA courant octobre. L'anticancéreux est déjà autorisé aux Etats-Unis et en Europe dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules, localement évolué ou métastatique après échec d'au moins une chimiothérapie et des études sont en cours pour son application au traitement d'autres tumeurs solides (cancer de l'ovaire, cancer du colon et du rectum, gliomes...).

Communiqué Roche - 3 novembre 2005, Communiqué Genentech - 2 novembre 2005


Dernière édition par le Lun 22 Oct 2007 - 11:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le Tarceva un espoir pour le cancer du poumon   Mar 8 Nov 2005 - 14:26



congrès de Paris 8 novembre 2005

les personnes souffrant du cancer du pancréas pourront bénéficier du Tarceva, un traitement qui a déjà montré son efficacité dans l'amélioration de la survie des patients atteints du cancer du poumon. «Ce traitement est le premier nouveau traitement en une décennie à offrir une amélioration importante de la survie globale (23 %) quand on l'administre en association avec la chimiothérapie», précisent les intervenants.


Dernière édition par le Lun 22 Oct 2007 - 11:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15764
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Le Tarceva un espoir pour le cancer du poumon   Jeu 14 Juil 2005 - 9:08



Le 13 juillet 2005 - 19:53
Un nouveau médicament s'avère efficace contre le cancer des poumons

Presse Canadienne
Un premier médicament capable de prolonger la vie des personnes qui souffrent d'un cancer du poumon en phase avancée vient d'être mis au point, a annoncé mercredi une équipe de chercheurs internationale dirigée par une Canadienne.

Selon la Dre Frances Shepherd, du Princess Margaret Hospital de Toronto, les patients atteints du cancer du poumon en phase avancée qui ont pris du Tarceva ont survécu en moyenne plus longtemps que ceux à qui on avait administré un placebo.

Environ le tiers des patients qui souffraient de carcinomes bronchiques non à petites cellules, le type de cancer du poumon le plus fréquent, étaient toujours en vie un an ou plus après avoir pris le médicament, comparativement au cinquième de ceux qui avaient absorbé un placebo.

"C'est un résultat important parce que c'est la première fois qu'on découvre un traitement capable de prolonger la vie des patients qui n'ont pas répondu favorablement à la chimiothérapie, a déclaré la Dre Shepherd. On peut donc parler d'un grand pas en avant."

Le Tarceva, connu sous le nom générique d'erlotinibe, fait partie d'une nouvelle catégorie de médicaments capables de ralentir la croissance des tumeurs en agissant sur les composantes cellulaires responsables de leur reproduction.

Le médicament n'a pas encore été homologué au Canada mais la Food and Drug Administration a autorisé son usage en novembre dernier aux Etats-Unis pour les patients en phase avancée ou terminale du cancer du poumon.

La Dre Shepherd a précisé que l'erlotinibe ne fait pas que prolonger le taux de survie des patients, mais il améliore aussi leur condition. "Ce médicament a très, très peu d'effets secondaires négatifs et peut même améliorer la qualité de vie des patients", a-t-elle dit.

L'étude, dont les résultats sont publiés dans l'édition de jeudi du New England Journal of Medicine, a impliqué 731 patients dans le monde entier. Les patients, qui avaient tous subi sans succès des traitements de chimiothérapie, ont été sélectionnés au hasard. Du nombre, 488 ont reçu des comprimés d'erlotinibe alors que les 243 autres ont été traités avec un placebo.

En moyenne, les patients traités à l'erlotinibe ont survécu 6,7 mois à leur cancer, alors que cette moyenne était de 4,7 mois pour ceux ayant absorbé un placebo. Chez les patients ayant pris le médicament, 31 pour cent étaient toujours en vie un an après le début du traitement, contre 22 pour cent pour ceux traités avec un placebo.

"Ca peut sembler comme un petit nombre, mais c'est véritablement une importante amélioration pour les patients qui n'ont plus d'autre option", a signalé la Dre Shepherd, en ajoutant que 15 pour cent d'entre eux étaient toujours en vie deux ans après le début du traitement, alors qu'aucun cancéreux ayant pris un placebo n'a survécu aussi longtemps.

Le cancer du poumon est encore loin d'être vaincu, a reconnu Mme Shepherd, mais elle estime qu'il s'agit d'un grand pas dans la bonne direction.

"On peut considérer nos travaux comme un tremplin pour d'autres recherches qui porteront cette fois sur des patients aux premiers stades de la maladie. Alors on pourra véritablement espérer atteindre notre objectif de guérison."


Dernière édition par le Lun 22 Oct 2007 - 11:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Tarceva un espoir pour le cancer du poumon   Aujourd'hui à 15:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Tarceva un espoir pour le cancer du poumon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JE CROIS EN TOI !!PAROLES D'ESPOIR POUR TOUS !!
» Un espoir pour le SIDA
» Histoire, hystérie et espoir pour l'avenir...
» Centres experts en bipolarité: un espoir pour nous!
» Nouvel Espoir pour le Traitement de la SEP!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: recherche-
Sauter vers: