AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le prototype d'un nouvel appareil de radiothérapie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le prototype d'un nouvel appareil de radiothérapie.    Jeu 29 Aoû 2013 - 14:03

Aug. 29, 2013 — Researchers from University Hospitals Case Medical Center have published findings that a new form of imaging -- PET/MRI -- is promising for several types of cancer. In an article titled "PET/MRI: Applications in Clinical Imaging," published in the September issue of Current Radiology Reports, the authors outline their initial clinical experience in diagnosing and staging cancer patients with this novel technology.

Des chercheurs ont publié des découvertes selon lesquelles une nouvelle sorte de technologie de l'imagerie médicale serait prometteuse pour plusieurs sortes de cancer. Dans un article intitulé "PET/MRI : Les applications cliniques" les auteurs racontent que leur expériences cliniques initiales avec la nouvelle technologie.

Working in collaboration with researchers from Philips Healthcare, the team found that PET/MRI provided added value in the diagnosis, staging and treatment planning of colorectal cancers, cervical, uterine, ovarian and pancreatic cancers -- as well as in the diagnostic management of pediatric and young adult patients. The researchers examined 145 cancer patients with a double-scanning protocol of PET/CT followed by a PET/MRI performed on the Philips Ingenuity TF PET/MRI system.

Travaillant en collaboration avec des chercheurs, l'équipe a trouvé que le PET/RMI a founi une plus value dans les domaines du diagnostic, du classement et de laplanification des soins pour des cancers comme le cancer du et du col de l'utérus aussi bien pour les jeunes que pour les vieux

"Our preliminary experience with this new diagnostic imaging technology proves that it is promising for oncologic applications," says study lead

author Karin Herrmann, MD, radiologist at UH Case Medical Center and Visiting Associate Professor of Radiology at Case Western Reserve University School of Medicine. "We found the PET/MRI enhanced our ability to detect malignant areas and more accurately and confidently diagnose several types of cancers, potentially providing physicians with the ability to improve treatment planning and better monitoring of the disease."

b][améliore les suivi de la maladie[/b]

The PET/MRI is a new hybrid imaging modality which brings together the complementary capabilities of MRI (Magnetic Resonance Imaging) and PET (Positron Emission Tomography) scanning to better visualize both functional and anatomical information and to superimpose this information in a combined digital image. The UH Case Medical Center Seidman Cancer Center is the first cancer hospital in the world to house this technology in a purely clinical setting.

In a new class of diagnostic imaging modalities, the PET/MRI combines the highest anatomic detail as well as bio-chemical and functional information provided by MRI with the metabolic, molecular and physiologic information from PET. The technology fuses the images to more precisely pinpoint cancer locations and improve the accuracy of disease staging.

In the study, the authors' detailed account summarizes many aspects of the clinical utility of PET/MRI in more accurate detection of cancer and cancer metastasis, use in decision-making, comparisons of detection accuracy across cancers and distinction of benign from malignant lesions in clinical settings.

The authors also outline the considerations of reduction in overall radiation imaging exposure with PET/MRI versus other imaging technologies. Given the similar performance of PET/MR compared to PET/ CT in some disease entities, there is potential to decrease radiation exposure in replacing the CT component in PET/CT with MRI. This may especially be an issue in pediatric and young adult patients with need for repetitive follow up imaging.

"This hybrid scanner has the potential to improve patient care by increasing understanding of the causes, effects, and development of disease processes to better diagnose cancer and various other diseases," said study author Norbert Avril, MD, nuclear radiologist at UH Case Medical Center and Professor at Case Western Reserve University School of Medicine. "We are very excited to be among the first to be able to help establish guidelines of how best to use this technology to guide physicians on the value of the PET/MRI in diagnosing and staging various forms of cancer. Our initial experience has shown that it may be a very important cancer-fighting tool."

This research was supported by Philips Healthcare and is part of the Philips Healthcare Global Advanced Imaging Innovation Center, established in 2009 at UH Case Medical Center and Case Western Reserve to bring the latest Philips Healthcare imaging equipment to Cleveland for development, validation of clinical efficacy and product release. The Imaging Center was funded through an initial $5 million from Ohio Third Frontier Commission to Case Western Reserve University School of Medicine and a $33.4 million matching commitment from Philips.

The Department of Radiology at UH Case Medical Center and Case Western Reserve University School of Medicine, and the Department of Biomedical Engineering at Case Western Reserve School of Engineering, have some of the nation's leaders in medical imaging who partner with Philips. The company's global Computed Tomography and Nuclear Medicine headquarters is also in Cleveland.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Le prototype d'un nouvel appareil de radiothérapie.    Jeu 8 Nov 2012 - 10:49



Le groupe de radiothérapie et d'oncologie de Pau (Grop), situé rue Aristide-Briand, vient de s'équiper d'un appareil qui facilite le positionnement du patient pour la radiothérapie stéréotaxique. Avec cet équipement, le premier du genre en France, l'établissement palois se trouve à la pointe de la lutte contre le cancer. Ce système apporte davantage de précision pour le traitement des tumeurs cancéreuses.

"Nous sommes toujours dans une dynamique d'amélioration de notre plateau technique. Ce nouveau système de positionnement, couplé aux autres techniques proposées dans notre service, assure aux patients une prise en charge optimale et permet d'élargir l'offre de soin dans le cadre du traitement du cancer des patients du Béarn et alentours, en collaboration avec nos confrères de l'hôpital ainsi que des cliniques Marzet et de Navarre," explique le docteur Marie-Ange Proudhom-Briois.

Mieux doser l'irradiation

La technologie du nouvel appareil (un Exac Trac +6.0 de la société Brainlab) permet de mieux doser l'irradiation délivrée à la tumeur en temps réel pendant toute la durée du traitement. Ce niveau élevé de précision est nécessaire pour administrer de fortes doses d'irradiation à la tumeur, tout en préservant les tissus sains environnants, afin d'assurer les meilleurs résultats cliniques possibles.

A Pau, le nouveau système sera utilisé pour le traitement de certaines tumeurs prostatiques, pulmonaires, hépatiques, digestives, cérébrales et rachidiennes, qu'elles soient primitives ou secondaires.

Le système ExacTrac® présente de réels avantages pour le confort du patient dans la mesure où aucun système invasif d'immobilisation n'est requis. De plus, le temps de préparation moyen du traitement est généralement réduit.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15775
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Le prototype d'un nouvel appareil de radiothérapie.    Mer 17 Aoû 2011 - 16:28

17 août 2011 11h00 HE

Le gouvernement du Canada soutient la mise au point d'un appareil de traitement du cancer innovateur


EDMONTON, ALBERTA--(Marketwire - 17 août 2011) - Le gouvernement du Canada contribue à la mise au point d'un nouvel appareil de radiothérapie contre le cancer susceptible d'aboutir à des méthodes de traitement plus précises et salvatrices.

Le gouvernement fédéral accorde une contribution de 2,5 millions de dollars à l'Université de l'Alberta, au Cross Cancer Institute des Services de santé Alberta et à l'industrie pour développer, tester et commercialiser une nouvelle technologie de radiothérapie contre le cancer manœuvrée en temps réel par résonance magnétique, appelée « Magnetic Resonance Real-time Guided Radiation Therapy » (MRrtgRT). En plus de la contribution fédérale, la province de l'Alberta investit 250 000 dollars dans le projet et l'Alberta Cancer Foundation y contribue à hauteur de 2,15 millions de dollars. Services de santé Alberta et ses partenaires industriels, ASG Superconductors et Paramed, y engagent 1,1 million de dollars.

« Les fonds investis par notre gouvernement dans ce projet aideront à transformer les nouvelles technologies médicales issues de la recherche en santé de l'Ouest canadien en produits commercialisables qui génèrent des retombées économiques et des emplois, tout en améliorant les soins prodigués à un très grand nombre de malades », a déclaré l'honorable Leona Aglukkaq, ministre de la Santé et ministre de l'Agence canadienne de développement économique du Nord, au nom de l'honorable Lynne Yelich, ministre d'État à la Diversification de l'économie de l'Ouest canadien.

Le prototype du MRrtgRT réunit deux appareils médicaux déjà existants — un appareil d'imagerie par résonance magnétique (IRM) et un accélérateur linéaire — qui constituent ensemble un nouvel instrument médical intégré à l'échelle humaine. Cet instrument produit des images tridimensionnelles de qualité supérieure en temps réel qui permettent de localiser les tumeurs cancéreuses avec encore plus de précision et de les traiter simultanément par radiothérapie. Le dispositif devrait grandement améliorer l'efficacité et la précision du traitement et élargir l'éventail de tumeurs pouvant être traitées par radiothérapie.

« Les chercheurs médicaux talentueux de l'Alberta continuent de développer des produits qui aident à sauver des vies dans le monde entier », a indiqué l'honorable Gene Zwozdesky, ministre de la Santé et du Bien-être de l'Alberta. « Je remercie nos nombreux partenaires des domaines de la santé et de l'innovation pour leur collaboration. Grâce à eux, les malades du cancer en Alberta seront parmi les premiers à profiter de cette technologie novatrice unique en son genre qui a été mise au point ici même, au Cross Cancer Institute d'Edmonton – une véritable installation de recherche et de traitement contre le cancer de renommée mondiale. »

L'aide financière fédérale servira à l'achat d'un appareil d'imagerie par résonance magnétique qui sera suffisamment perfectionné pour permettre la mise au point d'un prototype du MRrtgRT de grandeur réelle. Ces dépenses comprennent la rénovation de la salle qui abritera le prototype, les plans de construction et de conception, et le coût relatif aux entrepreneurs et à la main-d'œuvre nécessaires pour faciliter la construction d'un prototype du MRrtgRT de grandeur réelle dans le Cross Cancer Institute.

« À l'Alberta Cancer Foundation, nos donateurs veulent garantir des progrès », a affirmé Myka Osinchuk, président de la fondation. « Nous sommes certains que le montant considérable investi par nos donateurs dans le projet de recherche permettra aux malades d'obtenir de meilleurs résultats sur le plan thérapeutique grâce à des séances de traitement moins nombreuses et plus courtes. Il s'agit d'un véritable progrès. »

En 2008, les physiciens médicaux principaux, Gino Fallone et Brad Murray, ainsi que l'équipe de recherche commune du Cross Cancer Institute des Services de santé Alberta et de la faculté d'oncologie de l'Université de l'Alberta, ont été les premiers au monde à combiner les capacités d'un appareil IRM avec celles d'un accélérateur linéaire (LINAC) dans le but de concevoir un prototype pour administrer des traitements cérébraux. L'assemblage de ces deux procédés permet de traiter les tumeurs cancéreuses avec plus de précision. Combiner deux technologies déjà existantes aide aussi à commercialiser plus rapidement le nouvel appareil de traitement.

« Cette technologie de pointe est conçue, élaborée et mise au point en Alberta par des Albertains pour la population albertaine et le monde entier », a déclaré le Dr Anthony Fields, professeur émérite à la faculté d'oncologie de l'Université de l'Alberta et ancien vice-président, Cancérologie, Services de santé Alberta. « Il s'agit d'une invention très encourageante qui améliorera grandement l'efficacité de la radiothérapie administrée aux malades atteints d'un cancer. »

L'Université de l'Alberta et le Cross Cancer Institute jouissent d'une réputation de chefs de file dans le domaine de la physique médicale et de la radiothérapie, qui sera encore plus renforcée par ce projet. Reconnue sur le plan international, cette expertise grandissante dans le domaine de l'équipement médical spécialisé générera aussi des retombées économiques en Alberta.

« Le projet de recherche IRM-LINAC permettra à l'équipe de recherche de renommée mondiale de l'Université de l'Alberta de confirmer sa position de chef de file dans la recherche cancérologique », a indiqué le Dr Lorne Babiuk, vice-président à la recherche. « Ce projet est un excellent exemple de partenariat entre différents ordres de gouvernement, des organisations provinciales, le secteur privé et le milieu postsecondaire, qui répond au besoin d'approfondir la recherche pour améliorer la détection et le traitement précoces du cancer. »

Le projet bénéficie aussi de l'appui de deux partenaires industriels, ASG Superconductors et Paramed, qui jouent un rôle important en facilitant la commercialisation de la nouvelle technologie.

« ASG Superconductors et Paramed sont persuadés que cette technologie de pointe constitue l'un des moyens les plus prometteurs d'améliorer le traitement des tumeurs », a expliqué Antonio Toso, directeur des ventes à Paramed. « La santé des malades est notre priorité et nous sommes fiers de travailler en partenariat avec les Services de santé Alberta afin de faire connaître ce système au plus grand nombre d'entités possible. »

Diversification de l'économie de l'Ouest Canada travaille en collaboration avec les gouvernements provinciaux, les associations sectorielles et les collectivités dans le but de favoriser le développement et la diversification de l'économie de l'Ouest. Le Ministère coordonne également les activités économiques du gouvernement fédéral dans l'Ouest et fait valoir les intérêts de la région dans le processus décisionnel national.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le prototype d'un nouvel appareil de radiothérapie.    Aujourd'hui à 22:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Le prototype d'un nouvel appareil de radiothérapie.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Radiothérapie Intra-Opératoire (IORT)
» Inauguration d'un système de radiothérapie performant.
» des "leurres" pour la radiothérapie
» Effets à long terme de la radiothérapie
» Suite de la radiothérapie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Société-
Sauter vers: