AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Suite de la radiothérapie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brigitte33



Nombre de messages : 453
Localisation : Bordeaux France
Date d'inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Suite de la radiothérapie   Ven 13 Jan 2012 - 15:24

pleurs
Optimiste a écrit:
Brigitte ,j'ai un debut de reponse pour soigner ou prevenir les effets brulures de la radiothérapie
j'ai trouvé cette info sur un forum où je vais et où la personne qui a poste cela est fiable , on peut lui faire confiance .
Par contre il faudra se renseigner sur les doses et la façon d'appliquer l'huile essentielle d'arbre à thé sur la peau ( perso je m'en sers pour d'autre chose et c'est ok )

[center]Huile essentielle de Tea-tree (arbre à thé) - Melaleuca alternifolia


Génial, merci Optimiste, je ne connaissais pas . J'utilise les HE dans mon quotidien, en inhalation, dans l'aspirateur, dans des diffuseurs et même en cuisine....si si...j'en ai trouvé, je suppose adaptées à la cuisine, sur un site d'additifs culinaires (dont je ne me rappelle plus le nom pleurs ) de l'HE de cannelle et de citron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Optimiste
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 4835
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: Suite de la radiothérapie   Ven 13 Jan 2012 - 15:10

Brigitte ,j'ai un debut de reponse pour soigner ou prevenir les effets brulures de la radiothérapie
j'ai trouvé cette info sur un forum où je vais et où la personne qui a poste cela est fiable , on peut lui faire confiance .
Par contre il faudra se renseigner sur les doses et la façon d'appliquer l'huile essentielle d'arbre à thé sur la peau ( perso je m'en sers pour d'autre chose et c'est ok )

Huile essentielle de Tea-tree (arbre à thé) - Melaleuca alternifolia



A ne pas utiliser durant les trois premiers mois de la grossesse.

Celle que j'ai toujours chez moi, et que j'emporte dans tous mes voyages. C'est un peu mon "HE à tout faire" :lol: L'HE de Tea-tree est une des rares HE à pouvoir s'utiliser pure sur la peau, et elle est:
- antiparasitaire, antifongique, antimycosique
- bactéricide. antivirale.
- antiasthénique et neurotonique, immunostimulant
- décongestionnant veineux et lymphatique
- radioprotecteur
- antispasmodique
- non-toxique, très bien tolérée par la peau et ne provoque pas d'effets secondaires.

En plus elle n'est pas très chère, et on la trouve facilement en boutique bio, voire en pharmacie.

Elle s'utilise pour:

- Infections buccales : aphtes, abcès, gingivites
- Infections O.R.L. : otites, sinusites, angines, rhinopharyngites
- Infections gynécologiques : leucorrhées, vaginites, salpingtes
- Infections urinaires : cystites, urétrites
- Parasitoses cutanées : gale, teigne
- Parasitoses intestinales : lamblia, ascaris
- Abcès cutané, acné juvénile, acné rosacée, eczéma
- Asthénie, épuisement général, fatigue cérébrale et cardiaque
- Varices, jambes lourdes, hémorroïdes
- Prévention de brûlure cutanée par radiothérapie


Usage externe :
- 3 à 4 gouttes en massage en regard de l'organe concerné ou localement pour les dermatoses, 3 fois par jour
- Pour la fatigue, en massage le long de la colonne vertébrale et sur la face interne des poignets, 3 à 4 gouttes, trois fois par jour
- En diffusion, en mélange avec d'autres huiles, pour la prévention des rhumes et infections respiratoires. (par exemple

(p.e. si j'ai mal à la gorge, je met trois ou quatre gouttes dans le creux de ma main, et je masse mon cou, en montant jusque sous et derrière les oreilles. Un bouton qui pointe le nez = une goutte dessus, trois fois dans la journée.)

Usage interne
3 gouttes dans un peu de miel ou sur un sucre, 3 fois par jour.

Le Tea-tree à une odeur très forte (le goût aussi :lol: ) mais qui disparait rapidement. Si vous en supporter le goût, une goutte sur votre brosse à dent, une foi par jour, vous assure des gencives parfaitement saines.

Une goutte sur une carie calme aussi la douleur, de même pour les piqures d'insectes.

Elle se mélange bien avec les HE de lavande, géranium, camomille, myrrhe, citron, romarin, marjolaine, sauge sclarée, pin. Aussi avec les HE épicées : muscade, clou de girofle et cannelle


A utiliser aussi pour désinfecter chez soi: quelques gouttes dans l'eau de nettoyage, quatre à cinq gouttes dans le tambour de la machine à laver pour assainir le linge, une goutte dans la poubelle que vous venez de nettoyer, refermer et laisser agir.... etc.

Quelques idées d'utilisation:


- cheveux gras: verser 1 à 2 gouttes d'HE de tea tree dans la dose de shampoing. Procéder au shampoing en veillant à ne pas mettre de produit dans vos yeux.

- mycose des pieds (ou pied d'athlète): faire un bain de pieds avec 6 à 8 gouttes d'HE de Tea-tree diluées dans 2 litres d'eau tiède. Bien sécher vos pieds ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Optimiste
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 4835
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: Suite de la radiothérapie   Ven 30 Déc 2011 - 15:29

je viens de tenter d'envoyer un mail , mais son adresse semble invalide .. pleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
diane2



Nombre de messages : 2424
Age : 71
Localisation : L'île Val D'Or à Champlain QC.
Date d'inscription : 27/09/2009

MessageSujet: Re: Suite de la radiothérapie   Ven 30 Déc 2011 - 14:26

Brigitte si tu revenais car je crois que tu es partie et je m'en veux de ne pas avoir vu ça hier...j'était tellement découragée au retour de l'hôpital...

Je comprends parfaitement comment on se sent en temps "qu'aidant naturel" comme on appelle les proches qui s'occupent d'un grand malade ici. C'est inhumain de devoir tenir le fort haut les bras, et je suis d'accord avec Plume d'Ange quand elle te dit qu'une bonne rencontre familiale avec un psychothérapeute neutre serait bien.

Je sais à quel point il est difficile de tout porter sur ses épaules et pire encore quand on a des enfants. C'est inhumain de devoir tenir le fort à bout de bras. Autant c'est inhumain pour Philippe, autant c'est inhumain pour toi aussi.

Tu reviens siteuplé????????????????? tu auras encore besoin de parler et nous sommes là, à l'écoute, tous.

Tu as aussi besoin d'une grande compréhension ma belle. C'est tellement difficile ce que tu vis et a moins d'avoir été "aidant naturel" pour quelqu'un on ne sait pas que cela nous tord les tripes, le coeur, la tête, le corps en entier... je l'ai été deux fois et c'est dangereux de sombrer. Prends grand soin de toi.

Je t'embrasse et REVIENS....


PS. quelqu'un a une adresse pour Brigitte, il faut qu'elle revienne elle aura besoin. Je ne juge personne que ce soit bien clair. Tant qu'on n'a pas été aidant naturel on ne sait pas la brûlure dans chaque fibre de notre corps... pourtant c'est bien là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avignon
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 1379
Date d'inscription : 29/09/2011

MessageSujet: Re: Suite de la radiothérapie   Ven 30 Déc 2011 - 11:40

Optimiste a écrit:
Bonsoir Brigitte bec
je viens de te lire , de te remlire et de lire la reponse de Denis .
Ne regrettes pas d'avoir ouvert ton coeur ici Brigitte , il vaut en parler quelque part que de garder cela pour toi car au final cela t'emncombrerait ..
Je vais essayer d'ecrire sans jugement , et je pense que ce n'est pas facile et je pense qu'ici il a ete question de pleins de souffrance differentes et on dirait qu'elles s'affrontent ce qui doit alors en rajouter ..
tu expliques ce que semble vivre Philippe ces derniers temps qui est terrible et qui doit etre si douloureux si difficile si dur pour lui ( se voir diminuer , penser qu'il va ainsi diminuer , faiblir jusqu'à peut être mourir ) que cela le coupe de vous et de la chaleur que vous voudriez lui donner afin qu'il reagisse .
tu ecris la douleur des enfants qui pour s'en proteger pratiquent l'humour noir , cet ingredient de votre viie depuis longtemps qui vous reunissait tous mais qui peut être ( en tout cas c'est ce que semble craindre Denis pour Philippe ) ne fonctionne peut être plus pour lui ..Tu dis ta souffrance à toi et encore une fois tu as raison de la dire sinon tu craquerais !!! et face à ta dsouffrance tu dis comment tu as besoin de réagir pour ne pas sombrer car alors tu crains de ne plus pouvoir tendre la main à cet homme que tu aimes tant ..
tout cela je l'ai lu , tout cela je l'entends ..
mes reflexions maintenant sont que Philippe devrait reprendre des antidepresseurs et se laisser aller à craquer devant sa psy , l'intellectualisation n'est pas que l'handicap de la personne surdouée , c'est aussi une terrible defense pour celui ou celle qui a peur de se laisser aller à des emotions , il rationnalise , intellectualise et ainsi les affects , les emotions sont verrouillés , hors devant la souffrance , devant l'angoisse devant la mort , les affects , les emotions sont là , la mort est ce qu'on en sait et ce qui nous affole c'est tout ce qu'on n' en sait pas ..

je crains qu'en realité tu ne puisses rassurer tes enfants , ils ne sont pas idiots , loin de là d'apres ce que tu dis , donc ils seraient peut être judicieux qu'ils puissent exprimer cette angoisse face à ce que vit leur pere , apres que ce soit individuellement , face ou pas à un psy je dirais peu importe s'ils peuvent le dire , je m'avancerais peut être meme tres prudemment pourquoi pas devant leur pere , il est bien evident que voir son parent relativement idealisé se retrouver si diminué ne provoque pas que de l'humour ..Là où Denis a peut être raison c'est que dans une certaine mesure vous avez tous besoin à ce moment ci de votre vie d'etre aider moralement .. par un psy , mais en meme temps je sens comme cela semble pejoratif dans ta famille comme d'ailleurs dans l'esprit de Denis .

Denis a reagi en ne defendant que Philippe car il s'identifie à lui , j'ai eu un cancer , mais je suis une mere , je suis une femme aussi j'essais de reagir en vous "ecoutant " et je trouverais dommage que vous vous blessiez plus que vous ne l'êtes dejà par la vie ou par la maladie ..

j'ai du mal à finir mon post , parce que je voudrais etre sure que vous comprenez tous les deux que je ne juge pas , et que j'aimerais apaiser ce different
En tout cas Brigitte tu peux compter sur mon ecoute et mon affection et continues d'ecrire ... bec 2)2 JeM'm



tout ça est si triste... Bises à tous!

_________________
"on croit que tout est fini, mais alors il y a un oiseau qui se met à chanter"
Paul Claudel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plumedange



Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Suite de la radiothérapie   Ven 30 Déc 2011 - 8:17

L'amour est là chez vous , pas de doute
L'humour est un moyen de défence pour dédramatiser ou pour faire sourire un peu la personne. Je l'utilise moi pour moi-même
Cela ne me choque pas, car c'est humain !
J'ai diminué de moitier , moi aussi mes anti dépresseurs , car je me suis dit que cela devait casser ma mémoire .. moralité je repleure souvent
C'est la fatigue qui plante la mémoire !
Mon fils est surdouée , de plus c'est un homme , la moindre diminution est une catastrophe et là aussi c'est dans la nature humaine (voir animal
Le coq parade , la poule protège ) Il n'y a rien de péjoratif dans ce que je dis
Ce qui serait bénéfique pour vous , serait une " thérapie familliale" et pour philippe plus un "coache de vie" , cela dit, pas question d'arréter le psy pour autant
Mais c'est peut être honéreux ou , pas facile de mettre en place
Phillipe fait de l'ordinateur ? comment se change t'il les idées ? qu'est qu'il aime ? quel est le rêve qu'il n'a jamais réalisé ?
Mes questions sont un peu personnelles . Tu peux ne pas y répondre ou le faire en privé
per2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15763
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Suite de la radiothérapie   Jeu 29 Déc 2011 - 22:55

Je me laisse entrainer par des pensées noires parfois. J'essaye de maintenir ce site à flots mais pour que ça marche je devrais m'en tenir à la ceuillette des articles sur le cancer et m'impliquer le moins possible dans ce genre de discussions.

La chose première, et la seule possiblement, qui n'aide pas Philippe c'est le manque d'avancement de la science pour combattre cette maladie.
Pour le reste, j'imagine qu'en 28 ans vous avez établi votre propre façon d'aborder les choses et que ce n'est pas à moi de m'en mêler.

C'est juste que comme je l'ai déja mentionné je suis assez sensible et là le détail des enfants qui ont pris pour habitude de se moquer de leur père m'a atteint... et j'avais déja noté que tu pouvais sembler dure comme tu dis toi-même alors l'esprit complète le tableau de lui-même.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Optimiste
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 4835
Date d'inscription : 27/02/2005

MessageSujet: Re: Suite de la radiothérapie   Jeu 29 Déc 2011 - 16:42

Bonsoir Brigitte bec
je viens de te lire , de te remlire et de lire la reponse de Denis .
Ne regrettes pas d'avoir ouvert ton coeur ici Brigitte , il vaut en parler quelque part que de garder cela pour toi car au final cela t'emncombrerait ..
Je vais essayer d'ecrire sans jugement , et je pense que ce n'est pas facile et je pense qu'ici il a ete question de pleins de souffrance differentes et on dirait qu'elles s'affrontent ce qui doit alors en rajouter ..
tu expliques ce que semble vivre Philippe ces derniers temps qui est terrible et qui doit etre si douloureux si difficile si dur pour lui ( se voir diminuer , penser qu'il va ainsi diminuer , faiblir jusqu'à peut être mourir ) que cela le coupe de vous et de la chaleur que vous voudriez lui donner afin qu'il reagisse .
tu ecris la douleur des enfants qui pour s'en proteger pratiquent l'humour noir , cet ingredient de votre viie depuis longtemps qui vous reunissait tous mais qui peut être ( en tout cas c'est ce que semble craindre Denis pour Philippe ) ne fonctionne peut être plus pour lui ..Tu dis ta souffrance à toi et encore une fois tu as raison de la dire sinon tu craquerais !!! et face à ta dsouffrance tu dis comment tu as besoin de réagir pour ne pas sombrer car alors tu crains de ne plus pouvoir tendre la main à cet homme que tu aimes tant ..
tout cela je l'ai lu , tout cela je l'entends ..
mes reflexions maintenant sont que Philippe devrait reprendre des antidepresseurs et se laisser aller à craquer devant sa psy , l'intellectualisation n'est pas que l'handicap de la personne surdouée , c'est aussi une terrible defense pour celui ou celle qui a peur de se laisser aller à des emotions , il rationnalise , intellectualise et ainsi les affects , les emotions sont verrouillés , hors devant la souffrance , devant l'angoisse devant la mort , les affects , les emotions sont là , la mort est ce qu'on en sait et ce qui nous affole c'est tout ce qu'on n' en sait pas ..

je crains qu'en realité tu ne puisses rassurer tes enfants , ils ne sont pas idiots , loin de là d'apres ce que tu dis , donc ils seraient peut être judicieux qu'ils puissent exprimer cette angoisse face à ce que vit leur pere , apres que ce soit individuellement , face ou pas à un psy je dirais peu importe s'ils peuvent le dire , je m'avancerais peut être meme tres prudemment pourquoi pas devant leur pere , il est bien evident que voir son parent relativement idealisé se retrouver si diminué ne provoque pas que de l'humour ..Là où Denis a peut être raison c'est que dans une certaine mesure vous avez tous besoin à ce moment ci de votre vie d'etre aider moralement .. par un psy , mais en meme temps je sens comme cela semble pejoratif dans ta famille comme d'ailleurs dans l'esprit de Denis .

Denis a reagi en ne defendant que Philippe car il s'identifie à lui , j'ai eu un cancer , mais je suis une mere , je suis une femme aussi j'essais de reagir en vous "ecoutant " et je trouverais dommage que vous vous blessiez plus que vous ne l'êtes dejà par la vie ou par la maladie ..

j'ai du mal à finir mon post , parce que je voudrais etre sure que vous comprenez tous les deux que je ne juge pas , et que j'aimerais apaiser ce different
En tout cas Brigitte tu peux compter sur mon ecoute et mon affection et continues d'ecrire ... bec 2)2 JeM'm

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15763
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Suite de la radiothérapie   Jeu 29 Déc 2011 - 14:18

Peut-être que d'autres auront d'autres pensées que celles que j'ai eu... Je te l'ai dit dès le début que je me projette plus dans la situation de ton mari que la tienne et ça me parait normal.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigitte33



Nombre de messages : 453
Localisation : Bordeaux France
Date d'inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Suite de la radiothérapie   Jeu 29 Déc 2011 - 14:12

Denis a écrit:
Citation :
Je peux paraître un peu dure des fois mais c'est ma défense pour ne pas flancher car je me connais et je ne suis pas solide.

Bonjour Brigitte,

Je me dis souvent que cet espace est parfait pour que les gens expriment leurs souffrances vis-à-vis du cancer et souvent quand je te lis, il y a des choses qui m'accrochent et jusqu'à me dire intérieurement : c'est quelle sorte d'extra-terrestre cette Brigitte finalement, mais j'essaye de ne pas trop intervenir car ça risquerait d'interrompre ton expression qui doit être aidante quelque part pour toi plus que tout ce que je pourrais exprimer.

Je ne peux pas ne pas me projeter à la place de philippe et en venir à la même conclusion que lui : tu ne comprends pas... Tu parles de tes problèmes à toi sur tel ou tel point...peut-être mais as-tu conscience que ton mari est en danger de mourir et qu'il devrait avoir au moins l'appui et l'amour de sa femme et de ses enfants dans cette grande épreuve ou il n'a plus de force pour se battre plutôt que seulement des exigences à remplir ?

Prends l'exemple d'une personne qui dit aimer les fleurs mais qui ne sait pas trop ce que c'est des fleurs et ne sait pas qu'une fleur a besoin de soleil et d'eau et de terre et ne réponds pas du tout à ces besoins, la personne qui la voit agir de l'extérieur va être en droit de penser que son amour pour les fleurs n'est pas vrai. Et c'est à peu près ma position en ce moment : je vois une personne qui s'y prends très mal pour aimer son mari, ce qui est un art en soi.

Le fait que tes enfants en soi arriver à rire de l'expression de faiblesse de Philippe parle suffisamment fort pour que beaucoup comprennent que quelque chose ne va pas là-dedans et que ce n'est pas quelques séances de psy qui vont avoir le temps d'arranger les choses.

Et ce n'est peut-être pas seulement lui qui a besoin de ce psy. Philippe a besoin avant tout de soins sur son physique, que quelqu'un lui redonne sa santé d'avant et il n'aura pas besoin de psy plus qu'avant.

Tu es peut-être supérieurement intelligente Brigitte mais pour ce qui est de la capacité d'aimer je te donne un "F". Est-ce qu'il est arrivé quelque chose dans ton parcours d'amoureuse qui fait que ça a déraillé et que tu n'es pas "performante" en amour aujourd'hui ?

C'est ma croyance "d'homme" entk que beaucoup de femmes arriveraient à mieux accompagné leur mari dans ces douleurs et ces dangers même sans psychologue ou notions de psychologie. Peut-être que je me fais des illusions cependant et que l'amour-compréhension dont j'ai rêvé tout ma vie et qui va plus loin pour soulager la douleur que beaucoup de spécialistes, ce n'était qu'un rêve finalement.

Excuse ma franchise...

ani1

Difficile à excuser mais je vais le faire quand même. Où vois-tu que je n'ai pas d'amour pour mon mari? Depuis que je suis ici , je ne fais que ça, exprimer ce que je ressens, ma détresse de ne pas pouvoir l'aider encore et encore plus. Je pose ici mes doutes les plus profonds, le maximum de questions pour comprendre au plus près en fonction de vos expériences. Je me culpabilise en permanence. Cela fait plus de 28 ans que nous sommes mariés et malgré les épreuves de la vie, et crois moi, elle ne nous a pas épargnés, nous sommes là, encore, ensemble et je n'imagine pas une seule seconde ma vie sans lui. Alors j'accepte tes excuses car je comprends bien que tu juges mes messages à travers le prisme de tes déceptions à toi, de ne pas avoir eu la chance de trouver ton autre moitié d'orange.
Comment peux-tu également juger de l'amour qu'ont mes enfants envers leur papa? Oui, nous utilisons l'humour, c'est notre défense pour tenir et Philippe est le premier à l'utiliser, son idole est Desproges et il a exactement le même humour. Doit-on passer nos journées à pleurer pour prouver que nous l'aimons?
Je suis profondément désolée de m'être ainsi confiée, notamment sur mon dernier mail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15763
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Suite de la radiothérapie   Jeu 29 Déc 2011 - 11:45

Citation :
Je peux paraître un peu dure des fois mais c'est ma défense pour ne pas flancher car je me connais et je ne suis pas solide.

Bonjour Brigitte,

Je me dis souvent que cet espace est parfait pour que les gens expriment leurs souffrances vis-à-vis du cancer et souvent quand je te lis, il y a des choses qui m'accrochent et jusqu'à me dire intérieurement : c'est quelle sorte d'extra-terrestre cette Brigitte finalement, mais j'essaye de ne pas trop intervenir car ça risquerait d'interrompre ton expression qui doit être aidante quelque part pour toi plus que tout ce que je pourrais exprimer.

Je ne peux pas ne pas me projeter à la place de philippe et en venir à la même conclusion que lui : tu ne comprends pas... Tu parles de tes problèmes à toi sur tel ou tel point...peut-être mais as-tu conscience que ton mari est en danger de mourir et qu'il devrait avoir au moins l'appui et l'amour de sa femme et de ses enfants dans cette grande épreuve ou il n'a plus de force pour se battre plutôt que seulement des exigences à remplir ?

Prends l'exemple d'une personne qui dit aimer les fleurs mais qui ne sait pas trop ce que c'est des fleurs et ne sait pas qu'une fleur a besoin de soleil et d'eau et de terre et ne réponds pas du tout à ces besoins, la personne qui la voit agir de l'extérieur va être en droit de penser que son amour pour les fleurs n'est pas vrai. Et c'est à peu près ma position en ce moment : je vois une personne qui s'y prends très mal pour aimer son mari, ce qui est un art en soi.

Le fait que tes enfants arrive à rire de l'expression de faiblesse de Philippe parle suffisamment fort pour que beaucoup comprennent que quelque chose ne va pas là-dedans et que ce n'est pas quelques séances de psy qui vont avoir le temps d'arranger les choses.

Et ce n'est peut-être pas seulement lui qui a besoin de ce psy. Philippe a besoin avant tout de soins sur son physique, que quelqu'un lui redonne sa santé d'avant et il n'aura pas besoin de psy plus qu'avant.

Tu es peut-être supérieurement intelligente Brigitte mais pour ce qui est de la capacité d'aimer je te donne un "F". Est-ce qu'il est arrivé quelque chose dans ton parcours d'amoureuse qui fait que ça a déraillé et que tu n'es pas "performante" en amour aujourd'hui ?

C'est ma croyance "d'homme" entk que beaucoup de femmes arriveraient à mieux accompagné leur mari dans ces douleurs et ces dangers même sans psychologue ou notions de psychologie. Peut-être que je me fais des illusions cependant et que l'amour-compréhension dont j'ai rêvé tout ma vie et qui va plus loin pour soulager la douleur que beaucoup de spécialistes, ce n'était qu'un rêve finalement.

Excuse ma franchise...

ani1


_________________


Dernière édition par Denis le Jeu 29 Déc 2011 - 22:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigitte33



Nombre de messages : 453
Localisation : Bordeaux France
Date d'inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Re: Suite de la radiothérapie   Jeu 29 Déc 2011 - 9:09

Plumedange a écrit:
Lui as tu expliqué que tu t'inquiète pour lui mais aussi pour les enfants ?? que cela serait bien qu'il t'aide à ce niveau ?
Il faut du dialogue

J'ai perdu beaucoup de mémoire après mes chimios et radiothérapies . Je crois que c'est ça qui me démoralisait le plus, sans parler de la fatigue et des douleurs .
La mémoire revient doucement , mais j'y travaille avec des jeux http://fr.ibraining.com/
Je fais des cours par correspondances pour me motiver , pour mes enfants

Oh oui, je le lui ai dit. Je lui ai dit aussi qu'il pouvait "un peu" m'épargner également pour que je puisse tenir et donc tenir toute la famille, même lui, surtout lui. A quoi pourrais-je l'aider si je m'écroule aussi?
Je peux paraître un peu dure des fois mais c'est ma défense pour ne pas flancher car je me connais et je ne suis pas solide. Je suis allée le chercher à midi à l'institut de réadaptation médicale où il va 3 matinées par semaine. Il était à peine monté dans la voiture qu'il a fondu en larmes, disant que c'est trop dur, que personne ne le comprend. Pourtant si, je le comprends, vraiment. J'ai vécu cette désespérance quand on se lève le matin et qu'on se recouche immédiatement sans rien faire parce que la force de vie est partie. J'ai vécu presque 7 ans une forte dépression alors je comprends. Mais il ne m'entend pas.
Il a entammé un suivi avec une psy de l'hosto mais j'ai peur que cela ne "marche" pas. Le problème (surtout, surtout, prenez cela le plus simplement du monde car je vous livre là quelque chose de très personnel qui me met en danger de jugement négatif de votre part) est que Philippe, comme moi, comme nos 4 enfants, nous appartenons à une catégorie de gens que l'on dit, au choix, doués (au Canada), à haut potentiel intellectuel ou surdoués (comme on dit en France); Cela n'a rien à voir avec une supériorité quelconque, non, non, c'est une vraie différence très handicapante qui n'est absolument pas gage de réussite scolaire, sociale, professionnelle, bien au contraire (en France 2/3 des enfants HP sont en échec scolaire et même en rupture scolaire). L'essentiel qu'il faut savoir c'est que la souffrance des HP est liée à leur hypersensibilité maladive, soumise au rejet qu'ils subissent, à la peur de ne pas être accepté , à leur impossibilité chronique de s'arrêter de penser tout en recherchant en permanence l'occasion de ne plus penser (d'où sur-consommation de somnifères, d'anxyolytiques, de substances addictives alcool, drogue, de conduites à risques). Alors je vous raconte cela car voilà, la psy a dit à mon mari d'arrêter de tout intellectualiser, mais il ne peut pas....ou alors on ne lui a pas assez enlevé grillé de cerveau.
Maintenant (et j'espère que je ne vais pas froisser les hommes présents ici ), il y a peut-être une composante masculine dans sa souffrance. En tant que mère (et toi aussi tu le dis Plume d'ange), on fait passer nos enfants au delà de tout et nous sommes capables de nous oublier ou de faire des efforts pour eux mais je crois que , même un papa aussi aimant et attentif que Philippe n'y arrive pas; J'entends ce qu'il exprime, sa solitude face à cette maladie, sa peur ses peurs d'avoir tellement perdu, son autonomie, sa profession qu'il exerce avec tellement de passion, sa famille dont il a bien conscience qu'il la perd forcément avec sa vie, son avenir, ses projets de vie . Il m'a dit ne plus avoir d'espoir et je lui ai répondu que moi, j'en avais , pour lui. Mais cela ne lui suffit pas...
J'essaie de croire que cette période est difficile parce qu'il subit la fatigue de la radiothérapie, de l'opération neurochir, de l'AVC et surtout de sa diminution de moitié des anti dépresseurs, décison qu'il a prise tout seul, sans en parler à qui que ce soit. Le temps que tout se remette en route en reprenant la dose "normale", le changement d'anti épileptique puisque l'ancien est connu pour déclancher des dépressions, et peut-être la prescription dasn une semaine d'un anxyolytique , tout ceci doit sûrement agir directement sur son moral. oh si seulement on pouvait avoir une bonne nouvelle au scanner de mardi, juste qu'il montre rien de neuf, juste ça....histoire d'être un peu tranquille sur 2 mois....juste ça.... je ne demande pas grand chose et je sais bien que Noël est passé mais voilà, on va vivre ça toute notre vie, cette peur irrépressible avant les scanners. On sait bien que la maladie va redémarrer mais elle pourrait attendre un tout petit peu, juste un peu.
Bizouxxx à tous, merci de me comprendre et désolée du plombage d'ambiance que je mets là.
BB
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plumedange



Nombre de messages : 693
Date d'inscription : 13/04/2008

MessageSujet: Re: Suite de la radiothérapie   Jeu 29 Déc 2011 - 7:59

Lui as tu expliqué que tu t'inquiète pour lui mais aussi pour les enfants ?? que cela serait bien qu'il t'aide à ce niveau ?
Il faut du dialogue

J'ai perdu beaucoup de mémoire après mes chimios et radiothérapies . Je crois que c'est ça qui me démoralisait le plus, sans parler de la fatigue et des douleurs .
La mémoire revient doucement , mais j'y travaille avec des jeux http://fr.ibraining.com/
Je fais des cours par correspondances pour me motiver , pour mes enfants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brigitte33



Nombre de messages : 453
Localisation : Bordeaux France
Date d'inscription : 28/03/2011

MessageSujet: Suite de la radiothérapie   Jeu 29 Déc 2011 - 5:20

Bonjour les espoirs
J'ai une petite question à vous poser. Philippe est extrêmement fatigué, dépressif (mais on le serait à moins). Il dort presque tout le temps et quand il ne dort pas, il se désespère. J'ai du mal à tenir debout surtout que cela commence à déstabiliser complètement les enfants. Alors ils l'expriment par l'humour style: ils comptent combien de fois par repas leur papa "soupire" ou secoue la tête (comme pour dire non).
Ma question concerne la fatigue après la radiothérapie cérébrale. Avez-vous des témoignages sur ce genre de radiothérapie (conformationnelle et stéréotaxique)? Philippe a perdu de la mémoire immédiate et récupère mal l'équilibre et la maîtrise de ses gestes fins. Il n'accepte pas son été de très grande fatigue et il dit que ce n'est pas "normal". Le stress monte fort car le scanner de contrôle est mardi 3 donc on s'attend à de très mauvaises nouvelles.
Voilà, si vous aviez des témoignages sur cette fatigue post radiothérapie, combien de temps cela peut durer, cela me rassurerait et rassurerait sûrement Philippe... Un ami neurologue dit que cet état dépressif est dû aussi aux antiépileptiques, le Képra . Il lui a prescrit un autre médicament et conseillé de prendre de l'Urbanyl si le moral est toujours aussi bas dans 2 semaines. Ah la la...pas facile de tenir .... et je comprends combien la détresse de mon mari est importante mais je suis aussi une maman qui aimerait épargner un peu ses enfants du désespoir profond de leur papa. C'est illusoire, sûrement, ils sont jeunes mais quasi adultes.
Bonne journée à tous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Suite de la radiothérapie   Aujourd'hui à 8:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Suite de la radiothérapie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suite de la radiothérapie
» des "leurres" pour la radiothérapie
» Radiothérapie Intra-Opératoire (IORT)
» Inauguration d'un système de radiothérapie performant.
» Effets à long terme de la radiothérapie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Société-
Sauter vers: