AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Psychologie autour de la perte d'un sein.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15754
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Psychologie autour de la perte d'un sein.   Mar 30 Oct 2012 - 12:36

Au-delà d’une maladie à potentiel létal, le cancer du sein est une atteinte à la féminité de toute femme, surtout si celle-ci est confrontée à une mastectomie. La femme qui perd son sein évoque souvent la « castration » et le « deuil ».

(...)

Une castration

« Le sein revêt deux aspects, le sein de la mère et celui de la femme », explique Marie-Thérèse Khair Badawi, professeur à l’Université Saint-Joseph, psychanalyste. « C’est une partie du corps surinvestie tant par les femmes que par les hommes comme un objet de désir sexuel, ajoute-t-elle. Les seins sont ainsi fétichisés, dans le sens où c’est une partie du corps qui représente le tout. Dans ce cas précis, les seins représentent autant le maternel que le féminin. La femme les vit donc comme un objet d’affirmation. Le fait de ne plus posséder cette partie du corps est alors vécu comme une perte, une castration. » Une perte également mal vécue par le partenaire qui souvent « essaie d’annuler ce qu’il voit, ce qui n’aide pas beaucoup la femme ». Or pour Marie-Thérèse Khair Badawi, « le partenaire doit accompagner la femme dans sa souffrance et non pas l’annuler, d’autant qu’elle est réelle ».


Mais il ne faut pas oublier que le cancer constitue une crise que le couple doit affronter. « Chaque couple va vivre la maladie différemment, selon sa problématique, note Marie-Thérèse Khair Badawi. Certains hommes vont accompagner leur épouse, d’autres vont s’en désintéresser complètement. Les maladies à potentiel létal font resurgir l’angoisse de mort que nous avons tous, mais que nous refoulons pour pouvoir vivre. Devant la maladie de sa partenaire, l’homme va donc voir se concrétiser son angoisse de mort dans le corps de l’autre. Pour se protéger, et garder son propre équilibre, il pourrait montrer une indifférence apparente. C’est ce qui fait que dans certains couples, le cancer provoque des ruptures très grandes et un désintérêt manifeste du partenaire, même si ce dernier a pu aimer son épouse. Même s’il l’aime toujours. C’est une forme de protection inconsciente contre une angoisse de mort qui se concrétise par la maladie. Dans d’autres couples, le cancer pourrait au contraire rapprocher l’homme et la femme qui vont lutter ensemble contre ce qu’ils ressentent comme une menace qui les touche tous les deux. »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Psychologie autour de la perte d'un sein.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nos seins apres perte de poids
» Variantes autour du "bol-sein" du service de la Laiterie de Rambouillet
» lapin: perte de poil....
» Perte de cheveux
» Projet interdisciplinaire autour de la Mine: Help aux chtis (et aux autres)!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Société-
Sauter vers: