AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tomate et carotte pour prévenir le cancer du pancréas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15755
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Tomate et carotte pour prévenir le cancer du pancréas   Lun 17 Aoû 2009 - 15:06

Ingrédients Gratin De Carottes Et Brocolis :

Pour 6 personnes: 4 Carottes
1 pied de Brocolis
20 cl de crème liquide,
2 oeufs,
sel,
poivre,
1 cuillerée à soupe d'huile,
1 cuillerée à soupe de beurre clarifié.


Recette Gratin De Carottes Et Brocolis :

Epluchez et râpez grossièrement les carottes.

Faites-les cuire à la vapeur quelques minutes jusqu'à ce qu'elles soient croquantes.

Lavez et détaillez le pied de Brocolis en fines lamelles.

Faites-les blanchir 3 minutes dans de l'eau bouillante salée.

Dans un plat à gratin légèrement huilé, déposez un lit de Carottes versez le mélange crème-oeufs.

Alignez soigneusement les brocolis.

Enfournez 20 minutes à 150°C (th 5).

Servez chaud ou tiède.

- - - - -


Les caroténoïdes sont des pigments naturels responsables des colorations variant du jaune orangé au rouge violet d’un grand nombre de fruits et légumes. Ces couleurs ne sont pas qu’un plaisir pour les yeux: elles jouent aussi un rôle important dans la prévention des maladies chroniques.

UNE GRANDE FAMILLE

Le mot caroténoïde est dérivé du nom latin de la carotte (Daucus carota) d’où fut isolé pour la première fois le bêtacarotène, le caroténoïde le plus répandu de notre alimentation. Les travaux subséquents ont cependant montré que les caroténoïdes représentent une très vaste famille de molécules, avec plus de 600 membres distincts identifiés dans une grande variété d’aliments.

Les humains, tout comme les animaux en général, sont incapables de fabriquer les caroténoïdes et ces molécules doivent donc provenir de notre alimentation. Heureusement, les sources de caroténoïdes sont multiples et la consommation abondante de végétaux permet un apport adéquat en ces molécules. De façon générale, on estime que l’alimentation humaine permet l’absorption d’une cinquantaine de caroténoïdes distincts, les plus importants étant le bêta-carotène (carottes), la lutéine (épinards) ainsi que le lycopène (tomates) qui représentent à eux trois près de 80 % de l’apport en caroténoïdes de la population.

DES MOLÉCULES AUX MULTIPLES FONCTIONS

Un apport adéquat en caroténoïdes est important, car ces pigments exercent de multiples fonctions positives sur la santé. Certains caroténoïdes comme le bêta-carotène et la cryptoxanthine sont convertis en vitamine A, une vitamine essentielle à la vision, de même qu’au bon fonctionnement du système immunitaire (ce rôle du bêta-carotène dans la vision est d’ailleurs à l’origine de l’adage qui dit que les carottes sont bonnes pour la vue).

La plupart des caroténoïdes sont également de puissants antioxydants capables de protéger nos cellules contre les dommages causés par les radicaux libres. Cet effet protecteur est particulièrement important au niveau de la peau, un organe qui contient de grandes quantités de caroténoïdes apportés par l’alimentation.

Des études ont rapporté qu’un apport alimentaire accru en aliments riches en caroténoïdes était associé à une meilleure protection face aux rayons UV. De tous les caroténoïdes, le lycopène, une molécule présente en grandes quantités dans les tomates, est de très loin la plus efficace pour neutraliser les radicaux libres produits par l’action des rayons UV, une action qui pourrait ralentir le vieillissement de la peau. Par exemple, une étude a montré que la consommation quotidienne de pâte de tomate était associée à une augmentation d’environ 30 % du degré de protection de la peau face au soleil, ainsi qu’à une hausse importante des niveaux de collagène, deux facteurs cruciaux pour le maintien de l’intégrité de la peau.

PRÉVENIR LES MALADIES CHRONIQUES

En plus de leur action antioxydante, les caroténoïdes exercent également plusieurs effets cellulaires qui pourraient participer à la prévention des maladies chroniques. L’exemple le mieux caractérisé est sans doute celui du lycopène de la tomate, cette molécule possédant la capacité de bloquer la croissance de plusieurs types de cellules cancéreuses, en particulier celles provenant du cancer de la prostate.

Dans ce dernier cas, les études ont montré que la consommation régulière de produits à base de tomate résulte en une accumulation de lycopène au niveau de la prostate ainsi qu’à une réduction significative du risque de cancer de la prostate. Par exemple, une étude réalisée auprès de 47 000 Américains indique qu’un apport régulier en produits à base de tomate réduit d’environ 25 % le risque de cancer de cet organe(1).

D’autres caroténoïdes jouent également un rôle important dans la santé de l’œil. Ainsi, la lutéine et la zéaxanthine, deux molécules abondantes dans les légumes verts, sont concentrées dans la partie centrale de la rétine (la macula) pour former une couche protectrice qui absorbe la lumière de haute énergie (bleue). Des études suggèrent que la formation de cette couche exerce un effet protecteur contre le risque de dégénérescence maculaire liée à l’âge; par exemple, la consommation régulière de sources importantes de lutéine et de zéaxanthine, notamment les épinards et le maïs, est corrélée à une diminution du risque de dégénérescence maculaire ainsi que de cataractes(2).

Les multiples effets bénéfiques des caroténoïdes sur la santé représentent une autre bonne raison de consommer régulièrement une grande variété de végétaux, en particulier de végétaux colorés. Avec la saison des récoltes qui bat son plein, à nous d’en profiter!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15755
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Tomate et carotte pour prévenir le cancer du pancréas   Sam 23 Juil 2005 - 22:02

8 avril 2005 - Les pigments qui donnent leur couleur aux tomates et aux carottes auraient des vertus protectrices contre le cancer du pancréas, selon les résultats d'une étude menée par deux chercheurs du Centre hospitalier de l'Université de Montréal (CHUM-Hôtel-Dieu)1.

Même s'il ne constitue que 2 % de tous les cas de cancer diagnostiqués, le cancer du pancréas arrive au quatrième rang quant aux décès attribuables à des tumeurs cancéreuses. Chaque année, il tue environ 16 000 hommes et 17 000 femmes au Canada. On ne lui connaît aucun traitement curatif et le taux de survie des personnes atteintes n'est que de trois à six mois.

André Nkondjock et Parviz Ghadirian, de l'Unité de recherche épidémiologique de l'Hôtel-Dieu de Montréal, viennent de publier une étude cas témoins portant sur 5 183 personnes dont 462 étaient atteintes d'un cancer du pancréas. Leurs résultats indiquent que le lycopène de la tomate (pigment rouge) et les bêtacarotènes de la carotte (pigments jaune et orange) procurent une protection significative contre ce type de cancer.

Le lycopène de la tomate diminuerait de 31 % le risque de contracter le cancer du pancréas chez les hommes. Pour des raisons encore inconnues, il semble que les femmes ne bénéficieraient pas autant que les hommes des vertus protectrices de ce pigment.

Les bêtacarotènes de la carotte abaisseraient de 43 % le risque de contracter le cancer du pancréas tant chez les femmes que chez les hommes. Les résultats de l'étude indiquent toutefois que cet effet protecteur est annulé chez les fumeurs.

Bien que l'on trouve du lycopène dans la pastèque (melon d'eau), l'abricot frais, le pamplemousse rose et l'orange sanguine, la tomate est de loin la source la plus importante de ce pigment. La tomate cuite en renferme davantage que la tomate crue et, puisqu'il s'agit d'un pigment liposoluble, on l'absorbera mieux si l'on consomme les tomates avec un corps gras.

Quant aux bêtacarotènes, précurseurs métaboliques de la vitamine A, on les trouve dans la carotte, mais également dans les oranges, les abricots, les mangues, les patates douces, les courges à chair jaune (la citrouille notamment), les légumes vert foncé, les épinards, le persil, etc. Tout comme le lycopène, ces pigments sont mieux absorbés en présence d'une matière grasse. Ces deux pigments appartiennent à la vaste famille des caroténoïdes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tomate et carotte pour prévenir le cancer du pancréas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prière de la Dame de Tous les Peuples pour faire venir l'Esprit Saint !
» Pour prévenir les vergetures...
» Une méthode que j'essaye de mettre au point
» Les pigeons,nos moineaux et Cie,la guerre des oiseaux
» Pour en venir en aide à Ccil et sa famille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Alimentation-
Sauter vers: