AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les humulones dans la bière.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les humulones dans la bière.   Mar 12 Juil 2016 - 10:01

An enriched hops extract activates a chemical pathway in cells that could help prevent breast cancer, according to new laboratory findings from the UIC/NIH Center for Botanical Dietary Supplements Research at the University of Illinois at Chicago.

Natural botanical dietary supplements such as hops have become increasingly popular among women for postmenopausal symptoms, as they are perceived as a safer alternative to hormone therapy, which has been linked to increased risk of breast cancer. However, the efficacy and potential toxicity of botanicals are still being studied.

Researchers led by Judy Bolton, professor and head of medicinal chemistry and pharmacognosy in the UIC College of Pharmacy, applied hops extract to two different breast cell lines to see if they would affect estrogen metabolism, a key mechanism in breast cancer. One compound, 6-prenylnarigenin, or 6-PN, increased a detoxification pathway in the cells that has been linked to a lower risk for breast cancer.

"We need to further explore this possibility, but our results suggest that 6-PN could have anti-cancer effects," Bolton said.

In addition to 6-PN, Bolton and her colleagues studied 8-prenylnarigenin (8-PN), isoxanthohumol (IX) and xanthohumol (XH) for their effects on estrogen metabolism in breast cells. According to Bolton, 8-PN showed only a slight increase of metabolism in breast cells, while the other two compounds did not have significant effects in either cell line.

Breast cancer is one of the most commonly diagnosed cancers in women in the U.S.; about one in eight U.S. women will develop invasive breast cancer over their lifetime. An estimated 246,660 new cases of invasive breast cancer and 61,000 new cases of non-invasive breast cancer are expected in women in the U.S. this year, according to the American Cancer Society.

The incidence of breast cancer began decreasing in 2000, after increasing during the previous two decades. Just from 2002 to 2003, the incidence declined by 7 percent. Some think the drop was partly due to reduced use of hormone replacement therapy, or HRT, after results of the Women's Health Initiative suggested a link between HRT and increased breast cancer risk. Estrogen exposure has long been linked with postmenopausal breast cancer risk, especially since the 2002 report, Bolton said.

The new research is published in the journal Chemical Research in Toxicology.


---

Un extrait de houblon enrichi active une voie chimique dans les cellules qui pourraient aider à prévenir le cancer du sein, selon les nouvelles données de laboratoire du Centre UIC / NIH pour Botanical Dietary Supplements recherche à l'Université de l'Illinois à Chicago.

suppléments diététiques botaniques naturels tels que le houblon sont devenus de plus en plus populaire chez les femmes pour les symptômes de la ménopause, tellement qu'ils sont perçus comme une alternative plus sûre à l'hormonothérapie, qui a été liée à un risque accru de cancer du sein. Cependant, l'efficacité et la toxicité potentielle des espèces botaniques sont encore à l'étude.

Les chercheurs dirigés par Judy Bolton, professeur et chef de la chimie médicinale et de pharmacognosie à l'UIC College of Pharmacy, ont appliqué l'extrait de houblon à deux lignées de cellules du sein différentes pour voir si elles auraient une incidence sur le métabolisme des œstrogènes, un mécanisme clé dans le cancer du sein. Un composé, le 6-prenylnarigenin ou 6-PN, a augmenté la voie de détoxification dans les cellules qui est liée à un moindre risque pour le cancer du sein.

«Nous avons besoin d'explorer davantage cette possibilité, mais nos résultats suggèrent que 6-PN pourrait avoir des effets anti-cancer», a déclaré Bolton.

En plus de 6-PN, Bolton et ses collègues ont étudié 8 prenylnarigenin (8-PN), isoxanthohumol (IX) et le xanthohumol (xh) pour leurs effets sur le métabolisme des œstrogènes dans les cellules mammaires. Selon Bolton, 8-PN a montré une légère augmentation du métabolisme dans les cellules du sein, tandis que les deux autres composés ne présentent pas d'effets significatifs dans les deux lignées cellulaires.

Le cancer du est l'un des cancers les plus fréquemment diagnostiqués chez les femmes dans le U.S .; environ une femme sur huit américains développera un cancer du sein invasif au cours de leur vie. On estime que 246,660 nouveaux cas de cancer du sein invasif et 61.000 nouveaux cas de cancer du sein non invasif sont attendus chez les femmes aux États-Unis cette année, selon l'American Cancer Society.

L'incidence du cancer du sein a commencé à diminuer en 2000, après avoir augmenté au cours des deux décennies précédentes. Juste de 2002 à 2003, l'incidence a diminué de 7 pour cent. Certains pensent que la baisse est due en partie à la réduction de l'utilisation de la thérapie de substitution hormonale, ou HRT, après les résultats de l'Initiative pour la santé des femmes ont suggéré un lien entre l'hormonothérapie substitutive et un risque accru de cancer du sein. l'exposition de Estrogen a longtemps été liée à un risque de cancer du sein post-ménopausique, spécialement depuis le rapport de 2002, a dit Bolton.

La nouvelle recherche est publiée dans la revue "Chemical Research in Toxicology."


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Re: Les humulones dans la bière.   Jeu 23 Juin 2016 - 15:09

Mesdames, il ne faudrait pas y voir une invitation à consommer de vastes quantités de bière en ce long week-end de la fête nationale de la Saint-Jean-Baptiste, mais un extrait du houblon pourrait aider à combattre le cancer du sein, selon des chercheurs américains.
Le houblon se retrouve aussi dans des suppléments alimentaires qui aident à atténuer les symptômes post-ménopausiques et traiter d'autres problèmes.
Les chercheurs ont voulu mesurer, en laboratoire, l'impact qu'auraient deux extraits de houblon sur la métabolisation de l'oestrogène par deux souches différentes de cellules de cancer du sein.
Ils ont déterminé que l'extrait 6-PN semble stimuler un phénomène qui a précédemment été associé à un risque réduit de souffrir du cancer du sein.
Les chercheurs préviennent que d'autres études seront maintenant nécessaires pour comprendre plus en détail les propriétés anticancéreuses éventuelles du 6-PN.
Les conclusions de cette étude sont publiées par le journal scientifique Chemical Research in Toxicology.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Denis
Rang: Administrateur


Nombre de messages : 15760
Date d'inscription : 23/02/2005

MessageSujet: Les humulones dans la bière.   Lun 4 Fév 2013 - 14:25

Si les humulones, des substances dérivées du houblon donnent à la bière son goût distinctif, ces composés amers pourraient aussi contribuer à réduire le risque de diabète, certaines formes de cancer, l'inflammation et peut-être même la perte de poids, selon le rappel de ces auteurs de l’Université de Washington qui publient leurs conclusions dans la revue scientifique Angewandte Chemie International.

Ces chercheurs ont déterminé la configuration précise des molécules de humulone et leurs conclusions pourrait permettre le développement de nouveaux médicaments pour traiter le diabète, certains types de cancer et d'autres maladies.
Werner Kaminsky, professeur agrégé de chimie à l’UW, a utilisé la cristallographie à rayons X, qui permet d’identifier la structure d’une molécule, pour déterminer la structure exacte des molécules d’humulone et de leurs dérivés, produits à partir du houblon durant le processus de brassage. En fait, ils constatent que ces molécules se réorganisent au cours du brassage sous forme d’un anneau à 5 atomes de carbone au lieu de 6. À la fin du processus, les auteurs identifient 4 agencements différents de la molécule possibles, cette configuration déterminant comment l’humulone va réagir avec une autre substance et si elle va pouvoir entrer dans la composition d’un médicament.

Ainsi, « bien agencées », les chercheurs confirment qu’elles pourraient être bénéfiques pour la santé et prévenir certaines maladies comme le diabète.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les humulones dans la bière.   Aujourd'hui à 18:22

Revenir en haut Aller en bas
 
Les humulones dans la bière.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» levure de bière
» L'enseignement de la prière dans l'Evangile
» Fourmillements et faiblesses dans les mollets
» Dispositif à action direct dans le logement
» Corps subtils dans l'Hindouisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ESPOIRS :: Cancer :: Alimentation-
Sauter vers: